Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les Nullités.

22 Novembre 2009 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Economie

On peut voir que la suppression de la taxe professionnelle a été votée par le sénat.
Preuve que la classe politique est totalement inconsciente des conséquences de ses actes.
D'abord, il faut rappeler la lagarderie du jour, avec la ministre qui refuse même une aumône forfaitaire  de 250 euros pour les entreprises ayant plus de 500 000 euros de chiffre d'affaire.
Le tout aurait fait une cotisation minime de 60 millions au total à l'année.
Tout particulier contribuable assujetti à un impôt local paie plus.

Replaçons le aussi dans le cadre :

Quel est le prix du foncier pour le particulier ? Je vous laisse le soin de répondre. Pour ma région, c'est entre 60 et 100 euros au M2, j'ai payé le mien 30 en 1999.
Un lotissement d'entreprise est à vendre sur ma commune. Le prix est de 1 euro le M2.

Autant dire, le prix est nul. Certains s'extasient devant la taille des zones commerciales en tout genre : rien d'étonnant, le terrain, c'est ce qui coûte le moins (aux entreprises) et le plus (aux particuliers). Si d'ailleurs le prix est tellement élevé pour le particulier, c'est pour le réserver aux entreprises.
La taxe professionnelle était un renvoi d'ascenseur.
La suppression de la taxe professionnelle va donc entraîner :
+ l'augmentation importante des impôts pesant sur les particuliers,
+ l'effondrement des dépenses d'investissements des collectivités locales,
+ le désintérêt des communes pour les entreprises : ce ne seront plus que des coûts, mieux, les particuliers siégeant dans les municipalités feront un renvoi d'ascenseurs : ils ne paient rien, on ne dépense rien pour eux non plus.

Le point, à mon avis, le plus important sera l'effondrement de l'investissement des collectivités locales. "Sommées" de "faire des Oéconomies" par le premier ministre, ces dernières risquent fort de l'entendre, et de reporter aux calendes grecques tout investissement d'infrastructures, pour se désendetter.
En effet, la dette des collectivités est faite pour investir (elles doivent être excédentaires ou équilibrées en fonctionnement). La dette n'est pas fixe, c'est une différence entre deux flux : le désendettement et les dettes nouvelles affectées à des travaux.
D'une manière générale, cette dette a une forte inertie, mais, prise à la gorge, les communes notamment pourraient retrouver les réflexes qu'elles avaient avant 1945 : elles ne faisaient absolument rien comme travaux.
Une baisse, ne serait ce que de moitié des travaux, entraînerait une crise majeure dans le BTP, une flambée du chômage et un coup de manivelle de la crise.

Preuve que le gouvernement et son premier, son "en dehors de leurs pompes".
Pas tant que les sénateurs, d'ailleurs, qui ont voté leur suicide politique.

En une génération, les impôts locaux n'auront pas baissé d'un iota, mais été transférés des entreprises sur les particuliers.

D'une manière générale, certains sont intouchables : je me rappelle l'époque où les voies d'accès à la Suisse étaient embouteillés de gens allant planquer leur oseille.
Avec la libéralisation des mouvements de capitaux, on leur a évité de se fatiguer (et de se faire coincer par les gabelous).
De même, après X vagues de régularisations, on apprend que l'on pense sanctionner les entreprises employant des clandestins.
C'est par là qu'on aurait du commencer, ils sont dans l'illégalité. Nul n'est censé ignorer la loi.
De plus, il est vicieux d'en être récompensé.

En ce qui concerne les impôts locaux et leurs évolutions, ils tendent, comme le paquet fiscal l'a fait, à faire glisser la charge, non sur les classes moyennes, mais sur les classes populaires.
Retour à 1788.
Louis XVI se préoccupait de savoir comment aller vivre clergé et noblesse après la nuit du 4 août. Mais il ne se posa jamais la question pour les 98 % restants de la population.
Comme pour Fillon, on peut noter sa rigidité sur bien des points, comme la rigidité présidentielle, en même temps que leur perte d'habileté. 
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
K
<br /> Bonjour,<br /> <br /> La partie cotisation complémentaire (CC) calculée sur la valeur ajoutée pourrait inciter des sociétés de services à délocaliser (encore plus ...) de la main d'oeuvre car elle paierait beaucoup plus<br /> avec le nouveau calcul.<br /> <br /> Source : http://www.infodis.com/fichiers/contenu_date/Zoom/09_10_27_gi10_article_vp.pdf<br /> <br /> <br />
Répondre
F
<br /> il est une autre possibilité chère aux dirigeants actuels:contraindre,par cette mesure, les élus des collectivités territoriales à réduire les dépenses sociales pour qu'ils puissent continuer à<br /> investir dans les infra ou superstrucutures,investissements très appréciés des electeurs, donc gage de réélection<br /> <br /> <br />
Répondre
S
<br /> Ce gouvernement dit qu'il n'augmentera pas les impots ni des particuliers, ni des entreprises. Pour ces dernières il prévoit au contraire encore et encore des allégements de charges, soit disant<br /> pour les rendre plus compétitives et éviter les délocasition... je n'ai jamais entendu une entreprise dire qu'elle délocalisait à cause de la TP...et croyez vous que sa suppression arrêtera la<br /> fuite des entreprises vers des pays à main d'oeuvre low coste ? Comment va faire ce pays alors pour tenter de renflouer son énorme dette ? En cherchant à récupérer, par exemple, les taxes qui lui<br /> échappent du fait de la décentralisation, genre TP. On reprend la donne et on redistribue, soit disant, en en gardant une bonne partie au passage. Les collectivités locales seront obligées<br /> d'augmenter "LEURS" impôts sur les particuliers. Et le gouvernement pourra dire que, lui, n'augmente pas les siens et que ce n'est pas de sa faute si les collectivités gérent mal leur budget.. Nous<br /> sommes la génération du mensonge, de l'illusion, des coups de com' permanents...<br /> <br /> <br />
Répondre
K
<br /> Bonjour,<br /> <br /> Pourquoi dire à tout bout de champ que la taxe professionnelle va être supprimée ?<br /> <br /> Elle change de nom et de mode de calcul : elle est remplacée par la Contribution économique territoriale (CET).<br /> <br /> Maintenant c'est sûr il y aura des gagnants et des perdants, et peut être même des "dindons de la farce".<br /> <br /> MAIS la TP n'est pas supprimée.<br /> <br /> <br />
Répondre
P
<br /> elle n'est "compensée" qu'aux 2/3. Certains vont y perdre beaucoup et d'autres y gagner beaucoup. Et encore, au niveau où elle était, elle n'était que la moitié de ce qu'elle était au début 1980.<br /> <br /> <br />
T
<br /> la suppression de la tp entrainera "le désintérêt des communes pour les entreprises" ?<br /> Vous y allez un peu fort, c'est quand même un grand interêt pour la commune de retenir des emplois qui payent des impôts et qui "font marcher le commerce"<br /> Non ?<br /> <br /> <br />
Répondre
P
<br /> le commerce, sans taxes locales, ça n'a plus d'intérêt, il y aura forcément problème. Peut être pas tout de suite, mais à la longue.<br /> a moins que les autorités locales ne recréent cette taxe sous une autre forme. Une taxe sur les enseignes, par exemple.<br /> <br /> <br />
P
<br /> Arretons les mauvaises langues, ils ont promis que les régions n'y perdront pas et en matière de promesses on peut leur faire confiance.<br /> <br /> <br />
Répondre
A
<br /> Chapeau l'artiste !<br /> <br /> Un avocat d'affaires prend une commission,souvent aux pourcentages, de ce qu'il t'as fait gagné.<br /> <br /> Nous savons que M.Sarkozy est avocat d'affaires et accompagnait ses clients jusqu'en Suisse.<br /> <br /> Une des dernières taxes non délocalisables même si ta boîte appartient à une boîte aux lettres à l'étranger.<br /> <br /> La rumeur disait que le vieux yacht de Bolloré lui appartenait. Un cadeau de bienvenue.<br /> <br /> Il va pouvoir un commandait un tout neuf.<br /> <br /> Voilà un lien s'il veut s'inspirer d'un design existant :<br /> <br /> http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_plus_grands_yachts_priv%C3%A9s<br /> <br /> <br />
Répondre