Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Ne les croyez pas, ne les craignez pas, ne leur demandez rien. "

9 Janvier 2012 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Immobilier

Cette maxime, de Soljenytsine, appliquée à l'immobilier, ça donne ceci : " Immobilier : propriétaires, mais hors la loi.", ou comment pisser résolument sur la loi, les autorités, en se mettant totalement en marge et en investissant la totalité de ses économies.

 

Plutôt que d'avoir la chance de payer une bouse de 500 M2 à 100, 200 ou beaucoup plus d'euros le M2, de plus en plus de personnes passent à l'achat sur un terrain agricole, qu'ils construisent sans autorisation et sans permis, d'une manière ultra-rapide.

 

On n'a donc plus la chance de participer à quelque chose de génial : la plus value dont se gorgent quelques uns, qui fait dire à une blonde présentatrice de JT : "l'effet richesse, c'est quand les gens se sentent plus riches et dépensent".

Non, l'effet richesse, c'est la plus value de quelques uns, sur les terrains et le bâti, qui enrichit quelques uns, et que ceux-ci dépensent.

Dans ce cas de figure, ils court-circuitent le circuit de la plus-value, pour se réserver une chose très simple, un bien d'usage, certes, qui sera pendant des années pas vendable, mais qui les privent du privilège de payer 50 000, 100 000, 200 000 ou plus euros, pour rien ou pas grand chose. 

 

Vu l'état de l'appareil d'état sous l'effet de la RGPP, ces personnes ont raison, ils ne risquent absolument rien. La longueur des procédures judiciaires, l'encombrement des tribunaux, feront le reste. La plupart des constructions illégales ne sont jamais détruites, et tout le monde se contrefiche du permis pour un tas de choses.

Mieux, les propriétaires paieront une amende pour la régularisation, avec le sourire.

Les maires, pour des soucis fiscaux, aussi régulariseront, seuls feront la gueule ceux qui ont payés plein pot leur terrain, et verront disparaître, rêves de plus values, veaux, vaches, cochons, couvées...


Autre technique pour faire construire en zone agricole : devenez éleveurs de chiens, ou mieux, de sacs à ron-ron (chats), faites quelques ventes déclarées dans l'année, et vous pourrez, de droit, faire construire en zone agricole...

Après, imaginez le nombre de sacs de croquettes, d'arbres à chat que vous pourrez payer à votre minou (de race), avec les économies réalisées...
De plus, cerise sur le gâteau, imaginez la rupture générationnelle. Alors que les anciens noyaient les petits de leur chatte, vous irez contempler votre compte en banque

 sa portée, en vous disant, "4 patates, elle m'en a fait pour 4 patates"... Et vous serez désolé quand elle n'en aurait fait qu'un...

Ce qu'un vrai paysan m'a traduit par "Putain, c'est plus cher que mes veaux"...juillet-2009-0057.JPG

 

Après, vous vous étonnerez que les égyptiens déifiaient leur chat, j'ai une explication : ils avaient du souffrir d'une bulle immobilière.

Quand au tsar, ne vous étonnez pas qu'il protégeait les matous par oukase.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G
et la suite, pour ceux qui serait tentés, des fois ça passe des fois ça casse, eviter la cote d'azur de preference ou l'ile de ré, en auvergne ou cantal c'est jouable je pense,<br /> <br /> les services fiscaux relevent regulierement par satellite avion , drônes les cartographies, les piscines pas déclarées, les autres constructions, les plantations O.g.m hachich,......<br /> <br /> http://sd-1.archive-host.com/membres/up/616740620/L111-12.pdf
Répondre
G
bonsoir si ça peut interesser quelqun<br /> <br /> <br /> http://www.dossierfamilial.com/questions-a-l-expert/logement/irregularite-de-la-construction-et-delai-de-prescription,64
Répondre
B
oh mais les communes le font aussi!<br /> <br /> la commune a placé un de mes champs agricole en zone inconstructible ( cela ne me dérange pas) mais l'a incorporer dans son plu en zone ER avec droit de préemption pour agrandir cimetiere et<br /> école....a donc un prix dérisoire<br /> <br /> c'est dingue! dans le même village il y a un lotissement communal quasiment invendable entre voie ferrée et route à un prix de 32 euros du m2. enfin depuis 3 ans que ce lotissement est fait un<br /> terrain a été vendu: la future baraque va faire.....35m2 au sol avec étage....en préfabriqué une cage à lapin sur un terrain de 630 m2<br /> <br /> derniers soubresauts ?
Répondre