Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Nouvelle Bombe démographique. III.

27 Janvier 2010 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Economie

Les différentes aires culturelles ont toutes, sans exception, commencé ou fini leur transition démographique.
Le monde chinois, le sous continent indien, l'aire musulmane, l'auront terminée avant la fin de la décennie.
Il reste donc à se pencher sur les deux continent restants, c'est à dire le continent latino américain, et le continent africain;

Il existe sur le continent américain, des pays qui ne renouvellent plus leur population, c'est d'abord Cuba, et de vieille date, ensuite le géant brésilien, infirmant un dogme disant que les petits pays évoluaient plus vite, le Chili a suivi la même voie avec 1.9 enfants par femme, ainsi que l'Uruguay (2).

On peut classer aussi les pays qui prochainement atteindre ce stade, qui sont aux alentours du seuil de renouvellement et vont tomber en dessous :
- le géant mexicain (2.1), Costa-Rica (2.1), Salvador (2.3), Panama (2.6), Nicaragua (2.8)
- l'Argentine (2.3),
- Pérou (2.6), Equateur  (2.6), Colombie (2.4), Vénézuela (2.6),
- Saint Domingue (2.4), la Jamaïque (2.4)

Enfin, dernier groupe de pays "attardés" :
- le Paraguay, qui posséde une natalité "de combat" (3.1) suite au génocide du 19° siècle,
- la Bolivie marginalisée, mais qui devrait connaitre un ajustement rapide, si la politique de redistribution se continue, moins rapide, si elle est interrompue (3.5),
- le Honduras (3.3),
- Haïti, (3.8)
et vraiment le seul pays attardé du continent, le Guatémala avec 4.2.

A la lecture de tous ces chiffres, il est clair qu'en 2020, l'écrasante majorité des pays aura vu l'indice de fécondité tomber en dessous de 2.1 enfants par femme et ne renouvellera pas sa population. Il est clair aussi que l'émigration se raréfiera, d'abord par l'effondrement économique des pays d'arrivée (Espagne, USA), ensuite par le manque de partants...
La seule inconnue, finalement, sera le sort des 5 pays encore largement au dessus. Auront ils rejoint le peloton, avant ou après 2020 ?
Sans doute peut on vraisemblablement parier sur un éclatement de ce groupe de pays, Haïti et Guatémala se maintenant au dessus de 2 en 2020 et passant en dessous aux alentours de 2025.

Les ricains, s'ils en ont encore les moyens, ne pourront plus importer de personnel de maison sud américain.
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
N

En 2050, j'aurai 70 ans, j'espère que je serai encore là pour voir ce phénomène extraordinaire que serait le pic puis le début de retournement de la population mondiale. Un monde devenu développé
un peu partout, la fin de l'immigration de masse (un peu d'immigration, juste ce qu'il faut).


Répondre
A

@Patrick

Pense à faire de temps en temps la voiture balai sur tes ancien Blogs pour récupérer tes lecteurs chéris qui n'ont pas suivi ton déménagement ici.
Voir http://www.leblogfinance.com/2010/01/dubai-holding-standard-and-poors-abaisse-puis-retire-la-note.html


Répondre
R

Bonne continuation


Répondre
T

Pour le Guatemala ce ne serait pas non plus une natalité de combat?


Répondre
Y

@Patrick REYMOND

Dans le cas du Brésil la baisse fut brutal mais les méthodes employées pour y parvenir dépasse l'entendement.

Dans son livre "essaie de prospective démographique" Pierre Chaunu (décèdes en 2009 d'ailleurs) avait signalé que de nombreuse Brésilienne avait été stérilisé purement et simplement souvent sans
leur avis d'ailleurs. Autant dire qu'une fois qu'elle sont stérilisé il sera difficile de relancer la natalité c'est aussi à prendre en compte.

L'autre facteur important à voir c'est le déséquilibre entre les hommes et les femmes en chine il manque 40 millions de femmes ce déséquilibre aggrave la baisse de la natalité car l'ovule est rare
et le sperme est abondant sans vouloir faire de mauvais jeux de mots. Le manque de femme va se faire sentir dans toute l'Asie et surtout en Chine et en Inde soit près de 3 milliards d'habitants à
eux seuls.


Répondre
N

Les chiffres de l'ISF pour l'afrique noire sont encore très élevés (bcp d'exemples autour de 7). Par contre je ne connait pas les chiffres anciens. Y a t il eut quand même dans ces pays d'afrique
noire une réduction (du style on serait passé d'un ISF à 14 à un ISF à 7) ??


Répondre