Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Nucléaire : encore du chemin à faire...

31 Janvier 2012 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Energie

Pour la cour des comptes. En effet, elle souvent si abrupte, là, elle n'a pas osé dire l'ampleur de la déroute Financière. Sinon, la déroute du nucléaire aurait été immédiate.

 

228 milliards ont été "investis" dans le nucléaire depuis 1950. 96 pour la construction, 55 pour la recherche.

Le coût du MWh revient donc à 49.5 euros ce qui n'est pas particulièrement économe, et les 18.5 milliards pour le démantèlements qui ont été provisionnés ont été doublés. Deux remarques :

- ailleurs, le démantélement est évalué à 3 milliards la bête, soit 175 milliards pour toutes les centrales, 10 fois plus,

- ces provisions ont été flambées, au Mexique, en Argentine, au Brésil, en Grande Bretagne, aux USA, dans des investissements aléatoires, et EDF est endettée.

Rajoutons 50 milliards d'investissements pour la maintenance, et le coût du traitement des déchets.

 Résumons : 228 + 175 + 18.5 + 50 + 22 = 500 milliards d'euros.

 

Donc, l'éolien terrestre, à 69 euros le MWh est bien moins cher que le nucléaire, mais, c'est le directeur du CEA qui lâche le vrai morceau : la sortie du nucléaire à 85 % renouvelable est possible d'ici 2025.

 

Quand au coût de la sortie, il est largement discutable. En effet, les centrales thermiques existantes sont largement suffisantes sans investissements pour satisfaire des besoins importants, de l'ordre de 30 GW, allié au potentiel hydraulique, il n'y a donc aucun problème d'approvisionnements, seulement des problèmes de gaspillages à réduire.

Le coût de l'électricité va certainement doubler d'ici 2025. En conséquence donc, la "croissance" de la demande, "structurelle" risque de devenir surtout une baisse "structurelle".

En effet, même avec simplement + 30 % pour les prix d'ici 2016, certains usages vont disparaître.

On peut penser à tous les usages non spécifiques risques de se réduire.

 

Il manque visiblement un tout petit peu de culture économique aux branquignols qui nous gouvernent.

 

En outre, comme on ouvre une période d'open bar à la BCE, la donne financière va devenir moins prégnante.
En décembre, on donnait 489 milliards aux banques. En février, 1000, en avril ? 5 000 ? en juin  ? 20 000 ?

 

Pour le démantèlement des centrales nucléaires, on prendra la solution la moins coûteuse. On va laisser les dites centrales se reposer, longtemps, longtemps, longtemps. En 30 ans, 95 % de la radioactivité d'une centrale disparaît, ne laissant que la longue. 

Mais le coût sera phénoménal, mais étalé.

 

La sous évaluation du prix de l'électricité, seule, à permis la croissance de sa consommation, telle que nous la connaissons. Nous allons faire l'expérience inverse.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
Z
Bonjour ,
Pour ceux et celles qui veulent creuser le sujet en détail des coûts du nucléaire je ne connais pas meilleur site : http://investigationfin.canalblog.com/archives/nucleaire/index.html

Cordialement
Répondre
S
Lapremiere centrale à gaz d´EDF pour les pic de consommations :

http://www.usinenouvelle.com/article/la-premiere-centrale-a-gaz-d-edf-en-france.N167956

http://www.usinenouvelle.com/article/vers-un-nouveau-record-de-consommation-electrique-en-france.N167932
Répondre
J
Concernant le nucléaire et son cout....

http://www.20minutes.fr/article/870664/electricite-nucleaire-atome-coute-plus-plus-cher-france
Répondre
L
oui à mon avis les centrales vont devenir entourées de qq clôtures un panneau ne pas entrer

quelques clodos viendront squatter s'y chauffer

quelques ferrailleurs """ des gens du ( lequel ) voyage""
piquer la ferraille, refoutue dans le circuit

les chevreuils renards sangliers viendront y proliférer et basta
dans 40 60 ans les survivants ne sauront plus ce que c'était et le tour est joué

ne pas oublier que le programme dévelopé sous ziscard surtout

époux ( officiel hors ses maitresses) d' anne-Aymone

qui était de la famille Schneider du Creusot
( là ou l'on fabrique les cuves pour le nuke le creusot , chalon-sur-saone )
famille du baron Seillière

tout convenait bien à la famille !
Répondre
S
Je considère qu'il est délicat de faire de la prospective à trop long terme, même si visiblement on a évité d'en faire un minimum pendant quelques décennies... le fait est que la culture de rente,
anti-républicaine, de nos élites finit par nous coûter cher. Nous pourrions rajouter la politique d'investissement massif de EDF à l'étranger, au plus haut de la bulle boursière, dont les surcoûts
seront là encore assumés par les contribuables.

J'espère seulement qu'on conservera cette filière de recherche, ainsi que la dissuasion, et qu'on avancera franchement sur l'éventail le plus vaste de technologies. cf blog IRC
Répondre