Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Petites causes et grands effets...

31 Août 2011 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Energie

Article emblématique aujourd'hui, l'UE veut réglementer la consommation des cafetières électriques. Et ce qui est bon pour les cafetières est applicable pour la plupart du "petit" électro-ménager, à savoir que les consommations unitaires -faibles- font une catastrophe globale.

 

En effet, individuellement, c'est pas grand chose, que ce soit en euros ou en Kwh, mais au niveau européens, c'est 2.5 milliards d'euros et 17 Twh.

Mais cet article est vécu comme une atteinte par la plupart des lecteurs. En effet, la tendance naturelle est au je m'en foutisme.

 

Dans tous le négatif de l'UE, il faut signaler les bonnes idées, celle-ci se rapprochant diablement d'un épisode économique peu connu, la NRA de Roosevelt dans les années 1930. Un travail de normes... énorme, permis plus tard la production de masse.

 

Plus loin dans l'histoire, on dit que François I° envoya un ingénieur, Virgile, à Saint Etienne, et celui-là rationalisa la production d'armements en standardisant, lui aussi, énormément. 

C'est le travail de l'état.

Le libéral, lui, préconisera l'ajustement par les prix, qui se fera sur les pauvres, au prix d'un doublement, triplement ou quadruplement du prix.

 

Un internaute disait que c'est l'économique qui dictait sa loi au politique. C'est faux. Le politique et l'économique sont en interractions constantes.

Simplement, celui qui représente la masse et les sans-grades, c'est censé être l'état. C'est effectivement très pénible pour les puissants.

 

Là où le micro rejoint le macro, c'est que les "petites" dépenses d'électricité, en tous genres, deviennent complètement ingérables, nécessitant, pour de fausses "nécessités" (lire : une idée mal compris du confort) des investissements, tant en capacités de production que de transports, totalement hors de proportions avec l'utilité marginale apportée...

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S

L'ajustement par les prix, cela pourrait être intéressant par exemple en taxant fortement les engrais et les pesticides chimiques, les véhicules très polluants, les avions privés, les yachts, voire
certains produits importés (comme ceux qu'on produit encore en France) et en détaxant d'autres produits, en vrac, les casques de moto, les aliments locaux bio, les sources d'énergie locales non
polluantes, des objets fabriqués localement par de la main d'oeuvre locale avec des matériaux naturels locaux...
Bon, ok, la personne qui mettra ça en place risque fort de se faire descendre... Comme celle qui s'attaquera à la loi de 73 ou à tout ce qui agacerait l'hyperclasse...


Répondre
A

Cela me rappel , le pic de consommations électriques en Grande Bretagne à 17 heures lors du mariage du petitsrejetons de la reine.

Des millions de bouilleuses électriques étaient entrés en fonction presque en meme temps .


Répondre
L

je suis également pour un Etat fort et je n'ai jamais eu aucune affection pour les libéraux, libertatriens. C'est les problèmes énergétiques qui sont au centre de l'économie qui feront la
politique. On s'adaptera ou on disparaitra.


Répondre