Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pour un protectionnisme...

18 Juin 2011 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Actualités

sondage.jpg

 

La messe est dite, 80 % des sondés sont pour le protectionnisme, l'évolution est de plus en plus rapide, il ne reste plus qu'un % d'imbéc..., pardon, de partisans enthousiastes du système actuel.

Le sentiment de révolte gronde contre la politique actuel, et les sentiments se radicalisent.

 

La révolte progresse un peu, mais la résignation beaucoup. En réalité, ce sentiment n'est pas neutre, ni le % de confiant d'ailleurs.

 

Explications : la classe dirigeante fait 20 % de la population. Elle est en train de perdre la foi, comme le montre les résultats, mais cela ne se fait que progressivement. On passe par le sentiment de résignation, parce qu'on n'est pas encore touché personnellement.

Ouvriers et employés sont les plus révoltés, ça n'a rien d'étonnant, les parisiens les plus confiants (22 %), sans être enthousiastes forcenés.

Là aussi, moins on est victime, plus on adhère. Le + de 65 ans (22 %), comme le cadre supérieur et la profession libérale aussi (21 %), mais, dans les deux cas, le phénomène de rejet est plus massif encore.

 

Mais comme les gens n'ont pas encore tout à fait compris ce qu'était l'Europe, ils veulent à 80 % un protectionnisme européen, ce qui est complètement idiot, l'UE étant, par nature et encore plus avec Barroso, le temple de la secte des adorateurs du libre-échange (en tant que secte, d'ailleurs, on devrait leur souffler l'idée du suicide collectif).

Comme les partis "de gouvernement" UMPS, sont aussi des zélateurs du libre échange, on va tout droit vers le clash entre gouvernements et gouvernés, ceux-ci ne rêvant que d'imposer à ceux-là, sang, larmes et privations en tous genres. .

 

Pour répondre à certains, la dépense publique n'a régressé que trois fois en France à échelle historique.

En 1358-1360, elle tombe à zéro. la Guerre civile, la dette "sacrée" à payer, (la rançon de Jean II le Bon), déclenche le cataclysme, une guerre civile qui fait plusieurs millions de morts et se traduit par l'effondrement des rentrées fiscales, faute de combattants.

En 1560-1590, les biens de l'église sont vendus, et si les taxes se maintiennent en nominale, le reflux est réel en poids (en argent-métal, les rentrées baissent de moitié), dans un contexte inflationniste débridé (les mines du Potosi produisent au maximum).

Pour la période 1790-1800, il n'y a plus de rentrées fiscales, les biens de l'église sont vendus pour les dépenses courantes et la guerre. 

 

Bien entendu, le sentiment d'adhésion au système va encore baisser, l'opposition et la révolte augmenter encore, et la résignation s'éroder, car en France, le bal grec n'est pas encore commencé.

Comme certains sur ce blog, les gouvernants sont persuadés que personne ne se révoltera. Sentiment largement prédominant en 1788, en 1356 ou en 1558...

D'ailleurs, avant, beaucoup pensent que c'est impossible.

 

Pour ce qui est de la dépense publique, il y a déphasage complet entre importance de cette dépense, et son efficacité. Celle-ci, comme avant toute remise à plat, décroît et s'effondre. La France a certainement son budget militaire le plus important de son histoire, avec 61 milliards de $, et pas d'armée en état de marche, avec un "corps de bataille", égal à 30 000 hommes...

Et cela est général, pour la "plus grande puissance", 1000 milliards, pour 120 000 hommes disponibles.

 

Le désordre ambiant ne va donc que s'accroître. Depuis 1973, les états couvrent l'échec de la politique économique néo-libérale sous un tapis d'argent.

Il y a besoin de plus en plus d'argent pour couvrir les dégâts. On ne peut sortir du cercle vicieux qu'en rompant avec le libéralisme. Et pas en arrêtant de panser les plaies. Elles vont devenir purulentes...

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
<br /> 6 Milliards seulement... au lieu de 12 pour la Grece...<br /> <br /> http://suivi-tropicalbear.over-blog.com/article-rallye-d-ete-ou-age-de-glace-76437225-comments-100.html#comment84447429<br /> <br /> <br />
Répondre
P
<br /> Hausse de 48% des Bebes Morts depuis Fukushima a Philadelphie :<br /> <br /> http://suivi-tropicalbear.over-blog.com/article-rallye-d-ete-ou-age-de-glace-76437225-comments-100.html#comment84445316<br /> <br /> <br />
Répondre
S
<br /> "Même les plus furieux d’entre nous n'atteindront jamais aucun des voyous de la clique financière apatride.<br /> La solution ne peut être que politique ; c’est possible après tout dans un temps de crise."<br /> Sclavus,<br /> D'une part, il se peut qu'émerge des types plus déterminés à dégommer quelques uns des voyous de la clique (une OAS, une FNAR, des escadrons de la mort, des gens qui seront appelés "terroristes"<br /> par le pouvoir et qui prendront un malin plaisir à liquider les atali et compagnie, un par un, tranquillement).<br /> D'autre part, il y a pour les gens "ordinaires" (comme vous et moi) une solution alternative : échapper au système le plus possible, ce que nous faisons déjà en partie, se libérer des médiats<br /> officiels, faire du localisme, arrêter de nourrir la bête, potager bio, etc...<br /> <br /> <br />
Répondre
S
<br /> Et voilà une preuve par Ratier de ce que je dis plus haut: http://www.voltairenet.org/Emmanuel-Ratier-Le-Siecle-est-la<br /> <br /> <br />
Répondre
S
<br /> Pour prolonger le très bon raisonnement de Symplet:<br /> Les monstres - ceux qui contrôlent nos société au présent - le font grâce à deux points clés ; deux facteurs stratégiques qu’ils ont compris très tôt : contrôle absolu des médias de masse et de<br /> l’argent.<br /> Les médias de masse pour abrutir la plèbe et lui imposer les «valeurs» de leur fabrication - nouveaux philosophes pour le bobo, Kenza, Steevy, Loana ou que-sais-je pour la caissière - il s’agit<br /> bien de la même stratégie ; du même combat.<br /> L’argent pour tenir dans la tenaille les roubignoles de tout homme politique qui à un moment ou l’autre risque de se découvrir qqs velléités de patriotisme.<br /> Un de Gaule par les temps qui courent ferait au mieux 2% aux municipales.<br /> Bon, maintenant comment leur arracher ces deux leviers décisifs dans le contrôle de nos destins?<br /> Bien sûr que le désir de meurtre nous envahit quasi quotidiennement mais je sais que ce n’est pas la solution ; tronçonner qui?<br /> Même les plus furieux d’entre nous n'atteindront jamais aucun des voyous de la clique financière apatride.<br /> La solution ne peut être que politique ; c’est possible après tout dans un temps de crise.<br /> Pour les médias - c’est plutôt dans la bonne dynamique: le net écorne de plus en plus l’absolutisme des ordures ; et c’est à chacun de nous qu’il revient de faire de son mieux pour diffuser les<br /> idées dissidentes: Voltairenet, Patrick, et masse d’autres blogs sites etc. qui s’efforcent d’analyser ‘une façon digne et lucide l’absolutisme des ordures.<br /> Diffuser systématiquement par les mailings etc. et petit à petit devant la rigueur du quotidien des gens comprendront.<br /> L’autre levier? je ne sais pas ; pour l’instant seule Marine parle ouvertement de la remise en question de la loi Giscard-Pompidou.<br /> Je ne vois pas en elle un grand personnage politique mais elle peut être un bon début.<br /> <br /> <br />
Répondre
P
<br /> Arnaque de la FED et des Banques... :<br /> <br /> http://suivi-tropicalbear.over-blog.com/article-rallye-d-ete-ou-age-de-glace-76437225-comments-100.html#comment84437982<br /> <br /> <br />
Répondre
S
<br /> A Alcide,<br /> La faute n'est pas au libéralisme ou à l'ultra libéralisme ou sa petite soeur la sociale démocratie constitués par des connards qui profitent de circonstances. Ils n'ont pas tort tant qu'on les<br /> laisse faire.<br /> Le vrai problème est issu de deux causes:<br /> La démocratie, du moins l'actuelle en pleine décomposition, montre ses limites et même elles sont dépassées.<br /> Et surtout l'absence totale de grande carrure politique dans toutes les régions du monde, depuis trente ou quarante ans.<br /> Ce vide crée l'appel des profiteurs.<br /> Comme l'histoire du monde n'est toujours qu'une sempiternelle répétition, quelque part un monstre qui est qualifié comme cela parce qu'il aura raison, sera élu, prendra le pouvoir et puis procédera<br /> aux actes nécessaires de nettoyage, ensuite viendra l'excès pour que des gens parfaitement anonymes se lèvent et disent cela suffit. Et nous serons repartis pour quelques décennies après 100, 150<br /> millions de morts.<br /> Le mal est donc bien politique, pas économique.<br /> <br /> <br />
Répondre
V
<br /> Alcide chapeau bas!<br /> <br /> <br />
Répondre
A
<br /> christophe<br /> Je pense que vous vous égarez.<br /> Nous sommes en plein régime libéral totalement débridé, même anarchisant, l'OMC ainsi qu'est l'obligation des OGM en lançant un parfait exemple comme la fin du fromage fabriqué dans les fermes.<br /> <br /> Mais ce régime ultralibéral n'existe que pour le profit d'une frange infime oligarchique de banquiers et de multimilliardaires qui ont acheté et payé comme des putes pratiquement tous les hommes<br /> politiques occidentaux .<br /> En effet le renflouement des banques n'est pas un acte libéral mais du pillage de la population à une échelle jusqu'à présent jamais pratiquée.<br /> Et la gauche ainsi que la droite et les verts unanimes pour mettre à disposition des banquiers européens des centaines de milliards, de ne jamais mettre en cause l'article 25 de la loi du 3 janvier<br /> 1973, de faire passer en force le traité de Lisbonne en particulier son article 123.<br /> De même on ne prête pas à la Grèce , On renfloue les banques qui ont prêté l'argent qu'elles n'avaient pas au gouvernement grec, l'argent qu'elles ont inventé puisque c'est le système actuel de la<br /> BCE.<br /> Il s'agit bien d'un système ultralibéral pour le profit d'une ploutocratie.<br /> La même ploutocratie de gauche comme de droites ont favorisé l'immigration de peuplement extra européenne par les lois suicidaires du regroupement familial .<br /> Politiques qui continuent et s'amplifient à l'heure actuelle malgré les déclarations au Karcher de la sous-merde à talonnettes.<br /> Tous frais payés pour des populations qui n'apportent strictement rien à la France et à l'Europe si ce n'est la destruction de la société occidentale pour la plus grande satisfaction des Kazars qui<br /> pérorent sans cesse dans les micros des médias qu'ils possèdent à nous vanter une intégration qui visiblement ne fonctionne pas et remplit les prisons car si les statistiques sont interdites dans<br /> ces pays dits de "la liberté" il nous reste encore des yeux pour le voir.<br /> Tous ces désordres et cette fraude sont issus de la nature même de la monnaie fiat actuelle délivrée par les banquiers et de l'escroquerie des réserves fractionnaires.<br /> Tout les responsables le savent, tous ferment les yeux, tous sont coupables de trahison.<br /> <br /> On fait quoi alors ?<br /> <br /> Qu'on les pende ou qu'on les tronçonne, mais quand nous en débarrasse.<br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> Hiatus dans votre papier Patrick.<br /> <br /> Vous dites que la dépense publique a dérapé (trop importante, et inefficace), et ensuite vous blâmez le "libéralisme".<br /> <br /> Mais il où le libéralisme ? Je ne répondrai même pas à machin qui en voit partout, et qui reprend l'argument des trotskystes comme un miroir de réfutation (sur le mode humoristique).<br /> <br /> Le "libéralisme" qui consiste à sucer 407 milliards pr an (budget de l'état) par an, avec un déficit de 147 milliards, des frais de de personnel de 107 milliards, et des intérêts de sur la dette<br /> d'état de 40 milliards, est en effet une acceptation du mot au pire ironique, au mieux totalement nouvelle...<br /> <br /> Ce qui nous pourrit la vie au quotidien, ce n'est pas le "libéralisme", qui n'a jamais existé sauf dans les fantasmes humides des jeunes gens qui peuplent ces forums. Ce qui tue les gens c'est<br /> l'... internationalisme.<br /> <br /> Oui, oui vous savez ce que les camardes cocos appelaient de leurs voeux au bon vieux temps de la révolution mondiale.<br /> <br /> Vous savez : my casa es tu casa.<br /> <br /> Et je vous la fais version moderne "bobo" alter gauchisants :<br /> "Un pays c'est un hôtel" (le copain Attali).<br /> <br /> Bref, immigration massive et l'obsession qui va avec, et le couchage devant l'arrogance de la Chine (lorsqu'on les a laissés entrer dans l'OMC).<br /> <br /> Ca va mieux maintenant que le débat est recadré ? On peut continuer ? Le "libéralisme" on peut le remiser dans la cave à grand mère ?<br /> <br /> Bien.<br /> <br /> Second hiatus : vous dites ça y est les gens sont mûrs, ils sont pour le protectionnisme.<br /> <br /> Mais ensuite, vous ajoutez qu'ils n'ont rien compris (ce qui est parfaitement vrai) puisqu'ils souhaitent un... "protectionnisme européen".<br /> <br /> On fait quoi alors ?<br /> <br /> <br />
Répondre
U
<br /> Les Droïdes Libéraux sont passé en mode "Clonage".<br /> <br /> Apres "Nam", voici "Jacque".<br /> <br /> Bientôt une production a la chaine ?<br /> <br /> <br />
Répondre
B
<br /> Dimanche 19 juin 2011 :<br /> <br /> "La faillite de la Grèce peut contaminer le Portugal et l'Irlande, et en raison de leur endettement élevé la Belgique et l'Italie, même avant l'Espagne", a prévenu le président de l'Eurogroupe,<br /> Jean-Claude Juncker. Plus largement, la crise de la dette menace le projet européen tout entier, selon une étude publiée cette semaine par un think tank réputé à Bruxelles, le European Policy<br /> Center.<br /> <br /> "L'inimaginable est devenu imaginable : la sortie d'un pays de la zone euro, la fin de l'euro et même une désintégration de l'UE ne sont plus taboues", écrit le think tank.<br /> <br /> http://www.lepoint.fr/economie/l-eurogroupe-se-reunit-pour-accorder-une-bouffee-d-air-a-athenes-19-06-2011-1343570_28.php<br /> <br /> <br />
Répondre
J
<br /> Bizarre, il y en a qui comprenne marteau pour sabot, ici.<br /> <br /> Je conchie les communistes et le premier d'entre eux, qui sévit ici.<br /> <br /> Vive la liberté !<br /> <br /> Celle ci finira par vaincre, même des idéologues comme il y en a ici.<br /> <br /> <br />
Répondre
D
<br /> http://www.vaticanassassins.org/<br /> <br /> vos querelles conceptuelles ne méneront à rien ...<br /> l'élite le sait puisqu'elle les a crées dans ce dessein ...<br /> <br /> <br />
Répondre
H
<br /> Le liberalisme théorique est proche de l'anarchie pour mister Jacques. Chacun est libre de faire ce qu'il veut. Surtout pas d'état donc pas de gouvernement pour venir contrer la créativité de<br /> l'homme... Mais cela ne peut fonctionner que dans un monde ou chacun est pret à ne pas profiter de sa force sur son voisin si personne n'est à meme de le punir. Le jour ou tous les conducteurs<br /> seront capables de ne pas rouler à 200km/h alors que personne ne viendra lui demander des comptes, le libéralisme aura une chance de réussir... Avant cela il faut la peur du gendarme pour que les<br /> cons restent à leur place...<br /> <br /> <br />
Répondre
B
<br /> Oui Yrreiht et de rajouter que la pire des catastrophes pour l’occident c’est l’effondrement du système communiste. Dépourvu de concurrent le système n’est plus astreint à une relative efficacité,<br /> il peut désormais librement engloutir les civilisations et détruire les individus au profit d’une infime minorité de dominants mondialistes. Tant qu’une contre-proposition concurrentielle, même<br /> mauvaise, du système actuel ne verra pas le jour les choses iront en s’aggravant.<br /> J’avais un copain Russe qui était tout content de voir son système s’effondrer - enfin libre - et il ne comprenait pas pourquoi je faisais la gueule. Je crois que maintenant il le sait.<br /> <br /> <br />
Répondre
Y
<br /> Mon pauvre Jacques,<br /> <br /> vous êtes exactement comme ceux qui sont comunistes, qui croient que c'est la meilleure solution et qui expliquent naïvement l'échec sanglant sovietique en disant que le vrai comunisme n'a jamais<br /> été apliqué.<br /> <br /> De même que le comunisme ne pouvait pas mener à autre chose que l'union comuniste que l'on a conu, le libéralisme ne pouvait pas, ne peut pas, mener à autre chose que ce que nous vivons.<br /> <br /> Méditez un peu là-dessus.<br /> <br /> <br />
Répondre
J
<br /> Le seul hic à votre raisonnement, c'est que le libéralisme réel, lui n'a jamais été appliqué. Rompre avec ce que vous appelez "libéralisme" certes, mais donc il faudra d'abord cesser de toute<br /> urgence l'interventionnisme permanent, et la volonté constante d'interférer dans la vie des gens, qui caractérise, des états-unis à la Corée du Nord, via la C.E. et j'en passe, tous les états et<br /> les gouvernements de la planète.<br /> <br /> Ce que vous préconisez, en fait, c'est d'aggraver encore la situation, comme si ça allait nous sauver !<br /> Lorsque, grave à des gens comme vous, nous aurons encore plus d'arbitraire et accessoirement de corruption, on en sera où ?<br /> <br /> <br />
Répondre
F
<br /> La révolution :<br /> <br /> "Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait"<br /> Mark Twain<br /> <br /> <br />
Répondre
D
<br /> procurez vous des"moyens de protection"..., retirer du cash , et acheter du "physique" avec ce qu'il vous reste , il est temps de prévoir une ou des stratégies de "survie" ou "d'auto gestion" ...,<br /> car quand le système va lâcher ça va être saignant et la loi de le jungle régnera là ou les" black water" ne feront pas leurs lois ..., bienvenu dans le nouveau monde ...l'ouverture de la chasse<br /> est pour bientôt , ne vous en réjouissez pas , car vous serez le gibier ...<br /> <br /> <br />
Répondre