Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Rendement zéro et piège à con ?

28 Novembre 2012 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Immobilier

Finalement, j'en ai marre d'avoir toujours raison, et que certains viennent me rejoindre dans ma barque de misanthrope acariâtre et prophétique.

Et mon fond de commerce, merde ???

 

"Immobilier : vers le rendement zéro et la taxation meurtrière".

Tout est dit, devant le spectre de la crise sociale, la fortune immobile sera la plus taxée.

 

La seule bonne nouvelle est celle là :

"Enfin, et compte tenu de l’évolution potentiellement dramatique de la conjoncture économique, où il est possible que la France connaisse une certaine forme de « grècification », les maisons de campagne avec jardin ne constitueront sans doute pas un bon placement financier à terme, mais dans une optique de protection familiale, cela peut être envisagé puisqu’il est plus facile d’avoir un potager à la campagne… qu’en ville.

Demandez aux 60 % de Grecs qui souhaitent partir des villes pour rejoindre la campagne.

La survie est toujours plus facile pour les ruraux que pour les citadins. "

 

En même temps, je peux vous dire qu'avec les prix ACTUELS des maisons de campagne, vous ne prenez aucun risque.

A moins de chercher en tant que pigeon, et dans le but de vous faire plumer, le truc à 60 000 - 80 000 euros, ça cours les rues.
Et en plus dans le massif central, zone de résistance à toutes les époques troublées.

 

ça attire peu parce que c'est pauvre, et qu'une poignée d'hommes peut y bloquer des armées entières.

Beaucoup de châteaux n'y ont d'ailleurs même jamais été assiégés, tant leur position formidable était dissuasive.

 

En même temps, il n'y a aucun mal à faire de la prédiction. On va passer d'un solde net d'acheteurs de + 500 000 tous les 5 ans, à - 1 300 000.
Les héritiers vont se trouver em... ielés par leurs héritages. Et la notion de patrimoine immobilier perdra toute valeur...

 

je vois actuellement des mises à prix qu'on aurait trouvé  très modérée... Mais qui voient défiler les visiteurs, mais pas d'acheteurs...

Prix entre des locataires désolvabilisés, les impôts et les charges, on risque d'assister très vite à une "detroitfication" de l'immobilier.
Pas louable, pas vendable, ce sont les crises de la fin du XVII° siècle et du XV° siècle qui reviennent.

Dans un cas, les lignées se regroupaient sous un seul toit, et enlevaient la charpente des autres (question de valeur, et aussi de taxe, le toit faisant la taxe), Charles VII, quand à lui, supprima énormément de rentes, devenues fictives, car assises sur des immeubles vidés par la dépopulation.

 

La FED parle de 50 ans de baisse. Elle s'avance, en réalité, beaucoup. Rien ne dit qu'il y aura renouveau dans 50 ans... Ni où ? Faut il miser sur Notre Dame de Paris, ou Notre Dame de France ? Suivant les époques, c'est l'une ou l'autre qui l'emporte...

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
O
I am not really into real estate and I do not have much idea about the concepts involved in running a real estate business. It is a known fact that the fluctuating economic climate has had immense impacts over the business domains.
Répondre
L
Caillassage à Clermont-Ferrand

Centre du centre du centre du massif central

http://ripostelaique.com/caillassage-et-racket-la-racaille-mineure-fait-sa-loi-a-clermont-ferrand.html



http://ripostelaique.com/caillassage-et-racket-la-racaille-mineure-fait-sa-loi-a-clermont-ferrand.html
Répondre
J
Aglo de marseille, appartements - source INSEE (tres libre)


2012 T2 105,5

2012 T1 105,6

2011 T4 109,6

2011 T3 111,7

Question piège: ca va vers le bas ou vers le haut????
Répondre
S
@Lecteur
c'était le sens de ma question , le ver n'est il pas déjà dans le fruit (le jeu de mot est savoureux, j'en conviens et le déguste "religieusement")

Le regroupement de protection suffira t il ?
comment séparer le bon grain de l'ivraie, car la vie n'est pas monolithique et les entrelacs plus complexes que dans soap opera, on le sait bien mixed wedding, etc)??
De la souffrance en perspective... hélas
Répondre
L
à Patrick
sans que ceci soit
- une insulte
- une atteinte au Dieu
- un blasphème du prophète ( et tutti quanti )
( certains étant prompts à ne pas pas comprendre etc..)

pour le Massif ' central'
vous y faites référence , car vivant dans le 43
( que je connais j'adore le-Puy-en-Velay )
simples questions techniques
que je me pose
1 quand on parle de défense c'est contre un ennemi , non

2 mais QUI est cet ennemi ( ou CES ennemiS )

3 Ne sont-ils PAS DEJA , pour certains A L 'INTERIEUR
de ce massif - comme dans beaucoup de coins de l'hexagone ) ???K
j'ai plusieurs fois eu l'impression dans le Massif central que les ennemis potentiels étaient déjà présents
au CENTRE du central
ou aux bordures périphériques

4 le massif central a t il été à l'abri des évenements mondiaux
l'armée allemande n ' a t elle pas pu y pénétrer entre
1940 - 1944 ???

5 Ne dépend il donc pas de ce fait de la situation extérieure ou périphérique

6 des villes comme Lyon St-Etienne ne sont elles pas très très proches si des bandes , grandes compagnies etc .. devaient en partir ???

7 LES MOYENS TECHNIQUES ACTUELS encore présents un certain temps aviation drones roquettes etc... le rendent elles si "" massif """

etc etc .. simples questions techniques posées
UNIQUEMENT à Patrick ou à des interlocuteurs APTES à comprendre une question et polis

Merci bien , Patrick
Répondre
S
Patrick,
Je vous lis depuis des années, silencieux aussi et vous remercie, même si je ne suis pas toujours totalement ok avec vous sur les sujets que je connais.
Ne vous étonnez pas, l'auteur de l'article C.Sannat doit vous lire et à force de pêcher dans le désert, il reverdit...
Continuez l'acide, littéraire s'entend, il est salvateur contre tous les bisounours lands ou les gros mensonges poilus, même si pas remboursé SS, mais ça on s'en fout, car il est gratuit !!

Je vais réfléchir au Massif Central comme base arrière RETRANCHEE, car c'est bien ça que vous visez hein?? plutôt que des vallons fertiles mais indéfendables ?
Répondre
P


Oui, c'est bien ça. Et le massif central n'est pas en manque de fertilité...



B
oh que si sur bayonne on négocie à la baisse...les espagnols sont partis et les russes tapent su des biens de tres haut standing.

Un de mes freres négocie actuellement ... la baisse sur le vieux bayonne. Il faut dire que cela partait de trés haut.. faut être patient....
Répondre
B
@Balin, voici un lien intéressant à propos de l'immobilier :

http://www.immobilier-danger.com/Friggit-septembre-2012-la-phase-563.html
Répondre
G
J'ai bien connu une irlandaise, qui pour le prix d'une bicoque pourrie dans la lande a 50 km de dublin s'est offert un 2 pieces a paris (avant 2008) :

et ben elle est tres contente de l'histoire, parce que ca risque pas de se refaire avant 500 ans, ce genre de bonne affaire
Répondre
L
C'est absolument faux, les ventes ont chutés partout et autant dans le neuf que dans l'ancien. Les banques prettent de plus en plus difficillement. Demander aux agents immos que vous connaissez
personnellement et vous aurez un états des lieux réel. Rien ne se vends sans négociation et il faut apporter une grosse quantité de cash. M'enfin certains possesseur de cash preferrent encore le
mettre dans le pierre, se qui a mon avis n'est pas la meilleur des idées. Vue la place de l'immo dans le PIB français, dire la vérité c'est ajouter du déficit a l'économie se qui ne doit en aucun
cas ne doit se savoir :) :)

Le doscurs afficiel est de faire monter le prix des estimations afin de rassurer les gens. La réalité et tout autre car en baissant les prix les agents qui fonctionnent au pourcentage y voient un
manque a gagner. en faisant monter les prix il tente les derniers pigeons. Mais 2013 sonnera le glas de l'immo français, car moins de transactions c'est moins de rentré dans les poches de l'états,
donc le mots d'ordre sera de baisser les prix pour maintenir un niveau de transactions voire une hausse de celle ci.

Entre 50 et 70 metres carré les prix vari de seulement 50 000 euros dans ma ville. est même avec cette remise cela reste invendu.

20 % du PIB ca fait peur en période de recession :) :)
Répondre
A
A Balin,

Ce graphisme va vous éclairez sur notre situation :

http://www.dessine-moi-une-maison.fr/wp-content/uploads/2011/08/bulle-immobili%C3%A8re-france-2011.jpg

Ensuite , nous connaissons tous Biarritz mais qu' est ce qui justifie ces prix ? Y a t il une forte industrie dans le coin 5pays basque espagnole ?

Lorsqu' en avion, cette ville ne sera plus donné. Comme Miami ou la Californie qui ne devait baisser, la chute fût sévère
Répondre
D
J'aimerais savoir ce qui pousse des gens persuadés que tout-va-bien à fréquenter des blogs comme celui-ci. Ca les préoccupe tant que ça ?
Répondre
B
Ne nous méprenons pas, je ne cherche pas à nier l'existence de la bulle immo, mais force est de constater que après 5 années de "crise"les prix et les volumes dans l'ancien restent
stratosphériques.
Répondre
H
Dans tous les pays où il y a eu une bulle, le discours était le même : l'effondrement est impossible, ailleurs peut-être, mais pas dans mon pays. Et quand ça commençait dans le pays : pas dans ma
région. Et ainsi de suite jusqu'à : pas dans ma rue. Et finalement la rue s'est effondrée aussi.
C'était particulièrement amusant aux Etats-Unis, où on a vu les villes imprenables tomber les unes après les autres.
Il y a eu aussi le discours consistant à dire que c'étaient les coins perdus qui allaient chuter, et pas les centres des capitales. Irlande : -40%, Dublin : -53%.
Répondre
B
Re Bonjour.

Mr Reymond je vous rejoint sur le fait qu'il existe plusieurs marchés, mais sur les négos désolé de vous reprendre.
Venez chez moi et essayez de négocier un bien à la baisse, si vous y parvenez je vous paye le repas et la cuite qui va avec.
Salutations.
Répondre
B
Bonjour.

Lecteur silencieux,journalier et enchanté de votre blog, je me permet ce jour de rentrer dans la "file" afin de poser une question courte et simple à tous.
Franchement vous la voyez ou la baisse de l'immo?
Chez moi(bayonne) les prix restent astronomiques/aux revenus, et malgré cela les biens partent comme des petits pains!
Certains prétendent que les banques ne pretent pas, c'est faux pour l'immo elles continuent leurs conneries à pleins tubes.
Merci pour vos articles et la qualité de votre blog Mr Reymond.
A vous lire sur ce sujet.
Cordialement.
Répondre
P


c'est simple, il n'y a pas un marché immobilier, mais des marchés organisés en cercles. Ces cercles cédent d'abord sur l'extérieur, le plus fragile, puis la baisse atteint les cercles intérieurs,
du plus fragile, au moins fragile. Mais il y a beaucoup d'inertie, et la négociation et sa marge, du secret défense.