Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Réponse...

30 Janvier 2012 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Energie

" Ca fait 3 mois que je ne venais plus sur ce site, lasse que j'étais de lire tjs la même rengaine anti-nucléaire. ( nucléaire qui est aussi un des instruments de notre possible indépendance vis à vis des autres puissances.)
Et là, je reviens, et je retrouve toujours le même acharnement à vouloir dépouiller la France de ses capacités de défense. ( Car le nucléaire civil et le nucléaire militaire sont liés ).

Pour qui roulez-vous M.Raymond ? Certainement pas pour les Français ... Vous allez chercher n'importe quel argument, parfois fallacieux, pour diaboliser un des outils d'indépendance que nous avons gagné après bcp d'efforts.
.
Montrez à vos lecteurs les champs d'éoliennes qui sont à l'abandon aux USA pour qu'on rigole un peu. La pensée magique du renouvelable, je comprends que ça puisse plaire aux gogos, aux amoureux de la grosse Duflot, mais de grâce, soyez moins irrévérencieux avec vos lecteurs. Ne les prenez pas que pour des quiches congelées SVP."

 

- 100 coeurs de centrales reposent sous une simple toiture sur le site de la Hague,

bien entendu aucun terroriste ne viendra jamais les viser avec un lance-roquette,

- pas même de 2000 gendarmes pour protéger les sites, là aussi, aucun commando de terroriste ne viendra jamais attaquer les dits sites nucléaires,

- ni tsunami, ni tremblement de terre, ni inondations ne viendront jamais troubler la paix des centrales,

- utilisation aberrante, la France possède plus de la moitié du chauffage électrique de l'UE. il ruine ses utilisateurs, sans procurer le chauffage.

- exportations de courant à prix bradés,

- l'arme nucléaire n'a empêché ni l'URSS de s'effondrer, ni les USA de s'étioler (avant de s'effondrer),

- le nucléaire permet donc d'avoir une balance commerciale industrielle nettement excédentaire, contrairement à l'Allemagne, nettement déficitaire... (humour),

- 100 centrales étaient prévues, on en a construit moins de 60, preuve que les projections établies dans les années 1970 étaient erronées. Elles partaient sur un doublement de la consommation tous les dix ans.
La baisse des programmes de construction n'a pas suivi la baisse de la progression.

- les centrales nuke ne sont rentables qu'en base. Donc, pour être en base tout le temps, il aurait fallu les marier à des STEP.

Mais, dans ce cas là, une dizaine au moins, et une vingtaine, grand maximum, au plus, étaient nécessaires.

- tout investissement non entretenu se retrouve par terre au bout d'un certain temps. Une éolienne par terre, ce n'est pas très gênant. Une centrale nuke abandonnée, c'est plus embêtant.

- L'immobilier à l'abandon, que ce soit une éolienne, une usine, ou une centrale nuke, ça fait tâche, mais ce n'est pas spécifique à l'éolien.

 

Le nucléaire en France, c'est une aberration, un surinvestissement manifeste de gens qui ne se remettent jamais en question.

Le dernier surinvestissement massif, c'est l'armée française le 10 mai1940.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
Merde pendant que je lisais j'ai oublié mes quiches congélées.
Allez, je vous laisse je vais les placer à décongeler dans mon micro-onde nucléaire......

MDR.
Le nucléaire est pour moi la pire connerie.
Tout au moins avoir construit 60 réacteurs est une folie.
Tous ces cons qui nous auront vendus et fait financer ces projets sont de malades mentaux.
Je ne suis pas écolo, je ne les supporte pas, ces pastèques vertes dehors rouges dedans.
Ce qui est sur c'est que des milliards ont été investi pour construire, et qu'il en faudra certainement autant voire le double pour les détruire.
Tant qu'il n'arrive rien tout va bien, le jour ou un élément extérieur se déchaine, non pris en compte dans les calculs de structure, comme le Tsunami du Japon, et/ou un acte volontaire de
destruction, l'héritage sera une mort lente et douloureuse à laquelle personne n'est préparée.
Répondre
A
Permettez moi d ajouter mon grain de sel.
Je bosse en relation avec l'exploration miniere, donc voila des elements concrets: la production mondiale est d,environ 50 000 tonnes d uranium/an. La conso de 75 000 tonnes. 65% est issue des
gisements, 35% du demantelement des arsenaux russes et US. Le demantelement - juteux- es essentiellement assure par des boites francaises et russes. Probleme, les accords de demantelement doivent
etre revises en 2013 ou 2014. Il s agirait de revoir parts de marche et couts. Les Us et certains pays malins veulent leur part du gateau. Concernant les reserves d U308, elles ont ete reestimes
ces dernieres annees, grace au progres en matiere d exploration.
Il reste environ 150 ans de ressources exploitables grace aux technos actuelles (ce qui a foutu en l air l EPR).

Donc le probleme avec le nucelaire n est pas l absence de matiere premiere comme on l entend trop souvent. Le probleme comme le souligne Pat, c est le demantelement et l absurdite technologique :
le nuke est une techno qui fontionne en circuit ferme / impossible pour des petites structures de travailler dessus : trop complexe et dangereux. Ce qui nest pas le cas du solaire, de l eolien etc.
C est en partie ceci qui a motive la decision des allemands et des en partie des japs : leur tissu industriel n est pas adapte a la recherche sur le nuke.
La decision d arreter le nuke chez les allemands est dont une decision economique strategique.
Répondre
S
Pas d'accord avec les excès des uns ou des autres.
Eructer sur le nucléaire, ce serait, c'est un signal fort d'en arrêter les recherches dont certaines sont pourtant prometteuses, particulièrement pour la mobilité. La grande et la petite. La
terrestre et interplanétaire.
Se battre contre le renouvelable ou tout aussi scandaleux, ne jurer que par lui, c'est de la connerie à l'état pure.
Je reste persuadé que l'avenir sera fait des deux, mon capitaine. Sans compter la chimie, l'agriculture et les possibilités de carburant non fossile.
Répondre
H
En fait le problème de l'approvisionnement en uranium (donc celui de l'indépendance nationale) avait bien été compris par les développeurs du nucléaire. C'est bien pour cela qu'on avait construit
les surgénérateurs, qui ont été abandonnés mais qui fonctionnaient (si on oublie les problèmes de sécurité).
Répondre
H
Le nucléaire doit continuer, mais au niveau de la recherche.
En ce qui concerne son coût, le rapport de la Cour des comptes sort ce matin.
Répondre
D
J'ai fait une erreur.J'aurais du ecrire pauvre fille au lieu de pauvre garçon...desole.
J'en profite pour ajouter que d'un point de vue independance nationale,le nucleaire ne vaut pas le renouvelable.
Ca fait belle lurette que l'uranium national est epuisé et qu'il faut aller le chercher à l'etranger.
A noter aussi que d'un point de vue global l'energie ne se resume pas à l'electricite.Il faut aussi du petrole pour les vehicules et autres utilisations .
l'electricité ne represente que 40% de l'energie primaire
Répondre
L
excellente intervention de '' un intelligent''
( mais vulgaire ++ )
pour ma part j'ai bien vu de près plus de CENT éoliennes
en france , mais ZERO squelette d'oiseau en dessous

moins que d'animaux écrasés par les fous du volant des
bagnoles teuf-teuf


l'article des 14 000 éoliennes est UN FAUX à BUT ELECTORAL
pour la campagne américaine US de 2012 ( à mon avis )
Répondre
U
ah le fameux site bidon des "14 000" eoliennes americaines abandonnés et vétustes ? De la grosse de merde de Hoax pourri.

J'ai deja poster ma réponse a ce genre de conneries sur Fortune, je vais la remettre ici :

Cette info sur un blog americain est un gros Hoax.

Le chiffre des 14 000 éoliennes abandonnées n’existe NULLE PART SUR TERRE. Il n’y a pas UNE SEUL SOURCE qui existe sur internet. Ce chiffre il l’a sorti de son cul, le petit lobbyiste minable de la
« Big Energy Industry » qui a écrit cette article sur son blog américain. D’ailleurs il s’est fait lynché sur son propre blog.

Vous auriez du lire quelque commentaires sur le site original en anglais, avant de poster cette article FANTASMAGORIQUEMENT ridicule, qui a d’ailleurs fait le tour du web depuis une semaine dans la
catégorie connerie.

Je vous met un petit exemple de certaines des réponses les plus techniques, sur le blog original en anglais :

http://toryaardvark.com/2011/11/17/14000-abandoned-wind-turbines-in-the-usa/#comment-9167

Having built some of the projects in question, i can clarify. Most of those 14,000 turbines still operate, still producing clean energy despite their age. Despite their being nearly 30 years out of
date. In those days the state-of-the-art was 100-200 kW turbines with 18m rotors, now more than ten times the power, with 90m rotors and larger, and much greater efficiency. Yes, technology
evolves.

The replacement of those turbines in California, called repowering, has been held up by governmental, utility and environmental issues, but is now going forward. And most of the contracts from
those days contain clauses mandating removal when they are past their useful life. Only in the case of a few bankruptcies by fringe players were turbines not removed appropriately.

Additionally, the blogger should actually read the environmental history of the raptor issue. The Altamont Pass is almost the only place in the world where diverse conditions combine to have
produced avian mortality. The cause is primarily two-fold. The majority of Altamont turbines are primitive downwind turbines with high-speed rotors and lattice towers (allowing places for raptors
to perch, representative of the pioneering days of the first commercial windpark in the world. Turbines nowadays are slow-speed, upwind with tubular towers. Finally, the main reason for the
Altamont’s problems is the surrounding urban sprawl, which forces the raptors from a wide area to congregate there. Newer turbines already tested there do not have the same problem.

So the avian issue is real, but focused on the Altamont. That’s a few hundred megawatts out of nearly 190,000 megawatts worldwide. period. (There is one migration route in Spain with similar
problems, and strangely, it’s also the only other place in the world with those primitive downwind turbines from those days.)

The subsidies are in place simply because there is no free market in electricity. Most of the costs of conventional fuels are not included in cost analysis, so the subsidies are designed to make up
a small portion of a level playing field. And still the conventional fuel subsidies are far, far greater.

Funny that prince Phillip, whose family has lived off complete subsidy for many centuries, can complain about these leveling subsidies. PS. Far greater experience than america in europe proves that
windmills lower the cost of consumer electricity.

One has the right to oppose windmills for whatever reason one chooses. This article is based on a desire to prove a point, but the actual reality proves the opposite. One does not have the right to
make shit up, and then base one’s arguments on that shit.

Or base one’s arguments on somebody else making shit up.

Bon, la je crois que c’est clair …

Il a été demander a l’auteur du blog DES DIZAINES DE FOIS de fournir UNE SEUL SOURCE OFFICIEL concernant ce chiffre de 14 000, il n’a jamais été capable de le faire. Il s’est fait torcher la gueule
a longueur de commentaires. Les gens ont cherché et on même trouvé (sur le site du département US de l’Energy) que le chiffre TOTAL du nombre d’éoliennes est d’un peu plus de 13 000 ET QU’ELLE
FONCTIONNE ! (De plus, vous auriez du remarquerez en passant que sur les quelques photos choisies par ce manipulateur professionnel, on voit qu’une petites poignées de turbines, 2 ou 3 rangé de
quelques turbines délabrés, des vieux modèles obsolètes en plus. Elles sont où ses 14 000 éoliennes « délabré » et « débranché » ?!! Dans son cul, apparemment …)

Bref, je conclurais en disant simplement 2 choses :

1) Cette article est un FAUX officiel.

2) Le pire, c’est que je suis personnellement contre les éoliennes, en tout cas celles auxquelles ont nous a habitués dans les projets gouvernementaux, mais pour des raisons TOTALEMENT différentes
de celles citées par ce ramassis d’ignorants (les mêmes ignorants qui vont bien écarter les fesses et se prendre une augmentation du tarif de l’électricité par EDF de 30% dans les 2 prochaines
années. Mais la par contre c’est normal hein, c’est EDF donc c’est bon). Je suis par contre, bien entendu POUR L’ÉNERGIE ÉOLIENNE, d’un point de vue physique, qui est une énergie fantastique et
EXTRÊMEMENT rentable. C’est un fait scientifique indiscutable. Enfin, pour les gens qui ont plus de 2 neurones …
Répondre
D
Je retiens que la Duflot est grosse. On pourrait même dire qu'elle est lourde.
Répondre
F
Bong!
Franchise d'une lectrice n'ayant apparemment pas pris la mesure de la chose..
OK.
Déja pour avoir une idée des conséquences du nucléaire:
http://www.kiddofspeed.com/chapter1.html
http://www.dailymotion.com/video/x6xbsg_la-bataille-de-tchernobyl-1-5_news
http://www.youtube.com/watch?v=OH7ot08Y3ms
Ca, c'est Tchernobyl..
Maintenant Fukushima.. autrement plus costaud (4 fois plus?), question catastrophe, mais nettement mieux controlé, question information.
Il n'y a pas de glasnost, dans notre système!
L'internet est là pour essayer de diffuser des infos, mais c'est parcellaire..
Un blog en français, sur le sujet: http://fukushima.over-blog.fr/
un autre en anglais: http://enenews.com/
Le problème n°1 du nucléaire, c'est qu'on ne sait pas neutraliser la radio-activité, donc les conséquences d'un accident. Et quand ça arrive, c'est absolument hors de prix, inabordable pour le
vivant..
Le problème n° 2, c'est qu'on ne sait pas encore démanteler une centrale!
Le problème n°3, c'est que ce genre de technologie "concentrationnaire" siphonne le gros des budgets de reconversion possible..
Le problème n° 4 ,c'est que tant à propos du pétrole, que du nucléaire, des lobbies très puissants se constituent et bloquent par maintien des intérets acquis une évolution de la société qui serait
possible via des techniques émergentes...
Il y a des dizaines de pistes énergétiques restant au stade de bricolages de passionnés qui ne demandent qu'à ètre développées. Problème - encore- en général, elles s'accommodent très bien de
tailles de production individuelles! . Les lobbies n'aiment pas, mais alors vraiment pas du tout ça!
par exemple:
http://www.agoravox.fr/actualites/technologies/article/qui-a-empoisonne-stanley-meyer-27550
Voir aussi les blocages sur la fusion froide, les générateurs électromagnétiques, et bien d'autres pistes sur lequel on a collé un label aux relents péjoratifs de "free energy"
La vraie Révolution a toutes les chances de venir de là..
Répondre
D
Patrick
Excuser l'auteur de cette critique car il est victime du discours ambiant où l'enfumage est de rigueur. Le nucléaire n'est pas totalement foutu mais devrait redevenir à taille humaine (disons une
vingtaine de réacteur 1300 et N4 d'ici 10 ans + 1EPR et basta, d'ici 20/30 ans ->zéro)
Le souci du nucléaire est social : Une centrale c'est 2000 personnes ultra syndiqués dans des endroits de merde et des dizaines de milliers de CSP+ à Paris/lyon et Marseille essentiellement
(EDF/Areva : les cosaques sociologiques !). Sans le nuke EDF devient Tepco càd un gros trou sans fond. Tout les connaisseurs du sujet sont d'accord avec vous et le problème se règlera dans le
temps. On invoquera petits à petitsles coûts prohibitifs, l'obsolescence du parc, les dechets (...) mais c'est plié comme les mines de charbon en leur temps. Faut pas prendre les japonais et les
allemands pour des couillons quand même, ça fait un siècle qu'ils ont raison en matière industrielle.
Bon sur l'alternative vous avez encore raison, d'abord de la modération/isolation (50% du probleme), un mix intelligent entre eoliennes, solaire, step, hydraulique). Pour le transport la moderation
est une bonne solution (le velo electrique et des vrais pistes cyclables règlent 90% des transports urbains quotidiens des anciens pauvres), par contre je suis pessimiste sur le transport routier
qui se réduira à peau de chagrin. Bref, l'humain va encore pouvoir prouver sa marque de fabrication; son adaptabilité.
Répondre
A
"L'indépendance de la France"
Elle est pas belle cette envolée lyrico-patriotique?
Et l'uranium ,"la France" elle l'achète où?
Et les réserves mondiales d'uranium elles vont durer combien de temps?
Répondre à ces questions c'est voir comment elle est belle "l'indépendance de la France"...
Répondre
D
ce pauvre garçon n'a pas encore compris que ce ne sont pas les ecologiste qui ne veulent pas de nucleaire,mais les financiers qui n'en veulent plus..Parce que ce n'est pas rentable une fois tous
les elements pris en compte.
Répondre
H
Arreter avec l'armée française de 1940. Parlez de l'encadrement militaire...
L'armée était et de loin la mieux équipée en 1940... évidement un char sans obus ni essence ca n'avance pas... Les stocks existaient mais ne suivaient les unités... demandez à Rommel ce qu'il en
pensait...
Répondre
P


c'est bien ce que je dis, c'était une belle armée, et une belle bureaucratie...