Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Résultats d'élections...

7 Mai 2012 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Politique

Le résultat que vous attendez tous, sur l'élection en Grèce est arrivé.

On peut remarquer la remarquable bonne tenue des "partis de gouvernement", PASOK et ND, qui peuvent compter sur 32 % des voix et 149 élus (presque la majorité, qui est à 151). Ce qui constitue un résultat remarquable après la somme de bêtises et de saloperies qu'ils ont pu faire.

On notera donc, que les veaux, ou sadomasochistes affirmés, sont un bon tiers de la population.

  • Nouvelle Démocratie : 18.88 et 108 élus,
  • Syriza                           : 16.62 et  51 élus,
  • PASOK                        : 13.36 et  41 élus,
  • indépendants              : 10.55 et  33 élus,
  • KKE (Communistes)  :   8.42 et  26 élus,
  • Aube Dorée                 :   6.92 et 21 élus,
  • gauche démocratique :   6.08 et 19 élus.

Non représentés          :   8.39 soit 89.36 des voix. et Cerise sur le gâteau :

"Sur les 300 sièges du Parlement, 250 sont attribués à  la proportionnelle calculée en ne prenant en compte que les partis ayant dépassé 3%.

Les 50 sièges restants sont attribués au parti ayant obtenu le plus de voix, quel qu’ait été le pourcentage obtenu."

 

En Bref, une loi taillée pour un système de parti unique à deux têtes. En 2009, le PASOK faisait  43.92 % des voix, et ND 33,48 %, l'un avait 161 députés, l'autre 91.

La chute de leurs scores cumulés est donc vertigineuse, ils ont perdus plus de la moitié de leurs suffrages. Ce qui ne les empêchent pas de dominer encore la chambre, à une courte minorité.

Le propos débile de la presse pravda : "Élections législatives en Grèce: La percée des extrêmes pourrait plonger le pays dans le chaos politique".
On notera que pour le journaliste, ce n'est pas DEJA le chaos politique.

 

D'ailleurs, l'hémorragie d'élus touchait déjà les deux partis, qui n'avaient plus l'un que 129 députés, et l'autre 72. Le LAOS (droite extrême, mais libérale économiquement), disparaît de la chambre (il y a un doute à ce sujet).

Mais le processus ne s'arrêtera pas là, le PASOK, bien étrillé, implosera t'il sans doute.

 

Certains s'émeuvent de la percée néonazie, mais les néonazis étaient déjà au pouvoir, la démocratie n'était plus qu'une apparence, mais le néonazisme "de gouvernement", était soft. Il est beaucoup plus simple d'assassiner par la politique monétaire et le FMI, qu'avec des armes.
Dans un des cas, c'est la force des choses, c'est comme ça, et il n'y a pas de coupables.

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
Aube dorée, un parti taquin avec les journalistes, professionnels sans doute aussi irréprochables que leurs collègues à papiers français :<br /> http://www.youtube.com/watch?v=E4AXJx3IzdY&feature=player_embedded
Répondre