Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ron Paul et le "favori"

29 Décembre 2011 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Politique

C'est bien connu, Romney est le favori dans l'Iowa, avec 21 % d'intentions de votes aux primaires, contre le "challenger" Paul, avec 22.3 %.
Cela en dit long sur la panique du système et des candidats systèmes devant la poussée paulienne, poussée qui selon certains se ferait d'autant mieux si elle se faisait comme candidat indépendant, que comme candidat d'un parti sclérosé et à l'agonie, qui pourrait même se voir rélégué à la troisième place en cas de triangulaire.

Ajoutons à cela, la foi des américains dans leur système qui se délite, et l'achat massif d'armes et de munitions, on voit donc un peu le paysage réel de "la plus grande puissance du monde".

En même temps, on admire les statistiques qui font baisser la population disposant d'armes, de 54 % en 1977 à 32 % aujourd'hui, vu la facilité d'acquisition, le faible coût des armes là-bas, le caractère souvent totalement informel du marché.

Je dirais plutôt que les américains cachent le fait qu'ils disposent d'armes à feu.

 

On peut comparer cette panique et le clapotis des protestations à Moscou et en Russie. (Toujours, bien entendu, massivement financé par la CIA). 

On a même fait appel au vieux Gorbatchev, pour dire à Poutine de laisser la place, le dit Gorbatchev étant tellement haï en Russie, qu'il ne peut sortir sans gardes du corps.

 

En même temps, on voit le ton qui change, même M-E Leclerc tient des propos qui aurait été tenus comme extrémistes hier, et qui ne choquent plus personne aujourd'hui : "Agences de notation : "il faut flinguer tous ces mecs qui viennent nous donner des leçons" ".

Pourtant, M-E Leclerc ne fait pas parti des sacrifiés de la société, mais on comprend, en lisant ces lignes finalement très violentes sur la forme, même si l'intéressé n'appuierait lui-même sans doute pas sur la détente, que les sociétés ont des spasmes libératoires de violences, qui peuvent s'appeler la terreur, le stalinisme, incompréhensibles finalement, si l'on a pas un certain vécu, et tout à fait sensées, si on le possède.
 

 

Si M-E Leclerc tient ces propos, on imagine sans peine l'état d'esprit du bas de la société.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
« Leclerc est un peu un malade qui se moque du thermomètre »<br /> Allons Robespierre ; ta connerie est aussi grosse qu’une maison.<br /> Et pourtant elle est quand même vraie à moitié ; car malades, nos sommes tous - Michel aussi – et nous n’avons rien contre des thermomètres ; du moins contre ceux qui ont la forme, dimensions, et<br /> les fonctions tels que prévus traditionnellement.<br /> LE malaise des thermomètres S&P, Fitch, et Moody’s c’est que ce sont des godemichés – et aux dimensions particulièrement proéminentes mon gars – que les enculés qui mènent la carriole veulent<br /> nous faire passer pour des thermomètres.<br /> Je comprends que certains apprécient ce genre de « thermomètres » ; mais je refuse d’en faire partie.
Répondre
R
Leclerc est un peu un malade qui se moque du thermomètre
Répondre
B
sans compter que s'instaure une véritable psychose....voulue ou....pas<br /> <br /> http://rt.com/files/news/terrorism-credit-cards-government-613/fbi-handout-lists-purchase-457.jpg<br /> <br /> dorénavant il faudra prevenir les autorités pour toute personne insistant pour payer en liquide ou changeant de look..........
Répondre