Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Surfacturation", mais surtout pas "remboursement"...

30 Novembre 2012 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Energie

Votre facture électrique a été gargantuesquement surévaluée, et l'est toujours (merci chauffage électrique), mais elle l'est aussi par la facture de distribution d'électricité, qui aurait pu valoir un remboursement de 250 euros par usager (excuser du peu), mais il est clair qu'ERDF et EDF ne veulent pas en entendre parler...

 

Il faudrait arrêter pendant des années les distributions de dividende, et là, on l'a compris, ce serait l'horreur absolu, avec effondrement du CAC40, suicide de L Parisotte dans un saut dans un haut fourneau, rentrée de Bernard T. (homme d'affaire célèbre) dans les ordres, Pébere... qui deviendrait aphone, etc...

Seul échapperaient à cette ambiance morose L'UMP (oU est Ma Poubelle ?), trop occupé dans leur bagarre généralisée, avec jets de menhir, distribution de potion magique (Methamphetamine), pour avoir une force surhumaine, intervention de Bonemine dans le baston, etc (aussi).

 

Dire qu'on nous serine le coût de la CSPE, dans le prix de l'électricité, mais il fallait bien un bouc émissaire, pour justifier encore plus de hausses de tarifs (et plus de dividendes), car vous comprenez, les zinvestisseurs sont vieux, et ils confondent francs et euros...

 

L'éolien, coûte, 4 euros par ménage, pour 3 % de l'électricité, et son coût, en dessous de celui de l'EPR, rejoindra celui officiel d'un nucléaire classique tellement sous-évalué que c'en est risible...

 

Ce qu'il y a de bizarre, c'est que le machin, appelé CRE, a trouvé légitime toutes les demandes d'augmentation des prix de l'électricité, se déconsidérant complétement, en n'étant qu'un comité de béni-oui-oui, grassement rémunérés.

 

Delphine Batho veut interdire l'éclairage des vitrines la nuit. Cela apparait futile, mais il est aussi futile d'éclairer, sans raison, une vitrine, sauf pour le vendeur d'électricité, même s'il fait un prix bradé.

On fait ça, parce qu'on l'a toujours fait, mais il est clair que ça ne rapporte pas un sou, ni un client à un commerçant...

 

On le voit, le prix de l'électricité, dépend surtout d'un rapport de force politique, quand à sa fixation "objective", d'après son "coût de revient", il apparait que personne n'est en mesure de le calculer vraiment objectivement, mais en tout état de cause, il est très surévalué, dans le sens de faire cracher du dividende... Et non d'investir, car alors, le pays pays serait, vraiment, une vitrine...

 

L'éclairage public, la nuit, est aussi souvent ancien et surconsommateur. Et dire que certains trouveraient dur de réduire les consommations ? Il s'agit plutôt d'arrêter le délire.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
Z
L'éclairage public a été l'agent principal de la sécurisation des villes la nuit, bien plus que la police municipale.

Eteindre les tours de bureaux oui, par contre les rues sombres comme sous Saint Louis, je ne donne pas trois mois avant qu'on en revienne, et dare dare.
Répondre
P


on peut les conserver, en réduisant des 2/3, sinon plus, la conso...



F
La liste des solutions d'économie à notre portée est évidente.
Réfléchissons à notre niveau. Laissons crever les autres dans leur connerie. Je suis pour la decroissance
Répondre
D
eclairer les vitrines ça peut etre aussi une façon de se rassurer en pensant faire fuir les voleurs..
Aussi psychologique qu'inefficace
Répondre
A
Patrick, L´eclairage public a sa raison d´etre : on n´arrete pas une centrale nucleaire la nuit contrairement à une centrale à gaz.

Alors que fait on de l´electricite nucleaire produite la nuit ? Les suisses nous l´achete bas prix pour remplir les barrages et nous et taliens du nord le revendre plus cher le jour .

Oui, on pourrait reduire l´eclairage la nuit et remplir nos propres barrages ;-)
Répondre