Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Syrie : la menace...

24 Juillet 2012 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Politique

La Syrie montre des signes d'effritements, mais pas des signes d'effondrements. On peut voir le verre à moitié vide et à moitié plein. Les défections de généraux sont mises en exergue, mais il y a beaucoup de généraux...

(comme en France, d'ailleurs, beaucoup trop d'officiers, pour très peu de troupiers).

 

Mais la Syrie est une puissance et une armée classique. Sans doute pas très redoutable (la majorité de son équipement est ancien), mais nombreuse, et entraînée à se servir de ce qu'elle a. Le service militaire y existe, et il est long, là bas (encore 18 mois). L'armée d'active y fait 300 000 hommes, auquel se rajoute 100 000 paramilitaires et 400 000 réservistes, pour un vivier mobilisable de plus de 4 millions.

On a oublié en occident ce qu'était une grande armée, pas très moderne, mais profonde. La modernité se situe surtout, en Syrie, dans la DCA.

La Syrie a donc parlé de l'utilisation des armes chimiques, à une époque où armée israëlienne et forces spéciales US sont massées aux frontières, et qu'Israël se montre menaçante.

 

On peut donc y voir une pression du genre "à bon entendeur". Pour une fois, même la télé poubelle donne une autre partition, avec "C dans l'air".
Rien n'indique une dislocation du régime, et le conglomérat que constitue la Syrie, donne à celui-ci une certaine emprise.

 

Les minorités sont multiples : Alaouites, chrétiens, druzes, kurdes, (mais aussi bien d 'autres) et la Syrie constitue sans doute un pays sans majorité réelle, et l'insécurité et l'agression militaire n'est pas la tasse de thé des habitants, mais plutôt le signal du regroupement autour du régime. 

 

Bien entendu, cet article ne fera aucun plaisir aux tenants de la presse mainstream, dont le rapport à la réalité est farfelu (même si je ne prétends pas avoir la vérité absolue), quand à savoir ce que deviennent les combattants étrangers infiltrés (en gros, des mercenaires grassement payés), deviennent quand ils tombent entre les mains, ne serait ce que de miliciens, il est probable qu'ils vivent des heures, ou plutôt des minutes difficiles avant de gagner l'au delà.

Comme personne n'eut besoin de dire aux soldats soviétiques d'exterminer leurs prisonniers allemands dans les pires conditions. Leur vécu, simplement, les avaient formatés.

 

Mais celà, c'est du déjà vu dans toutes les guerres.

 

Pour revenir à ce que j'aid éjà dit, dans un livre de 1964, sur la guerre d'Indochine, coexistaient deux cartes voisines, les "infiltrations" viet minh dans le Tonkin, d'après l'état major (pieusement reprises par la presse, qui ne dessaoûlait pas à Hanoï, entre deux congaïs) et la réalité d'après l'écrivain.

Le delta du fleuve rouge était "infiltré" à 95 %, ou plutôt, les français ne tenaient plus qu'Hanoï et Haïphong, et les postes fortifiés des deux routes qui y menaient...

 

On voyait déjà la profondeur du travail journalistique "de terrain", avec l'étude approfondie de la physionomie des vietnamiennes.

De plus, depuis 1914, on devrait être habitué à regarder les médias avec un certain recul, et bien, même pas...

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Les rosbif veulent du sang.<br /> <br /> Une intervention étrangère en Syrie où les combats font rage entre les forces du président Bachar al-Assad et les rebelles devient de plus en plus réelle, a annoncé dans son rapport le Royal United<br /> Services Institute for Defence and Security Studies ( RUSI ).<br /> <br /> Le plan d’intervention est en train d’être élaboré par les pays occidentaux, ainsi que par la Turquie et la Jordanie.<br /> <br /> Lundi le régime syrien a reconnu pour la première fois posséder des armes chimiques et menacé de les utiliser en cas d'intervention militaire occidentale. /L<br /> <br /> http://french.ruvr.ru/2012_07_25/syrie-intervention/<br /> <br /> C'est clair ... Faudrait songer à acheter des masque à gaz en plus des graines...
Répondre
A
Le chef de l’état-major israelien Benny Gantz veut-il éviter une guerre massive ?<br /> Le chef d’état-major est en opposition avec les déclarations présomptueuses du président Shimon Peres, du premier ministre Benjamin Netanyahu et du ministre de la défense Ehoud Barak, en demandant<br /> une certaine retenue contre la Syrie admis la possession d’armes chimiques.<br /> <br /> C’est possible par ses déclarations en opposition totale avec les politiciens fous au pouvoir qui sont les représentants maintenant bien visibles de la synagogue de Satan.<br /> <br /> Trad:<br /> <br /> http://www.microsofttranslator.com/BV.aspx?ref=BVNav&from=en&to=fr&a=http%3A%2F%2Fwww.debka.com%2Farticle%2F22207%2FIsrael%E2%80%99s-security-chiefs-rally-to-disperse-war-clouds-with-Syria<br /> <br /> Original:<br /> http://www.debka.com/article/22207/Israel%E2%80%99s-security-chiefs-rally-to-disperse-war-clouds-with-Syria
Répondre
S
Et pour notre très cher camarade Lecteur – ancien parachutiste et plongeur : http://www.voltairenet.org/video-Damas-le-volcan-a-ete-eteint
Répondre
S
@logique<br /> La Turquie est en pleine cohérence avec son histoire et sa culture ; le sous animal asiate venu des steppes mongoles sur son cheval – en bande cruelles et rusées pour optimiser l’efficacité de leur<br /> rapines – est restée ce qu’il a tj été ; à ce sujet il serait utile de lire une analyse de realpolitik.tv (le titre je crois : Kémalisme une parenthèse dans l’histoire turque).<br /> Et il a tj été un animal prédateur et très rusée ; animé par une seule dialectique : celle de la domination ; les rapports de respect mutuels et du bon voisinage ne l’on jamais intéressés ; il veut<br /> aider les maitres du BAO dans la destruction de l Syrie en lorgnant un beau morceau de la barbaque ; et dans la grande tradition nomade il se mettra la même barbaque sous le cul pour que le<br /> phénomène de frottement entre son derrière et la croupe de sa monture la rend plus tendre.<br /> C’est sans doute parce que les sauterelles sioniste apprécient grandement cette cuisine qu’ils n’arrêtent pas de vanter la gastronomie turque dans les médias qu’ils contrôlent.
Répondre
S
J’aime lire notre ami Christophe ;<br /> Il s’empêtre un peu ; comme un poussin dans l’étoupe ; l’étoupe syrienne ; alors il s’étale dans une analyse très fine – du genre byzantine – sur la communication.<br /> Pile BAO perd ; face – il perd également.<br /> Car notre grand champion Lance Armstrong qui se voulait le champion de tous les temps en s’attaquant à un nouveau Giro-tour-vuelta à grands renforts d’EPO médiatico criminels n’est qu’une sinistre<br /> tique suçant le sang des autre ; si grosse que sa bedaine empêche la rotation de pédales ; et que ça commence à crever les yeux de tous.
Répondre
A
Suite:<br /> <br /> Attentat du 18 juillet : Damas pointe les services d’Erdogan<br /> Par Louis Denghien, le 24 juillet 2012<br /> Lundi, les médias syriens ont explicitement accusé les services secrets turcs d’être derrière l’attentat au conseil sécuritaire à Damas le 18 juillet, attentat qu a coûté la vie à quatre hauts<br /> responsables sécuritaires dont le ministre de la Défense Daoud Rajah et le vice-ministre – et beau-frère de Bachar – Assef Chawkat.<br /> <br /> Arrestation d’un suspect<br /> <br /> C’est évidemment une accusation grave, qui n’est pas formulée sans quelques raisons, sans quelques indices : la thèse la plus communément admise est pour l’heure celui d’un garde du corps d’une<br /> haute personnalité présente à la réunion, et qui se serait fait sauter avec les participants à la réunion. Mais une autre thèse dit que ce même garde du corps aurait pu fuir avant l’explosion de la<br /> bombe….<br /> http://www.infosyrie.fr/actualite/attentat-du18-juillet-damas-pointe-les-services-derdogan/<br /> <br /> Ce serait la Turquie qui serait derrière l’attentat, qui est un crime de guerre…<br /> <br /> En cas de preuve formelle , le MO va s’embraser car on peut comprendre le type de réaction que cela implique.<br /> <br /> Formons le vœu que Flamby ait deux neurones et une moitié de couille en état pour sortir la France de l’OTAN immédiatement sinon il scellera son destin devant la future colère du peuple.
Répondre
A
Et puis il y a aussi les iraniens qui font des déclarations :<br /> <br /> Iran : "Les vrais amis de la Syrie pourront, à tout moment, entrer en action"! (Etat-Major)<br /> <br /> http://french.irib.ir/info/iran-actualite/item/202224-iran-les-vrais-amis-de-la-syrie-pourront-%C3%A0-tout-moment-entrer-en-action-etat-major<br /> <br /> Cela s'appelle un ultimatum , comme l'usage des armes chimiques syriennes.<br /> <br /> Ceux qui n'en tiennent pas compte , comme les marionnettes sionistes qui gouvernent l'occident seront responsables d'une terrible guerre , qui à minima fermera Ormuz et tout approvisionnement<br /> pétrolier , qui dans son développement prévisible par le jeu des alliances , apportera la destruction de notre civilisation économique , sociale et peut-être militaire.<br /> <br /> C'est pourtant simple à déduire alors que les merdias font tout pour minimiser l'impact des folies actuelles de nos misérables caniches rothschildiens et que même Christophe qui est réfléchi se<br /> laisse prendre à cette propagande.<br /> <br /> Dormez braves gens, nous avons la situation en main.<br /> <br /> En réalité , nous dansons sur un volcan qui peut exploser à tout moment .
Répondre
L
Oui intelligent, puisqu'il annonce la couleur. C'est a dire qu'en cas d'attaque extérieur, il n'hésitera pas, en tout ces c'est se qu'il dit. Donc que cela soit bien ou mal au moins les choses sont<br /> claires. Et cela lui laisse le temps de faire le ménage a l'intérieur du pays.<br /> <br /> M'enfin, christophe, tout le monde a bien compris que si il veulent vraiment virer assad il y arriveront, mais que le prix a payer sera un peut plus élevé.<br /> <br /> Par contre je ne comprends pas la turquie dans cette histoire, la syrie reste une frontiére anti extémiste
Répondre
C
Hum... Côté communication par contre, ils manquent sérieusement de muscle.<br /> <br /> Cette affaire d'"armes chimiques" est un remarquable piège, dans lequel ils sont tombés comme des collégiens.<br /> <br /> Relisez les archives (semaine dernière)... On a d'abord glissé la peau de banane : "ils veulent utiliser leurs armes chimiques contre les civils".<br /> <br /> Ce qui a forcé les autorités syriennes à réagir...<br /> <br /> La déclaration du gars ce n'est pas : "nous n'utiliserons les armes chimiques que contre des agresseurs extérieurs"... mais plutôt "nous n'utiliserons jamais nos armes chimiques contre nos propres<br /> citoyens.... uniquement en cas d'une agression extérieure"<br /> <br /> C'est très différent.<br /> <br /> Et ensuite la machine médiatique a embrayé en mettant en exergue la deuxième partie.<br /> <br /> Du grand art. Simplissime. Mais ultra efficace.<br /> <br /> Bref, ces gens sont des guignols, ni plus ni moins.<br /> <br /> L'esprit du populo est ainsi marqué au fer rouge :<br /> -Assad = massacres<br /> -Assad = armes chimiques<br /> <br /> Et paradoxalement, vous tombez dans le même piège, mais inversé si j'ose.<br /> <br /> Vous partez de cette "vraie-fausse" déclaration, pour en conclure que Damas est très énervée, et lance ainsi un sérieux avertissement aux US et à Israël...<br /> <br /> Contre-sens absolu...<br /> <br /> Cette affaire d'"armes chimiques" est du pain béni... Qu'Assad ne lance qu'un seul misérable obus au sarin... et il serait instantanément anihilé.<br /> <br /> Bref, pile il perd. Face il perd.<br /> <br /> Alors, intelligents les syriens ?
Répondre
S
Et le tj formidable Daniel Besson: http://zebrastationpolaire.over-blog.com/article-les-experts-syrie-volcan-de-damas-un-tournant-108443621.html
Répondre
S
Une superbe analyse de TM : http://www.voltairenet.org/Qui-se-bat-en-Syrie,175109<br /> Sinon les médias n’ont jamais étés aussi criminels dans leur transvestismes de la réalité que depuis la Libye et en Syrie actuellement.<br /> A l’époque d’Iraq et de la Yougoslavie, le web n’existait pas ou était balbutiant (99 – Kosovo) ; ils pouvaient donc se permettre leur rythme de croisière : Le journaliste système sur le terrain ;<br /> un fanatique sioniste sur chaque plateau télé maniant l’invective avec perfection pour faire taire les rares esprits critiques ; quelques reportages, documentaires et autres savants mélanges de<br /> larmes et de mensonges ; et le tour était joué.<br /> Avec la Libye, la narrative atlantiste à franchie un nouveau cap : désormais des fictions hollywoodiennes sont tournées dans les studios de Doha ; jouées, montées par des professionnels, et<br /> diffusées via les chaines satellitaires à la place des reportages sur le terrain.<br /> C’est mieux qu’Orwell ; c’est le bonhomme Banania avec le nouveau fascisme qu’il incarne.<br /> Je n’ai aucunement besoin de m’adonner à la chiromancie pour savoir comment et où ça va finir.
Répondre