Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"The Ideologist"

27 Août 2011 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Actualités

The Economist traite les socialistes français de "dinosaures". En réalité, le dinosaure, c'est "the Economist", arapède accroché au rocher d'un libéralisme qui ne signifie plus rien, sinon, malheurs, guerres et massacres en gestation.

 

Comme je l'ai déjà dit, Lénine n'est pas responsable de la révolution russe. L'économie russe s'est écroulé en 1916, l'inflation a ravagé la société, la révolution n'a eu lieu qu'après.

 

Comme l'a déjà dit un internaute (qualifié d'acariâtre par d'autres), la clef de la tenue de la société française, c'est la richesse immobilière et  la richesse financière, et leur maintien, soutenu au delà de toute raison. 

 

Dans l'analyse du patrimoine français global, on s'aperçoit qu'il est très important, mais que l'endettement est très important, et que les plus vertueux, sont, paradoxalement, les ménages.

 

Le passif financier des agents économiques autre que les ménages est effectivement très inquiétant. 18 901 milliards de passif, pour 16 403 milliards d'actifs financiers. Le particulier, lui est surtout propriétaire d'actifs immobiliers.

 

Fillon veut taxer les plus values immobilières, mais dans son cerveau au fonctionnement très ralenti, il ne lui vient même pas à l'idée qu'il est possible que la notion même de plus value s'évapore comme la brume matinale.

 

Ce qui fait la valeur immobilière, ce sont les banques. Or, elles sont très malades. Sinon à l'agonie.

Et dans un krach immobilier, ce qui fait la valeur, c'est la valeur marginale des immeubles liquidées en urgence et rachetés souvent par des gens qui financent sans emprunts, parce qu'il n'y a pas ou plus de banques pour prêter.

 

Dans le cadre de la crise actuelle, on peut parfaitement imaginer "une course à la liquidité et à la liquidation" des placements, pour faire face aux engagements en cours.

 

Bien entendu, si on rajoute au décompte du patrimoine, la retraite par répartition, on rajoute 200 000 euros de patrimoine par personne.

Mais, là aussi, l'inégalité règne en maitre, et on ne songe guère à la corriger. Une retraite par répartition, c'est, pour les 10 % les plus pauvres, moins de 10 000 euros de patrimoine rajouté, et pour les 10 % les plus riches, près de 455 000 euros.

 

Il faut donc se rendre à l'évidence. Pour la retraite par répartition aussi, si on avait voulu la "sauver", comme on le dit chez les UMP, on ne l'aurait pas mis à 62 ans, mais on l'aurait plafonné.

 

Il reste que le patrimoine des français, et le patrimoine global va subir un trou d'air important :

- l'absence de crédits va entrainer sa décrue. On peut imaginer sans peine, 80 à 90 %, surtout pour des terrains, don l'estimation est passée, de 1995 à 2005, de 570 milliards à  3047. Mais, la surface du pays n'a pas augmenté depuis.

- la crise de l'immobilier commercial et la crise industrielle va vaporiser des zones industrielles, comme elle l'a fait aux USA. Le maintien de ces capacités dans les actifs bancaires et leur non dévalorisation a empêché de constater cet effondrement, mais la crise "wall-mart" est synonyme d'un effondrement global. Les politiques récessives et régressives anti-sociales vont réduire encore les besoins. Les images de la ville de Detroit vont se généraliser.

 

On aura donc une crise "romaine" de réduction des surfaces bâties, devenues inutiles et abandonnées, des logements abandonnées, parce que paupérisées (les zones rurales ont vécues le même problème, bien que leurs populations aient essayées de les entretenir pendant des décennies, avant de les entretenir de moins en moines, et puis plus du tout).

 

Pour ce qui est du financier, la crise bancaire va achever le tableau. Des dettes exigibles, des rentrées... qui ne rentrent plus, et des placements qu'on va tenter de liquider au plus mauvais moment, et qui vont se volatiliser, comme on le voit dans la crise boursière, voir qu'on ne pourra plus retirer.

 

Les placements, les billets, n'existent que s'il y a des états. Les riches devraient s'en souvenir. Quand il n'y a plus d'états, la prime est au plus bête, au plus méchant, au plus agressif. Et le pitt-bull est plus répandu dans les banlieues qu'à Neuilly.

La prime va aussi, dans les endroits où elle existe encore, aux gens capables de s'agglomérer en milices ou gardes nationales.

 

Là où je ne suis pas d'accord avec Jorion, c'est que dans l'effondrement global, le métal monétaire garde une valeur. Des ateliers de frappe monétaires impériaux romains, se sont maintenus bien après 476. En Haute-Loire, ceux de Monedeyres ne se sont arrêtés qu'en 1500. Il a fallu 200 ans de chicanes royales, et 10 000 livres d'indemnités pour obtenir ce résultat. 

 

Comme lors de la révolution russe, il n'y a plus que des valeurs d'usages, et la valeur des armes...

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
T

Je précise que l'immigration n'est qu'un aspect de la domination de l'hyperclasse.
Songez, par exemple, à la destruction de l'enseignement, ayant pour but d'acculturer le peuple de France en lui substituant sa propre histoire contre 'une ouverture sur le monde et les autres
civilisations'.
Il n'y a pas à négocier avec l'hyperclasse, elle est clairement dans un projet de destruction massif.
Ce sera nous ou elle : on ne se bat pas pour "des valeurs" abstraites et non actualisables, on se bat pour des gens, des lignées, une terre, une mémoire et un avenir.


Répondre
L

Pour la calsse sociale dominente nous sommes tous des émmigrés et nous ne valont pas plus que notre salaire d'émmigrés. Pour eux la couleur et la culture n'as aucune importance, celle le taux
horaire importe, pour le reste c'est de toute façon le contribuable qui paie la facture, ils se faoute bien du coup social et financier, il augmenteront les impots. Et ces impots rempliront les
poches des industrie pharmaceutique, des assurance santé des avocats. La destruction pour l'hyper classe est le moteur de la croissance, le désordre et la mauvaise qualité c'est leur boite pendor.
En tout cas en france c'est comme cela ....


Répondre
S

Bien vu, TP.
Au fait, comment donc Israël traite-il les questions d'immigration, africaine par exemple ?
Les "élus" qui squattent la télé "française" ont-ils le même avis pour Israël et la France sur ce sujet ?
...


Répondre
T

Avant même la question du cout, mes petits messieurs, il faut soulever la question de la souveraineté du peuple à décider de ce phénomene:

Peut on décider démocratiquement sur la question de l'immigration?
Même si cette immigration nous rapporte des milliards?
(Ce qui est exactement l'inverse dans la réalité, voir l'étude du cri du contribuable).
La réponse est simple, c'est oui ou non.
Visiblement, pour les bienfaiteurs de l'humanité, la réponse est non.

Quand au réflexe pavlovien, ce faux traumatisme lié à la Shoah créé de toutes pieces par les réseaux médiatiques du Capital; qui voit une volonté de massacre de masse dans chaque critique un peu
radicale de l'immigration, alors que celle ci s'accompagne d'une critique encore plus radicale de l'hyperclasse.


Répondre
H

Simplet, je suis entièrement d'accord avec ton dernier post.
Mais à mes yeux le massacre de population la pupart du temps innocente est intolérable.
Expulsion, d'accord, massacre non!
Pour ce qui est de la perte d'identité je pense que jusqu'à un certain point l'immigration est positive (le nombreux de grands hommes venant de pays étrangers le prouve). Ce point est assez bas je
te le concède et certainement a t il été dépassé.

Pour moi la solution ne peut passer que parle développement des pays fournissant les contingents d'immigrés. Ce n'est pas très difficile mais va à l'encontre des classes dirigeantes...


Répondre
S

Allons, allons, l'immigré ne coûte pas grand chose et est un apport relativement positif sous certaines conditions.
Mais quand l'immigration se conjugue en invasion, c'est naturellement un autre problème et dont les responsables sont multiples.
Est-il sage de faire venir des gens dans de telle proportions dans des pays où le chômage ne cesse de progresser?
Est-il sage de faire venir des gens en tel nombres et aux origines diverses et dont on constate que l'insertion culturelle est un échec?
Cette invasion a trois coûts:
- la système social qui doit payer des gens sans emplois et les soigner.
- la sécurité des individus: ces gens sont venus avec l'espoir de trouver un eldorado et ne trouvent que des conditions précaires. D'où trafics divers, banditisme, communautarisme, lieux intertdits
aux autorités nationales.
- la troisième et le plus grave, la privation de libertés diverses et variés pour tous les citoyens de par les excès commis par lesdites bandes.
Naturellement, les responsables de ces erreurs ne sont jamais vus dans les "quartiers" et ne prendront pas le risque de dire à ces malheureux: on s'est trompés, va falloir renter chez vous. C'est
une bombe dont le détonateur est naturellement l'arrivée de LA recession.
Ces gens n'ont rien, ne sont attachés à rien. Que risquent-ils?


Répondre
H

Le pb ne vient pas de l'africain malade.
L'immigration est créditrice pour la sécu.
Ca n'excuse pas l'immigration massive mais il faut voir les coupables où ils se trouvent. En ce moment c'est exactement ce qui est recherché. Monter les gens les uns contre les autres. Il vous sera
plus facile de flinguer un immigré sans le rond que d'aller risquer d'attaquer les vrais coupables (Financiers, banquiers et hommes politiques). La lâcheté est souvent mauvaise conseillère...


Répondre
B

Samedi 27 août 2011, à Jackson Hole, Christine Lagarde a parlé de la situation économique et financière. Surtout, elle a prononcé une phrase très importante en ce qui concerne l'Europe.

Elle a dit ce qu'elle pensait de la situation financière en Europe : "banks need urgent recapitalization."

"En Europe, les banques ont besoin d'une recapitalisation urgente."

http://www.imf.org/external/np/speeches/2011/082711.htm

En clair : les banques européennes sont sous-capitalisées. Le ralentissement de la croissance dans tous les pays d'Europe va avoir des conséquences dévastatrices sur les banques. Si par malheur il
n'y avait pas de recapitalisation, les banques européennes feraient faillite.

Problème : où trouver l'argent pour cette "recapitalisation urgente" des banques européennes ?

Je sens que les contribuables vont encore morfler.


Répondre
D

les infos évaporées de wiki concernaient la firme bancaire
bardi et peruzzi , toutes les données calendaires les concernant ont disparues...


Répondre
A

C'est ça que tu cherches David ?
Les huit familles du cartel bancaire:

http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=25107


Répondre
D

le mec , paul gallagher qui a fait ces recherches purge actuellement une peine de 35 ans de prison , l'élite n'aime pas que certaines infos soient mises sur la place publique ... et très recemment
des infos relatives à ces familles de banquiers viennent d'être effacées de wikipédia en moins de 24 heures et ce dans toutes les langues ....!!!!


Répondre
D

http://www.jutier.net/contenu/gallaghe.htm


Répondre
A

Je vois qu'il y a encore un reste d'opposition entre gauchistes patentés et nationalistes "que le fachisme c'est le mal, bouh, qu'il faut voter Flamby".

Three piglets a une bonne analyse de la situation en sortant de cette dualité.

Les ennemis, ce sont les deux, à la fois le nouveau lumpen-prolétariat joyeux et festif (copyright du terme : le site aux infos du nain) et l'hyperclasse que je "boboise" tout ce que je touche. Il
va s'en dire que les principaux responsables sont les membres de l'hyperclasse.

Le peuple ou ce qu'il en reste n'a pas vraiment le choix dans son attaque des bouc-émissaires. Le sous-prolétariat est une cible plus facile car il ne possède ni les médias, ni les finances. Mais
est-elle pour autant illégitime ?

Comme le disait un commentaire précédent, pour s'attaquer aux raclures d'en haut, il faudra d'abord que les classes moyennes et moyennes supérieures arrivent à reconquérir l'appareil d'Etat. A ce
moment là, il faudra être impitoyable et les procès seront de trop. Ce sera le rôle des services de les liquider, où qu'ils se trouvent. Ils ont pris le pouvoir en se constituant en mafias. Ils en
ont pris la responsabilité. Il n'y a qu'une façon d'éradiquer les mafias et c'est de liquider toute la famille.


Répondre
T

Etre pauvre ne donne aucune légitimité politique en France.

Et j'ai souligné que l'ennemi objectif est l'hyper-classe.
L'africain sidaique est l'ennemi immédiat, même si il est pauvre.


Répondre
I

La notion de parasitisme est discutable.

Et ceux-là, par exemple : http://feedproxy.google.com/~r/les-crises-fr/~3/z0Cp8Yxe104/

Ce sont eux qui sont en train de détruire la Sécu, car elle ne convient pas à leur appétit.

L'Africain malade du SIDA c'est PEANUTS.

Mais c'est tellement plus facile de s'y attaquer. En plus, vous pouvez en trouver en bas de chez vous. En tous cas plus souvent que des Soros.

Cible bien trop facile... et tellemenent utile aux VRAIS parasites.

Quand les pauvres se tapent sur la gueule entre eux, ce sont les mêmes qui profitent.


Répondre
A

Exact Three Piglet

On nous montre à la télé , les revendications du droit au logements à Paris : Les mal-logés sont tous des étrangers.

Ceux qui travaillent,vivent et paient cher leurs logements à Paris mais on ne les voit pas .


Répondre
T

Ce qui est révoltant, Gabelle, ce sont les gens qui ont décidés de donner à des parasites.
Ces gens monopolisent les ondes et les journaux-papiers.
Ils sont les responsables.

Mais aprés la révolte passive, l'action!


Répondre
T

Des gardes?
Un exil doré?

Un confidence: si un pouvoir patriote et républicain arrive en France, il enverra ses services rechercher les membres de l'hyperclasse pour les traduire en justice.
Que ce soit en Argentine, en Australie ou au Groenland.

Et sinon, un missile suffira à rendre la justice populaire.


Répondre
S

Hélios, ils n'en auront peut-être pas le temps...
Les très très riches, prévoyants, oui, comme Soros, Gates (Gatinski), Buffet, Rockefeller, Rotchild, etc, qui ont acheté des domaines en Argentine, en Australie...
Les riches "locaux" auront intérêt de se planquer, d'être gentils ou très malins (ça ce n'est pas sûr).
Ce sont ses gardes du corps qui ont liquidé Ceucescu. Sarkozy Mallah est presque aussi sympathique aux yeux de pas mal de gens.

Sinon à part ça, voici un site sérieux et où les munitions sont d'un bon rapport qualité/prix :
http://www.armurerie-gilles.com/index.php


Répondre
H

Je ne vois pas en quoi les "riches" auraient à craindre pour l'avenir.
Ils feront comme en Amérique Latine et assureront leur sécurité en payant des gardes et en s'enfermant dans des zones protégées entourées de barbelés.


Répondre