Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Tout était faux...

30 Septembre 2013 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Politique

Le mensonge de la baisse du chômage aura duré le temps d'une ampoule de flash d'hier.
On incrimine un bogue informatique.

Mais le coup de l'erreur informatique a bon dos. Une baisse moitié moindre, nous dit on.

 

Sans doute, s'apercevra t'on ultérieurement que ce moitié moindre, c'est beaucoup plus. Le système se délite, et les mensonges sont de plus en plus grossiers, mal fait, précipités.

Car, il n'y a aucun doute que ce mensonge n'est pas une erreur, mais prémédité.

 

Les formes sont de moins en moins respectées. En Grèce, un coup d'état a eu lieu. Dans un premier temps, une organisation est décapitée, dans un deuxième, ce coup d'état l'aménera au pouvoir.

Car c'est la rage qui va monter. Et rien que pour emmerder les gouvernants, on se fera un plaisir de promouvoir sinon Aube dorée, du moins les avatars qui ne manqueront pas de se révéler, et certainement pas Nouvelle Démocratie, comme elle s'y attend.

Car il est de notoriété publique que ce genre de calculs foirent invariablement. 

 

En France, le président distance "largement", MLP. 57 contre 34. Mais ce qui me frappe dans ce sondage, c'est justement ce score. A comparer avec les 82-18 de 2002.

 

Mais l'important n'est pas là. Comme l'a dit mon ex-coblogueur, qui ne croit pas au pic oil, il croit, par contre, à un doublement des prix du pétrole en dix ans, et au déploiement d'un tapis roulant, très rapide.

Ce tapis roulant, c'est la déplétion pétrolière, qui fait décliner la production de 4 millions de barils / jour chaque année. Et il faut des investissements très importants, pour la contrarier, et simplement maintenir la production.

 

Donc, la crise ne pourra que s'accentuer, et ce qui faisait le luxe, et le clinquant de l'économie actuel va énormément souffrir.

La flambée des cours du pétrole, aménera, comme je l'ai déjà décrit, la disparition pure et simple de certaines activités économiques, comme le transport maritime, aérien, terrestre par véhicule à pétrole.

 

Comme le dit Jancovici, Hollande veut baisser de 30 % la consommation de fossile. D'ici 2030. Rien de risqué. C'est la baisse de 2 % annuelle observée depuis 2006.

On peut donc rire des prévisions des avionneurs, qui promeuvent des avions "plus économiques de 25 %".
Comme le carburant constitue 40 % des prix des billets, une baisse de 25 %, c'est risible comparé à une augmentation des prix de 100 %.

 

Donc, aucune chance que la crise ne dénoue pas ses anneaux, mais s'aggrave et s'approfondisse de plus en plus et débouche sur une rupture politique.
Plus elle sera retardée, plus elle sera violente. 

Le problème de la classe politique est qu'elle se référe à un monde disparu, et l'envolée du prix du pétrole va réanimer un vieux concept. Celui d'espace vital.

 

 

Wall-Mart a commencé son processus de disparition, un processus simple à comprendre. WM avait quadrillé le pays, suivant le schéma des départements français, en découpant le pays en morceau, et en mettant des magasins à portée de tous.
Le seul "Hic", c'est que ce découpage est réglé sur la possession d'automobiles, et que c'est un concept qui vieillit, et que le taux d'équipement automobile baisse...

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
R
@Jazzman

Sauf à fumer la même (herbe) que toi, je pense qu'il faut se rendre à l'évidence, même dans les forages profonds il n'y a pas assez d'oxygène pour allumer ton pétard, et encore moins pour y trouver
du pétrole abiotique...

Mais, fume encore, c'est de la bonne... Stp encore une taffe ;-)

http://fr.wikipedia.org/wiki/Th%C3%A9orie_du_p%C3%A9trole_abiotique
Répondre
J
Sauf si on ne croit pas à l'origine végétale du pétrole qui n'a pas été prouvée et qui est un peu en contradiction avec l'existence de gisements offshore et très profonds...
Répondre
R
"...Comme l'a dit mon ex-coblogueur, qui ne croit pas au pic oil..."

La notion de pic oil n'est pas une religion mais une évidence physique : une ressource finie n'est pas éternelle, quelque soit l'étendue de la dite ressource, il arrive inévitablement un moment où
le puits se tarit irrémédiablement.

On peut "croire" en une divinité, mais refuser de voir l'évidence que même un gamin de 5 ans peut comprendre dépasse tout entendement.

C'est un peu comme nier la disparition à court terme de la forêt amazonienne, ou la disparition de la ressource halieutique, voire celle du sable sur nos côtes à force d'usage intensif dans le
BTP...

7 milliards d'humains qui consomment environ 4 barils par an en 2013, sans doute 10 milliards d'humains en 2050... Ça ne durera pas longtemps à ce rythme là, et le nier est pour moi un vrai
mystère.

Mais comme dirait l'autre, pas de foi sans mystère.
Répondre
G
j'apporte de l'eau au moulin :
a noter, le faible cout d'un conteneur (moins de 1000 $ pour faire un grand voyage); l'arrêt complet du commerce mondialisé viendra de la faillite des compagnies, pas de la hausse du cout du
carburant !




La compagnie maritime danoise AP Møller-Maersk, qui se fait livrer les plus grands porte-conteneurs du monde, ne pourra pas les remplir totalement


27 sept. 2013
par Audrey Duperron

La compagnie maritime danoise AP Møller-Maersk a commencé à prendre livraison de sa commande de 20 porte-conteneurs « Triple-E », les plus grands porte-conteneurs du monde, des mastodontes qui
coûtent 185 millions de dollars chacun et qui peuvent contenir l’équivalent de 18.000 EVP. Un triple-E peut transporter 182 millions d'iPads ou 111 millions de paires de chaussures.

Le «Triple-E» mesure 400 mètres de long (presque autant que la hauteur de l'Empire State Building), 60 mètres de large et il pèse 55.000 tonnes à vide. Il est au moins 30% plus performant sur le
plan énergétique que ses concurrents. (Actuellement, les navires de la flotte Maersk comptent pour 0,1% de toutes les émissions humaines de CO2). Un voyage de Shanghai à Rotterdam dure 25 jours et
il faut environ 2 millions de litres de carburant pour l’accomplir, ce qui équivaut à 0,1 litre par iPad.

Mais en contrepoint de ces données impressionnantes, le Wall Street Journal rapporte que le CEO de Maersk, Søren Skou, a affirmé jeudi au cours d’une interview qu'il avait mal calculé la demande de
fret et que, compte tenu des conditions actuelles du marché, il sera difficile de remplir totalement ces navires :

« Il est bien évident que lorsque nous regardons en arrière au début de 2011, lorsque ces navires ont été commandés, notre point de vue ainsi que celui des autres en ce qui concerne la croissance,
était différent de ce qui s’est finalement produit et que de ce fait, le marché ne sera pas aussi important en 2015 que ce que nous pensions. (…) Le gros problème aujourd'hui pour les
porte-conteneurs, c’est la surcapacité nuisible sur les lignes Asie-Europe combinées avec une demande internationale de fret pour les conteneurs qui n’a jamais été aussi faible ».

17% des capacités de l’ensemble des navires porte-conteneurs sont employées sur les itinéraires Asie-Europe, les plus actifs. Mais selon Lars Jensen, qui dirige les opérations de la compagnie
danoise sur ces lignes, elles présentent une surcapacité d’environ 10%. Pour survivre, les petites sociétés de transport maritime ont dû baisser leurs prix pour conserver leurs parts de marché. Le
tarif du fret sur ces routes a donc chuté de plus de 30%, au point de tomber bien en dessous des 1000 dollars par EVP. Cet été, Maresk et ses plus grands concurrents n’ont pas eu la possibilité de
revenir sur ce nouveau barème et de pratiquer une augmentation de 500 dollars par conteneur.

http://www.express.be/sectors/fr/logistics/la-compagnie-maritime-danoise-ap-mller-maersk-qui-se-fait-livrer-les-plus-grands-porte-conteneurs-du-monde-ne-pourra-pas-les-remplir-totalement/196324.htm
Répondre
P
"U.S. Total Gasoline Retail Sales by Refiners", les données pour Juillet sont sorties :

1998 67 183,3 maximum (milliers de gallons par jour)
../..
2006 61 445,8
2007 58 806,7
2008 54 802,5
2009 49 677,9
2010 45 755,3
2011 42 448,3
2012 30 970,7
2013 23 564,9

Entre 2011 et 2013 , on a une baisse de presque la moitié !
Répondre
F
Arabie Saoudite et pétrole :

http://www.avenir-sans-petrole.org/article-l-arabie-saoudite-dans-la-tourmente-120333548.html

La aussi tout est faux dans ce pays :

Mais que font-ils donc avec ce pétrole ?
En premier lieu, ils produisent de l’électricité qui est principalement consommée par les unités de climatisation (la température peut atteindre 60°C au mois d’août). La consommation d’électricité
augmente à un rythme de 10% par an et 2/3 de l’électricité sont produits à partir du pétrole dans des centrales à mazout.
Ensuite, c’est la production pétrolière elle-même qui est consommatrice, puisque la compagnie Aramco, première compagnie pétrolière mondiale, absorbe 10% de la production énergétique nationale pour
le fonctionnement des pompes et des unités de désalinisation de l’eau qui est injectée dans les gisements pétroliers.
Répondre
P
La Résistance et les Forces Françaises Libres de la Quenelle progressent très Vite !

http://www.egaliteetreconciliation.fr/Nouvelle-seance-de-quenelles-a-la-Main-d-Or-le-5-octobre-20502.html
Répondre
B
Mercredi 2 octobre 2013 :

Chômage en septembre 2013 :

Espagne : 26,26 % de chômage.
56,1 % de chômage chez les jeunes de moins de 25 ans.

Espagne : le chômage repart à la hausse en septembre.

Le nombre de personnes inscrites au chômage en Espagne est reparti à la hausse en septembre après six mois de baisse, à 4,72 millions, affecté par la fin de saison estivale, a annoncé mercredi le
ministère de l'Emploi.

La quatrième économie de la zone euro, qui avait bien profité de l'embellie touristique, a enregistré sur le mois de septembre 25.572 demandeurs d'emploi en plus, tandis que le taux de chômage
atteint 26,26% selon l'Institut national de la statistique (INE), qui utilise une méthode de calcul différente et sert de référence.

Surtout, chez les jeunes de moins de 25 ans, le collectif le plus touché par le chômage avec un taux de 56,1%, la tendance reste à la hausse (+7,04%).

http://www.boursorama.com/actualites/espagne-le-chomage-repart-a-la-hausse-en-septembre-9a1cee2c9f338e75a4922e5378f8a483
Répondre
L
Tout est faux sauf les mauvaises nouvelles :) :)
Répondre
E
Vous avez aimé The Limits to Growth, et bien vous adorerez The Limits to Lies, ou comment la mauvaise foi se heurte inévitablement à un moment donné au mur du réel ...
Répondre
E
Vous avez aimé The Limits to Growth, et bien vous adorerez The Limits to Lies, ou comment la mauvaise foi se heurte inévitablement à un moment donné au mur du réel ...
Répondre
E
@Patrick

il n'est même pas certain que cela soit une manip de nos chers amis, connaissant le contexte opérateur Telco.

C'est quelque part même pire, dans leur quête effrénée de la rentabilité, SFR ayant été le plus loin dans ces pratiques, tout ce qui pouvait être expédié en offshore l'a été.
Résultat le réseau, et pas mal d'autres trucs, sont gérés par des cotorep à turban du coté de mumbai&co

Le miracle st qu'on ait pas plus de dégats, les équipes encore en place ici font ce qu'elles peuvent pour réparer au fur et à mesure mais bon...
Répondre
P
Vous n'êtes pas le seul à parler de menteurs...

http://h16free.com/2013/10/01/26244-ce-gouvernement-de-menteurs
Répondre
B
Il n’y a pas que les Etats-Unis qui sont en faillite.

Dans les années qui viennent, de nombreux Etats vont se déclarer en défaut de paiement.

Espagne :
2007 : dette publique de 36,3 % du PIB.
2008 : dette publique de 40,2 % du PIB.
2009 : 53,9 % du PIB.
2010 : 61,5 % du PIB.
2011 : 69,3 % du PIB.
2012 : 84,2 % du PIB.
Juin 2013 : 92,2 % du PIB (chiffre de la Banque d'Espagne).

Italie :
2007 : dette publique de 103,3 % du PIB.
2008 : dette publique de 106,1 % du PIB.
2009 : 116,4 % du PIB.
2010 : 119,3 % du PIB.
2011 : 120,8 % du PIB.
2012 : 127 % du PIB.
2013 : 132,9 % du PIB selon le gouvernement italien.

http://fr.reuters.com/article/businessNews/idFRPAE98J02G20130920

La Grèce, l’Italie, le Portugal, l’Irlande, la Belgique, la France, l’Espagne, le Royaume-Uni, Chypre sont en faillite.

La Grèce, l’Italie, le Portugal, l’Irlande, la Belgique, la France, l’Espagne, le Royaume-Uni, Chypre vont se déclarer en défaut de paiement.

La question est donc :

« QUAND vont avoir lieu ces défauts de paiement ? »
Répondre