Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

USA : la décomposition du régime s'accélère...

22 Janvier 2010 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Politique

SpqrPaf, une simple élection partielle peut être la goutte d'eau qui met le feu aux poudres (c'est très fort, ça).
L'élection du Massa, du macha, du macah, du bidule, enfin du truc, le siège du sénateur Kennedy, quoi (surnommé le joyeux illettré en son jeune temps) a précipité la crise.
Le pouvoir politique commence à sentir le brûlé, et Obama s'est finalement dit qu'entre "eux" (les banquiers, une bande de T... du C...) et "Moi" (génial président), il valait mieux que ce soit "eux", qui montent à l'échafaud.

Le "glass-steagall act" de 1933 est de nouveau en piste. Abrogé par Clinton en 1999 (grosse queue mais intellect réduit, on peut pas tout avoir), on a toute les chances d'avoir un bras de fer dont l'issue est déjà bouclé.
En effet, les banques ne sont puissantes que de la timidité des hommes politiques.
Et la déconfiture du siège Kennedy, ou la candidate démocrate est passée de 62 % d'intentions de vote à 47 % de votes réels est bien présente dans les esprits. Cette circonscription faisait pourtant partie des fiefs, où aucun basculement n'est possible.

Seconde ligne de faille, le second mandat de Bernanke, acquis aussi, il y a peu, semble désormais, lui aussi, bien incertain désormais.

Ron Paul demande la suppression de la CIA. Peu de chances qu'il ait gain de cause, mais c'est significatif. L'invisible empire n'est plus désormais vu comme intouchable.
Le KGB local, entreprend aussi sa descente aux enfers.

Enfin, dernière touche d'abjection, la cour suprême, à 5 voix contre 4 (furieuses) décide de "libérer" le financement des campagnes électorales par les grandes entreprises. C'est sans doute là, un coup de trop.

Bien des "autorités" vu hier comme indispensables et indéboulonnables, perdent, en une fraction de seconde, leur statut.

Rappelons nous Gorbatchev conquit brillamment tous les organismes de pouvoirs, avant qu'ils ne s'effondrent. "Dans le char de l'état, le cheval était mort, les rênes pourris, et le bois, moisi..." On dirait, que c'est la situation des banques...
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B
<br /> La guerre vient d'être déclarée.<br /> <br /> Obama : "Si les banques et leurs groupes d'influence veulent se battre, je suis prêt."<br /> <br /> Lisez cet article :<br /> <br /> Les Bourses mondiales ont terminé vendredi en nette baisse, affaiblies par le repli des valeurs bancaires à la suite des projets du président américain Barack Obama de limiter la taille et les<br /> activités des banques.<br /> <br /> Si les banques et leurs groupes d'influence "veulent se battre, je suis prêt", a dit M. Obama, qui compte interdire à toute banque collectant de l'épargne et des dépôts de spéculer sur les marchés<br /> pour son propre compte, et de limiter la taille des établissements en imposant une limite à leur passif.<br /> <br /> http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5hErVWZ5e3Ozfgm3L6Fu3QfqxMelw<br /> <br /> Jeudi 21 janvier 2010 :<br /> Dow Jones : chute de - 2,01 %.<br /> Les valeurs bancaires :<br /> Goldman Sachs : chute de - 4,12 %.<br /> Morgan Stanley : chute de - 4,21 %.<br /> Citigroup : chute de - 5,49 %.<br /> Bank of America : chute de - 6,19 %.<br /> JP Morgan Chase : chute de - 6,59 %.<br /> <br /> Vendredi 22 janvier 2010 :<br /> Dow Jones : chute de - 2,09 %.<br /> Les valeurs bancaires :<br /> Citigroup : chute de - 0,92 %.<br /> JP Morgan Chase : chute de - 3,38 %.<br /> Bank of America : chute de - 3,75 %.<br /> Goldman Sachs : chute de - 4,16 %.<br /> Morgan Stanley : chute de - 5,25 %.<br /> <br /> Je répète ces chiffres car ils sont hallucinants : nous sommes en train de vivre un moment historique.<br /> <br /> Un président des Etats-Unis veut castrer les banquiers.<br /> <br /> Vous vous rendez compte du changement ?<br /> <br /> Un président des Etats-Unis veut castrer les banquiers.<br /> <br /> A mon avis, il finira comme John Fitzgerald Kennedy.<br /> <br /> <br />
Répondre
M
<br /> PS: les bourses en baisse? Tant mieux.<br /> <br /> <br />
Répondre
P
<br /> gourmand, va.<br /> <br /> <br />
M
<br /> Et le grain de sable qui fait déborder le vase, alors ?<br /> <br /> <br />
Répondre
P
<br /> c'est pas mal aussi. Je le ressortirais<br /> <br /> <br />
B
<br /> Jeudi 21 janvier 2010 :<br /> <br /> Barack Obama a proposé jeudi une série de mesures pour encadrer davantage les activités à risque des établissements financiers, ce qui a eu pour conséquence de faire dégringoler les valeurs<br /> bancaires à Wall Street. Le président américain, soucieux de rassembler son propre camp politique, veut interdire aux banques, ou aux institutions financières contrôlant des banques, de posséder,<br /> d’investir ou de soutenir un fonds spéculatif ou un fonds de capital-investissement. Barack Obama souhaite également restreindre sévèrement la pratique des opérations pour compte propre, qui<br /> consistent pour les banques à jouer en Bourse leur propre argent plutôt que d’exécuter les ordres de leurs clients. Les actions des principaux établissements bancaires du pays ont dégringolé après<br /> ces annonces, entraînant dans leur sillage l’indice Dow Jones.<br /> <br /> http://www.lesechos.fr/info/inter/reuters_00223828-obama-propose-de-mieux-encadrer-les-grandes-banques.htm<br /> <br /> Dow Jones : chute de - 2,01 %.<br /> Les valeurs bancaires :<br /> Goldman Sachs : chute de - 4,12 %.<br /> Morgan Stanley : chute de - 4,21 %.<br /> Citigroup : chute de - 5,49 %.<br /> Bank of America : chute de - 6,19 %.<br /> JP Morgan Chase : chute de - 6,59 %.<br /> <br /> <br /> Vendredi 22 janvier 2010 :<br /> Dow Jones : chute de - 2,09 %.<br /> Les valeurs bancaires :<br /> Citigroup : chute de - 0,92 %.<br /> JP Morgan Chase : chute de - 3,38 %.<br /> Bank of America : chute de - 3,75 %.<br /> Goldman Sachs : chute de - 4,16 %.<br /> Morgan Stanley : chute de - 5,25 %.<br /> <br /> <br />
Répondre
A
<br /> "la goutte d'eau qui met le feu au poudre (c'est très fort, ça)."<br /> Comme disent certains Philosophes : « Les chymistes vulgaires brûlent et calcinent avec le feu, et nous avec l'eau. »<br /> <br /> <br />
Répondre
G
<br /> auX poudreS ; à ne pas confondre avec l'étincelle qui fait déborder le vase.<br /> <br /> <br />
Répondre
E
<br /> Cela veut-il dire que les entreprises pourront financer les politiciens sans aucune restriction ?<br /> <br /> <br />
Répondre
P
<br /> oui<br /> <br /> <br />
G
<br /> [HS]<br /> Le signe SPQR me fait hurler de rire depuis que je sais qu'il veut dire "sono porci questi romani", et pas du tout "senatus populusque romanus".<br /> [/HS]<br /> <br /> <br />
Répondre