Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Walzing Matilda ou le point de collapsus II

16 Septembre 2010 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Economie

 

 

Une chanson australienne, mettant au prise un journalier et un propriétaire dans la version française et un occupant illégal (squatter) dans la version d'origine.

Le contexte là aussi est un contexte de lutte des classes fort.

Le plus fripon, le squatter, a la police avec lui...

 

L'article du LEAP 2020 est paru, comme d'habitude le 15 septembre, presque en ne faisant qu'un constat. 

La situation est intenable plus longtemps. La "reprise" dont se gargarise journaleux, pitraillons politiciens et autres suppôts du régime fait long feu. 

A l'image de la France, on a obtenu, couteusement, un répit statistique qui lui même va s'estomper.

 

En France toujours, on excite le populo à qui mieux-mieux, après les retraites, le tour de la sécurité sociale, qui devrait voir quelques "économies", à vos dépens, bien sûr...

Mais cette fois-ci, nouveauté, on n'espère même plus ne serait ce que faire baisser le déficit...

 

Quand à réduire globalement les dépenses, c'est l'idiotie suprême. Les budgets sabrés représentent des destructions d'emplois nettes très importantes. Avec un taux de chômage réel aux USA de plus de 20 %, 60 millions de personnes aux "food stamps", variante moderne de la soupe populaire, il n'y a plus rien à réduire, après, on rentre dans la zone de hauts risques politiques.

Pour les augmentations d'impôts envisagées, seuls les 10 % les mieux payés sont en mesure de les décaisser, hors, il existe encore beaucoup de réticences à taxer ces pauvres riches...

 

Tea Party, semble dynamiter un parti républicain qui avait l'assurance tranquille de l'emporter aux élections de mid-term de novembre.

On sortirait donc du ron-ron du bipartisme institutionnel, pour rentrer, là aussi dans une configuration révolutionnaire.

 

Là où je ne partage pas le point de vue de LEAP 2020 est la perte de pouvoir de la banque centrale.

Il ne lui reste plus beaucoup de manettes à sa disposition, mais il lui reste le "Reset", par lequel elle se suicide et suicide le système. 

 

D'ailleurs, comme l'indique le LEAP 2020, la croyance dans le système s'effondre. Les américains se retirent de la bourse...

Le système s'appuyait sur un déséquilibre, la propension à consommer croissante des ménages US, avec des revenus décroissants.

La réduction des déficits extérieurs US a été un premier coup au système, le deuxième devrait être sa réduction à zéro, certainement plus par un effondrement de la monnaie que des mesures impopulaires d'économies, cela réglerait, par la même occasion, la dette, mais aussi le sort de biens des industries délocalisées.

En effet, certaines sont exportatrices à 90 %...

 

Pour résumer, on approche du point de réinitialisation, la fin d'un monde et la naissance d'un nouveau. Après, la suite politique dépendra du sort qu'on fait à la population.

Certains disaient qu'elle était trop grasse pour se révolter, mais on vient d'arriver au point où ceux qui ne mangent plus commencent à être vraiment nombreux.

10 % pour une société, c'est la norme et c'est gérable, mais 20 % de chômage, plus 20 % de soupe populaire, cela atteint les limites du possible pour une propagande.

Surtout qu'on voit bien qu'avec certains trublions, il n'existera plus de havre abrité possible, que ce soit la retraite ou la fonction publique. 

En France, Nicolas Sarkozy est au fond, l'homme du suicide politique. Le fait que le FMI lui même commence à paniquer est significatif...

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L

1 WALTZING MATILDA GALLIPOLI
est aussi adaptée en chant pour la défaite de Gallipoli
trés belle chanson que j'écoute souvent
( variante du chant anglais GREEN FIELDS OF FRANCE )


http://decadence-europa.over-blog.com/article-30222828.html

merci
-------------------
2 je vous recommande un excellent article en anglais du site que j ai lu en intégralité il y a 6 ans anviron
MFS minnesotans for sustainability site excellent fait vers 2001
je me suis régalé à le lire

un article concerne et compare Australie et France

résumé australie = surtout un désert excentré
population " soutenable " 6 millions ( loin de la politique d'immigration massive "diverse multiculturelle sino afghane etc... ) de leur gouvernement)
France population " soutenable " = environ 20 millions

soutenable , bien sûr , avec petit """"" niveau """"" de vie

-----------
3 enfin si Energy Bulletin a récemment publié l article de la Bundeswehr qui semble se réveiller
j ai lu et archivé il y 2 à 3 ans un excellent rapport
' au moins 15 20 pages je sais plus sur internet de l armée australienne sur les implications du pic article excellent


-----------


Répondre
S

Ne rêves pas frère Jack ; cette crise pourrait être de bonne augure mais seulement dans nos rêves.
En réalité, elle est voulue et précipitée par ceux dont il nous arrive par moment à souhaiter la mort.
La plèbe va trinquer comme toujours et partout ; je limite mes ambitions à la sauvegarde de ma dignité et à la vie sauve avec une existence plus ou moins supportable.
Le marathon qui nous attend appartient aux Usan Bolt armés d’ailes en or massif.


Répondre
J

Si l'on tient compte de tous les paramètres de la vie et non seulement de l'économie, sachant ce que l'hyperconsommation de 10% de la population mondiale engendre au niveau de la polution, du
climat et du pillage des resources naturelles, ne trouvez vous pas cette crise tout à fait bénéfique pour l'avenir des humains? Faire exploser la bulle de l'hypercosommation, répartir la richesse
et le travail, faire payer la note à ceux qui ont provoqué ou profité de cette bulle et empêcher à l'avenir toute spéculation, voilà un bon début pour redonner de l'espoir à nos enfants. Mais cela
nécessiterait que les dirigeants mondiaux ne soient plus "vendus" au capital et que les peuples renoncent au "rêve américain" et cessent de croire que l'argent fait le bonheur.
Heu... excusez moi, j'ai eu un relent d'utopie soixanthuitarde! Pourtant je ne me fais aucune illusion sur l'amour universel ni sur la supériorité de l'homme: nous sommes toujours soumis à la loi
du plus fort, sauf que dans la nature le plus fort est le meilleur reproducteur alors que pour l'homme, le plus puissant est plus que jamais le plus riche, et son dieu est l'argent.
Quant à la révolution, tant que la majorité a quelque chose à perdre (et tout le monde doit faire quelques sacrifices)...
Les ajustements se feront inéxorablement, mais faute de consensus et de raison,les inégalités ne feront que croître dans un avenir chaotique.


Répondre
R

Wahoo, BA m’a menti, la Grèce est soutenue par ces affreux communistes du FMI, d’ailleurs, c’est un journal gauchiste qui l’a publié hier :

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2010/09/17/04016-20100917ARTFIG00361-le-fmi-evoque-une-nouvelle-aide-a-la-grece.php

Ca serait pas plutôt la classe moyenne et inférieur qui vont fusionner comme dans tous les pays ?


Répondre
R

@BA
Quoi le 12 mai, la Grèce était en cessation de paiement et on ne m’a rien dit ?
4 mois déjà et même JP Chevallier n’en a pas parlé !
Dit m’en plus, ils ont répudié 70% de leur dette, réussit à résorber le déficit budgétaire ?
Moi qui croyais que le business continuait comme d’hab.


Répondre
A

Laisser tomber la Grèce et les Grecs ? Certainement car ils s'en moquent comme de leur premier dollar.
Mais laisser tomber les banques européennes qui ont prêté de l'argent qu'elle n'avait pas à la Grèce , alors là , pas question !
Nous avons sous les yeux la démonstration évidente de gouvernements corrompus qui appliquent l'exacte définition du fascisme selon Benito Mussolini, c'est-à-dire l'alliance du politique et du
cartel par " l'intégration des pouvoirs de l'état et des pouvoirs du marché."
Les gouvernements garantissent avec de l'argent public des réserves fractionnaires imaginaires des banques privées.
Nous garantissant ainsi par la même occasion la promesse d'alourdissement de la fiscalité mécaniquement induite par l'équilibrage nécessaire des budgets sous la bienveillante égide de la BCE et du
FMI , grands prêtres du marché...
L'aléa moral porté à son comble.
Un exercice de sacralisation laïque de la fraude financière.
Tant que l'on n'aura pas raccourci cette bande de malades furieux, nous risquons la ruine de tout l'Occident.


Répondre
B

Ronron, vous oubliez le plus important :

le 10 mai 2010, l'Union Européenne et le FMI ont jeté leurs dernières forces dans la bataille.

Le 10 mai 2010, l'Union Européenne et le FMI ont annoncé qu'ils mettaient 750 milliards d'euros sur la table pour sauver l'Espagne, le Portugal, l'Irlande, la Grèce.

Or, ce soi-disant "plan d'aide" de 750 milliards d'euros n'a fonctionné que durant deux jours : du 10 mai au 12 mai 2010.

Depuis le 12 mai 2010, les taux d'intérêt du Portugal, de l'Irlande, de la Grèce sont repartis à la hausse.

Autrement dit : les investisseurs internationaux n'ont plus aucune confiance dans la capacité de ces trois Etats à rembourser leurs dettes.

Conséquence : depuis le 12 mai 2010, quand ces trois Etats ont emprunté sur les marchés, ils ont dû payer des taux d'intérêt EN HAUSSE.

Le soi-disant "plan d'aide" de 750 milliards d'euros a complètement échoué.

Il ne reste plus que la Banque Centrale Européenne : la BCE est obligée de racheter les obligations pourries de ces trois Etats car plus personne n'en veut.

Plus les jours passent, plus ces trois Etats empruntent à des taux d'intérêt de plus en plus exorbitants.

Vendredi 17 septembre 2010 : regardez ces graphiques hallucinants, tout simplement hallucinants :

Si le Portugal lançait un emprunt à 10 ans, il devrait payer un taux d’intérêt de 5,958 % !

http://www.bloomberg.com/apps/quote?ticker=GSPT10YR:IND

Si l’Irlande lançait un emprunt à 10 ans, elle devrait payer un taux d’intérêt de 6,037 % !

http://www.bloomberg.com/apps/quote?ticker=GIGB10YR:IND

Si la Grèce lançait un emprunt à 10 ans, elle devrait payer un taux d’intérêt de 11,550 % !

http://www.bloomberg.com/apps/quote?ticker=GGGB10YR:IND


Répondre
R

@BA, merci pour la démonstration.
Cependant, la Grèce emprunte régulièrement et certainement pas à 11.55%. Bloomberg indique l'état du marché de la dette grec à la REvente mais pas celui à la vente. Si les autorités monétaires
laissent tomber la Grèce, il faudra laisser tomber tous les autres pays d’Europe jusqu’à l’Allemagne puis les USA et le Japon et les banques avec. On aurait l’air malin avec nos surproductions et
pas de moyen de se les échanger.
Les couillons de cette crise qui risque de ne plus en finir seront ceux qui auront attendu le grand soir économique au lieu de s’appliquer à se faire une place dans le système.


Répondre
S

La critique de l'art est facile et dont LEAP est l'objet. Certes, ils sont pompeux, vaniteux et s'aiment beaucoup, mais bien moins que d'autres "experts" économico-anthropologuo-moraliste. Si on
observe leurs "prédictions", celles-ci ont été plus ou moins régulièrement réalisées. Hormis les délais. Il faut également tenir compte de tous les artifices utilisés par les pouvoirs pour retarder
l'échéance.


Répondre
T

christophe :
j'adore votre commentaire !
vous avez raison, et moi aussi, je m'en cogne et je savoure le spectacle.
ha ça m'a fait du bien de vous lire, enfin un petit écrit un peu viril.


Répondre
D

quand on commence à être "touché"...le cynisme ou le réalisme n'aident pas beaucoup ...tu risques d'en faire l'amère expérience tôt ou tard ...enfin après la pluie le beau temps comme on dit mais
en l'occurence le "soleil" risque de se faire désirer ...


Répondre
C

Cela ne fait pas avancer le schmilblick de se moquer de LEAP.

Je les trouve également un peu "branques" (ils ont un style d'écriture un peu ampoulée, mal maîtrisé) et ils sont beaucoup trop optimistes concernant l'Europe.

En revanche, leur analyse sur les US tient la route.

La cause est entendue : le mur se rapproche. La seule question qui demeure est : le timing.

C'est un peu facile de se moquer de gens qui prennent le risque de se "projeter" dans le futur.

Un mauvais pronostic calendaire n'enlève rien à la justesse d'une analyse de fond.

Personnellement, je suis frappé par la résilience du système. Encore faudrait-il relativiser... Quelques années, c'est quoi au juste sur une échelle historique ? Des clopinettes, des queues de
cerise ?

Une seconde chose me frappe : on sent, derrière tout ce cirque, une volonté d'acier, adamantine, de GAGNER DU TEMPS.

Tout est fait non pas pour corriger, réparer le système, mais juste gagner du temps.

Alors, une version planétaire de "5mn en plus Monsieur le bourreau SVP" ou juste une idée -rationnelle- pas besoin de se casser la nénette, il faut juste tenir... jusqu'à une certaine date ?

Zut, ah ben tiens, je sombre dans le syndrome 2012. ;-)

En tout cas, quel spectacle !

Devant un bordel ambiant si homérique, si tellurique, il ne faut sombrer dans la déprime Patrick... Mais plutôt se servir un verre et savourer le spectacle... attendre avec un mélange de joie et de
détachement les prochains épisodes.

Cynique ?

Oui.

Personnellement, je m'en cogne des chômeurs, des peuples violés, affamés, du tiers monde, de nos cultures qui disparaissent etc.
Car ils sont tous, nous sommes tous responsables. Collectivement.

Aussi, aucune larme.

Ou alors de joie.


Répondre
D

les moucons dont je fais partie...continuent à cheminer sur le chemin qui les mènent à l'abattoir...et je doute fort qu'ils se révoltent , certains ralentiront le pas en prenant conscience de leur
funeste fin...un bon coup de "taser" les fera avancer plus vite ...il n'y aura aucun refuge ...à fortiori pour la plèbe...surnuméraire ....
carpe diem


Répondre
B

La Banque Centrale Européenne va – comme d’habitude – être obligée de racheter des milliards d’euros d’obligations pourries du Portugal.

La Banque Centrale Européenne va – comme d’habitude – être obligée de racheter des milliards d’euros d’obligations pourries de l’Irlande.

La Banque Centrale Européenne va – comme d’habitude – être obligée de racheter des milliards d’euros d’obligations pourries de la Grèce.

Vas-y, Jean-Claude Trichet ! Continue, Jean-Claude Trichet !

Continue de racheter des milliards d’euros d’obligations pourries pour essayer désespérément de faire baisser les taux d’intérêt du Portugal, de l’Irlande, de la Grèce !

C’est efficace !

C’est tellement efficace !

Si le Portugal lançait un emprunt à 10 ans, il devrait payer un taux d’intérêt de 5,958 % !

http://www.bloomberg.com/apps/quote?ticker=GSPT10YR:IND

Si l’Irlande lançait un emprunt à 10 ans, elle devrait payer un taux d’intérêt de 6,037 % !

http://www.bloomberg.com/apps/quote?ticker=GIGB10YR:IND

Si la Grèce lançait un emprunt à 10 ans, elle devrait payer un taux d’intérêt de 11,550 % !

http://www.bloomberg.com/apps/quote?ticker=GGGB10YR:IND

Plus les jours passent, plus ces trois Etats empruntent à des taux de plus en plus exorbitants.

Plus les jours passent, plus ces trois Etats se rapprochent du défaut de paiement.


Répondre
R

ça fait 2 ans que le LEAP nous annonce la chute dans les 3 mois, à un moment faudrait apprendre de ses erreurs ou apprendre à se taire.
Pas de stress la planche à billet tourne, ou plutôt ronronne ;)
Par contre si on croit au pic oil comme moi et si on a de la mémoire, le baril était à 150$ avant la crise et on le voyait à 400$. Finalement elle tombe bien cette crise et le baril aussi jusqu’à
30$+, à cette époque l’Arabie saoudite déclare qu’un baril à 70$ serait raisonnable … et hop depuis plus d’un an le baril tourne autour des 70$. C’est beau la vie !
Si on continu sur cette hypothèse, pour éviter l’inflation du pétrole, il faut réduire le train de vie de la masse et … c’est ce qui se passe, les enfants ont moins de perspective que leurs
parents.
BA pourra bien nous saouler depuis 6 mois avec ses articles de la presse de droite suisse, la Grèce est toujours là et elle n’a JAMAIS emprunté à 12%.
Quand à la révolution … euh, non jamais de la vie, Patrick est bien placé pour savoir que jamais la population n’a été aussi attaché à son iphone/coca/big mac/TV/birkenstock/crème en tous genre et
médicaments pour soigner les bleus. Je ne nous vois pas prendre pelle, pioche, couteau, n’est pas yougoslave qui veut.


Répondre
S

Mais cher Monsieur Raymond, une autre question se posera à la FED: elle sera la banque centrale de quoi? Sur le site des faillites bancaires à fin juillet 2010, le chiffre est impressionnant. Et
août est de la même eau. Il n'y aura donc bientôt plus de banque aux states, hormis les 3 ou 4 mafieuses de W.S.


Répondre
P


on en arive donc à un monopole, c'est le communisme



Y

Accrochez ça va tanguer ...


Répondre
W

Content que tu es retrouve ta mentalite mentale.
Les Roms ont compris ce que c etait les droits de l homme en temps de crise. On leur a seulement signifie leur droit et devoir de deguerpir.


Répondre
S

Une jolie illustration de l’état actuel des choses et du mandarinat à l’œuvre au sein de la république :
http://www.lepoint.fr/societe/polemique-l-embarrassante-intervention-du-patron-de-la-police-en-faveur-de-son-fils-16-09-2010-1237006_23.php


Répondre
A

Les satrapes qui nous gouvernent ont à coeur d'essayer d' appliquer leur maxime :
" Mes frères, il faut les faire mourir."
Alors, bien certainement, avant leur suicide , ils essaieront le notre.


Répondre