Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 juin 2017 3 21 /06 /juin /2017 14:00

Macron va se planter. 100 % de chances de réalisation. Je parie pas parce que je suis honnête. Enfin presque. Radin, économe mais honnête.

Pourquoi ? Parce que l'économie mondiale va se planter. Monstrueusement. La crise séoudienne déroule ses anneaux. Ils en perdent le moral, au point de reconnaitre que les femmes sont des mammifères, comme les chèvres, et donc, on droit à un peu de considération, comme de l'eau, de la nourriture, etc... Ce qui entrainera des changements majeurs.

" Pourquoi diable l’Arabie saoudite souhaite vendre une partie de sa production future de pétrole aux investisseurs s’il lui reste encore pour 60 ans de réserves de brut ? " Becoze, les 60 ans ne sont pas là. le principal gisement, Ghawar, le "roi des gisements", découvert depuis 1948.

Le pétrole en réserve en Arabie se chiffre t'il donc à 2 000 milliards de $, ou seulement 400 milliards ? Alors, les 200 milliards levés pour la vente de 5 % de la Saoudi Aramco, une escroquerie de grande ampleur.

Gorgé d'armes vendues par son protecteur, l'Arabie séoudite n'en est pas moins en échec militaire, en Syrie, Irak, Yemen, et peut on rajouter, Qatar, et même sur son propre sol, face aux Chiites. Un arc de crise est en voie de consolidation et il risque d'y avoir une victime : la production pétrolière.

La Californie a dépassé la France, dans l'ordre des économies mondiales, grâce, nous des débiles mentaux, "à l'austérité"...

Sur la courbe de la dette fédérale, j'ai du mal à voir l'austérité ? En fait, même, je ne la vois pas du tout. La Californie, comme le Canada, sont incapables de faire de l'austérité, autrement que comme une collectivité locale, parce que l'état central, et la FED, dépensent et impriment à tous va...

Je persiste à croire que les journalistes devraient faire l'achat d'un cerveau. Le Canada, lui, est totalement intégré à l'économie des USA. Une austérité canadienne n'est donc pas l'austérité, parce qu'elle ne réduit que très peu la demande, comme l'austérité Californienne n'avait réduit la demande que marginalement.

D'ailleurs, les seules austérités qui fonctionnent, sont celles de pays dont la demande provient d'ailleurs. Ce qui n'est pas le cas de plus grand ensembles. La Grèce a beau faire de l'austérité, il n'y a pas d'état central pour la sauver. Et la demande externe, très aléatoire.

Le cas français est le même, l'austérité ne fonctionnera pas. Et on peut penser vraisemblable que certains grands états vont souffrir. l'Arabie séoudite peut s'effondrer dans sa guerre d'expansion qui tourne mal. Les USA peuvent aussi, très bien, se disloquer, et on verra si la Californie est capable de s'en tirer. J'en doute fortement.

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Energie
commenter cet article
21 juin 2017 3 21 /06 /juin /2017 07:28

JLM a eu une altercation avec un DRH nouvellement élu. Il l'a accusé de ne pas savoir ce que c'était un contrat de travail. l'autre a répondu qu'il en avait déjà signé, mais oubliant qu'il était du côté du manche, et pas là où cela tape. C'est une nuance d'importance.
L'élection de Macron, c'est l'élection du candidat de la France du "tout va bien pour nous", et on peut dire du "on va s'occuper de nous".
Enfin, selon moi, pas dans le sens où ils le prennent.

Parce qu'en réalité, on ne s'occupe que des 1 %, les autres sont des clampins, et qu'on ne peut pas mieux tondre les électeurs FN ou FI, ou seulement à la marge, tandis que retraités encore gras, cadres bien payés bien que largement inutiles.
J'ai vu les pré-retraites de la sidérurgie, les salariés partir à 50 ans, vivant cela comme une récompense, et les cadres, à 55, comme une punition.

Il faut dire, le travail des uns, et des autres, la pénibilité, n'étaient pas les mêmes, et je me rappelle du dogme en vigueur à l'époque : "Si tu veux être couvert, appelle l'ingénieur, si tu veux être renseigné, appelle sa secrétaire". C'était déjà le paumé de service, et la voie de la sortie, c'était de lui sucrer sa secrétaire (là, il commençait à manquer d'air), ensuite, on épluchait ses notes de frais (quand on veut virer un cadre pour faute, on épluche ses notes de frais, ça ne rate jamais, un grand classique), enfin, s'il avait survécu héroïquement (fait rare, mais qui existe : certains cadres ne font pas de notes de frais...)* aux deux phases précédentes, on le mutait dans un poste pourri (la refusion dans le cas d'espèce). Le seul héros que j'ai connu, a tenu deux jours à la refusion, enfin, je crois, on voyait mal dans les fumées d'huiles de pétrole.

Dit d'une autre manière : " Sinon, pour les multinationales privées, leurs bureaucraties sont étouffantes ( réunionite aigüe, plusieurs signatures , powerpoint à tire larigot ).
Aux USA , ils ont tellement délocalisés l' aspect technique (mais garder le bla-bla, marketing , tableau excel ) que lorsque Tesla cherche des ingénieurs , il se tourne vers le Mexique. "

La coalition des branleurs qui s'ignorent, ou macronistes, tous derrière le branleur en chef, Macron, risquent d'atterrir brutalement, au rythme de l'économie réelle.

Parce qu'une fois vidée, le stock d'ouvriers comme dans la sidérurgie, on en vient naturellement aussi, à réduire le stock d'indispensables (on ne rit pas sur le blog), cadres, qui, plus que les autres, se retrouvent souvent complétement déphasés au chômage. ça croit retrouver vite, ça pleure, ça chouine, ça prend connaissance avec la réalité... Quelquefois, ça voit le monde de plus haut, ça se pend dans son garage (double, avec meeeercédès incorporée).

Ces pauvres cloches ont oubliés, que leurs 3 000 ou 5 000 euros, même avec le salaire de leurs femmes, ça ne restent que des prolos. Leurs parents étaient des prolos, leurs grands parents, encore plus prolos. Toujours prolos, même avec le tennis, les cours de pianos des filles, le jacuzzi et la piscine.

Ils ont oubliés la fin des années 1970 où les couples d'ouvriers, aussi, arrivaient à un train de vie correcte, avec deux bagnoles, la maison, etc...

Ils vont connaitre le sort commun : "Licencié Radié Expulsé Migrer..." (Merci Marco). Parce qu'avec leurs charges fixes, ils ne vont pas aller loin...

Les vieux amateurs de Macron, vont se prendre dans les dents, la hausse de la CSG, et sans doute, on va avoir une énième réforme (il va manquer 9 milliards en 2021), alors que le problème n'en est pas un. Si une hausse de CSG de 1.7 % sur les retraites, ça apporte 20 milliards, une réduction de 1 % des dites, ça en rapporte plus d'une dizaine.

Quand aux macro-compatibles, ils sont en train de se faire traiter de petites bites :

"Marc-Philippe Daubresse, maire LR de Lambersart et ancien ministre, ironise sur Twitter au sujet des "constructifs", en choisissant le registre linguistique du secteur BTP. "En langage de bâtiment, les pseudoconstructifs ont provoqué pour l'instant plus de constructions que d'érections", écrit l'élu sur Twitter."

D'autant qu'il y a déjà eu un viré, Bayrou et ses acolytes. Avec comme prime de licenciement 42 députés. Et je fais un pari. Quand le vent tournera, Bayrou tournera aussi. Comme dit le proverbe du XVI° siècle, "ce n'est pas la faute de la girouette si elle tourne, c'est la faute du vent".

Les oppositions classiques, quand à elles, LRPS ou herpétiques, je leur conseille de retrouver au plus vite le sens de l'opposition et du bien commun. C'est la meilleure chose qui pourrait leur arriver. Le départ ou le discrédit des couilles-mollisés pourrait leur rendre grand service.

Avec 308 députés, Macron n'a besoin, ni du Modem, ni des LR. Et vite, il en sera réduit à ce reliquat, de gens tout à fait libéraux, un soviet.

D'ailleurs, Macron n'aura même pas eu besoin d'opposition pour se taper la première crise ministérielle. Un record aussi. JJSS avait fait pas mal en 1974, mais c'était un cas personnel.

Incompétence aussi total dans "l'attentat des Champs Elysées". On admire le terroriste pour avoir fait aussi mal, alors qu'avec son AK, 10 chargeurs et ses armes de poing, il aurait pu faire un carnage. On peut donc être tireur, et pas doué du tout. Surtout quand on tire depuis des années... Comme me disait mon collègue Aziz, "c'est du putain de travail d'arabe, ça".

D'ailleurs, la presse et la télé, toujours amatrices de fausses nouvelles, disaient qu'il avait un permis de port d'armes. Il faut leurs expliquer la différence entre permis de port d'armes et permis de détention (chez soi, dans un coffre, avec la possibilité de le trimballer, neutralisé, jusqu'au stand). De toute façon, comme les frontières sont ouvertes, si vous voulez des armes, l'achat est facile dans les pays de l'est. Des milliers d'occidentaux en achètent. Cela fait curieux d'ailleurs, en république tchèque, de passer devant une "Mercerie", et d'y voir un attirail digne de Rambo à vendre, et des clients qui font la queue... Pas mal de godons, d'ailleurs, les armes à feu sont strictement bannies chez eux...

"Attentat", fort bienvenu, alors que la question de l'armement de la population (à ses frais) se fait de plus en plus pressante.

Pour éviter les drames, donc, je suggère que soient interdits : les baignoires, bacs à douche, nourriture (beaucoup de gens s'étouffent, sans compter les problèmes d'obésité), voitures, et qu'est ce que j'ai oublié ??? Complétez la liste tout à votre aise...

 

* C'est un grand classique connu dans les DRH, on laisse faire des notes de frais qu'on sait pertinemment bidons, pour pouvoir virer les cadres pour faute, si besoin...

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Politique
commenter cet article
20 juin 2017 2 20 /06 /juin /2017 19:21

"Guerre Economique : 3 Graphiques qui montrent que ce n’est plus l’OPEP, mais les USA, qui déterminent les cours du pétrole. " Euh, c'est toujours les USA qui ont fait les cours du pétrole.

Et en plus l'article est complétement faux. Les USA exportent du pétrole brut. Mais en importent bien plus. Ce qu'ils exportent, c'est souvent le pétrole qu'ils ne peuvent raffiner, mais bien utiles, par exemple au Venezuela, pour exploiter son pétrole lourd.

3 points sont à contredire totalement :

  1. L’économie américaine représente près d’un quart du PIB mondial,
  2. L’armée américaine est inégalée dans le monde,
  3. L’économie américaine ne dépend pas de ses exportations.

L'armée américaine ne vaut plus un clou, si tant est qu'elle est jamais valu quelque chose. En 1945, l'armée de terre ne valait rien, et cela n'a fait qu'empirer depuis. Son aviation est HS, sa marine, un prétexte à gros budgets, et d'ailleurs, tout est prétexte, dans le domaine de la défense US, à gros budgets. En 1917, l'armée US n'était qu'une masse bureaucratisée, largement surclassée par l'armée française et l'armée italienne.

Le calcul de l'économie américaine ne vaut rien, et l'économie US n'est plus qu'une fiction appuyée sur les importations, y compris, massives, de pétrole.

Si la production a augmenté, les importations de brut se portent bien, et les exportations de produits raffinés, pas mal aussi. Les raffineries US produisent simplement plus que le marché intérieur ne peut absorber. 4 656 000 barils importés en net chaque jour, dont 7 303 000 millions de brut, et un net exporté (raffiné), de 2 657 000, au 09/06/2017. De plus le miracle du schiste est plutôt le miracle de la banque centrale, et des milliards enfournés dans l'exploitation pétrolière, mais qui ne rapportent pas un rond.

D'ailleurs, les nouvelles énergétiques ne manquent pas. Le charbon bientôt chassé par l’éolien et le solaire !

La transition me semble décrite comme lente. Elle risque d'être plus rapide que prévue, parce qu'au développement d'un secteur, se joindra l'effondrement de l'autre. Le gaz, d'ailleurs, provisoirement aide le renouvelable à tuer le charbon.

D'autres nouvelles énergétiques en provenance du moyen orient. South Pars et son équivalent qatari North dome seraient surestimés. L'Iran serait capable d'absorber la totalité de sa production (sa population est importante), et le Qatar est au taquet avec le GNL (gaz naturel liquéfié), et ne semble pas vouloir aller au delà (Oil in the ground is better than dollar in bank).  Donc que le sujet de la guerre de Syrie n'est pas un gazoduc. Mais il y a belle lurette que les diplomaties occidentales ont perdus le contact avec le réel et préfère la narrative au réel, y compris dans leurs buts de guerre.
Même si les gazoducs qu'on veut construire seront plein de vide.

La Corée du sud annonce sa sortie du nucléaire et son maintien en France seule, devient problématique (déséconomie d'échelle).
Boeing et Airbus annonce des tabacs au salon de l'aviation. Le seul truc con, c'est qu'on ne sait pas, à court terme, s'il va rester assez de pétrole pour éviter un krach, à très court terme aussi, de l'économie réelle.

Les Will E. Coyot, qu'on appelle en France les Macronistes n'ont pas compris qu'ils n'avaient plus de sol sous leurs pieds...

 

 

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Energie
commenter cet article
20 juin 2017 2 20 /06 /juin /2017 10:53

A droite, les gamellards prêts à lécher le cul de Macron se comptent : ils pourront former un groupe parlementaire.

Ils n'auront qu'à prendre exemple sur certains. Il y a cohérence chez Brugnera. Cela me rappelle la BD "Mafalda", ou Manolito, le fils du commerçant (Don Manolo) astique la caisse enregistreuse. Puis ses copains arrivent, et comme l'astiquage n'en finit pas, ils le regardent d'un drôle d'air. Et lui répond : "Ben quoi, la constitution permet la liberté de culte !"

MLP les remercient sincèrement. Macron n'a aucun besoin d'eux, et ils avaient des fiefs solides, et ils illustrent parfaitement le slogan LRPS, devenu LR-EM. (les retardés-embrouillés mentalement). (Vous pouvez proposés des solutions, la meilleure gagnera ma considération).

Ils n'ont pas compris que pour exister, l'opposition s'oppose. Mais comme ils ont la même politique à proposer, en pire, selon le programme Fillon, ils ont un problème.

De plus, plus les "libéraux" partiront, plus le reste de la droite sera attirée par le FN.
MLP comme je le dit, doit être contente, rien que ça "risque", de ragaillardir son parti, qui obtient la plupart de ses députés dans les circonscriptions ouvrières, le classique du FN, dans le midi, étant, lui, plus mesuré. Et les succès plus étriqués.

En effet, dans un endroit où il y a beaucoup de "gens riches", par la simple vertu des prix immobiliers, trouver des rebelles, c'est moins facile que dans des départements ravagés par la désindustrialisation et le chômage. La ligne Florian Philippot est confortée, même si lui est battu.

Quand à Gilbert Collard, il a battu Marie Sara. Tous les ennemis de la corrida lui accorderont les oreilles et la queue.

La liste des licenciements s'allonge et P. Jovanovic n'a plus l'exclusivité.

"En réalité, la victoire d’En Marche est à la fois trop étroite et trop large pour que le Président en retire un véritable bénéfice politique durable. Trop étroite, car elle est loin des 450 sièges évoqués un temps et elle montre que l’électorat a commencé ses premiers repentirs devant la majorité présidentielle. Trop large, car elle donne une majorité absolue au seul mouvement En Marche, qui pourra gouverner sans contradiction.

Commence désormais une période où le principal risque auquel le candidat sera exposé sera de voir sa majorité devenir la caricature d’elle-même. L’image d’une France d’en-haut qui écrase la France d’en-bas risque de prendre forme dès les prochaines semaines."

Personnellement, j'ai toujours oscillé pour l'encadrement du secteur privé, entre dégoût et haine. Globalement, je les ai trouvé, arrogants, incompétents, paumés, suffisants, fats et imbus d'eux mêmes. Et ils sont légions à "En Marche".

Il y a une redite d'un article : "Un monde ou certains milliardaires ont peur du futur". Ils stockent et choisissent la pire des solutions. Et ils finiront avec des pics à glace, planté dans leurs précieuses têtes par leurs propres gardes armés.

 

 

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Politique
commenter cet article
20 juin 2017 2 20 /06 /juin /2017 06:38

La ville de pékin est en train, littéralement, de couler. Elle s'enfonce, et ça s'accélère. Faisant passer les problèmes de Venise, pour des choses sans importance. Un centimètre/an ? Ridicule !

Une trentaine de centimètres de 2003 à 2010, soit, de 3 à 4 cm/an, on fait mieux depuis : 11 centimètres par an.

C'est le problème de bien des grandes villes, dont le problème principal est que le sol ne tient pas. On aurait pu s'attendre à une prise de conscience, dans bien des endroits, où le constat est simple : il y a trop de monde. Pompage, poids, sol déficient...
Lucien Bodard dans ses romans donnait le sens du mot Shanghaï : "la cité du banc de boue". Mexico, Jakarta, San Joaquin Valley (Californie) et Bangkok, sont les villes les plus touchées, mais pas les seules.

Simplement, à partir d'une certaine taille, les problèmes sont ingérables. D'autant plus que c'est admettre qu'une fiction -la valeur de l'immobilier en cet endroit-, est bien une fiction.

L'enfoncement atteint dans certains endroits de Mexico, 50 centimètres par an. Capitale des Aztèques, elle était protégée par des lacs, asséchés et comblés, et l'eau provenait de puits atteignant les lacs souterrains.

Plus il y a d'hommes en un endroit, plus ils ont besoin d'eau, sans compter la mode américaine des golfs pour les riches, qui exigent un green impeccable. 20 millions d'habitants à Mexico, contre 1 au début du 20° siècle. 30 000 en 1524 (200 000 dix ans plus tôt).

"Ce n'est pas évident d'approvisionner Mexico, une ville juchée à 2 200 mètres d'altitude. Pomper l'eau jusque-là coûte une petite fortune." Visiblement, il y a lieu aussi, de reconsidérer la situation de la capitale.

Ailleurs, ce sont d'autres problèmes qui se posent ou qui vont se poser. La région parisienne et la Seine.

A partir d'un certain stade, la gestion de ces ensembles sont impossibles sur long terme, surtout avec une baisse des disponibilités énergétiques. On atteint un point, comme partout, où tous les efforts consistent à simplement éviter que la situation se détériore.

Toutes les grandes villes ont des réseaux déficients, pour une bonne raison, c'est qu'ils sont impossibles à entretenir. Non qu'il n'y ait pas de services d'entretiens, qui travaillent beaucoup. Mais c'est un travail de Penelope. Bon, quand je parle de travail de Penelope, c'est pas de Penelope F. dont je parle (sinon Paris n'existerait plus).

A l'inverse, ceux qui survivent et qui arrivent à faire face, ce sont ceux qui, comme à Loos-en-Gohelle se sont adaptés à leur nouvelle pauvreté, sont en léger déclin démographique, mais qui ont aussi acté que beaucoup de choses ne valaient rien, sinon la pioche du démolisseur, et contrairement à ce que dit l'article, le FN semble faire un score honorable à Loos en Gohelle... Et puis, bâtir des lotissements comme "solution d'avenir", me semble un peu tiré par les cheveux...

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Energie Politique
commenter cet article
19 juin 2017 1 19 /06 /juin /2017 10:30

Selon les communistes-fascistes siégeant à l'agence Bloomberg, le solaire "va" provoquer de gros problèmes aux autres énergies, bien plus vite qu'on ne le croit. Enfin, mauvaise langue comme je suis, je pense que les problèmes sont déjà là. Si les centrales récentes au charbon, sont encore compétitives, dans quelques années, ce ne sera plus le cas.

Cela correspond, d'ailleurs, à un article paru sur sputnik. L'énergie renouvelable est économiquement rentable. Au grand dam de tous les énergéticiens de la planète. Il est clair que les charbonniers vont avoir des problèmes, dans l'immédiat, les gaziers, à terme.

La moitié des réacteurs nucléaires US perdent de l'argent. Dans ce "paradis" du "libéralisme", les états subventionnent les réacteurs nucléaires déficitaires...

Il est vrai que le libéralisme US est debout à coups de budgets d'états et de l'état fédéral.

La déconfiture du charbon dans la production d'électricité se confirme. Dans un premier temps, surtout au profit du gaz et un petit peu du renouvelable, et dans un deuxième, ce sera au profit du renouvelable. Mais l'essor du renouvelable semble se préciser très fort, pendant que la consommation d'électricité stagne ou s'oriente à la baisse depuis une dizaine d'année.

Il est clair aussi que des problèmes voient le jour dans le transport ferroviaire, qui perd son plus gros client. Le transporteur de voyageur Amtrak, lui, perd de l'argent depuis sa création. Le transport de charbon a baissé d'un tiers depuis 2008. Quand au transport par camion, il n'est pas du tout adapté à de telles quantités.

Rien d'étonnant, donc, si on assiste à des signes multiples de dislocation, un peu partout, dans le pays.
Ailleurs, la poussée est confirmée, en France. L'éolien revient, et il est futile de vouloir l'arrêter.

Pourtant, c'est ce qui est tenté. et on peut deviner le succès de l'opération, qui sera nul.

Mais qui arrivera logiquement, au point tout à fait logique d'effondrement de la société. Quand elle cesse d'évoluer, et qu'elles se sclérosent, elles s'effondrent, après avoir gagné, rien du tout comme temps.

Mais, ce sera la faute aux Russes. D'ailleurs, si votre fille a raté son bac, c'est la main du Kremlin qu'il faut y voir...

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Energie
commenter cet article
17 juin 2017 6 17 /06 /juin /2017 20:03

Certains parlent de "violence inadmissible", faites aux femmes en la personne de NKM, et de ma lâcheté derrière mon écran.

Ma vie est réelle et ne se passe pas que derrière un écran d'ordinateur. Quand aux hommes et femmes politiques, ils ont choisis de l'être.
Certains en meurent, d'autres sont menacés.

Ils sont dix fois mieux payés que le citoyen moyen, dix fois mieux protégés et dix fois mieux soignés.

Ils torturent, martyrisent, tuent, des milliers de leurs concitoyens, enfin, plutôt de leurs serfs, en ne payant que rarement la contrepartie.

Parce que le chômage, les conditions de travail, ça tue, comme les économies faites sur la sécurité sociale, comme l'immigration. Mais c'est diffus. Le chômeur qui se pend, c'est la faute à personne. La délinquance ? La faute à personne non plus.

Enfin, si. Aux hommes -et femmes- politiques. Et qu'ils ne viennent pas se plaindre. Intrinsèquement, la politique, c'est violent. On a parlé de traumatisme crânien. Pourtant, c'était le secret médical qui était sensé régner. Il est clair qu'il y a un sentiment de survendu. De mise en scène.

Quand aux politiques actuels, ils ont bien mérités du dégoût des citoyens.

"Là, on a été dégagés par des gens qui ont débarqué quelques semaines avant le premier tour, sans aucune expérience, sans aucune idée, sans aucun programme autre que la photo d’Emmanuel Macron".

Quand à "l'agression grave", laissez moi rire. Se faire traiter de "bobo de merde" et balancer des tracts à la figure, le simple citoyen de base a vécu bien pire. Y compris moi.

On en fait un crime de lèse-majesté. Si vous êtes simple citoyen, et que vous subissez ce genre "d'agression", laissez moi vous dire que votre plainte, vous pourrez vous la carrer où je me pense. Elle sera au choix :

- refusé d'être prise en compte, soi au commissariat, ou devant le procureur,

- classée sans suite,

- tapé et le papelard vous sera remis, puis le policier appuiera malencontreusement sur "échap", avant de valider, et bien sûr, vous serez parti entretemps...

"Violence bête et méchante". Contre une politique bête et méchante ? Logique. ET encore, on n'a rien vu. Après le succès de la présidence Hollande, on va voir en termes économiques et sociaux, le succès de la présidence Macron.

Comment on fait pour virer les politiques incompétents ? Virer une caste politique, ça peut se faire. Virer une caste politico-économico-médiatique, il n'y a qu'une manière de faire. A l'horizontale. Parce qu'elle ne débarrassera jamais le plancher d'elle même.

Mais quand la crise de nerf générale sera là, ça ne sera pas beau à voir. Macron, lui, a une gueule de Louis XVI. Mais bon, il ne sert visiblement à rien, d'essayer de les prévenir, et de leur demander de faire preuve d'un minimum d'intelligence. Ils en sont incapables.

Quand à certains en particuliers, ils sont des aimants à haine.

 

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Politique
commenter cet article
16 juin 2017 5 16 /06 /juin /2017 07:07

Une igggnnnnobleuuhhh agression a eu lieu contre la démocratieuuuh et NKMeuuh, à coup de "bobos", et de "3 tracts jetés sur elle", qui ont entrainé un malaise et son hospitalisation, entrainant le soutien unanime de la classe médiatique et politique...

Comme quoi, on reste pitoyable en France. NKM a t'elle fait un malaise parce qu'elle a vu la vérité, à savoir la manière dont beaucoup la voient ?

Personnellement, le dernier tracteur de la marche (arrière), qui m'a donné un bout de papier, j'ai eu plaisir à le déchirer devant son nez, et lui remettre en main propre (enfin, s'il les avait lavé). Après tout, quand on tracte, on tombe aussi sur des gens qui ne vous aiment pas.

Comme martyr, on trouvera mieux. Pitoyable. Et on la garde en observation, sans doute parce que NKM. N'importe quel autre pékin aurait été renvoyé sine die. Ou mis en HP.

Aux USA, d'ailleurs, où les manifestations pacifistes ont une tradition de violence bien ancrée : " Nouvelle agression armée commise par un Démocrate pacifiste et anti-armes ".

De Defensa, en tire la conclusion, que je peux faire mienne : La “Guerre Civile froide” devient brûlante. De la violence des propos, sort la violence tout court. Et les néonazis actuels, qui se font appelés "antifas" ou "antiracistes" sont avant tout, des gens qui veulent en découdre, au besoin en affublant et recyclant les vieux oripeaux "nazis", et "fascistes", quiconque leur déplait.

Quand certains "martyrs", ils appartenaient eux même à des groupuscules violents, cherchant une cause pour leur baston. "Ils ne devraient même pas vivre"... Signe indubitable d'antifas...

Mais là, on vient de passer à un stade supérieur.

L'effet de sidération médiatique permet à un Macron d'être élu, à une chambre "introuvable", d'être vraisemblable, mais après ?
Le trucage du chômage, change t'il quelque chose à la réalité ? On passe dans une réalité soviétique, et je ne vous rappelle pas la fin.
A la commission européenne et aux antifas, je dédie cette image pieuse de Baldrick :

Quoi, vous avez pas encore acheté la série ???

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Politique
commenter cet article
16 juin 2017 5 16 /06 /juin /2017 06:30

Le déclin du charbon devient visible même dans la petite tête des pisseurs de copies des pravdas occidentales.
La Cop 21 était bien un diner de con, sans intérêts, puisque non contraignant.

Ce que le journaleux de base a du mal à se mettre en tête, c'est la notion de stock, de son agrandissement, et de son déclin.
Le stock de charbon est, de départ, donné une fois pour toute. On peut découvrir des gisements non connus, appréhender mieux les limites réelles des gisements, les réévaluer, ou au contraire, les réduire, et il faut aussi prendre en compte le déclin de ce stock qu'entraine son exploitation.
C'est l'esprit d'analyse. 114.5 milliards de tonnes, de réserves de charbon en Chine, 60 milliards extraits, et toujours 114.5 milliards de réserves ? Il y a un truc qui ne colle pas. Une exploitation accélérée précipite le déclin. Ou alors, on a vraiment fait des découvertes, mais jamais les chinois n'en ont parlé, et d'une manière générale, en matière de charbon, on connait assez bien les ressources.

90 % de la production de charbon ne sert qu'à produire de l'électricité. En plus, dans ce secteur, on souffre de la concurrence du renouvelable et du gaz, dont il faut rappeler qu'il ne coûte presque rien à produire, mais beaucoup à transporter. 10 % pour la production; 90 % pour le transport. Raison pour laquelle le gaz n'est pas un marché mondial.

Raison aussi pour laquelle, les USA votent des lois punitives contre ceux qui veulent consommer du gaz russe, les européens. "On en prendra ailleurs", disent certains. Facile, tu n'as qu'à tirer un gazoduc. Or le gazoduc en question, il est russe.

Comme je l'ai déjà dit, la production européenne d'énergie décline de 6 % par an, et la consommation de 2 %. Le congrès américain propose donc le seppuku économique à l'Europe en générale, et l'Allemagne en particulier.

On a parlé dernièrement de récupération d'hydrates de méthane par les chinois. Intéressant. Il serait encore plus intéressant de connaitre le TRE (taux de retour énergétique) de l'opération. Il doit pas être très fameux. Récupérer des glaces qui brûlent dans les fonds des océans, à 1200 mètres de fond (au minimum), c'est quand même un exploit technique.

Comme quand les nippons récupérèrent 1 kg d'uranium dans l'eau de mer. Avec une telle débauche d'énergie que l'exploit technique était totalement sans intérêt.

Donc, la production chinoise, plus de la moitié de la production terrestre, décline, sans doute plus pour cause de pic charbonnier, qu'autre chose. La substitution par renouvelable et gaz est la conséquence, pas la cause.
Aux USA, les centrales thermiques au charbon ferment. Elles sont anciennes, peu productives et peu rentables.

Celles qui ont été fermées ne redémarreront jamais, et celles qui sont encore en activité, ne sont dans la plupart des cas, pas moins anciennes, peu productives et peu rentables.

Pour les journalistes, je leur remets une icône de Saint Baldrick, patron des pisseurs de copies :

J'insiste vraiment pour que vous achetiez, pour une somme tout à fait ridicule, l'intégralité de la série, "la vipère noire".

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Energie Politique
commenter cet article
15 juin 2017 4 15 /06 /juin /2017 13:55

WTC

" Vous oubliez un point qui a tout de même son importance : quand les boeing se sont encastrés dans les Twins Towers, ils transportaient dans leur réservoir 50 à 60 mètres cube de kérosène. Produit d'une densité énergétique, quand il brûle, sans aucune mesure avec les tissus, bois, papier et autre matériaux que l'on peut trouver dans un immeuble d'habitation, même mal tenu et pas entretenu. "

Là est l'explication officielle, mais quand même grotesque. Atteindre 280° aurait été une bonne performance, mais insuffisante pour fragiliser l'acier. Seul un foyer fermé permet d'atteindre le maximum d'un feu de kérosène, et là, on n'y était pas, et en foyer ouvert, on perd très vite de la température. Admettons, un feu de 400°, pour faire large. C'est risible.
Pour une bonne raison. C'est qu'en 1966-1973 date de la construction du WTC, l'usage de l'amiante était la norme, et l'amiante accroit notablement la résistance au feu, c'est sa fonction. Il faut plus de 3000° à un chalumeau oxy-acétylène pour créer une minuscule tache incandescente sur une plaque d'amiante.

De plus, en 1975, une tour avait brûlé, sans s'effondrer.

Le WTC n'était pas rentable, ne l'avait jamais été, et ne le serait jamais. Difficile à chauffer, difficile à climatiser, produit d'une autre époque (pour quand l'énergie serait abondante et bon marché), et adresse qui n'était ni prestigieuse, ni courue (on y avait collé à l'origine, des administrations).
Mais le coût de son désamiantage était carabiné. Et n'avait donc jamais été fait. De plus, à l'époque de la construction, lésiner sur la quantité d'amiante, ça ne se faisait pas.

De plus, tous ceux qui connaissent le travail de l'acier savent que l'acier fragiliser se tord mais ne s'effondre pas sur lui même. Une tour fragilisée n'aurait eu le bon goût de s'effondrer sur elle même. L'acier se serait couché sur le côté...

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Politique Energie
commenter cet article

Présentation

compteur

Recherche

Catégories