9 janvier 2014 4 09 /01 /janvier /2014 16:00

Premier round, Dieudonné fait annuler la circulaire qui porte son nom, désormais.

Le ministre de l'intérieur passe donc pour ce qu'il est, un branquignol inféodé, très peu soucieux de légalité, comme le prouve l'annulation.

 

Pendant ce temps là, papy peut dormir tranquille, entre sénateurs, on ne se balance pas. La seule sanction, dans cet aéropage, c'est la couche culotte, quand on est vraiment trop vieux et trop dépendant.

Le dit pappy, étant, bien sûr, contre l'argent distribué à la piétaille, mais pour les commandes publiques, de ses avions, qu'il n'a réussi, d'ailleurs, qu'à vendre à l'état français.

 

Son père, lui, était capable de les vendre dans le monde entier, mais le père avait du talent. Le fils, des talents (d'or).

 

Par contre, là, le ministre de l'intérieur semble beaucoup moins pressé d'agir.

 

En tout cas, le dit ministre de l'intérieur a réussi un tour de force, à savoir, remplir totalement le zénith de Nantes.

Sans doute, dans les autres villes, le phénomène sera t'il comparable. Et quand bien même le spectacle serait il interdit, rien n'empêchera Dieudonné de tenir meeting improvisé.

Cela ressemble à 1848, et la campagne des banquets.

 

Bien entendu, le guignol n'est là que par effet d'hystérie et pour faire passer la pilule des multiples plans sociaux.

Visiblement le grand guignol élyséen n'a pas compris qu'il fallait changer de politique économique.

Sinon, il faudrait passer de la dictature molle à la dictature dure. Mais il n'en a pas les moyens.

Partager cet article

Published by Patrick REYMOND - dans Actualités
commenter cet article
8 janvier 2014 3 08 /01 /janvier /2014 16:42

49 % des italiens veulent revenir à la lire, contre 44 %, voulant conserver l'euro. Cela n'aura aucune conséquence. En effet, en Lettonie, 58 % des citoyens ne voulait pas de l'euro, 20 % seulement y étaient favorables.

 

En conséquence, on ne leur a pas demandé leur avis. Ni leurs envies. Bientôt, les lettons prendront, eux aussi, Staline, pour un saint homme.

 

Comme je l'ai dit, les "cosaques sociologiques", les employés du public, y sont encore massivement favorables, avec les retraités.

Il faudra encore que la pression monte, avant que la pression anti-européenne devienne incontournable, dans la dictature européenne, friande et férue de dogmes, l'euro, l'Union européenne (appelée Europe), l'Otan (défenseur avéré de l'économie de marché, libre et non faussée), les droits de l'homme (appelation masquée du tapis de bombes), la démocratie (appelation masquée de massacres), les USA et la Shoah.

 

Tout manquement à ces dogmes, ou un de ces dogmes, entraîne, de fait, excommunication.

 

Soit médiatique, soit légale, ou se voulant telle.

 

Celui qui est en train de la subir, actuellement, c'est Dieudonné. L'interdiction de son spectacle, suite à la circulaire Valls, démontre surtout un amateurisme en matière de droit, pitoyable.

Mais cela sert surtout à affirmer une loyauté au dogme, de la part des "gouvernators".

 

Comme pour pouvoir aspirer au pouvoir, dans la France des années 1930, il fallait aller faire un pélerinage dans un saint lieu, Londres, et y être bien vu.

Ce qui fait qu'Hitler considérait la France comme un "non acteur" absolu, totalement aligné sur la voix de son maître.

 

Bien entendu, des municipalités vont être condamnées à indemniser Dieudonné, comme ça, il pourra payer ses amendes.

 

Partager cet article

Published by Patrick REYMOND - dans Actualités
commenter cet article
8 janvier 2014 3 08 /01 /janvier /2014 16:27

Finalement, même un club de golf peut avoir une utilité.

Un "automobiliste", a été arrêté après qu'il eût dûment massacré... un radar à grand coups de cannes de golf.
Moi qui pensait que ce sport était un truc de m'as-tu-vu et de péteux, je dois avouer mon erreur.

 

Pour le type, il aurait moins risqué, finalement, en massacrant quelqu'un dans un accident de la circulation.

Quand à la justification des radars, soit disant la sécurité, elle est plutôt faible, voir nulle, et les effets de ceux-ci ne sont pas avérés.

 

En effet, le laxisme de la justice, que ce soit pour les cambrioleurs ou les contrevenants est maximal.

6 ans pour avoir tué quelqu'un, sans permis, bourré comme un cochon et sous emprise de stupéfiants, c'est donné. Il ne pouvait pas avoir fait pire.

La seule chose que regarde la magistrature, c'est combien ça coûte, et une affaire aux assises est plus coûteuse pour elle qu'une correctionnelle. On évacue donc le maximum qu'on peut en correctionnelle.


Mais, la putain qu'on appelle "justice", ne se soucie que du fric. On court après le cambrioleur de Giscard, et on ne fait pas de constatations si le larcin fait moins de 300 euros.
Moralité : voler un riche est inadmissible, mais voler un pauvre n'entraîne aucune sanction.

 

Selon la police "voilà pour votre assurance", est la seule réponse judiciaire au dépôt de plainte, et démerdez vous.

La plupart du temps, on voit très bien que ça les fait vraiment chier de prendre la plainte, et encore plus de saloper les statistiques.

 

La "rémunération au mérite", comme jadis la "norme" soviétique, sont deux appels à la tricherie et à la malhonnêteté.

Partager cet article

Published by Patrick REYMOND - dans Actualités
commenter cet article
7 janvier 2014 2 07 /01 /janvier /2014 14:17

La justice désigne un huissier , à l'usine Goodyear pour s'assurer de « sécurité et de la libre circulation des biens et des personnes ».

C'est marrant. En effet, les dits huissiers sacrifiés, pardon envoyés en avant, brillent souvent par leur absence de zéle et de courage, quand il s'agit d'aller chatouiller quelques personnages, et donnent sans vergogne, et souvent sans s'être déplacé, les certificats d'insolvabilité.

Là, oublié l'envoi de CRS, car ça pourrait dégénérer, et en avant l'huissier. Si les ex-salariés voient venir un type en collant noir, chapeau, masque et épée, signant "dunzquiveutdirezuissier", ils sauront donc qu'ils doivent se tenir à carreau.

Bien entendu, un autre petit roquet n'a pas perdu l'occasion de japper. Les forces de l'ordre, c'est fait pour taper sur les pauvres et protéger les riches.
C'est comme ça que ça se comprend, le maintien de la loi.

Si les pauvres se font pisser dessus, c'est dans l'ordre des choses. C'est du moins, comme ça qu'on agit aux USA.

 

Le ministre de l'intérieur, qui devrait agir, est sans doute très occupé à traquer un agitateur, dont le nom complet s'étend partout désormais.
En effet, quand il était politiquement correct, c'était "Dieudonné". Maintenant qu'il l'est plus, c'est "Dieudonné M'bala M'bala".

Va chercher pourquoi, il y a un tel changement. Hier, seul JMLP l'appelait par son nom entier. C'est bizarre la sémantique.

 

Mais, pour revenir à nos moutons, traiter les salariés comme du bétail, le payant au minimum, avec le minimum de protection sociale possible, voilà les "lois" du libéralisme.

Les autorités, sont seulement chargées, dans ce cas là, de casser les révoltes populaires, dans le sang si nécessaire, autrement si possible.

 

Par contre, les dits PDG ne verraient pas d'un mauvais oeil le blanchiment de l'argent illégal. « Pourquoi ne vont-ils pas, masqués, faire un hold-up dans une série de banques françaises ? Ainsi, ils pourraient racheter Goodyear »

 C'est bien une "incitation au crime ?"

Si cela n'est pas puni aux USA, c'est en tout cas puni en France... Qu'attends donc flash gordon, pardon, le ministre de l'intérieur, pour agir ???

Partager cet article

Published by Patrick REYMOND - dans Actualités
commenter cet article
6 janvier 2014 1 06 /01 /janvier /2014 14:00

Comme les pirates du village gaulois, désormais, les rebelles syriens n'ont même plus besoin du gouvernement pour faire la guerre. Ils se la font entre eux.

A Raqqah, l'EIIL est désormais en guerre et assiégé par le front al Nosrah (Al quaïda).

Mais les combats entre islamistes et jihadistes ont aussi lieu dans le nord, à Alep, et dans le nord ouest à Idleb.

 

L'ASL continue de se décomposer, soit se débandant, soit, en se rendant à l'armée Syrienne, comme dans la banlieue de Damas.
Il est à citer qu'Al Nosrah a aussi signé une trêve avec l'armée gouvernementale dans la banlieue de Damas, pour pouvoir combattre les autres rebelles.

Peu à peu, ces groupes "ralliés" survivants, vont devenir des milices supplétives du régime qu'elles sont sensés combattre.


En réalité, les groupes armés sont des mercenaires, d'une efficacité terrifiante contre une population civile désarmée, et d'une timidité absolue devant une armée régulière, et qui dépendent essentiellement de leur approvisionnement en argent et en armes et munitions.

Si l'un ou l'autre disparaît, le groupe disparaît. Raison pour laquelle l'ASL a disparu littéralement de la carte.

 

Hollande est le meilleur allié de l'Arabie Saoudite, et des extrémistes. Les Saoud, qui, visiblement sont mal vu, tant à Moscou, qu'à Washington désormais.

On parle du renversement de la dynastie en 2014.

 

L'Arabie Saoudite mène désormais sa propre politique, et jette de l'huile sur le feu, tant en Irak, qu'au Liban. Au risque de susciter une réation en retour.

Falloujah et Al Anbar, en Irak sont aux mains d'Al qaeda.
Visiblement, le leader le moins menacé en ce moment doit être... Bachar El Assad.

 

Le chaudron bout aussi en Turquie, avec une croissance économique en berne, un déficit extérieur colossal, et des troubles qui coagulent à la frontière syrienne...

 

Bref, le moyen orien est en crise, et celle-ci pourrait s'avérer dramatique dans ses conséquences immédiates, avec son rôle irremplaçable de producteur de pétrole. En même temps, on ne pourra que se réjouir de l'apurement de la situation...

Partager cet article

Published by Patrick REYMOND - dans Actualités
commenter cet article
6 janvier 2014 1 06 /01 /janvier /2014 09:07

Le canal de Panama, en train d'être retaillé, vient d'être victime d'un nouveau scandale, dont l'essence est la même qu'au XIX°siècle, et que pour tous les travaux publics : la sous estimation volontaire et chronique de tous les frais, ici, l'appel d'offre avait été cassé pour pouvoir être emporté.


En conséquence, on explose régulièrement les devis, et le secteur privé est en souffrance.

 

Le scandale de 1889, avait une raison simple ; les travaux avaient été sous estimés, on ne fit que le 1/3 des terrassements prévus et les financeurs privés s'avérérent défaillants.

Lesseps corrompit alors, pour tenter des trouver des ressources, sans grands résultats. Seul le rachat par les USA, et les crédits bien plus grands et illimités du congrès, permirent son ouverture en 1914.

Malaria, fièvre jaune, et glissements de terrains s'avérent le martyr du canal français.

Les USaméricains résolurent le problème en aspergeant de pétrole toutes les surfaces en eau.

Le surcoût du chantier fut épongé... par les employés. Les USaméricains blancs étaient payés en "gold roll", les autres en "silver roll", le gold roll valant deux fois plus que l'autre, alors que le nominal était le même...

 

Bref, une dépense d'infrastructure est toujours ruineuse, et il n'est même pas évident qu'elle puisse être rentabilisée. D'abord, parce que rien ne dit que le trafic supposé suivra, ensuite, les augmentations de prix rentabilisent Suez, et pourraient inspirer la construction d'autres canal, soit en Colombie, pays dont fut détaché Panama, pour rendre les conditions d'acquisitions plus souples, et ensuite le Nicaragua, ou un percement fut envisagé au début du XX° siècle.

 

Ensuite, il y a la question des débouchés. Panama est très adapté à des USA centre du monde. Sans doute, des USA réduits seraient beaucoup moins importants pour le canal, et une séparation possible entre est et ouest des USA ferait que cette voie cesserait d'être un axe intérieur des USA.

 

Le coût du nouveau canal apparaît modeste. Sans doute sera t'il rentabilisé sur long, ou très long terme, mais il faut penser à la sagesse du Roi Philippe II d'Espagne. Pour enterrer le projet de canal au XVI° siècle, et son coût démesuré (Philippe II était un habitué des banqueroutes), il chargea ses théologiens de dire qu'il ne fallait pas modifier la création (forme polie de "faites moi pas chier" avec ce que je ne veux pas faire).

Partager cet article

Published by Patrick REYMOND - dans transport maritime
commenter cet article
6 janvier 2014 1 06 /01 /janvier /2014 08:22

Il fallait bien commencer cette rubrique en se décrassant les cordes vocales. Comme je vais vous parler de Barbier (Christophe), j'ai tout de suite pensé au "Barbier de Séville", et comme je ne l'ai pas enregistré, vous n'avez même pas idée de ce à quoi vous avez échappé...

 

 

 

 

Grâce à Christophe (c'est bizarre, j'ai toujours eu des relations délicates avec tous les Christophes de la terre), on apprend qu'on peut parfaitement contrôler internet, grâce à la preuve du modèle chinois.

 

Le pôvre, il ne sait pas que selon la Doxa, ni la Chine, ni l'URSS, pardon, la Russie, ne sont des démocraties, comme nous, c'est à dire qu'on fait voter le peuple, pour lui dire, tout de suite après, "cause toujours".

Bien entendu, C. Barbier est immigrationniste et partisan du travail le Dimanche et de toutes les régressions des systèmes de retraite. 

Bref, c'est un parfait démocrate, ouvert à toutes les opinions, pourvus que ce soit les mêmes que lui.

 

Il a quand même lâché le mot. Nous avons le choix entre dictature et dictature. Bon, moi, j'ai une certaine préférence.
C'est le Tyran, suivant la définition antique. Le protecteur et le bienfaiteur du peuple (contre les riches, les oligarques, etc...). Plutôt que le Tyran acheté par les dits plus riches.

Bien entendu, C. Barbier, journaleux, plaide pour sa paroisse. En muselant internet, sans doute pense t'il que cela créera un choc en retour pour la presse officielle. C'est douteux.

D'ailleurs, faut il lui rappeler le Samizdat soviétique, et la rage incontrôlable que les citoyens de ce pays avait pour diffuser toutes les Anekdots possibles et imaginables, malgré une censure et une répression bien plus féroce qu'on peut en attendre ici.

Pravda et Isveztia ne se vendaient que par leur propension à fabriquer du PQ. Il faudrait donc que la presse officielle change de papier, baisse ses tarifs et interdise la vente du dit PQ et toute autre fibres...

 

On a simplement affaire ici à " « L’éloignement hautain des gouvernants »", et sa phrase clef :

"On peut imaginer que l’essor mondial d’une société numérique va servir de contre-pouvoir. C’est en tout cas une réalité sur laquelle les élites risquent fort de se casser le nez.  "

Et C. Barbier est dans l'optique de briser le thermomètre, en espérant que cela fasse baisser la fière.

Dieudonné, lui, est passé de l'anti-FN classique, à l'anti-système le plus radical, mettant, en cause, le "lobby des bobbys", poussant, jusqu'à la caricature le modèle du village gaulois, cerné par les légions.

 

Le problème principal, c'est que, l'épisode des villages gaulois irréductibles a bien existé. Il a fallu des siècles pour les réduire ou des millénaires.

C'était des "villages-brigands", et le dernier, en France, n'a été réduit qu'en 1867...

Partager cet article

Published by Patrick REYMOND - dans Actualités
commenter cet article
3 janvier 2014 5 03 /01 /janvier /2014 08:51

On veut donc imposer le silence à Dieudonné, sous prétexte d'ordre public. Belle pantalonnade. Donc, il faut interdire, préventivement, toutes les rencontres sportives footbalistiques, dont on sait qu'elles vont, systématiquement, dégénérer, entraînant violences, dégâts systématiques, troubles à l'ordre publique, blessures, invalidités, décès.

Je vois bien JC Gaudin, décrêter que les matchs de l'OM auront lieu à huis clos.

 

La quenelle a entraîné le licenciement de certains, qui découvrent que l'appelation de "racisme", désigne, avant tout, des anti-systèmes, hier JMLP, aujourd'hui Dieudonné, et aussi, récemment, un éducateur, démissionné.

C'est une pure entreprise de diabolisation, et d'excommunication.

 

Mais la quenelle, a entraîné aussi  une floppée de mises à pied, licenciements, et non reconduite d'intérim.
On entre donc dans une logique de répression, pour un geste dont personne ne peut dire ce qu'il représente.
En représailles, des menaces ont été faites, du harcélement aussi, et il faut bien reconnaître que c'est un quasi début de guerre civile que les autorités ont déclenché, pour un sujet de néant.

 

Certains veulent "chasser du nazillon", peu importe que le dit soit noir, arabe, ou vert à pois rouges. Le prétexte n'est qu'un prétexte.

"Cette photo vous met en scène, faisant un geste reconnu publiquement comme antisémite."

 "Reconnu publiquement comme antisémite" ? Je doute que cela tienne devant n'importe quel tribunal.

Par contre, l'accusation d'antisémitisme, est bien avérée.

 

Mais c'est un article qui révéle le pot aux roses : "Derrière l'affaire Dieudonné, l'essor d'un public « antisystème »"

Bien entendu, le journaleux "oublie" complétement, la démonétisation du pouvoir par :

- l'essor du chômage,

- la baisse des salaires, que remet sur le tapis François Hollande,

- la fin de la démocratie au profit d'une saloperie bruxelloise, non élue, mais qui décide tout,

Et je lui conseillerais la lecture du livre "Allemagne 1900-1933", et surtout les pages sur la régression sociale de 1930-1932.

 

Bien entendu, les salopes à 100 000 euros par mois continueront d'aboyer sur ce peuple qui ne sait pas ce qui est bon pour lui, et qu'on est obligé de lui imposer.
Le même genre de politique qui fait qu'en Russie, on considère quasiment Staline comme un saint homme, un peu bougon peut être, mais sans plus...

 

Personnellement, j'ai envie de lancer le grattage de cul comme geste à la mode. Comment est ce que ce sera considéré ???

En outre, si faire une quenelle est antisémite, ou considéré comme telle, il faudra interdire le port du bras désormais.

Partager cet article

Published by Patrick REYMOND - dans Actualités
commenter cet article
3 janvier 2014 5 03 /01 /janvier /2014 08:17

Sondage qui vaut ce qu'il vaut, c'est à dire internet, sur BFM TV, donc biaisé, tout le monde n'a pas internet, et les pouvoirs y sont très impopulaires, parce que, simplement, c'est la sphère des gens informés, en dehors de la poubelle télé.

 

Bien entendu, vu son résultat, la elstinisation de Hollande, il a été jeté aux oubliettes, et en manipulant un peu, on fait croire à une remontée...

 

Je cite donc le site Al Manar in extenso :

 

" Pourquoi le site BFM-TV-RMC a-t-il brusquement supprimé le 30/12 à 18h30 son sondage sur la popularité de François Hollande ?
Depuis le 17 décembre 2013, c’est-à-dire depuis 13 JOURS, le site BFM-TV avait mis en ligne un sondage sur la popularité de François Hollande.
Ce sondage n’a cependant été signalé, sur notre page Facebook, que ce 30 décembre à 18H00 par notre fidèle sympathisant Ernest Krampon.
98% DES 62 000 VOTANTS ONT DÉCLARÉ NE PAS AVOIR CONFIANCE EN FRANÇOIS HOLLANDE !
Par un réflexe de prudence tiré de l’expérience, nous en avons fait aussitôt une saisie d’écran (donc faite aux alentours de 18h00)

 


Cette saisie d’écran révèle 2 choses :

a)- l’impopularité de François Hollande révélée par ce sondage en ligne est phénoménale : sur les 61 945 votes enregistrés au cours des 10 jours écoulés, le pourcentage d’internautes déclarant “faire confiance à François Hollande” était de … 2 %, le pourcentage d’internautes déclarant ne pas lui faire confiance était de 98 % ! Certes, un sondage en ligne revête un biais méthodologique et ce résultat ne doit pas être considéré comme scientifique. Néanmoins, le moins que l’on puisse dire, c’est que le nombre de votants était quand même considérable et que le résultat était sans appel.

b)- le dernier commentaire posté, apparaissant en haut de la liste, était le 433ème. Il avait été posté ce 30 décembre 2013 à 17h38 par un internaute dont le pseudo est “Sam Daoulaz” – à l’évidence un sympathisant de l’UPR – et son contenu était le suivant :

SAM DAOULAZ le 30 décembre 2013 à 17h38
Ce président n’a aucune légitimité. Ce sondage le prouve. Mais, plus grave, il n’a AUCUN pouvoir puisqu’en effet, c’est la Commission européenne NON-ÉLUE qui dirige notre nation sur tous les grands sujets stratégiques. Voilà pourquoi, depuis plus de 30 ans, nous avons les mêmes politiques en France, quel que soit le gouvernement. Je renvoie aux analyses pertinentes et très abordables de FRANCOIS ASSELINEAU disponibles sur YouTube et/ou Dailymotion“.

Or, chose peu banale, le BFM-TV a soudain décidé – aux alentours de 18h30 – de supprimer purement et simplement ce sondage qui était en ligne depuis 13 jours, et cela sur la base d’un argument invraisemblable.
L’explication officielle donnée par le site est le suivant :

Compte tenu de votes malveillants et massifs impossibles à modérer, la rédaction d’RMC.fr a décidé de suspendre cette opinion. "

 

Donc, voter contre Hollande est un "vote malveillant " ? Subtil. "Impossibles à modérer" ? Ou impossibles à manipuler ???

En tout état de cause, il faut se rendre à l'évidence. L'information relève de la dissidence, et le site "terroriste" d'Al Manar est plus fiable que RMC, BFM et autres...

Là, on y voit un vrai travail journalistique, un vrai travail de recherche, des avis contradicatoires, comme sur IRIB, RIA NOVOSTI ou LA VOIX DE LA RUSSIE.
En France, hors dissidence, c'est la voix du copier coller.

 

La leçon est clair, le pouvoir bat des records d'impopularité qui mettent même en danger sa légitimité.

 

Si ça se trouve, d'ici peu, j'aurais  abandonné internet et renoué avec la ronéo (distributeurs demandés et bienvenus), acheté une fausse barbe, lunettes et moustaches.

El signor Raimondo ? No sé !.

Partager cet article

Published by Patrick REYMOND - dans Actualités
commenter cet article
2 janvier 2014 4 02 /01 /janvier /2014 08:00

On nous parle de quenelles, et  de Schumacher.
Donc, on nous parle de rien, et de façon assumée.

Ses adversaires donnent à Dieudonné une caisse de résonnance qu'il n'aurait jamais espéré, et la plupart des français se moquent totalement de Schumacher, pauvre petit riche amateur de sensations fortes, qui l'ont conduites là où il est.

 

On veut interdire "préventivement", Dieudonné, qui les fait tomber, superbement, dans le piège à con.

Bon, il faut quand même signaler qu'il joue sur un terrain facile.

Les cons, en face, sont légions.

On ne peut pas interdire "préventivement", quoique ce soit, surtout un délit d'opinion, sans tomber dans la dictature.

 

On assiste, aux voeux de nouvel an, à l'alignement total de Normal 1° " raisonnable ", sur le MEDEF et ses promesses de rasage gratuit.

On va baisser les charges, promis, en échange de "dialogue social", et "d'embauches".

C'est à dire que l'âge du dirigeant joue : il nous ressort le "coût", de la suppression de l'autorisation administrative de licenciement, contre les 400 000 embauches, que, bien entendu, personne n'a jamais vu.

 

Normal 1°, féru et friand de guerres extérieures, voit son équipée en Centrafrique tourner au vinaigre.
Pour une simple et bonne raison. Il est connu, depuis 1916, qu'il est difficile d'écraser une révolte ou une guerre en milieu urbain de combat.

Et si le Mali a pu paraître devoir être nettoyé facilement, c'est que le terrain de combat était désertique, et qu'on pouvait tirer sur tout ce qui bougeait.

 

En Centrafrique, visiblement, ça empire depuis qu'on "pacifie", et spécialement, dans le coeur de l'intervention, la capitale.

L'intervention française, a beaucoup étendu les combats, et leur importance.

 

L'autre intervention foirée de Normal 1°, la Syrie, est elle, désormais, victime de silence radio. Sans doute parce que l'armée arabe syrienne prend le dessus sur les jihadistes, et que même la carte de la guerre n'existe plus sur le site "guerre civile syrienne".

Sans doute parce que les zones "rebelles" se réduisent comme peau de chagrin. Pour la CIA, d'ailleurs, Assad est surnommé "l'inoxydable".

Syrian civil war 11 12 13

(image de mi-décembre)

 

Autre guignol de l'information, le type qui nous parle de la santé "éclatante", du transport aérien. 12.9 milliards de dollars de bénéfices en 2013 et 19.7 en 2014 ? 2.6 % de rentabilité, un endettement abyssal et des dépôts de bilans, en rafales de kalashnikovs.

Faudrait lui dire de se payer un cerveau ?

50 millions de tonnes transportées, à l'année et 140 000 par jour, c'est marginal. fifre, rien.

Elles consomment dix fois plus, au minimum, en pétrole, que ce qu'elles ne transportent...

 

La Russie, éternellement présentée comme "puissance en déclin", vient de se payer l'Ukraine, avec 15 milliards de dollars. ça sera sans doute un peu plus cher, mais ils n'en ont rien à foutre. Le dollar, ils en ont beaucoup, et c'est sans valeur.

Rogozine vient d'envoyer une carte de voeux à l'Otan. Une Otan terrifiante, pour la Russie : capable d'aligner, in fine, sans doute 20 000 à 30 000 hommes.

Carte, bien entendu, considérée comme "provocante".

 

En réalité, simple rappel d'un déséquilibre total de force. Même réduite, l'armée russe est dix fois plus forte. Au minimum.

 

On ouvre le marché du travail aux roumains et bulgares. On s'en fout, ils étaient déjà tous partis de chez eux. la population roumaine a énormément baissé à cause de la chute de la natalité et de l'émigration.

Ceux qui sont restés, sont sans doute les moins susceptibles d'émigrer...

C'est simplement en train de mettre les nerfs aux chômeurs d'ici...

 

Bref, bonne année 2014, qui démarre sur les chapeaux de roues.

Et souvenez vous bien de la formule : quand vous entendez une information, croyez systématiquement à l'inverse...

Partager cet article

Published by Patrick REYMOND - dans Actualités
commenter cet article
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog