Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 juillet 2016 3 06 /07 /juillet /2016 10:42

Le politiquement correct ravage le blog de Paul Jorion, avec une intervention de zébu.

PJ aurait donc eu le culot de vouloir signer "Brexit, vingt intellectuels eurocritiques lancent un appel pour un nouveau traité " eparce que Jacques Sapir serait signataire.

Alors, je vais dire ce que j'en pense. Quand je suivais les cours de relations internationales, il y a plus de trente ans, on nous apprenait à prendre en compte TOUS les points de vue.

Peu m'importe que jacques Sapir soit "la voix de Moscou", pour zebu. Penser ça, c'est avoir une cervelle de pois chiche. Sans doute est il la voix de Moscou, enfin, de Poutine, mais le plus important, Poutine a t'il tort à 100 % et les américanistes raisons à 100 % ?

Quand on voit la gueule de la (censuré), blanchie par le FBI, enfin, pas blanchie, mais disant qu'elle avait bien commis les crimes, mais qu'elle ne serait pas poursuivie, les bras en tombent...

Ce n'est pas au FBI de dire qui sera, ou pas, poursuivi. C'est à l'attorney general. Le FBI aurait bien fait de fermer sa gueule.


Je cite fréquemment le ou plutôt l'immonde, et le figaro, mais je les traite comme des révulsifs, copieusement arrosés d'argent public (impôts) et privé (pubs bidons), et ne racontant que des salades.

C'est journaux n'ayant plus qu'un lectorat résiduel et institutionnel, par le biais des abonnements, je peux donc dire, que les lecteurs ont exactement le même point de vue que moi : ça ne vaut rien.

Ce n'est pas pour ça que je vais filer des claques à ceux, les rares, qui restent.

A eux de s'acheter un cerveau. (même lent). ça m'énerve beaucoup plus, ces dizaines de milliers d'abonnements, qu'il est de bon ton de contracter, et souvent aussi, par le biais de la sphère publique. Que serait le Monde sans les CDI ? (centre de doc et d'information).

Pas plus que GOGO ou VOILI, au moins, chez eux, on ne prétend pas vouloir dire quelque chose.
La presse pas intéressante est devenue finalement, plus honnête que l'autre. C'est un record.

Le SENS CRITIQUE, concept qui doit échapper à certains, permet de signer et d'approuver certains textes, et d'en rejeter d'autres. Le SENS CRITIQUE doit être, sans cesse utilisé. C'est de la bouffonnerie de dire je ne vais pas signer un texte parce qu'untel l'a signé.

C'est le texte qui compte. Tant pis si je n'aime pas celui qui le signe avec moi.

Quand à Zebu, il ferait bien de penser que Poutine n'est pas finalement le diable. Celui qui pourrait le remplacer serait sans doute beaucoup moins centriste, posé, et arrangeant avec les occidentaux.

Les principaux opposants -russes- à Poutine, ne rêvent pas d'occident, ils trouvent que c'est un mou.

Le prochain pourrait être beaucoup plus dur. Et moins arrangeant.

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Politique
commenter cet article
6 juillet 2016 3 06 /07 /juillet /2016 07:18

Comme on disait dans Achille talon, finalement, pour supprimer les problèmes de voisinages, il n'y a qu'à supprimer les voisins.

Seulement, l'homme est un animal sociable, et quelquefois, il aime bien, et quelquefois, pas.

Le problème de paris, c'était, il y a plus d'un siècle, les moulins à avoine. On disait qu'il y en avait 80 000. Ils auraient dû être contents, sous Henri IV, visiblement, il y en avait autant que d'habitants, dans des embarras inextricables.

On vantait l'automobile, qui ne polluait pas, et le crottin coûtait cher en nettoyage.

On touche là le fond du problème, ce qui cause problème, c'est l'entassement, et la solution, toujours coûteuse, est génératrice d'un gros pib, largement fictif.

80 000 moulins à avoine, ça donne pas mal de milliers de tonnes de crottin par jour, qu'il faut balayer, voiturer, expédier, etc; alors que la tonne de crottin, ou de fumier, en campagne, est une ressource. A Paris, avec les catacombes, ça donnera les champignonnières.

Dans un cas, c'est un déchet ou une nuisance, dans l'autre, une ressource. Mais le parisien, perdu dans sa métropole de 12 millions d'habitants, ne "bénéficie", finalement, que de l'effet de l'échauffement de particules resserrées l'une contre l'autre.

Comme l'a dit Braudel, des tas de choses, gratuites ailleurs, deviennent ici, payantes. Et 12 millions d'habitants, cela produit des tonnes de merde phénoménales, chaque jour.
Dans une civilisation (enfin, plutôt, une non-civilisation), qui en rajoute sur les déchets, c'est ravageur.

Ailleurs, le traitement de la dite merde, c'est beaucoup plus simple. Dans une commune de 1000 habitants, un lagunage suffit et est efficace, la collecte d'eau beaucoup plus facile et moins coûteuse, en bref, tout est moins coûteux, mais le pib apporté par l'entassement, appelle l'entassement.

Après tout, en zone rurale, si l'enlèvement des ordures était empêché, et quelquefois, il n'a pas lieu l'hiver, ça ne génerait pas beaucoup. Quand on voit les résultats des grèves d'éboueurs à Marseille, bien que le service ait été dûment privatisé, on reste pantois.

Un poêle ou une cheminée permet de brûler la moitié des déchets, le carton ou le papier. Quand l'URSS s'écroula, il n'y eu pas un déchet dans les rues, comme dans toutes les bonnes rues africaines, les habitants les entassaient, à un endroit, et les brûlaient. Reste de discipline soviétique. Il reste à savoir si c'est plus polluant que les concentrer dans de grandes usines qui empoisonnent les alentours, et concentrent la pollution...

Un derrière de cheval, c'est du crottin, 100 derrières de chevaux, c'est un problème...

On construit un "éco" quartier à Saint Ouen. Enfin, éco, ça ne veut rien dire, dans une métropole pareille, et puis, l'important, c'est la manière de vivre des habitants. Visiblement, c'est un paramètre qui ne passe pas, et les problèmes notamment de tris sélectifs, ne sont pas négligeables. Il y a toujours une minorité qui s'en fout complétement, puisqu'elle paie.

Paris, comme toutes les grandes villes, reste un monstre dévoreur de ressources énergétiques. Le reste n'est que cosmétique.

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Energie
commenter cet article
5 juillet 2016 2 05 /07 /juillet /2016 11:59

... de la production de charbon.
La production US de charbon continue de dégringoler à vive allure, et il n'y aura pas grand chose à sauver, ni même de ré-exploitable dans un avenir proche.

Depuis 2013, la production se contracte d'environ 100 millions de tonnes par an. Cette contraction s'accélère, et atteindrait 150 millions de tonnes par an, pour atteindre environ 650 millions de tonnes en 2016.
Les dégâts sur cette industrie seront largement irréversibles. SI les gisements existent toujours, une fois l'exploitation suspendue, il n'est souvent pas possible de la reprendre, en raison du vieillissement des exploitations.

Les exploitations profitent mal de la baisse des prix, la production d'électricité préfère utiliser le gaz, dont les unités de production sont plus récentes, la consommation d'électricité n'est pas celle espérée...

Bref, tous les ingrédients d'une tempête parfaite pour le secteur, et, à travers le secteur, pou 35 états des USA.

Murray, une des dernières firmes productrice de charbon n'ayant pas déposé le bilan, envisage un plan de licenciement de 80 % de ses employés.

L'impact politique est évident, surtout à l'encontre des démocrates, qui, tout en ayant absolument rien fait contre le fossile, sauf du blabla, s'est pris le retour de loco en plein nez. Hillary est contente, elle avait envoyé les mineurs se faire voir. Eux, voient très bien ladite hillary aller se rhabiller...

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Energie
commenter cet article
5 juillet 2016 2 05 /07 /juillet /2016 06:25

Il parait que certains acteurs ont de beaux pedigree en matière d'études.
Si on étudie la liste, on constate en effet, l'abondance de diplômes, mais de diplômes aussi totalement inutiles, superflus, qu'à la con.
Avec, combien auraient pu trouver un travail, et quel travail ? Prof ? Pour apprendre aux autres un truc totalement inutile.

Belle illustration du manipulateur de symbole, totalement inféodé au système. Et ne sachant rien faire de ses dix doigts, pas même passer le balai.

Dans la catégorie des manipulateurs de symboles, grassement payés, mais dont l'utilité effective est non seulement proche de zéro, mais négative au possible, une fonctionnaire qui a défrayé la chronique par des notes de taxis.

Sans doute, comme l'a dit un internaute, la partie la plus acrobatique de la série "taxi". Pour la corruption et avoir tapé dans la caisse, la sanction logique était l'exclusion définitive de la fonction publique, et la réduction au RSA, pour lui apprendre à vivre.

En effet, ses excuses apparaissent totalement bidon. Rien ne l'empêchait, de donner à son fils, sa carte A ELLE, et son code A ELLE, ou de lui en faire faire une, relier A SON PROPRE COMPTE BANCAIRE.
Inutilement intrinsèquement, dans un ministère dont l'utilité intrinsèque n'apparait pas plus, ce genre de personnes illustre très bien le système.
Les gens réellement utiles sont payés à coups de lance pierre, et plus on est branleur meilleure est la paie.

Il faut dire, du reste que les gens réellement utile, dans le système économique sont rares, et c'est pour cela que l'effondrement est inéluctable. Cela correspond à l'élagage de tout ce qui est superflu, signe de maladie, et qui représente une tumeur qui ne demande qu'à être supprimée.
Comme la dite tumeur a saisie tout le corps, il ne reste plus comme issue, que la mort économique du système.

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Politique
commenter cet article
2 juillet 2016 6 02 /07 /juillet /2016 20:34

Quel rapport entre augmentation des loyers, L'Italie qui commence à bouger, et l'UE qui craint la débandade ?

Justement, l'UE, la politique menée, néo-libérale.

L'Italie se désindustrialise, l'UE est un village potemkine devant, et ça pue la pisse et la merde, derrière, et les loyers ont été augmentés drastiquement depuis les années 1970, parce que construire, c'est la seule manière de faire tenir debout le vélo économique.

Et augmenter les loyers, distribuer des rentes.
Mais soyons réaliste : la notion de vente immobilière et de loyer a même disparue sur une bonne partie du territoire.

Comme bientôt l'union européenne...

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Politique
commenter cet article
2 juillet 2016 6 02 /07 /juillet /2016 15:56

On connaissait la justice à l'occidentale.

Des immigrés violent en toute impunité, parce que les hommes, ni la police, ni la justice, ni les politiques ne réagissent.

On connaissait la justice à la russe.

Les mêmes immigrés tentent de faire la même chose. Ils se ramassent une branlée monstrueuse, la police arrive, et, ne voulant pas être en reste et mis en cause pour inaction, en remet une couche. Les immigrés demandent comme une grâce à être renvoyé dans leur pays d'origine.

On connait désormais la justice à l'iranienne.
4 afghans violent une française. Les deux pris sont condamnés à mort. ça leur apprendra à vivre. Ils aimeraient bien être renvoyés dans leur pays d'origine.

Depuis quelques temps, on peut considérer que russes et iraniens sont les plus civilisés sur terre.

Pendant ce temps là, en France, on veut interdire la fessée.

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Politique
commenter cet article
2 juillet 2016 6 02 /07 /juillet /2016 15:42

La transition énergétique d'après certains, nous ferait gagner 3 à 4 % de pib en 2050.
En réalité, il y a deux choses de sûres, la transition énergétique se fera, parce que le reste est en train de s'effondrer.

Volontaire ou involontaire. Voulue ou subie.

Deuxièmement, la transition énergétique, ça ne sera que du moins en termes de pib. Le pib est l'agrégation des dépenses.
La transition énergétique, c'est une grosse dépense au départ, et puis rien du tout après. Ou beaucoup moins.

Donc, Pib en hausse pour la phase d'investissement, puis rien après. Les phases d'équipements sont toujours transitoires, et expliquent une phase économique, si longue soit elle.

En réalité l'expansion du renouvelable, solaire et éolien sera très bref. La partie la plus longue, eût égard à sa complexité, sera le bâtiment, et les travaux d'économies d'énergies.

Là aussi, après, on ne comptabilisera pas l'énergie non consommée. Et si nominalement, la flambée des prix -incertaine- des productions anciennes peut permettre le maintien de ce pib, rien n'est moins sûr, car c'est un mouvement de yoyos qui risque de se reproduire pour les énergies carbonées, dépendant du marché et ajustant par les prix.

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Energie
commenter cet article
2 juillet 2016 6 02 /07 /juillet /2016 09:00

les sanctions agricoles vis-à-vis de la Russie lui ont rendu un grand service. L'auto-suffisance alimentaire est réelle, la Russie est devenue le premier producteur de blé, et en plus, reine des produits bios.
En effet, de larges secteurs agricoles abandonnées depuis longtemps, c'est à dire au minimum depuis la fin de l'URSS se sont purgés, au contraire de l'agriculture US qui a tué ses sols.

Dûment seriné par le Kremlin, échaudés par les pertes subies en occident, les oligarques ont bien voulu investir massivement dans l'agriculture, dont Deripaska.

Deripaska, avait subi il y a quelques années un remontage de bretelles en règle par Vladimir Poutine, dont la vidéo avait fait le buzz sur internet.

Les oligarques ont bien sentis que rien ne remplaçait le bien réel, dont l'acquisition et la modernisation étaient encouragés par l'état.

En effet, on peut bien piller les comptes bancaires à Chypre, mais les oligarques en ont tiré la leçon qu'on ne pouvait pas faire confiance aux occidentaux, de même, les dépenses farfelues, comme acquérir un club de foot, s'avèrent de coûteux gouffres financiers...

Bref, ça ne marche pas tous le temps, et en tous cas, pas avec les mêmes personnes, de les prendre pour des cons.

On voit aussi la différence entre hommes politiques. Au Kremlin, on gouverne, Hollande et ses 12 % de popularité, en attendant moins, prend position publiquement contre Trump.

On ne saurait mieux faire que lui conseiller l'achat d'un cerveau. Ce genre de prises de positions publiques, est toujours nuisible pour le camp soutenu. De quoi il se mêle ? Dirons les gens informés !

Le verbiage et les lois idiotes ne remplaceront en aucun lieu, une politique d'investissement. Mais l'investissement, Hollande ne sait même pas ce que c'est, et l'investissement dans des capacités de production, encore moins.
Pour la classe politique française, c'est faire des stades de foot, et d'inutiles voies de communications, sans compter, des golfs, des spas, et des stations de remise en forme.

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Politique
commenter cet article
1 juillet 2016 5 01 /07 /juillet /2016 13:40

L'élection présidentielle autrichienne a donc vu son deuxième tour annulé, à cause du vote vaseux par correspondance.
Ledit vote par correspondance étant décrit, depuis longtemps, comme le vote du voleur.

La cour constitutionnelle dit qu'il n'y a pas eu de fraude... mais... " accumulation de négligences "...

A comparer avec le conseil constitutionnel, en France, qui garda Chirac à l'Elysée et le rendit au dessus des lois... Pourtant, ses dépassements de comptes auraient du entraîner l'annulation... Mais on refusa de valider ceux de... Cheminade, qui traîne encore cette casserole derrière lui...

Il s'agissait, dans tous les cas, de sauvegarder la fonction et la confiance.

En Autriche, ça fonctionnera peut être, avec Chirac, ça s'appelait se rouler dans la fange, et avec lui, on peut se poser une question sur le conseil constitutionnel : doit il continuer à vivre ???

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Politique
commenter cet article
1 juillet 2016 5 01 /07 /juillet /2016 07:20

... et dans les pays Baltes. SI anti russes aujourd'hui. Depuis leur indépendance des années 1920, les pays baltes avaient vu leur pib et niveau de vie diminuer de moitié.

Estonie, Lettonie et Lituanie étaient réputés pour leur viande de porc, qu'ils exportaient vers la Grande Bretagne. Enfin, quelquefois.

Parce que certaines années, les britanniques adeptes de Bacon, n'achetaient rien du tout aux baltes. Ou pas grand chose. Ou a prix tellement ridicule...

Le système soviétique était le plus autarcique possible. Les pays Baltes n'avaient pas d'arrière pays pour qu'ils puissent se développer.

Ils vivaient indépendants, mais dans une économie endormie, dans un marché intérieur de 2 millions d'habitants chacun, et "bénéficiaient" des "bienfaits" du libre échange...

Ce même schéma se produit en Bretagne. La demande chinoise fait augmenter les prix, et les éleveurs de porc s'en félicitent.

Il serait urgent, pour eux, d'acheter un cerveau, fut il lent. (vous avez vu ce jeu de mot ? Non ?)

On devient esclave d'un acheteur unique. Bien sûr, il faut d'abord appâter. Prix intéressants, prêts de modernisations et achat d'un minimum de 25 % de la production.
C'est un classique chinois.

Après, le producteur sera lentement étranglé, déposera le bilan, et le prêteur récupère la capacité de production. L'ancien producteur de porc travaillera comme salarié...

Ce même schéma économique apparaît aussi dans la crise pétrolière actuelle, et la lisse, un temps.

Le dépôt de bilan d'une firme pétrolière, n'entraine en rien la fin de sa production. Elle est simplement transféré à un repreneur, et l'impasse est faite sur l'endettement, qui représente les frais initiaux d'investissements surtout, les frais d'exploitations, eux, étant ridicules en comparaison.
Le seul hic, dans le pétrole, c'est qu'il n'y a plus de frais initiaux d'investissements, et, qu'à terme, la production baissera.

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Economie
commenter cet article