Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 novembre 2015 5 27 /11 /novembre /2015 00:02

La baisse des loyers est clairement enclenchée sur la totalité du territoire national.

Forte baisse, parce que dans ce marché, une baisse de 1 %, veut dire vulgairement une sacrée secouée à la baisse sur les nouveaux baux liés aux re-locations.

Un certain dynamisme du marché est, semble t'il, retrouvé. L'explication est simple, le fait de baisser les loyers permet d'attirer les chalands, en les piquant à ceux qui campent sur leurs positions, et principalement, ceux ayant déjà des locataires en place. En général, la négociation est inexistante sur les baux en cours, où; par bonté d'âme, le propriétaire fait "cadeau de la hausse", mais pas plus...

Donc, pour se taper un -4.1 % à Marseille, il faut faire un bon - 25 % sur la re-location.

Il y a une vingtaine d'années, sur le marché immobilier de la ville de Saint Etienne, un agent immobilier me disait que le marché ne commençait qu'au 3 pièces, et qu'en dessous, ils ne prenaient même pas le bien en gestion.
Visiblement, le marché immobilier "stéphanise", globalement. Les studios font - 2.4 %, les deux pièces - 1 %, les 3 pièces - 0.3 %, + 0,4 % pour les 4 pièces, + 0.1 % pour les 5.

Les endroits où les loyers progressent encore sont rares et la progression se situe désormais largement en dessous de l'inflation.

C'est une accentuation de la tendance observée depuis 2011. Donc la rente immobilière, visiblement, s'évapore. Courage, il faudra encore quelques temps avant que cela ne soit visible...

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Immobilier
commenter cet article
26 novembre 2015 4 26 /11 /novembre /2015 19:07

Après avoir abattu un avion russe, la Turquie est visiblement traversée par des remous, dans le monde politique et la population.
On a compris ce qui se passait, et le syndrome géorgien a été vite compris. On veut faire la guerre à la Russie ? Ce sera seul, avec le risque final d'arriver à la vitrification intégrale du pays.

La Turquie vient de comprendre, que l'Otan, c'était du flan, que les clauses ne seraient pas appliquées, surtout contre la Russie, et que le coran, ça ne protégeait pas des balles, ni des missiles balistiques. Et que jamais les USA ne feraient la guerre, surtout pas nucléaire pour un de ses allié, à l'exception du Canada...

ça, c'est la pointe extrême. En attendant, si Jacques Sapir fait des calculs d'apothicaires sur l'impact -important- des sanctions russes, il oublie l'essentiel. Aucun pays n'est capable de survivre économiquement à une suspension des livraisons de gaz, et comme le second fournisseur du pays, c'est l'Iran, qui combat militairement avec la Turquie, on pourrait penser raisonnablement que l'embargo russe serait suivi par un embargo iranien.

L'iran a aussi visiblement, commencé à bombardé en Syrie.

D'autant, que je ne rappellerais pas l'histoire des interminables guerres turcos-perses qui ont émaillées l'histoire.

Les turkmènes qui ont tué le pilote russe, en criant "Allah akbar", doivent, pour nombres d'entre eux, être déjà près de lui, et la région turkmène doit vivre un épisode "Berlin 1945", où l'on tire dans le tas, sans préoccupation de femmes, civils, ou enfants.

S'ils voulaient aller au paradis d'Allah, ils ont pour beaucoup, vu leur souhait se réaliser.
Quand à Raqqah, selon le très informé site Dekafiles, la ville subit des bombardements massifs de missiles kalibr et de bombardiers stratégiques. Le nombre de tués de Daech, estimé à 600 est visiblement très en dessous de la réalité, et les morts se comptent par milliers, ne serait ce que pour les combattants, les blessés sont encore plus nombreux, et la population civile pas épargnée.
L'objectif visiblement est de raser la ville, et de faire connaître le prix à payer pour attaquer des russes.

Le nombre de bombardiers russes a été doublé, passant à 69.

La retenue des premiers temps est passée de mise. Les sites pétroliers rasés, les convois attaqués.

Comme je l'avais déjà dit, le principe de responsabilité collective est appliqué. En interne, cela consiste à exécuter les gens fichés, une partie de leur famille, et de déporter le reste. Principe mis en pratique dans de maints périodes historiques, et pas plus loin que pendant la grande terreur gaulliste de 1944. Les exécutions furent légions, et les prisons pleines.

La situation part en sucette aussi en France. Et ailleurs, où les populations apprennent qu'ils étaient alliés d'al Qaeda et indirectement de Daech, et que les familles des victimes, conviées à venir sangloter sur l'épaule présidentielle, ont visiblement plutôt envie pour certaines de lui faire des scènes, et que son refrain "Bachar doit partir", ça commence à lasser. D'abord, la politesse et la considération consiste à appeler les gens par leur nom.
Le tutoiement des hommes politiques indique non pas une connaissance, mais le mépris.

Hollande doit partir et démissionner. Il n'a plus rien à faire à la présidence. Il n'a ni dignité, ni intelligence, ni politesse, ni savoir vivre.

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Politique
commenter cet article
26 novembre 2015 4 26 /11 /novembre /2015 00:11

Il est amusant de voir comme les choses évoluent, souvent tragiquement, le plus souvent dans le grand guignol.
La Turquie abat un avion russe. Il n'y aura pas de guerre. Mais des représailles. Elles seront officielles et officieuses. Officiellement, on restera correct. Officieusement, le sang coulera.

On n'avait pas apprécié de perdre les rentes du pétrole de l'état islamique ?

Mais, au sortir de la Maison Blanche, si le TOC les a repris "Saddam Hussein doit partir"; pardon, Bachar El Assad ça ne reste désormais qu'un TOC, comme Clinton naguère disant "Saddam Hussein is..."

Il y a eut affaissement total de la position américaine, un pouvoir de nuisance encore, mais pas guère plus que d'autres, et consacre encore plus, le rôle de la Russie. On dirait que plus l'ouest, l'occident, l'otan, les USA veulent exister, moins ils y arrivent.

Côté français, le TOC a repris, mais la transgression est désormais faite. Le respect des dogmes anciens n'est plus la priorité. Et là, par un effet d'entraînement "à l'insu de son propre gré", une rupture s'annonce. Et puis, même des hommes politiques totalement décérébrés sentent comme il est bon, de prendre des décisions qui ne soient pas dictées par quelqu'un. De redevenir l'homme politique. Celui qui décide. Celui qui agit. C'est une drogue puissante, en même temps que la laisse et la muselière sont tenues avec moins de fermeté, et que finalement, on est aussi dans certains milieux, assez las de tout le fatras.

Quand les maires, comme "bonne politique", financière, en sont à réduire les frais de réception, des anciens, ou autre, on voit l'abîme. Pourquoi, d'ailleurs, avait on maintenu ces traditions, du temps où les anciens étaient dans la misère, et ne mangeaient pas souvent à leur faim ?

De même, la sacralisation de la vie humaine des coupables; ne tiendra pas longtemps en cas de nouveaux événements. D'ailleurs, il me semble que comparativement à ce qui se passait avant, les forces d'intervention ont la détente plus rapide, et que les hommes politiques et magistrats n'aient plus le coeur d'emm... ieler l'action policière...

On nous serine que la situation sécuritaire ne s'améliorera que par une amélioration de la situation économique. Vu le profil que celle-ci à l'air de prendre, je propose que les municipalités consacrent leurs derniers fonds à rebâtir des gibets. Cela correspondait simplement aux temps où les ressources alimentaires étaient comptées, et qu'une bouche en moins à nourrir, c'était toujours bon à prendre. Bien entendu, je ne doute pas qu'on revienne à cette antienne quand la crise énergétique se sera développée. La compassion, c'est bon quand on est riche. Après, celui qui vole un oeuf est pendu, parce que celui qui aura été volé n'aura pas de solution, genre société d'assurance et indemnisation... Quand à loger et nourrir quelqu'un pour un prix de 100 à 500 euros par jour, on trouvera vite le moyen de faire des économies...


Dans la lignée, "je suis bredin, mais j'me soigne pas, on peut admirer la performance saoudienne, qui a réussi à faire écrouler les prix du brut, la seule ressource du royaume, et qui menace de faire écrouler l'économie mondiale.

Après, quand on n'a plus de quoi remplir le réservoir et qu'on a vendu la voiture au ferrailleur, si, lui même n'a pas fait faillite, on se fout que le prix s'écroule.

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Politique
commenter cet article
25 novembre 2015 3 25 /11 /novembre /2015 23:52

Le bâtiment est en faillite en France. Ses entreprises constituent le1/3 des défaillances depuis 2012.

Bien entendu, la situation n'était pas saine, mais on cherche à regonfler le cadavre par des nouvelles injections de liquidité, par le biais d'un changement de l'attribution des prêts à taux zéro.

On ne peut faire plus bête. Mais le soufflet financier, lui, est retombé. Vu le mûrissement des prêts, le crédit crunch est difficile à parer. Cette montée au ciel qui existait, est nettement moins visible...

Presque la moitié des "prêts nouveaux", sont des prêts de renégociations, et seul l'effondrement des taux de crédits a permis de sauver les meubles.

Restent les couillons : ceux qui ont acheté en haut de bulle, qui finissent souvent en surendettement, l'amertume d'avoir pris une belle moins value.

Mais, dans le contexte, il faudrait que l'encours de crédit ne monte pas de 4 %, pour avoir une croissance, mais plutôt de l'ordre de plus de 10 %. On en est loin.

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Immobilier
commenter cet article
25 novembre 2015 3 25 /11 /novembre /2015 01:44

Platini n'en revient pas, lui l'indispensable; l'indéboulonnable vient de tomber de haut. La FIFA réclame sa radiation à vie de toute responsabilité.

Notons qu'il était toujours candidat à sa direction..."Ce bannissement requis est conditionné à la preuve d'une corruption. Mais il y a clairement une démesure de la peine requise ". on peut répondre le classique : "La femme de César ne doit même pas être soupçonnée".

Il est vrai que dans ce monde, 1.8 millions de francs suisses, c'est quasiment de la menue monnaie. Les frais de parking, dont il a oublié de rendre la monnaie.

Le sentiment d'inculpabilité est donc très répandu dans l'élite, en même temps que la notion de "nation indispensable"s'est répandue sur ces membres.

Comment le fouteballe va t'il ,pouvoir continuer à exister sans Platini ?
Là aussi, défaillance grave des élites. Naguère, un président ne se baissait pas sous les balles. Aujourd'hui, on exfiltre des présidents et des premiers ministres, et on laisse massacrer le populo.

Massacre du populo qui entraine la réaction suivante ; Cazeneuve fera preuve de "tolérance zéro" contre les agressions islamophobes...

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Politique
commenter cet article
25 novembre 2015 3 25 /11 /novembre /2015 01:42

Erdogan a fait abattre un avion russe.

Il y aura une réponse.

En attendant, les turcs devraient se poser la question de savoir l'état de sa santé mentale.

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Politique
commenter cet article
24 novembre 2015 2 24 /11 /novembre /2015 08:14

Le paradigme vient de changer. les attaques terroristes ont chamboulé totalement la donne. dans le plafonnement et le décrochage des ressources fossiles.

Hier, on voulait le régime change à Damas. Le régime et la nation syrienne, qui avaient courageusement lutté pendant 5 longues années étaient passés sur la défensive, espérant ne plus perdre de région. L'attrition de l'armée, par ses pertes, la durée de la guerre, avait presque mené à ce que "prévoyait", les occidentaux "en quelques semaines", à la fin du régime, même si son armée menait encore des batailles qui rejoindront dans les légendes, d'autres batailles qui ont émaillées le moyen orient. El Kweir, Deir Ezzor

L'intervention russe a changé totalement la donne. Comme en Corée en 1950, les attaques qui étaient le grignotage n'étaient plus que la diversion.
L'attentat de Charm el Cheikh, a changé la donne. La menace est existentielle pour la Russie. Elle a commencé par présenter la note. En bombardant Raqqah.

Tout ceux qui apprécient le patriotisme russe à sa juste valeur, savent la suite. Les russes iront jusqu'au bout, massacrant tout ce qu'il faut, par tous les moyens possibles et imaginables. Y compris nucléaire, qui dans la doctrine soviétique, était "une arme comme les autres".

La France vient aussi de basculer. Dans l'imaginaire de la classe politique et français, la grande alliance de la fin du XIX° siècle vient sans doute de renaître. Sans même sortir de l'OTAN, démonétisé totalement pour l'occasion.

Piero San Giorgio vient de nous dire que les attentats n'étaient que le premier acte. On peut penser à une évolution divergente, de celle qu'il explore. L'alliance stratégique française est précieuse pour la Russie. Il faut simplement lire une carte. Devenue puissance dominante mondiale, par celle-ci, la Russie accède à une carte maîtresse. Et peut maintenir un état client, au tout petit prix d'un million de baril jour. C'est donné.
Dans la marche intérieure, s'il y avait d'autres attentats, d'autres événements, on passerait à un autre stade. Celui de la spécialité française de la grande terreur. De la compréhension, on passerait très facilement à la peine de mort largement appliquée.

D'ailleurs, à une autre époque, que serait il arrivé aux fiches "S" ? Ils auraient été immédiatement exécutés, leur famille arrêtée, une partie exécutée, l'autre déportée dans des mouroirs.

Quelques attentats en plus. C'est ce qui arrivera. La compréhension, ça va un moment. Et la compréhension, dans un moment d'effondrement économique, ça n'existe pas. Le bouc émissaire permet au pouvoir de se maintenir. Au besoin en massacrant. On peut penser que la dissolution de l'état dans le capitalisme vient ici heurter l'intérêt immédiat des hommes politiques, qui aiment faire résonner les clairons. Et puis, mécaniquement, dans le cas d'un plafonnement des ressources, entraînant une baisse de la population, on peut tout à fait imaginer des déportations, des exécutions, des pogroms, que le site "al manar", imagine très bien pour les minorités installées en Europe.

"La mort pour les terroristes et leurs complices", un afficheur varois n'a pas fait dans la dentelle, s'attirant les foudres de la mairie. Mais il est simplement en avance.

En cas de guerre, c'est vite la montée vers les extrêmes. pOur ce qui sont des invertébrés qui siègent à l'Elysée et à Matignon, ils évolueront très vite eux mêmes, avant d'être remplacé par des vrais durs.

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Politique
commenter cet article
23 novembre 2015 1 23 /11 /novembre /2015 18:13

Pour piquer des termes à Philippe Grasset, je dirais désormais que le monde manque désormais de narratives toutes prêtes, et que celle-ci tombe en panne.

Plusieurs nouvelles du monde. Si en France, s'armer est toujours problématique (sauf pour les crapules), aux USA, c'est la ruée sur les armes, avec une autre "narrative" : le gouvernement est incapable de protéger ses citoyens...

D'ailleurs, même en France, l'adhésion aux clubs de tir est visiblement en pleine expansion. Quand on vous dit que cela n'a pas lieu, c'est qu'il faut un peu de temps pour les formalités, et que les médias et presses, mêmes locales, mentent totalement, comme d'habitude.

C'est le phénomène "bête du Gévaudan", dans toute sa splendeur. Je me rappelle les anciens qui disaient tous la même chose : il n'y aurait pas eu toutes ces victimes, si les paysans avaient été armés, d'armes à feu. Seulement, pour le régime, les 130 victimes de la bête étaient "acceptables", et l'église distribuait des secours. Le régime ne voulait pas voir des armes en dehors des châteaux.

Comme on l'a dit à l'époque, il n'y avait pas 50 mousquets en dehors des châteaux, par province. Et pendant l'épisode de la bête justement les autorités tremblaient devant ces foules de paysans armés d'une baïonnette au bout d'une perche.

Il reste qu'à la fin de la fin, la bête fut abattue par un voyou, de très mauvaise réputation, et que pendant une bonne période, les crevards (synonyme de journalistes) firent un silence d'écriture total. Sauf quand le massacre fut difficilement cachable, mais il fut noyé dans des nouvelles de la totalité du royaume, parlant toutes d'attaques de loups.

Au moment de la mort de la bête, la province était au bord de l'insurrection.

Donc, comme je l'avais dit, l'indice du fret maritime, d'après Tyler Durdem, a plongé de 70 % en 3 semaines. Il a continué de 1 % aujourd'hui, pour le BDI, ce qui n'est pas mal, étant donné qu'il ne reste plus grand chose de l'index.

Pour les primaires US, Donald fait course en tête chez les républicains, et devance désormais Hillary Clinton dans les sondages. Il faut dire que la bande de crétins-systèmes qui est dans la course à la présidentielle, ça lui facilite beaucoup la vie, et que les "adversaires sérieux" sont souvent aussi, des candidats en rupture de système.

L'économie semble entrer dans un long hivernage. le cours du cuivre (économie réelle) s'effondre de moitié, pendant que l'économie virtuelle se maintient; mais comme justement, elle est virtuelle.
Des sans cervelles, à l'appel de la CGT défilent pour l'accueil des réfugiés, et contre les frontières. Aux USA, les mexicains décampent désormais plus vite qu'ils n'arrivent.

En Argentine, un libéral libre échangiste arrive au pouvoir, avec 52 % des voix. Après 10 ans de forte croissance, et une récession au bout. Il représente les élites, friandes et férues de libre circulation des capitaux.

Pour ce qui est de la tempête parfaite, on semble y être vraiment arrivée. L'Armaggedon économique est sur le point d'arriver.

L'état islamique, qui le voulait, semble aussi y être arrivé. Le score de l'aviation russe est à mille camions citernes détruits. Mais comme je l'ai dit, l'économie de l'état islamique, c'est comme toutes les autres, totalement dépendant du pétrole, pas seulement par les ventes, mais parce que tout fonctionne au pétrole. On peut remarquer le caractère petit bras de ces destructions. les camions dans le désert, c'est facile à voir, et facilement repérable par satellite, notamment en convoi. De plus, on parle de 2 milliards de rentrées pour l'état islamique et de 400 millions saisis à la banque de Mossoul. En fait, ces sommes, c'est pas grand chose pour les charges d'un état, fut il islamique, et ils ne vendaient déjà pas leur pétrole sans une grosse remise.

Il reste à savoir si les champs pétroliers sont eux-mêmes bombardés. De plus, en s'attaquant à la Russie, ils ont commis une grosse erreur. La Russie, le FSB, et les mafias en connexion avec le pouvoir éliminent systématiquement les cadres ennemis, contrairement aux américains, qui en Afghanistan avaient laissé les chefs s'évader, à la demande des pakistanais, pour mieux massacrer les 5000 hommes qui étaient la chair à canon sans importance.

Pour la Tchétchénie,c'est comme ça que la Russie a obtenue la paix. le serpent sans tête ne mord pas. Et puis, la Russie n'est pas dans l'état de désordre burlesque des USA...

Les émirats Arabes unis veulent investir 80 milliards de USD pour préparer l'après pétrole. On s'attend là-bas à une baisse monstrueuse de la production.

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Politique
commenter cet article
23 novembre 2015 1 23 /11 /novembre /2015 17:23

Selon les communistes, ou fascistes ? De Goldman Sachs, le prix du pétrole va encore s'effondrer, faute de stockage...

Les réservoirs sont pleins, les tankers n'arrivent plus à décharger. On peut penser que le prix du pétrole va s'effondrer en dessous de 20 $, ce qui fera que LA TOTALITE des producteurs de pétrole vont travailler à perte.

Si certains en profitent pour stocker au maximum, et certains, comme la Chine, pour construire des stockages, la construction n'ira pas si vite que la surproduction, et le stockage a lui-même ses limites.

Comme je l'ai dit, le Dry Baltic Index, s'effondre, aux alentours de 504 (498 même aujourd'hui), pulvérisant le 666 atteint et noté par Jovanovic. Si Jovanovic, dans ses croyances, y voyait un signe, moi je n'y vois rien. Sauf que c'est très bas. Et puis les croyances de Jovanovic, vulgairement, ça le concerne. Il reste que sa revue de presse n'est pas mal faite.

Comme tout le monde, personne n'est obligé de prendre à 100 % ce que dit quelqu'un. cela s'appelle l'esprit critique. Il est même problématique d'être d'accord à 100 % avec quelqu'un. Ou avec une idéologie.

L'idéologie actuelle, otanesque, européiste, immigrationniste, droitdel'hommiste, démocratiste, antifasciste, anticommuniste, a volé en éclat avec les attentats. Et avant.

Il faut dire que certaines sont carrément et complétement ridicules. Etre antifa, 70 ans après la fin du nazisme, ça s'appelle être un vieux con.

Etre Anticommuniste 20 ans après la fin de l'URSS, ça s'appelle aussi être un vieux con.

Parler de démocratie, ça fait aussi vieux con, et dans le 1/3 monde, c'est synonyme de tapis de bombes.

Mais, on voit aujourd'hui, des épisodes savoureux. Entendre des Imams dire que si on aime pas la république, on est libre de vider les lieux, c'est un retournement tout à fait savoureux. Il n'y a pas si longtemps, c'était fasciste de dire qu'on n'était pas obligé de rester, puis cela devient Sarkozyste (presque la même chose).

Un peu plus d'évolution, et on aura un total alignement sur les "thèses" du FN, mais la commission européenne nous dit que 3 millions de migrants nous apporterons 0.2 à 0.3 % de croissance. On est rassuré, que 3 millions de personnes, c'est environ 0.5 % de la population, et que donc, cela entraînera une baisse du niveau de vie général.

Pour l'état d'urgence, d'après ce que j'ai entendu, on ne fait que ce qui était prévue de longue date, mais perdue dans les méandres des procédures "démocratiques", ou branlecouillis, comme le dirait discotonio...

Nous avons donc une administration perdue dans son propre caca.

On voit, là aussi, le besoin d'une simplification, et donc d'un effondrement...

La montée de la production de pétrole, et la baisse des prix, finalement, n'a pas procuré un second souffle au système, mais au contraire, précipite son effondrement. L'Irak vend son pétrole à 30 USD, alors que son brut est meilleur que le saoudien...

On nous dit que la réponse sécuritaire, n'est pas une solution. Si, elle l'est. Mais, il faut, à toute période, une légitimité. Et ne pas sombrer dans le désordre. Ce qui empêche, finalement, le monde occidental de sombrer totalement dans la dictature, c'est cette absence de légitimité, et de finalité.

Le régime soviétique des années 1930 et 1940 avait sa logique, palpable et accessible à tous; C'était de bâtir quelque chose, une industrie puissante, une agriculture suffisante, tirer le pays du sous développement, et la terreur étatique, la réponse à l'indiscipline généralisée, l'alcoolisme qui en était souvent la cause, le laisser aller et le débraillé.

Désormais, l'indiscipline, le laisser aller, c'est à l'intérieur de l'administration occidentale. Les XXX agences de sécurité US, les XXX empilements d'administrations locales, pour des pays de moins en moins administrés et gouvernés, ça laisse aussi songeur...

Alors, traiter de Fasciste ou de communiste quelqu'un, ça reste surréaliste. ça fait, comme je l'ai dit, vieux con. On n'en est pas là, mais dans un besoin d'administration et d'autorité. Pas d'indemnisation des victimes. ça, c'est le rôle d'une compagnie d'assurance.

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Energie
commenter cet article
21 novembre 2015 6 21 /11 /novembre /2015 04:29

On nous parle d'augmentation des effectifs de police, d'armer la police municipale, de permettre aux policiers de porter leurs armes. En oubliant, le principal.

Le simple pékin, lui, est prié de rester désarmé, et de faire le veau, pendant que l'autre fera le boucher.

Application : au Bataclan, personne n'a pu riposter. Donc, si vous êtes victimes d'un attentat, porter donc plainte contre l'état pour faute.

Si les choses devaient se répéter, d'ailleurs, la pression serait telle, qu'il serait impossible aux autorités de refuser l'armement de la population.
D'autant qu'en ce qui concerne la police nationale, la gendarmerie, les troupes "de base", sont en dessous de tout. Il faut dire qu'avec 12 ou 40 cartouches par an, ça frôle la caricature. Seuls ceux qui tirent en club ont un peu plus d'entraînement.

Cela explique à mon avis le meurtre de deux gendarmettes, une n'a pas dégainé, parce qu'à mon avis (et cela n'engage que moi), elle avait peur de son arme, elle ne maîtrisait pas.

Donc, dans le cadre légale de la république française de 2015, si vous voulez une arme, vous devez :

- être chasseur,

- être tireur,

- ou acheter des armes à poudre noire.

Les armes à poudre noire ne nécessitent que d'être majeur, mais permettent quand même, de couper un type en deux, avec un calibre 44. Les blessures par balles à l'époque de la poudre noire étaient horribles. Une balle de 7.62 traverse, elle est faite pour blesser, un plomb, c'est fait pour tuer, ça s'écrase. Bien entendu, le port est interdit. En attendant, c'est toujours mieux que rien, au cas où. Entre faire le boucher et le veau, vous connaissez mon point de vue.

Le deuxième cas, c'est de prendre sa licence de tir. Dans ce cas là, vous pouvez acheter directement des carabines à verrou, 22 lr, c'est le meilleur pour s'entraîner, vu le prix de la cartouche.

Vous pouvez aussi acheter des armes plus sérieuses (fabriqué chez Ivan, c'est dire), genre mosin nagant, avec ou sans lunette. ça, ça pête encore plus qu'une kalach (7.62 54 R -comme rimmel, la boutade ayant été mal comprise- contre 7.62 39), arme excellente, toujours en service, depuis plus d'un siècle, increvable, souvent livrée avec baïonnette et tout le toutim du parfait guerrier soviétique.

Le mauser K 98, lui, c'est différent. Certains sont de très basse qualité, fabriqués dans les camps de concentration. Les stocks français ont été vendus aux USA, avec défense de les rapatrier. Donc les armes sont rares et chères.

On voit réapparaitre des mousquetons Berthier, qui terrorisaient les allemands. Là aussi, ça claque furieusement. Mais la munition est rare et chère.

Une arme à répétition manuelle n'est pas forcément moins redoutable qu'une kalach. Il suffit de savoir tirer, et le type visé perd aussi ses moyens. Inutile aussi de vous dire, qu'au Bataclan, si les tueurs avaient sentis les balles siffler à leurs oreilles, ils auraient moins pris leurs aises.

Et la précision d'un kalach, en rafale, c'est nul, sans un usage très approfondi. A tel point que les versions civiles (à tir semi automatique), surclassent les versions militaires...

Pour acheter un fusil semi automatique, il faut donc une licence de tir, visée par le médecin (traitant), 6 mois de pratique, 3 séances de tir annuel, et l'autorisation préfectorale.

La seule chose à savoir, c'est que les munitions de surplus sont corrosives et nécessitent le nettoyage immédiat de l'arme, sinon, le mercure mange le canon.

Pour ce qui est des armes, le roumain est nul, le tchèque est le meilleur (Vz 58). Pour les plus riches, le dragonov, c'est une rolls royce.

Sinon, vous pouvez prendre une licence de chasse.

Dans les deux cas, vous pourrez acheter toutes les armes libres (catégories C)que vous voudrez.

Pour les nanas, qui souvent ne sont pas très chaudes pour les armes, il faut qu'elles fassent une initiation. Elles deviennent enragées, et elles apprécient beaucoup.

Mais bon, je rappelle aussi que le port en est interdit. Mais cela ne durera sans doute pas, si les choses devaient se répéter...

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Politique
commenter cet article