Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 octobre 2015 3 21 /10 /octobre /2015 01:25

Salaud de pauvres, chez Wal Mart. On les augmente de 7.25 $ de l'heure à 10 et on coule la boîte. J'ai bien résumé ? Seulement, le problème Wal Mart ne se situe pas ici. Ce qui a plongé, ce sont les ventes.

"Wal-Mart a jeté un coup de froid mercredi en révisant sérieusement ses prévisions de ventes pour 2015 ", d'autant que la force du dollar a fait plonger les comptes consolidés des ventes de l'étranger. Donc, pas de risques que Wal Mart ait été coulé par des augmentations inconsidérées de salaires.

Wal Mart a donc découvert le plaisir d'être devenue une entreprise attardée, plombée par ses coûts fixes, alors que les progressions se situent dans les ventes par internet, voir dans les ventes quasiment directes par les producteurs chinois.

Merveille de la technique, cela permet d'écraser complétement la chaîne d'approvisionnement. Le consommateur y gagne un peu, pendant que le fabricant vend trois ou quatre fois le prix de gros auquel il vendait...

Comprimer les salaires, et les salariés, ils faisaient ça comme ils respiraient. Mais comprimer les dividendes, c'est contre leur religion, celle du saint bénéfice.

Ces salauds de consommateurs pauvres préfèrent faire baisser leur endettement, au lieu de dépenser le surplus apporté par la baisse de l'essence.

Sans doute, n'ont ils pas le choix, vu la situation tendue de leurs finances. Ils n'ont pas le "choix" d'aller au Wal Mart, seulement le "choix" des dépenses contraintes.

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Economie
commenter cet article
20 octobre 2015 2 20 /10 /octobre /2015 23:15

Les français veulent, dit on, tailler dans les budgets, les aides sociales notamment.

En réalité, si des oeuvres de salubrité existent, c'est bien tailler dans la culture, et le sport, la grimace et le spectacle, après tout, ont toujours existé. Quand les footballeurs étaient dix fois moins payés, ils n'étaient pas moins nombreux. Alors, pourquoi les subventionner ? S'ils répondent à un besoin, ils vivront sans, au besoin en s'adaptant, si ce n'est que des machines à sous, elles périront.

Plus intéressant sont les domaines sanctuarisés : retraites et maladie. En réalité, quand les importants, les oligarques, parlent de réduire les aides sociales, c'est bien de la vieillesse et de la maladie, dont ils parlent.

Pour ce qui est des "équipements", les hommes politiques ne veulent pas les abaisser, car ce sont les petits coquins, pardon, copains, qui en profitent. 70 % du marché du BTP, ce sont des commandes publiques...

On est dans le même cas que le complexe militaro-industriel US, pas question de le réduire. Même si on peut désormais se poser des questions sur le bien fondé de bien des travaux. On le fait, bien plus pour le dit de "maintenir une activité", et accessoirement, caser le fiston et la fille chez le gros entrepreneur national. Voir se caser soi-même si la malédiction d'une élection faisait perdre la place, bonne, chaude et confortable. Le message envoyé aux suivants sera d'autant plus clair : soyez sympathique, nous le serons aussi...

A côté, les aides sociales, c'est que dalle. C'est DEJA réduit au maximum. Si c'était réduit davantage, cela entraînerait délinquance supplémentaire, et reviendrait à reporter la charge des inactifs sur leurs familles...

Je conseille, d'ailleurs, à tous les gens friands de serrer le kiki aux pauvres, de relire un bouquin qui s'appelle "code civil", et qu'ils risquent d'avoir des surprises, comme ces enfants et petits enfants, qui au nom même de ce code, doivent payer la maison de retraite de l'ancien.

Ils seraient sûrement ravis de payer pour les autres inactifs...

Donc, tout le monde est d'accord pour tailler dans les budgets. ce qui est étonnant, c'est que quand les gouvernements le font, et ils font ça depuis 40 ans, ils se font envoyer au tapis aux élections...

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Politique
commenter cet article
20 octobre 2015 2 20 /10 /octobre /2015 22:59

Encore un qui veut partir si MLP est élue président. Après Noah, Nagui et le Clézio, c'est Macias qui s'y colle, et qui emportera avec lui, comme un tapis sous le bras, la communauté juive en Israël.

De chanteur, il s'est collé bouffon, et l'hypertrophie de l'égo atteint son maximum quand il dit "Je ferais mon Alyah, et j'entraînerai avec moi toute la communauté juive de France. A moins qu'ils veuillent rester avec elle."

Bien entendu, je pense qu'il surestime totalement son rôle de "lider charismatique maximo, et il n'est aucunement propriétaire de la dite communauté, et que l'écrasante majorité des français se contrefout totalement de son avis, très peu éclairé, lui qui s'est fait rouler comme une crêpe dans l'affaire des banques islandaises.

Comme on ne peut pas dire que dans l'affaire il ait fait preuve d'une intelligence transcendantale, on peut penser qu'il continue sur sa lancée. Pour vivre médiatiquement, il est recommandé de tenir le devant de la scène, même si on a rien à dire.

Il est bien connu, chez les escrocs, qu'on escroque que les gens qui veulent bien être escroqués.

De plus, rappelons nous le dit applaudissant aux frappes sur Gaza. Les frappes y étaient "chirurgicales", parce qu'elles faisaient beaucoup d'hémoglobine, de femmes, d'enfants, et plus généralement de civils.

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Politique
commenter cet article
20 octobre 2015 2 20 /10 /octobre /2015 01:06

L'empire a très mauvaise mine en ce moment. L'occupation militaire de l'Europe s'étire, s'étiole, et se vide, toute seule. Où le temps où 300 000 soldats US "veillaient", sur le continent ?
Envolé il y a bien longtemps.
Comme aux temps de Gorbatchev, le budget militaire doit être revu à la baisse. SI celle-ci ne semble guère se manifester dans les comptes, elle se manifeste désormais dans les capacités militaires.
Il reste 24 000 soldats US en Europe, après être passé par le stade de 213 000, puis, 63 000.
Autant dire, il ne reste rien de la puissance militaire US en Europe, et le matériel même manque.
Finalement, par son laisser faire et son abandon, Obama est arrivé au même point que Gorbatchev.

Il a abattu l'empire américain, en laissant le désordre s'opérer.

Repost 0
Published by Patrick REYMOND
commenter cet article
19 octobre 2015 1 19 /10 /octobre /2015 20:23

... ramène plus généralement à la question de la survie du système économique. Que penser d'un système qui n'est pas capable de se brider, simplement pour sa simple survie ?
Comme je l'ai dit, on peut, massivement stocker de l'électricité sous forme d'eau, par la STEP.

Les puristes me diront c'est pas le meilleur moyen, c'est pas de l'électricité, je m'en fous. Qu'il y ait de la perte, c'est certain, mais ce que je regarde, c'est qu'on sait faire, que c'est simple à faire, et parfaitement maîtrisé.

D'ailleurs, indépendamment de la question du producteur de l'électricité, vent, combustible, soleil, ce qui est important, c'est que si les STEP étaient plus massivement construites et utilisées, elles réduiraient tout aussi massivement le "besoin", en centrales thermiques, nucléaires, ou autres.

La courbe de production, de RTE indique de grands écarts suivant les périodes et les heures de la journée. Hors, si l'on prend le cas du nucléaire, il produit la même chose toute la journée, et le renouvelable, quand il peut. Dans les deux cas, il est possible de lisser avec de la STEP. Pourquoi se limiter, en France, à Grand-Maison ? Parce que nos décideurs sont des crétins, qu'ils voulaient construire 100 centrales, qu'ils n'en ont fait "que", 58, que ça les a rendu malade d'être privés d'une quarantaine de jouets, et que même ce chiffre était trop important...

Comme l'a dit un lecteur, il existe d'autres solutions "atomiques", comme le Thorium. Faudrait il qu'en France, on l'étudie... (ça se fait, mais ailleurs, en Inde, notamment. Mais ici, rien).

Et qu'on le rende possible, y compris pour brûler nos déchets nucléaires. Mais, cela ne nous dispenserait pas aussi, de construire de la STEP.

La classe dirigeante fait de l'inutile, pour faire de l'inutile. On réduit les moyens des collectivités locales, en regrettant qu'elles cessent "d'investir" ?

Investir dans quoi ? On voyait à la télé ce maire se plaignant de ne pouvoir construire "sa" salle des fêtes... Ils n'ont pas vécu sans ? Est ce vraiment indispensable ? Comme ces liaisons TGV pour deux pelés et 3 tondus ? Le rentable est fait. Le reste, c'est du pas rentable. On a vu ce que 20 ans d'investissements dans le pas rentable avait fait au Japon : gonfler la dette, et tout l'archipel avait été refait. Sans rien changer, parce que les 2/3 du territoire où il n'y avait rien, (pas de population), est resté rien. Même avec la rivière refaite et l'autoroute qui arrive...

Incompétence de la classe dirigeante, généralisé. Air France veut supprimer des emplois ? Mais la moindre des choses serait que la direction incompétente, ne s'augmente pas, et démissionne, en renonçant à ses retraites chapeaux et golden parachutes.

Platini s'est dit "envouté". Mais n'envouterait on pas qui veut se laisser envoûter, surtout à 2 millions de FS ? Visiblement, ce genre d'excuse ne fonctionne pas dans le lectorat, tout en laissant l'intéressé ne pas envisager, du tout, une fin de carrière... Il est, bien sûr, nécessaire, indispensable, au bon fonctionnement du système solaire et de la galaxie...

Classe dirigeante occidentale capable de fourguer des montants dantesques dans sa "défense", et arriver à l'exploit de ne plus en avoir. Car la défense, l'OTAN, viennent de sauter en quelques jours. Il ne faudrait que quelques heures à l'armée russe pour la détruire en entier, pour les seuls moyens conventionnels.

Retour d'un empire nous dit on. L'empire russe renouvelé n'existe pas encore, mais ses bases sont jetées. Ils ont d'abord commencé par renouveler l'intérieur, et d'abord, l'industrie, qui a été fermée en partie, modernisée pour l'autre, accrue, diminuant drastiquement la consommation d'énergie.

Un renouvellement des temps, en occident, signifie un renouvellement de l'appareil technique, un changement de politique, notamment en matière énergétique. La donne énergétique occidentale se réduit, sans arriver à être compétitive.

La Russie a pu être "compétitive" (c'est un mot à la mode), parce qu'elle s'est refondée. L'occident, s'il veut survivre doit se renouveler, et mettre fin à la carrière de beaucoup de jean-foutre qui se jugent indispensable, et qui n'ont pas réalisé qu'il y a un lieu où il y a plein d'indispensable : un cimetière.

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Energie
commenter cet article
18 octobre 2015 7 18 /10 /octobre /2015 04:01

Face à certaines propagandes EDF rejetées sur le blog, je refais, pour la énième fois, l'analyse du marche de l'électricité.

1) le nucléaire est une quasi spécificité française, il est en voie d'extinction partout ailleurs.

Il existe quelques centrales en construction, mais rien qui n'indique une poussée irrésistible. On lui reproche, notamment aux USA, une absence totale de rentabilité. Comme les réacteurs sont répartis dans un certains nombre de compagnies, ils ferment les uns après les autres en ordre dispersé, mais partout se pose la question de leur rentabilité.

2 ), Quels cons, ces étrangers, de miser, sur la quasi-totalité de la planète, sur l'éolien, et sur le photovoltaïque, et sur l'énergie ancienne (le Charbon).

3) l'ordre mondial, dans la production d'électricité, c'est le charbon (41.1 %), suivi du renouvelable (16 + 3.7 + 2), puis du gaz (21.1), enfin du nucléaire (10.6), et en dernier lieu, du pétrole (4.4), qui devient très marginal, réservé à des endroits où il est difficilement remplaçable, ou alors, il sert d'appoint en pointe.

4) on sait parfaitement stocker de l'énergie (sous forme d'eau), et cela, depuis 1890. Cela s'appelle la STEP, dont le barrage (EDF) de Grand-maison est le parfait prototype. C'est d'ailleurs 9 % de la puissance du parc hydraulique français. François Lempérière, a d'ailleurs repéré un certain nombre de sites en France, susceptible d'être utilisé en STEP.

5) Elon Musk et Tesla (et bien d'autres écologistes doux rêveurs, comme Sony, Daimler, se lancent dans la batterie. C'est vrai qu'ils sont connus pour jeter les biftons par les fenêtres).

6) L'incrédulité est la règle. Déjà, au XVIII° siècle, on se payait la bouille des anglais et de leurs machines à charbon.

7) Le renouvelable, les hommes politiques et EDF ont fait en sorte que son développement soit contrarié. ce qui n'empêche pas EDF, ailleurs, d'avoir une toute autre politique, notamment dans les DOM TOM. Ce qui fait que le développement, très faible du renouvelable en France est d'ordre politique, et non technique. Ce qui d'ailleurs, aggravera "l'effet de déversement", quand le prix d'une technologie venue d'ailleurs, aura bien baissé. Mais ce niveau, lui même faible, est remarquable, car il pose -déjà- des problèmes à EDF.

8) Les centrales à charbon sont elles mêmes même en crise dans un certain nombre de pays, dont l'Allemagne, parce que 45 % des centrales thermiques n'y sont pas rentables. E on se concentre sur le renouvelable, pendant que Bloomberg qualifie le fossile de "spéculatif".

9) Les capitalistes n'ont pas d'état d'âme. Il existe ce qui est rentable, et ce qui ne l'est pas. Ils espèrent visiblement plus dans le renouvelable, que dans le reste.

10) la question des subventions, dont le renouvelable serait abreuvé. Le FMI a fait les comptes. Les subventions au fossile, dans le monde, atteignent 15 milliards par jour. Je pense que si on donne 15 milliards par jour au renouvelable, il aurait très vite fait de pêter des flammes et de chier des bulles.

11) Il existe des industries dont la fin est annoncée, celle de l'électricité issue du fossile et du nucléaire, et celle issue du renouvelable, d'avenir. Même si on ouvre encore des centrales à charbon. L'avantage du vent et du soleil, c'est qu'ils sont éternels, à l'échelle de l'humanité.

J'espère avoir mis traits sur les barres et points sur les I.

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Energie
commenter cet article
15 octobre 2015 4 15 /10 /octobre /2015 23:48

... et en avant toute, vogue la galère.

"Selon le géant bancaire britannique HSBC, le commerce mondial est en baisse de 8,4 % jusqu’à maintenant sur l’année en cours, et le PIB mondial exprimé en dollars américains, est en baisse de 3,4 % "

Pour zerohedge : "Selon les dernières données disponibles en Juin sur un an, la baisse est de -8,4%. "

Ceci est conforme à la pravda, sous une forme édulcorée qui fait qu'on s'aperçoit de quelque chose quand c'est déjà arrivé...

Wal Mart se sent mal. Il faut dire que ses clients ne sont plus que des gueux. Juste retour des choses, Wal Mart a amplement contribué au phénomène. Même la baisse des prix du pétrole ne donne aucun mou, et fait baisser la consommation...

On dit qu'en Chine,il y a 35 candidats pour un emploi. Ils ont de la chance. Ici, d'après ce que j'ai entendu, c'était 350.

Chose étonnante, quand même, parce que la pravda ne parle que de "ralentissement de la croissance", alors que l'alternatif parle d'un gouffre...

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Economie
commenter cet article
15 octobre 2015 4 15 /10 /octobre /2015 06:17

... renouvelable. Sur la dernière année (du 07-2014 au 06-2015), le renouvelable a fourni 19.3 % de l'électricité produite en France.

Pour un pays dont les élites et EDF se sont acharnées à mettre les bâtons dans les roues du renouvelable, c'est un résultat remarquable.

Sur ces 19.3 %, 12.9 Proviennent de l'hydraulique classique, stable et inchangé, 3.7 de l'éolien, 1.4 du photovoltaïque, et les bioénergies, 1.2.

La cause en est entendu, malgré EDF, malgré la classe politique, on n'arrête pas la technologie. Ni surtout, on ne lutte pas contre l'épuisement des ressources.

"La file d’attente de raccordement des installations de production d’électricité renouvelable en France continentale est de13 120 MW au 30 juin 2015. " Elle est donc importante... Et elle augmente.

Si en Chine, les files d'attente pour les raccordements sont importantes, c'est pour des raisons techniques, ici, c'est clairement une politique d'enfumage de la filière, pour sauver le nucléaire.

GDF-suez, qui a pris le nom -très niais- "d'Engie", elle, fait l'impasse sur le charbon. On met l'accent sur les efforts environnementaux, alors que la réalité, c'est l'impasse de la production fossile. Le charbon, ça devient cher et sans avenir...

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Energie
commenter cet article
15 octobre 2015 4 15 /10 /octobre /2015 05:42

A qu'il est loin le temps des soixante-huitards, qui gueulaient et cassaient dans la rue, et qui sont devenus des con-formistes, bien pires que les cadres de l'époque.

Ils étaient reposants les jeunes de 68. Ils voulaient pouvoir fumer, n'importe où. Je m'en rappelle d'un qui trouvait génial d'avoir été autorisé à sortir la cloppe en bac blanc. Evidement, je vous laisse deviner ce que je pense de ce degré de connerie. (D'ailleurs, ce type a toujours été un connard, et le pire, c'est qu'il ne dépareillait pas. Ils étaient tous comme ça, avec pas grand chose dans la cervelle, si tant est qu'ils en aient eu une).

Ils voulaient aussi baiser. Comme si les générations d'avant s'en étaient privées.

Aujourd'hui, le jeune, le moins de 35 ans, il vote dans certaines régions, à 50 % pour le FN, laissant aux autres (les vieux cons), le soin de voter UMPS, parce que le curé, le bedeau et même son éminence leur ont dit que c'était pô bien, de voter FN. Le curé, ce sont des types genre Cohn Bendit, le bedeau, c'est BHL, et l'éminence, le MEDEF.

Toute l'armature cléricale, de la bien-pensance, donc.

Depuis 2007, la génération montante est sacrifiée au profit des retraités, au profit des cadres, au profit des fonctionnaires. Rien d'étonnant donc, que " Leur vote est à la fois adhésion et transgression.".

Sans compter tous les plus vieux qui ont compris qu'en 2002, ils avaient bien été sodomisés...

Quand au FN qui disparaitrait "quand la situation économique s'améliorerait", dans un contexte de pic pétrolier, autant dire qu'il va arriver au pouvoir, sous peu.

Parce que la situation économique ne pourra pas s'améliorer. Une époque se termine, et la goinfrerie des uns, passe mal devant le dénuement des autres.

On a dit que le FN avait remplacé le PCF, c'est vrai. Mais il ne disparaitra pas comme le PCF, devenu marginal. L'époque a changée. En 1983, il y avait de l'énergie fossile. Là, les peuples sont appelés au serrage de ceinture, et l'afflux de migrant se fait dans la hiérarchie des peuples ; on va vers le plus aisés, vers l'Allemagne. La France n'attire plus ou moins, au grand Dam et étonnement des bonnes âmes.

Aujourd'hui, l'anathème attire la sympathie. Nadine Morano a enfin percée. Elle a fait un tabac que des décennies d'action politique ne lui avait pas apporté, elle a même réussi, pour l'occase, à plomber Sarkozy, qui avait répondu "médiatiquement correcte", et qui ne s'est pas aperçu que le médiatiquement correct, c'était un repoussoir. Il voulait le vote des minorités, il a repoussé les majoritaires.

Sarkozy pensait qu'en sacrifiant une de ses groupie pom-pom girl, il marquerait des points. C'est Maryline Morano qui emporte le ticket. Cela montre aussi l'estime qu'il avait pour elle : telle un torche-cul, elle était bonne à jeter après usage.

Le pire, nous dit l'article, c'est que le FN n'est plus qu'un parti protestataire.

Mécaniquement, d'ailleurs, la naissance et la progression du FN est lié à la crise pétrolière, La quantité disponible par tête diminue depuis 1979, et le parti sort de son néant en 1984. Il conforte ses positions depuis 2000...
Rappelons aussi, que bien des crises et fin de régime ont été causées par les pics pétroliers : Iran, Egypte, URSS, et j'en passe...

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Politique
commenter cet article
15 octobre 2015 4 15 /10 /octobre /2015 05:29

Le MEDEF appelle les élus locaux à baisser SES impôts.

Bien sûr, il faut baisser les impôts tout en continuant :

- Les grands travaux inutiles (l'état c'est pô bien, sauf quand il passe des commandes), qu'ils construisent des routes, dans des régions vidées, des tunnels, pour 3 pelés, et 4 tondus, des voies de TGV, 1 aéroport, 10 aéroports, 100 aéroports, pour les hommes d'affaires inscrits au MEDEF, géré dans le cadre d'un PPP (Plein Pour mes Poches), où les pouvoirs publics ne seront appelés que pour boucher le trou.

- Réduisant les déficits.

C'est sûr, l'adhésion au MEDEF immunise contre le dépôt de bilan qui est toujours la faute de l'état.

Le MEDEF est un soviet.

Il a un sigle de soviet et un logo de soviet.

Et une mentalité de soviet.

Et il emmerde le peuple comme un soviet.

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Politique
commenter cet article

Présentation

compteur

Recherche

Catégories