Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 juillet 2013 1 15 /07 /juillet /2013 06:11

Quel rapport entre les deux accidents ?

Dans les deux cas, la course au profit, l'absence d'investissement, ou l'investissement nettement insuffisant, et l'on laisse vieillir les infrastructures, voir, dans le cas français, un sabotage pur et simple.

Après tout, dans les attaques de train, c'était la coutume de bloquer la voie.

 

On transporte le pétrole essentiellement par oléoduc, et par pétrolier. Le transport par train était marginal, et un reliquat du XIX°siècle.

En Amérique du nord, on évite aussi la case "investissement", pour la case "dividende". Un train, roulant sur des voies, même hors d'âge, et même en centre-ville, coûte moins cher que des investissements.

Après, à la mode nord-américaine, les dommages et intérêts alloués aux victimes risquent de fausser complètement la donne.
En France, rassurez vous, la punition pour la SNCF et sa compagnie d'assurance sera très légère. Et la compensation pour les victimes, ridicule.

 

Les heureux lecteurs assidus de ce blog, d'ailleurs, ont été prévenus, bien avant les autres, de la fin du "tout investissement", dans le "tout TGV", et dans des lignes ferroviaires, routières et autoroutières, à tous va.

 

Le simple entretien quotidien des voies de chemin de fer existantes, coûte des sommes folles, et si les voitures sont souvent neuves, les voies sont, quand à elles, très fatiguées.

 

D'ailleurs, les élus, et sans doute quelques grands cimentiers sont très en colère. On prive, les uns de leurs joujoux, les autres de leur chiffre d'affaire. 

Certaines lignes, très coûteuses, enlévent des épines du pied de bien des personnes.

 

En outre, c'est un retour simple à la raison : on ne s'était pas préoccupé de la rentabilité des dits investissements, et le combat d'arrière garde de certains ("On a déjà dépensé beaucoup d'argent"), ne saurait cacher ce qui reste à dépenser, bien plus important.

Et, là aussi, le pic pétrolier aura fait son oeuvre. Les grands travaux, c'est d'abord dépenser beaucoup de pétrole très cher.

Le simple entretien est beaucoup moins onéreux.

Traffico_frejus_1950-2030.svg.png

 

La carte nous donne l'idée du délire complet du trafic sur la ligne Lyon-Turin. L'actuelle fonctionne à 15 % de ses capacités...

Dans le meilleur des cas, pour créer une synergie telle que décrite sur le papier, il faudrait un siècle ou deux...

 

Cette ligne, réalisée en PPP permettrait simplement à des compagnies fermières d'engranger de coquets bénéfices, garantis par les pouvoirs publics, mais nullement à cause de ses performances économiques intrinséques. Quand au trafic passager, lui aussi, sa progression est totalement illusoire.

 

Mais, le projet était maintenu "pour garder confiance en l'Europe". Bref, FM a perdu une occasion fabuleuse de se taire...

Mais la simple modernisation ne "claque" sans doute, pas assez. Pas assez cher, mon fils...

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Faits divers
commenter cet article
21 août 2012 2 21 /08 /août /2012 07:21

Levée de bouclier contre un élu républicain aux USA : "Un véritable viol provoque rarement une grossesse". Il n'invente rien, d'ailleurs, car parait il, il faut 104 rapports sexuels pour tomber enceinte, pour une femme qui le désire.
Une femme violée, de plus, se dit rarement, "je vais me faire violer, donc j'arrête la contraception" (si c'est arrivé, prière de me contacter, j'y consacrerais un article).

 

Donc, effectivement, une grossesse non désirée issue d'un viol, c'est assez rare (comme une grossesse désirée issu d'un rapport sexuel consenti), mais pas inexistant, donc rien qui ne devrait entraîner une levée de bouclier, sauf l'atteinte au politiquement correct.

Imaginons, de plus, en occident, une énième commémoration le culte et dogme* de la Shoah, interrompu par un groupe punk, composée de connes et absolument sans talents, je serais curieux de voir la réaction médiatique, politique, judiciaire, qui en découlerait.

 

Not'bon françouais national serait au minimum obligé de se fendre d'une visite, d'un discours bien sentie, se concluant qu'on s'en remettait à la justice pour punir sévérement les dites connes.
Les serviteurs de Nabot 1°, eux, diraient que de son temps, ça se serait pas passé comme ça.

 

 

*Un dogme (Du grec δόγμα dogma : « opinion » et δοκέω dokéô : « paraître, penser, croire ») est une affirmation considérée comme fondamentale, incontestable et intangible par une autorité politique, philosophique ou religieuse qui emploiera dans certains cas la force pour l'imposer.

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Faits divers
commenter cet article
3 juillet 2012 2 03 /07 /juillet /2012 09:35

Il parait que la fessée donnerait des troubles mentaux.

Visiblement, c'est vrai, mais chez ceux qui écrivent sur la fessée, notamment pédiatrics.

Encore un dégât collatéral.

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Faits divers
commenter cet article
23 novembre 2011 3 23 /11 /novembre /2011 12:32

Je tiens à répercuter la lettre d'Olivier Berruyer au décidement calamiteux D. Bouton, talent prometteur, dont on attend toujours beaucoup, et dont on ne voit jamais rien venir, sauf nuages de criquets, pandémies, catastrophes naturelles, etc.

 

Moi aussi, je vais envoyer une lettre à D. Bouton : elle est beaucoup plus courte : vous avez pensé au suicide ?La planète est déjà accablée de maux, et vous la soulageriez bien.

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Faits divers
commenter cet article
2 novembre 2011 3 02 /11 /novembre /2011 14:33

... Et gérant de maison close. Un brave homme en somme, qui avait trouvé sa voie et qui ne cachait pas son jeu.

Mais, en tant que bagnard, il n'avait tué qu'un homme. Toute personne ayant dirigé le FMI en a tué des dizaines de milliers...

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Faits divers
commenter cet article
27 octobre 2011 4 27 /10 /octobre /2011 15:26

Bangkok est presque devenu un conte philosophique.

 

La population fiche le camp à toute allure, et la plupart du bâti touché est irrémédiablement détruit.
En effet, les inondations qui s'aggravent avec le temps, minent les fondations, parfois très sommaires, surtout dans les quartiers populaires, et même les immeubles mieux construits ne pallieront pas le défaut principal : la ville est sur une plaine alluviale, donc qui est en train de se gorger d'eau, et qui mettra des mois à se normaliser.

La nature est en train de rayer la carte une mégalopole, en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire.

 

Pour la première mégalopole détruite, on avait Tokyo comme candidate, suite à Fukushima, mais les autorités nipponnes ont préféré sacrifier la population.

 

Pour Bangkok, le problème n'est pas d'hier. La vitesse d'enfoncement est de 12 cm par an.

A titre d'exemple, Venise ne s'est enfoncé que de 23 cm pour la totalité du siècle dernier. 

Comme le sol est de plus argileux, il alterne les phases de dilatations et de contractions, qui sont capables de détruire un immeuble très rapidement.

Ce genre de sol, d'ailleurs, abrite souvent des ruines archéologiques intéressantes, car brève est l'utilisation...Une génération d'occupation, pas plus...

 

Comme la capitale produit 40 % du PIB, on imagine la suite, et le problème d'une reconstruction à l'identique sur un site condamné...

 

Bangkok devient un conte, un conte sur l'arrogance des hommes.

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Faits divers
commenter cet article
27 juillet 2011 3 27 /07 /juillet /2011 08:46

Petite précision sémantique du jour : j'ai utilisé le terme "con", certains s'en offusquent.  Je vous prie de le lire dans le sens "caractériel obtus et nuisible" : C.O.N.

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Faits divers
commenter cet article
17 mai 2011 2 17 /05 /mai /2011 11:49

Selon ses avocats, les rapports auraient été consentis.

Merde, la théorie du complot s'effondre, à moins que celui-ci n'ai consisté qu'à envoyer une femme (de chambre), dans la sienne, sachant ce qui allait obligatoirement arriver...

 

N'empêche, que, pour les néo-complotistes Strauss-kahnienne, il y a une moralité. Un complot, ça ne s'invente pas, et il faut une grande croyance et habitude du complot pour le déceler.

Franchement, vous croyez que vous découvrirez un complot sous le sabot d'un cheval ???

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Faits divers
commenter cet article
9 décembre 2010 4 09 /12 /décembre /2010 12:06

 

 

A l'époque fabuleuse de ma jeunesse, époque où j'avais atteint le grade fabuleux de deuxième pompe (colonne vertébrale de notre armée), j'avais le privilège de faire partie de ces personnels au courant du potentiel combattif de notre armée.

Officiellement, elle était de deux jours.

C'est à dire qu'on pouvait compter sur elle tant qu'ils n'y aurait pas de combats.

 

Bien entendu, des bêtises comme mobilisation générale, disponibilité opérationnelle faisait partie des concepts fumeux venue d'on ne sait où.

La seule raison d'être de l'armée de cette époque, était que des villes étaient des villes de garnisons, et qu'il n'y avait rien d'autre sur place.

Bref, des courbettes politiques à des autorités locales, votant souvent à droite, mais dans tous les cas, même inverse, très conservatrices...

 

Que l'armement ait été archaïque, que se soit l'armement individuel, ou collectif, que la mécanisation ait finalement été aussi un concept (la plupart du matériel, hors d'âge était en panne), plus qu'une réalité, c'était déjà pour moi, une confrontation avec une réalité qu'on ne voulait pas dire à l'époque.

Aujourd'hui, on peut dire que la situation a globalement empiré. Mais on nous rassure : la guerre n'atteindra pas notre territoire...

On est rassuré, car on n'arrive même plus à compter le nombre de réservistes (sans doute à cause de leur grand nombre).

 

Totalement américanisée dans son mode de fonctionnement, nous sommes désormais doté d'un machin fort coûteux, totalement inutile, mais "dans le vent" (américain) de notre histoire.

 

On peut donc passer au volet US de l'affaire wikileaks (ou "Cablegate"), le ministre australien  des affaires étrangères, fidèle d'entre les fidèles enfonce le clou :

"Le Système est une usine à gaz complètement inefficace, qui prend eau de toutes parts, qui est incapable d’assurer sa propre protection, et qui cherche des boucs émissaires pour camoufler son incompétence, son inefficacité et sa paralysie ".

On se demande où il va chercher tout ça. Les USA sont synonymes d'efficacité, de loyauté et de droa de l'hommeu. 

Bien entendu, les poursuites contre Assange, les menaces de mort contre lui ne sont pas une persécution, seuls les chinois, les russes, les iraniens persécutent les opposants.C'est bien connu.

J. Assange aura donc le loisir de relire toutes "les évasions célèbres" et de s'enfuir en Iran et d'y demander l'asile politique.

Au fait, pour la RII, personne n'y a un contact, des fois qu'à titre perso, j'aurais à y prendre des vacances ? On sait jamais, il vaut mieux être prudent...

Jusqu'à présent, J. Assange était indésirable dans son propre pays, l'Australie, et on lui refusait l'aide consulaire...

 

Le système, en désordre, combat désormais contre le système, et est lui même attaqué de l'extérieur.

On arrive à la crise finale. Les attaques sont décousues, dispersées, et se replient dès qu'opérées et c'est désormais ce qui fait leur force.

Car, il n'y a pas de moyen, ni de les contrer, ni de les acheter, ni de les arrêter.

 

La guérilla internet contre ceux qui ont penché contre wikileaks est désormais bien ancrée. Comme les guérilleros des années 1950, ils sont un nuage de moustiques entourant un bulldozer. Dès qu'il est passé, ils se reconstituent derrière lui...

A l'image de la vidéo Cantona, le coup n'est pas mortel, mais les coups répétés sont imparables et font mourir le système, à petit feu.

 

Pitoyable aussi est la réaction des autorités, sur tous les sujets d'ailleurs : Not'nain de jardin national va en promenade et on arrête préventivement un syndicaliste...

Bon si ça intéresse quelqu'un (on sait jamais), je m'en vais couler un bronze. Je me sentirais mieux après.

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Faits divers
commenter cet article
30 octobre 2009 5 30 /10 /octobre /2009 18:10
Il est des choses qui dénotent un CLIMAT.
Un internaute me parlait de son frère, lourdé comme un malpropre après 15 ans de bons et loyaux services.
Comme il n'y a pas de sentiments, c'est pour faute lourde, comme ça, c'est toujours ça de gagner, jusqu'au procès, et même dans ce cas là, si on transige, on évite les charges de sécurité sociale.
Elle est pas belle la vie ?
Il disait que les rendez vous étaient vite donnés par l'inspection du travail, la peur de la bavure.

De toute façon, il n'y a rien à attendre : regardez les derniers chiffres de production PSA et Renault : ils plongent en France et repartent à l'étranger.
Vous êtes seulement censer consommer. Comment ? Ce n'est pas leur problème.

Il n'y a pas de sentiments à avoir. L'employeur reste l'employeur, et aucun employé n'est irremplaçable, et je rajouterais à titre personnel qu'il est inutile de renvoyer au lendemain, ce qu'on peut faire le surlendemain, ou encore après, voir, qui peut passer aux oubliettes. (Copyright : Patrick Reymond)
Un ex-collègue vient de trainer mon ex-patron aux prud'hommes.

Il est parti avant moi, ainsi que beaucoup d'autres (une dizaine). C'était le jour et la nuit, l'un travaillait de 7 heures du matin à 8 heures du soir (lui), l'autre n'avait pas une minute de travail supplémentaire sur la conscience (moi).
L'un se faisait engueuler par le patron (lui), l'autre engueulait le patron (moi), ou on lui disait d'arrêter de sourire quand on l'allumait (moi) et d'arrêter les persiflages (ça y est ? Dégagé les petites bronches ?).

Pourtant, l'un est parti en très bon termes (moi), il m'a même appuyé pour un autre emploi.
Mais j'ai personnellement la philosophie de me dire qu'aucun employeur n'est irremplaçable, et que ce n'est pas la peine d'essayer de se faire bien voir, quand sonnera l'heure du départ, bien vu ou mal vu, les deux gicleront.

Même les cadres ne sont pas irremplaçable. Mais le collègue qui traine le patron au prud'homme vient d'apprendre que plus jamais il ne se défoncera pour le travail.

Deux hommes sont morts, abattus par leur ex-employé. La situation économique désastreuse coûte une fortune depuis 30 ans. Passerait on au stade supérieur, le stade américain où on ne va pas au prud'hommes, mais à la chasse ?

Sarkozy doit être content, il veut américaniser la société. Pour ces trois hommes, c'est fait.
Pour le moment, le score est de 2-0, après la justice va dire s'il passe à 2-1, le un étant quelques années de prisons, ou s'il reste à 2-0, pour cause d'irresponsabilité au moment des faits.

En tout cas, le salarié a gagné, il a gagné la guerre. Car, une "compétition internationale" sans fin, c'est bien une guerre ? Et ces deux ennemis ne se reléveront jamais.
Trop de pression, trop de croyance en son travail. Voilà les circonstances du drame.

L'ABANDON DES CAPACITES REGULATRICES DES ETATS, RAMENE AU STADE ANTERIEUR : LA GUERRE CHRONIQUE ET GENERALISEE...

Photo : le nouveau code du travail.
Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Faits divers
commenter cet article