Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 septembre 2017 1 04 /09 /septembre /2017 06:14

Est fini. Les forces du "Tigre", ont réussi à rétablir le contact avec la garnison assiégé, pour le moment avec un couloir assez étroit, mais cela dénote l'effondrement militaire de l'état Islamique, car on n'attendait pas, côté gouvernemental, cette libération avant décembre, au début de l'année, et après, plutôt pour octobre, novembre, et au mieux, fin septembre.

Après un siège de 3 ans, la bataille de Deir Ezzor rejoint dans la légende du moyen orient les sièges multiples, et parfois très longs qui émaillèrent sa longue histoire. Il va s'en dire que cette victoire est galvanisante d'un côté, et démoralisante de l'autre.

L'enclave syrienne avait été coupé en deux, suite aux bombardements américains sur l'armée syrienne, et le ravitaillement ne se faisait que par l'aéroport (dans la deuxième poche) et des largages.

La ville n'est pas encore libérée totalement (et cela risque de prendre du temps, comme tous combats en zone urbaine), mais on ne peut exclure une fin rapide. En effet, à l'est, c'est la ville d'Uqayrbat qui vient d'être reprise par l'armée gouvernementale, et la poche du même nom vient d'être coupée en deux.

 

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Politique
commenter cet article
3 septembre 2017 7 03 /09 /septembre /2017 08:57

La bataille pour le déblocage de Deir Ezzor est désormais engagée, l'armée Syrienne est à 30 kilomètres de la ville assiégée, et l'on y entend le bruit des combats, pour son débouclage.

En même temps, la dernière poche de l'état islamique à l'est est malmenée, pendant que des offensives du même état ont lieu au sud de Raqqah, contre les forces syriennes, et contre les kurdes. On peut se demander d'ailleurs, la finalité des ces offensives, qui consistent, "à se mettre la tête dans un sac".

L'état islamique y perd des forces qu'il est sans doute incapable de reconstituer. D'abord, matériellement, il est encerclé de toutes parts, c'est une gigantesque poche, sans doute mal fermée, mais difficilement approvisionnable, ensuite, humainement, les pertes ne peuvent plus être remplacées. Quand le "plan incliné de la victoire", penche vers un camp, les volontaires se font rares pour le camp en déroute. Les combattants restant sont eux, de plus en plus dangereux, mais de moins en moins nombreux...

Dans la population restant dans la poche, il n'y a pas forcément de gens hostiles à l'état islamique : les tribus sont sunnites, et... réalistes. S'ils n'aiment pas les chiites en Irak, et le gouvernement en Syrie, ils vont quand même "embrasser le poing qu'ils ne peuvent briser", et au moins du côté syrien, il y a une réelle intelligence politique. Les alaouites y sont largement minoritaires (10 %), contrairement à l'Irak ou 60 % de chiites peuvent penser qu'éliminer ou laminer 20 % de sunnites est envisageable.

La bataille de Tall Afar, se voit revendiquer la mort de 2000 Jihadistes, contre un peu plus de 100 (115) soldats irakiens. Ce n'est guère étonnant, la bataille a été rapide, et a tourné en déroute. On a un tassement de la qualité guerrière de l'état islamique, et une remontée nette des dites qualités dans l'armée irakienne et l'armée syrienne. Dans un des cas, le soldat est remplacé (ou souvent pas remplacé), par un conscrit, qui a la fâcheuse habitude de se faire tuer au premier combat...

Pour ce qui est de Deir Ezzor, l'avance est rapide, les communiqués parlent de 60, 30 et 21 kilomètres de distance. Si Deir Ezzor est débloqué, les positions de l'état islamique à l'est de l'Euphrate, seront désormais sans aucun intérêt, et la poche de Uqayribat, désormais, une simple unité encerclée sans avenir.

Par contre, une résistance peut avoir lieu dans les zones urbaines de la vallée de l'Euphrate, mais sans doute, l'élément "moral" n'y serait pas...

 

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Politique
commenter cet article
1 septembre 2017 5 01 /09 /septembre /2017 15:33

L'état islamique se contracte a vive allure. Particulièrement en Syrie. Le ressort est cassé, et la bataille dantesque que les islamistes voulaient, est difficilement envisageable.
Une simple dislocation, rapide, comme un glaçon qui fond dans le Bourbon.

" Une révolution ne détruira pas le système. celui est trop bien verrouillé et détient tous les leviers. Le système s'effondrera de lui-même et de l'intérieur. C'est et sera long. "

C'est justement, la définition de toutes les révolutions. La révolution n'arrive que quand le système collapse.

Comme les guerres finissent, quand un des camps s'effondre de l'intérieur. Dans ledit intérieur, plus personne n'y croit. L'empire français était impressionnant en 1811, disparu en 1814... Trois ans...

Dans ce cas précis, la bataille finale aura lieu sur la frontière syro-irakienne. Pendant ce temps là, les kurdes bougent peu, le doigt sur la détente avec les turcs, et embringués dans la bataille de Raqqah.

Il est aussi clair au moyen orient, que les choses ont quelque peu changé. Avec l'élimination de Daech au Liban, et sur sa frontière avec le Liban, les combattants du Hezbollah sont disponibles, et les lignes de front réduites permettent à l'armée syrienne de se concentrer.

De plus, l'état syrien, a beaucoup mûri, et changé, dans les décennies précédentes. La construction d'un état laïc, la patine et le respect que lui ont donné le temps, l'adoption de la loi salique (dont on parlait partout au moyen orient, il y a une vingtaine d'années), a donné une solidité à l'état syrien que l'on n'attendait pas...

Les avantages de la loi salique, d'ailleurs, étaient nettement perçus dans ce moyen orient compliqué...

Le mode précédent (la succession entre frères), donnait des troubles à répétition, et les périodes de règne s'avéraient courtes...

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Politique
commenter cet article
31 août 2017 4 31 /08 /août /2017 19:40

" Je vous lis très régulièrement et suis souvent en accord avec vos analyses.
Néanmoins, vous semblez regretter le bon temps de la guillotine. Marre des bouchers merde ! D'autant plus que la peine de mort n'a jamais fait reculer le crime...
"

1) Si, l'affirmation qu'elle n'a jamais fait reculer est erronée. Comment on traite un tueur en série ? La totalité de ceux qui ont été libérés depuis 200 ans, ont récidivé...

2)"  Je pense que PR pointe l'hypocrisie de certains comme Enrico qui effectivement applaudissait Mitterrand pour l'abolition de la peine de mort (alors que l'ancien président était pendant la guerre proche de ceux qui l'appliquait sans retenue) mais en même temps il ferme les yeux sur les massacres commis par l’armée israélienne ou le Mossad. Enfin en bon professionnel de la pleurniche, il chiale en permanence sur les zeureslesplussombres, les persécutions millénaires, sa maison perdue en Algérie et aujourd'hui sa maison de St Tropez. Un millionnaire pleurnicheur, champion en compétition victimaire."

Je me souviens très bien de sa prestation audiovisuelle à l'époque. Il nous disait que la peine de mort n'aurait pas ramené son (beau)-père, qui était un homme formidable, à la vie. Le seul problème, qu'il n'a pas évoqué, c'est que la mort de cheik Raymond Leyris, a belle et bien vue la peine de mort appliquée, par de sanglantes représailles... Et pas au responsable, qui visiblement s'en est tiré (il est mort à la fin du siècle), mais à des gens qui n'avait pas forcément participer à ce méfait.

Lorsque la peine de mort est -officiellement- abolie, elle revient au fait du prince, sans enquête, sans jugement, sans témoignage... Si je me souviens bien, Porcinet 1° a bien fait procédé à quelques exécutions sans jugements... Et dans tous les pays existent, à plus ou moins grande échelle, ce qu'on appelle en Amérique Latine, "escadrons de la mort".

Rassurez vous, ça existe aussi en France.

De plus, les morts qui proviennent de l'ordre des choses, sont légions. Les famines, font partie de l'ordre des choses, non contestables. Sauf quand elles ont eu lieues en URSS.

La sur-mortalité des chômeurs et des ouvriers, elle aussi, fait partie de l'ordre des choses.
Même pendant les 30 glorieuses, le culot de 1 % de vrais pauvres en France, avait une espérance de vie réduite : 40 ans.

Pour revenir à Gastounet, certaines choses me font rire. Un millionnaire n'est jamais vraiment ruiné, il a toujours la possibilité d'avoir quelques comptes à l'étranger. Quand à son argument, "on ne voulait pas me prêter de l'argent", c'est risible, s'il n'avait fallu que 5 millions, avec une maison évaluée à 35... Et 500 000 euros de revenus...

Par contre, rouler complétement bourré à 150 km/heures, et percuter un arche d'un pont, c'est toujours la faute de quelqu'un d'autre : le paparazzi qui n'était pas là, le mec qui se trainait à 50, 60 ou 80 sur le périph', mais absolument pas le conducteur qui se pensait au dessus des lois, parce qu'un milliardaire lui ordonnait d'aller vite, et la ceinture de sécurité n'était pas cliquée pour 3 des 4 occupants. Le seul qui l'avait mis a survécu, c'est con, hein, d'être discipliné...

La peine de mort est autorisée en France. Il suffit de voir les condamnations pour une mort au volant. On peut préciser aussi, que dans certains pays barbares, la notion "d'homicide involontaire", n'existe pas.

Pour moi, le dernier degré de la barbarie n'est pas la peine de mort, mais l'indemnisation automatique (et plus que minime) des victimes.

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Politique
commenter cet article
30 août 2017 3 30 /08 /août /2017 14:33

Not'bon président, Bellegueule 1° a visiblement des ennuis. Bien que ou plutôt parce que lui et son gouvernement lèchent de manière continue et assidue le cul du Medef, sa popularité en souffre. 

Il carbonise encore plus vite que les présidents précédents, déjà impressionnants dans leurs dégringolades.

On peut même dire, sans grands risques, un peu plus qu'hier et bien moins que demain.

On ne peut pas être bellequeule, et être cultivé. C'est le syndrome "Charles X", beau et splendide cavalier. Point.

D'ailleurs, le chômage flambe, comme il flambera avec la suppression partielle des contrats aidés. Pourquoi Faire ? Des gens au RSA ? Et à l'APL ?

Le pas bien fini mentalement du Vatican plaide pour l'émigration libre et massive, pendant que le score atteint des records : " Chômage : 6,3 millions d'inscrits, 3,5 millions de sans emploi"."

Le dit ne mérite ni considération, ni respect. Mais comme certains de ses prédécesseurs, une volée de coups de bâtons, pour lui remettre les idées en place.

Lui aussi, visiblement, souffre d'un manque élémentaire de culture.

Les tortures, appelées "réformes", n'ont pas manqués en France. Et on voudrait que les gens soient contents ?!?!? Ils devraient s'estimer heureux d'avoir pu -encore- mettre Bellegueule à l'Elysée.

Pour répondre à certains, à mon avis, l'avenir politique des protestataires voit se profiler un avenir radieux :

- Voler le carburant et le vendre au marché noir devient un sport national au Mexique.

- Inégalités: cette note qui fait craindre une révolution des salariés en France. Incroyable, pourtant, le gouvernement fait tout bien comme il faut : tous les voeux du Medef sont exaucés depuis des années...

- On parle d'Opep du gaz, encore. Mais c'est une utopie. Le golfe n'exportera guère plus qu'aujourd'hui. Pourquoi le ferait il ? Tout peut pratiquement être vendu sur place. L'Iran a été capable d'avaler tout seul la production de son considérable gisement de gaz. Et il peut encore développer sa consommation...

- La consommation US de gasoline n'est pas la moitié de ce qu'elle était au début de la décennie précédente : elle s'est effondrée... Signe que l'économie US, hors statistiques pipeautées, s'est effondrée aussi, dans de larges portions du territoire.

- Paul Craig Roberts met les pieds dans le politiquement correct : l'esclavage n'a pas été la cause de la guerre civile. Seulement, un prétexte et un alibi. Et encore, après coup, parce qu'avant, personne n'aurait levé le petit doigt dans le nord, pour des "negroes". Vulgairement parlant, les statues à abattre, ça satisfait peu de gens, et ça brise les burnes à beaucoup...

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Politique Energie
commenter cet article
30 août 2017 3 30 /08 /août /2017 13:59

La dernière poche de l'état islamique, à l'ouest de la Syrie est en train d'être liquidée. Elle rétrécit visiblement d'heures en heures.
Pendant ce temps, la poussée vers Deir Ezzor se confirme.

Il est clair que la bataille qui a vu la destruction du corps d'élite de l'armée islamique a pesé lourd dans la balance.

Le saillant qui avait pesé si lourd contre l'armée et le régime syrien, n'existe plus. Le territoire détenu par l'état islamique se réduit comme une peau de chagrin, à grand allure, sauf à Raqqah, où la résistance est tenace. Et sans doute aussi, parce que sa prise est du rôle des américains, guère doués en matière militaire, bien qu'ils la fassent depuis 1787.

Bref, une page est en train de se tourner, et la déconfiture de l'état islamique devrait logiquement être contagieuse sur les autres partis armés, ne dépendant pas de l'état. Car c'est comme ça qu'il faut les appeler. Des mercenaires, dont la vie importe peu, très souvent importés. La carte des territoires occupés qui a beaucoup évolué depuis deux mois, devrait aussi beaucoup changer le mois prochain.

Mais il est clair aussi que l'état islamique bénéficie aussi d'un soutien populaire, au moins en Irak. Comme disait De Gaulle, le Moyen Orient est compliqué, et les haines ancestrales. D'autant que la désertification et la décroissance énergétique s'y donnent à coeur joie.

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Politique
commenter cet article
29 août 2017 2 29 /08 /août /2017 08:21

Voilà une carte parue sur le site "The South front.org", qui donne une idée de la déconfiture sur le terrain de l'état islamique.
Visiblement, c'est une redite russe (le martelage de la ligne de front, jusqu'à ce qu'un maillon faible saute, et quand la résistance se fait plus forte et se raidit, l'abandon de l'offensive sur cet axe, pour en privilégier un autre).

C'est la tactique offensive mise au point en 1918 (offensive Foch), très offensive, et plutôt économe de la vie des troupes. Formatées au moule soviétique et russe, il n'y a donc rien d'étonnant à ce que les troupes syriennes usent de ce genre de manoeuvres.

On peut y rajouter la touche "Koursk", qui consiste, elle, à laisser une offensive ennemie se déployer (sans doute, sans beaucoup de surprise), et de la foudroyer. 800 jihadistes tués, et sans doute 2 000 à 3 000 hors de combats, 13 chars, 39 véhicules, et 9 pièces d'artilleries détruites.

On peut aussi y voir une redite de la bataille de l'Ebre en 1938, où la contre-offensive républicaine en Espagne, hâta la fin de la guerre.

On devine clairement l'offensive sur Deir Ezzor, mais de manière très subtile. La destruction des troupes de couvertures ennemies prend le pas sur l'avancée.

Encore, ne faut il pas se le cacher, l'avance syrienne est très rapide. L'avance des forces appuyées par les américains, elle, est très laborieuse. Et la prise de Raqqah, désormais sans la moindre importance (ce n'est plus qu'une ville isolée et assiégée, qu'on pourrait laisser crever), fait perdre de vue l'essentiel pour l'accessoire : s'emparer des plus larges fractions possibles du territoire...

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Politique
commenter cet article
26 août 2017 6 26 /08 /août /2017 20:23

... En Syrie. Des deux poches encerclées par l'armée syrienne, une a disparue, accroissant l'isolement de celle qui reste.


A Tal Afar, en Irak, 27 quartiers sur 29 ont été repris par les forces irakiennes.

Visiblement, le moral des troupes de l'EI s'effondre, et certains disent que les troupes sont transférées en Afghanistan. Là, visiblement, l'ennemi américain est nettement moins craint.

La contre offensive menée par l'état islamique le long de l'Euphrate n'avait pas de sens, même si elle a un peu progressé. Là, le succès est éclatant. Une poche anéantie, et la totalité du matériel est perdu, à défaut de la totalité des effectifs...

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Politique
commenter cet article
23 août 2017 3 23 /08 /août /2017 19:49

Marrons nous 5 minutes de la clairvoyance de nos hommes politiques.
Le type, qui dirige ce qui est devenu en Europe occidental, un groupuscule, veut encore réduire la taille du dit groupuscule. Le pape veut qu'on ouvre toutes grandes les portes aux migrants.
Vu ce qui reste de l'église catholique dans certains pays, c'est la liquidation judiciaire qui s'annonce, avec un reliquat de 15 000 prêtres, dont 10 000 de plus de 65 ans, et 7 000 de plus de 75 ans. Inutile de dire la vérité, tout le monde l'a compris, la moitié des prêtres aura disparu dans 5 ans...

Et on veut donner des leçons ? Le pape se devrait d'apprendre une vertu chrétienne : l'humilité.

De plus, ce qui est vertu pour une personne, peut être un vice grave pour les états. Quand on élit un pape, il faut élire un pape avec une vertu petite, et un grand sens de la vie.
Le migrant qui veut une maison (belle), une voiture (grosse) et une blanche (blonde), se rend il compte de sa stupidité ? Oui, quand il se plaint d'être traité comme un esclave en Libye.

Le migrant, c'est avant tout un crétin, celui qui l'aide, aussi, le pape, pareil. Ils ne se rendent même pas compte des conséquences.
Une autre farfelue vient de mettre les pieds dans le plat : "Une élue britannique appelle-t-elle les filles violées à «la fermer pour le bien de la diversité» ?".
L'élue est visiblement musulmane...

Je la remercie pour sa prise de position...

On nous dit que les USA créent les troubles au Venezuela, ce qui est vrai. Mais il y a aussi des activistes qui créent des troubles aux USA. Charlotteville, par exemple. Et celui-ci est corsé. Incidents montés de toute pièce. Mais, visiblement, c'est l'incrédulité qui l'emporte...
On nous dit que MLP est fini, c'était un torche cul ? Lumineux. Seulement, on a dit ça de Mitterrand en son temps. Il était mort et enterré en 65, 68 et 74.

On peut citer aussi une litanie, longue comme la litanie des saints, le nombre de politiques morts et enterrés en France, et qui continuèrent longtemps leur carrière. Un des plus illustre fut Clemenceau, DE-FI-NI-TI-VE-ME-NT mis sous terre après Panama. Et ministre de l'intérieur, et président du conseil 13 ans plus tard...

Le monde actuel est en voie d'effondrement, et il faut une sacrée dose de naïveté, pour ne pas voir que le monde occidental s'effondre aussi, au même rythme que sa périphérie. Je me demande d'ailleurs, si l'ajustement de la population n'a pas commencé dans certains pays.

Vouloir mettre Poutine et la Russie à genoux par l'intermédiaire des oligarques est une vue ancienne, d'il y a 25 ans. Aujourd'hui, on dirait que seul le centre du pouvoir américain ne s'aperçoit pas de sa confiture, avec ses pom-pom girls européens...

Total fait une acquisition massive en mer du nord. Application du principe qu'il y a autant d'argent à gagner dans la mort d'un empire que dans sa constitution (Autant en emporte le vent)...

A mon avis, certains se débarrassent et lèvent de la trésorerie qui leur manquent (Maersk), d'autres vont faire du cash flow intense, en n'investissant plus rien, et en continuant à produire, ce qu'ils pourraient. Clap. Fin de partie, tirez le rideau.

Le monde d'avant, se poursuit, encore un tout petit peu...

"How The Elites Are Divorcing From Reality : The Economist's "What If"" nous dit zero hedge. Mais en réalité, les économistes n'ont jamais fait de prévisions réalistes et vérifiées. Ils étaient, TOUS, dans l'idéologie. Les seuls qui ne se soient pas trompés, ce sont les auteurs du rapport meadows. Mais ce ne sont pas des économistes, mais des chercheurs du MIT, département "dynamique des systèmes".
Les élites écoutent et décident de la réalité, d'après leurs dogmes, croyances, etc... j'ai personnellement lu l'avenir. On appelait ça des bilans prévisionnels. Les PDG prenaient systématiquement ce qui correspondait à leurs souhaits.

 

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Politique
commenter cet article
23 août 2017 3 23 /08 /août /2017 16:03

L'armée syrienne a visiblement crée une deuxième poche d'encerclement, et avancé en direction de Deir Ezzor, sur une longue distance.
Visiblement, la colonne vertébrale de l'armée de l'état islamique est brisée. Les poches laissées en arrière sont destinées à être réduites lentement, mais sûrement.

Rien de pire pour une armée qu'être encerclée, plus ravitaillée et disposer de moins en moins d'hommes et d'armes.

La poche gouvernementale de Deir Ezzor, n'était pas dans le même cas de figure, le pont aérien a beaucoup joué.

Mais visiblement, l'acharnement de la résistance de l'état islamique destine le maximum de ses combattants à mourir.

En Irak, la ville de Tal Afar est visée par les forces gouvernementales et para-militaires, qui visiblement, avancent vite aussi.
En Afghanistan, les USaméricains renforcent leurs effectifs, pour quoi finalement ? Ce qui n'a pas été résolu avec 150 000 hommes peut il l'être avec 20 000 ?!?!?!

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Politique
commenter cet article