Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 décembre 2014 4 25 /12 /décembre /2014 04:33

Surtout pour ce que cela représente, une occasion rare d'être en famille. Alors, oubliez vos démêlés avec paul l'emploi, administration ayant réussi l'exploit de marier, Ubu, Kafka et Courteline sous le même toit.

Apprenez aussi à vous jeter par terre, sauter de côté, sur une voiture, pour éviter les véhicules fous de gens isolés, mais une grande foule, ce sont aussi des gens isolés, et les quelques 200 000 matafs amateurs de voyages guerriers à l'étranger qui y ont laisser leurs bottes, des isolés aussi ? Mais pas des gens ni très intelligents, ni très informés (à l'heure d'internet, il faut le faire).

Le grand guignol suit le sanglant. Le center park n'ouvrira pas. Au grand désespoir des habitants du lieu, amateurs de ventes immobilières et d'emplois (comme si ceux du center park allait recruter sur place ! Et faire remonter le marché immobilier...)

Comme en 1914, le FMI a propagé Ebola. En 1914, c'était différent. Le parlement bourgeois français, avare et pingre prépara une guerre sans artillerie lourde. Et quand le comité de l'artillerie se fit trop insistant (en 1910), il fut dissous.

Plus que l'uniforme désastreux de 1914, c'est le différentiel de l'artillerie qui tua les soldats français en 1914, notamment le 22 août, où les troupes tombèrent sous un matraquage intense d'artillerie lourde...

Comme je l'ai dit, la grande peste noire fut une grande épidémie parce que des banquiers avaient désorganisé le monde.

On veut faire la guerre à la Russie, sans armée, et sans doute, avec un parc nucléaire à l'image du reste, c'est à dire obsolète et inutilisable, avec comme seule arme la monnaie.

Poutine, lui, ne fait rien, sauf acheter de l'or à bas prix, avec un pétrole et un gaz à bas prix. Après ? Deviez ce qui arrivera...

Donc, bientôt, J. Sapir, lui pense que c'est cette année, les 12 coups de minuit vont tomber, annonçant non pas la nuit de Noël, mais le changement des carrosses en citrouilles et des présidents et premiers ministres en rats ?

Aussi, passez un bon noël, ce qui est pris, est pris, et préparez l'avenir...

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Politique
commenter cet article
20 décembre 2014 6 20 /12 /décembre /2014 01:23

JP Baquiast a écrit un article, somme toute, inquiet sur Vladimir.

En réalité, il est clair que celui-ci n'est pas en rupture avec la politique de rupture avec l'URSS. Il est chargé d'administrer la suite, avec plein de libéraux, eux-mêmes plein d'admiration pour l'occident.
Le seul problème, c'est la popularité, nous dit il, et, ce qui est vrai, le succès économique qui donne la légitimité politique.

Après, il est difficile d'appréhender les fondements. On dit qu'il faut garder ses amis près de soi, et ses ennemis, encore plus près. Raison, sans doute pour laquelle les atlantistes sont très près du pouvoir politique en Russie.
Parce que, pour ce qui est du succès économique, désormais, l'occident peut aller se brosser.

On glose aussi sur Cuba, et la victoire américaine. Qui a gagné ? On le dira plus tard.

Rien n'est joué, d'ailleurs. Car le jeu russo-américain est complexe. Et qui sait si ce ne sera pas une occasion pour une Chine gorgée de devises, de sauver le petit copain, en l'achetant ?

Ce qui renverserait les rôles, et ferait, réellement, de la Russie, un satellite chinois...

Les coups tordus ont rarement les effets attendus... Et proclamés dans un premier temps...

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Politique
commenter cet article
10 décembre 2014 3 10 /12 /décembre /2014 01:57

Il parait qu'on n'apprend pas la langue de Jacques Spire. Je m'en fous. Et visiblement, des caisses et des tonnes de français n'ont rien à battre de la dite langue.

Les ceuzes qui l'apprennent, d'ailleurs, c'est les ploucs d'Europe de l'est, en regardant les séries télévisées.

Preuve, là aussi, qu'on n'apprend que les fondements d'une langue, dans des cours ou des labos. On apprend réellement une langue qu'en changeant de pays.

Quand à "langlaisdecommunicationinternational", chère à nos élites, larbinistes, et tout autant ignorant de l'anglais que le bas peuple, il est appelé, comme toutes les langues universelles, aux poubelles de l'histoire.

Mac Donald, visiblement, est aussi en train de perdre la partie, en Amérique même, après avoir perdu la partie en Russie.

Les fanfreluches de l'empire sont à l'encan. Et cette histoire de langage me rappelle une très vieille anecdote.

Jerry Lewis fit une apparition dans une émission française et sortie une blague, en américain bien sûr, qui conduisit toute la salle à s'esclaffer. Gageons que la plupart de ceux qui rigolaient ne voulaient pas dire qu'ils n'y avaient rien compris.

Mais ça fait bien, pas peuple, de dire qu'on connait une langue. La connaissance vraie d'une langue étrangère est rare en France, chez les natifs. Ils sont à l'image de Sarkozy.

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Politique
commenter cet article
9 décembre 2014 2 09 /12 /décembre /2014 01:47

Cela correspond à la courbe de popularité du pékin de l'Elysée.

La législative partielle dans l'Aube se transformera en second tour UMP/FN, front républicain contre front national, puisque le candidat socialiste a appelé au front républicain, sans s'apercevoir que c'est lui le problème.

Valls veut "conserver le cap jusqu'à la fin du quinquennat", et sans doute réaliser son plus cher voeu : rentrer dans l'histoire en montant à l'échafaud.

On ne change pas une équipe qui perd à ce point là. Seule mesure intelligente depuis le début du septennat : un aéroport a été vendu aux chinois. On a raison de ramasser la monnaie tant que c'est encore vendable. Si ils veulent, sur 400, on pourrait bien leur en fourguer quelques centaines.

De toute façon, quand ça ne vaudra plus un bolivar, on pourra toujours nationaliser pour rien du tout. Ou ils les abandonneront.

Les chiffres d'affaires des supermarché s'effondre, les fins de mois commencent le 11, P. Jovanovic parle de - 50 %, les "ruptures conventionnelles", nouveau nom des pré-retraites explosent aussi, mais tout va bien.

Tout ce que trouvent les imbéciles à faire, c'est d'augmenter les plages d'ouverture, notamment le Dimanche.

Lejaby va virer le 1/3 de ses employés. Parce que la Russie était son plus gros marché.

On nous dit que Poutine n'a que quelques jours pour sauver le rouble. Dire que les russes n'ont pas d'armes pour faire face. c'est vrai, 30 % de la production mondiale de gaz, et 10 millions de barils/jour, c'est que dalle. Pas plus qu'une armée de 6 millions d'hommes et 3000 têtes nucléaires. par rapport aux têtes de cons qu'on possède ici, ça ne pèse pas.

Et puis, si les groupes privés russes ont tellement de dettes, ils feront faillites. Leurs prêteurs occidentaux seront bien marris.

Les "experts" se paieraient ils la gueule du monde ???

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Politique
commenter cet article
1 décembre 2014 1 01 /12 /décembre /2014 01:49

Le triomphe de petit Nicolas a vraiment été petit. 100 000 votants et 64.5 % des suffrages exprimés, pour un collège officiellement de 237 000 votants, ça ne casse pas les barres.

Encore s'adressait il à une cohorte de fanatiques. Si on s'en félicite au PS, c'est à tort.

Le dit PS, lui, est selon certains, à 60 000 membres à jour de cotisation. Autant dire que si on enlève de ces formations les "adhérents gamelle", les élus, et leur famille, il ne reste rien. Et on peut dire que même cet os d'adhérents durs, est attaqué... jusqu'à l'os.

En 2017, s'ils misent sur une "réaction légitimiste", anti FN, on peut douter que, vu la situation économique et l'ambiance, cette réaction légitimiste aura lieu, et si elle a lieu, quelle ampleur elle aura.

L'histoire repasse les plats, dit on. Mais jamais totalement de la même manière et 2002, c'est bien loin.

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Politique
commenter cet article
24 novembre 2014 1 24 /11 /novembre /2014 02:46

Pardon, c'était un réflexe, je voulais dire, hourra, hourra pour la démocratie, mais de préférence, sans le peuple.

Vous comprenez, l'élection, ce n'est qu'une pénible formalité pendant laquelle on risque de perdre sa sinécure.

Aussi, on ne demandera plus l'avis du peuple pour la modification des entités territoriales : sont supprimé toutes les obligations actuelles de tenue de référendums locaux.

Les conseils régionaux d'Alsace sont pour la fusion des deux départements, les élus régionaux sont pour, donc, logiquement, on ne demandera plus l'avis du peuple : il est contre.

Le dit peuple en viendra vite à la conclusion finale : la seule chose qui mérite d'être supprimée, ce sont les élus. De préférence de manière violente. Car ils ne connaissent que le rapport de force violent. De cela est venu le jeu de mots des "sans dents".

Comme pour le barrage de Sievens, le stade de Lyon, le peuple est prié de se tenir à l'écart des mesures toujours tenues dans son intérêt.

Même si l'intérêt de voir des millionnaires apatrides courir après un ballon, c'est terriblement limité. (comme le QI des dits millionnaires).

Quand à l'utilité des barrages destinées à l'agriculture, on aurait eu le même résultat avec des retenues collinaires beaucoup moins onéreuses. Mais c'est justement là que le bât blessait, c'était pas assez cher, mon fils. Pas même le 1/10 du prix affiché pour le barrage. Qui prendrait au sérieux des hommes politiques qui dépensent si peu ???

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Politique
commenter cet article
6 novembre 2014 4 06 /11 /novembre /2014 20:52

Contrairement à ce que pense Discotonio des "infos du nain", 13 % n'était pas un point bas. Le point bas avec le libéralisme économique, c'est 1 % de satisfaction, atteint par B. Eltsine.

Hollande poursuit donc sa marche en avant, avec 12 % de satisfaits, dont on se demande d'où ils sortent, suivi à peu d'encablures par Valls, dont les 22 % apparaissent napoléoniens.

Il reste quand même étonnant que les deux comparses aient encore une popularité aussi élevée.

Quand aux voeux de la populace, la baisse des impôts et la réduction du déficit, on peut dire comme nos amis québécois que ce sont deux niaiseries du plus bel acabit.

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Politique
commenter cet article
16 octobre 2014 4 16 /10 /octobre /2014 23:23

Les zélites, qui confisquent tout ne s'aperçoivent, pas, finalement qu'ils détruisent le monde qui est leur coquille.

Leur cerveau malade ne s'aperçoivent pas que, comme disait Tibère, "le bon berger, tond son mouton, mais ne l'écorche pas".

D'abord, leur calcul est faux parce que tous n'ont pas fait leur choix, et le choix de s'inféoder à eux.

C'est clair dans les choix chinois, comme russes. S'ils y disposent d'une V° colonne, ils y disposent aussi de solides inimitiés qui ne font que se renforcer.

Aussi, une autre logique se met en place. Pourquoi les oligarques de tels ou tels pays se mettraient au service des oligarques occidentaux ? Le même marigot ne peut avoir qu'un crocodile.

En pleine crise Ebola, on peut se demander aussi quel secours serait d'être riche si le service de santé a été bradé, et qu'il n'est plus en mesure de faire face. Après, on peut imaginer prendre la fuite ? Mais pour où ??? Et, de plus les moyens de communications ne peuvent que périr s'ils ne sont pas rentables et suffisamment utilisés... D'abord par les pauvres.

La tactique servie, d'ailleurs, ressemble beaucoup à celle de l'empire romain ; le chaos dans certains endroits, l'ordre et la loi régnant ailleurs. Seulement, l'ordre et la loi, se réduisent géographiquement de jours en jours. Comme l'empire romain qui abandonna province après province, d'abord de manière lente, puis accélérée.

Actuellement, le tunnel du Mont Blanc a un trafic inférieur de 30 % à celui de 1998. Combien de temps restera t'il vache à lait ? De l'état dans le cas présent. Mais comme le CAC 40 n'est finalement, qu'un reflet de la consommation énergétique, les riches vont sans doute avoir des jours très pénibles et voir les zéros s'effacer de leurs ordinateurs.

L'épidémie de fièvre Ebola régresse dans les pays qui sont son centre, on y voit le nombre de nouveaux cas, divisés par deux. Les USA y ont envoyé 4 000 soldats, les cubains 165 personnels de santé. La croissance exponentielle n'est pas venue, elle sera là pour une prochaine fois et une prochaine épidémie.

Sans doute l'épidémie actuelle est elle en train d'être maîtrisée, avec peu de moyens, comme l'indique les nouveaux cas qui régressent partout, spécialement au Libéria, avec une division par deux du nombre de cas.

En réalité, l'épidémie d'Ebola est continue depuis 1994. Bien entendu, on ne parle que de cas "officiels". Sans doute, la réalité est bien pire, mais les frontières étatiques n'ont que peu été franchis, malgré le grand n'importe quoi qui règne en Afrique.

Pour pouvoir dominer une société, il faut que cette société, soit un minimum organisée. Sinon, les chefs de bande se poseront vite la question de savoir pourquoi ils partageraient. Ils n'auront pas fait d'études, mêmes bidon, mais sauront parfaitement fendre un crâne en deux.

La caboche d'un médecin, même bac + 12, sera toujours moins résistante que la balle de kalach servie par un moujik illettré.

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Politique
commenter cet article
13 octobre 2014 1 13 /10 /octobre /2014 00:44

Pour beaucoup de gens, je me souvient de la phrase de Richelieu, le Cardinal, à propos de favoris : "Homme de nul mérite, il est venu en une nuit, comme un potiron".

Noah, donc, annule ses concerts, because il n'a visiblement plus de fans.

On pouvait se demander fans de quoi, d'ailleurs. Le chanteur, le joueur de tennis, expatrié pour raisons fiscales, et donneur de leçons anti-FN.

Certains le disaient "victime du racisme", parce que métis. Le métissage n'en fait pas, automatiquement, une victime. D'ailleurs, il me semble que chaque personne, sur terre a un père et une mère, et donc, automatiquement, est métis.

En outre, faire l'outragé et le donneur de leçon quand le système vous a fait millionnaire, ça sonne profondément faux.

Le racisme le plus prégnant actuellement, c'est le racisme anti pauvre. Et le pire racisme, c'est le racisme anti pauvre blanc.

On peut, poliment, penser effectivement que l'indigence règne dans ses chansons. Indigence d'idées, et surtout d'idées neuves, mais prégnance de pensées politiquement correctes.

Après, la déliquescence de la société fait le reste. 1.6 millions vendus il y a 15 ans, 100 000 aujourd'hui, c'est encore beaucoup trop.

Beaucoup trop pour faire le petit perroquet, justement, du politiquement correct.

Mais, même le politiquement correct a ses limites. On voit un Valls visiblement agacé par Bruxelles, et agacé d'avoir à composer avec un président qui le plombe.

L'inconséquence d'une politique, et de ses chantres et baladins, apparaît dans l'effondrement économique. L'un entraîne et plombe l'autre.

"Personnalité préférée des français", nous disait on à une époque ? Pur produit médiatique, il n'y a aucune personnalité derrière. Seulement une affiche, désormais jaunie par le temps, et emportée par le vent.

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Politique
commenter cet article
2 octobre 2014 4 02 /10 /octobre /2014 19:19

Il n'y a pas à dire, certains se démènent pour que la goutte d'eau mette le feu aux poudres.

Réduire le congé parental, c'est lumineux :

- 400 000 chômeurs supplémentaires,

- 2 milliards de déficit supplémentaires, contre 700 millions "d'économies" attendus,

- 10 points en moins pour les côtes de popularité de Valls et Hollande.

Pour être un coup de maître, c'est un coup de maître...

En réalité, désormais, le congé parental est, de fait, réservé aux couples travaillant dans la fonction publique. Parce que le parent qui s'arrêtait, c'était celui qui avait la situation économique la plus fragile, la moins intéressante.
En gros, le congé parental avait été ravageur pour les emplois de chez carrouf, nocasi, l'éclair, etc...

Comme ça, les personnes bénéficiant d'un emploi de merde, pourront largement continuer à s'y emmerder les doigts.

Mais, ne demandons pas à un premier ministre/président/ministre du budget, la moindre once d'intelligence. Et d'appréhender de quelque manière que ce soit la conséquence de ses actes.

Comme pour certains aéroports. On nous dit que 17 (sur 108), seulement, sont rentables. En réalité, c'est déjà une manière biaisée. Il y a beaucoup plus d'aéroports en France que ça, et beaucoup moins de rentables, à moins, bien sûr de compter "après subventions".

Il existe, en effet, 475 aéroports en France, et 862 pistes d'hélicoptères. Si on n'en avait plus qu'une centaine, un grand pas serait déjà fait...

Là aussi, aucune anticipation, aucun calcul rationnel... Seulement la bêtise en barre, à tous les étages...

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Politique
commenter cet article