Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 avril 2012 5 27 /04 /avril /2012 07:16

On fournit des liquidités, on a besoin d'argent. Du définitif, pas du simili.

L'implosion du crédit, comme je l'avais déjà indiqué est corsée, mais ne devrait pas étonner.

Gouverné par des Talibans, plus soucieux de la Doxa que du réel, les politiques dites de "règle d'or", n'en finissent pas de tuer la demande, d'inquiéter et de restreindre le recours au crédit.

 

Devenir propriétaire n'est plus quelque chose de réalisable. Surtout avec le voeu de renvoyer le salaire minimum aux oubliettes.

En France, les secteurs porteurs d'emplois sont encore l'industrie et le bâtiment. Quelque chose me dit que pour le bâtiment, le grand lessivage va commencer.

 

L'Espagne va REELLEMENT rentrer en crise, le précédent n'était qu'un tour de chauffe :

- 2 millions de logements non vendus,

- probablement 4 millions de plus à vendre, et l'impossibilité pour les acheteurs de banquerouter.
Cela a permis -un temps- aux banques de ne pas trop provisionner, mais la situation n'est plus tenable.

 

Désormais, là aussi, coincé entre un gouvernement de Talibans et la crise bancaire, il n'y a pas d'échappatoire à l'explosion économique, sociale, politique.

 

Jorion dit qu'il n'y a pas de solutions simples, comme dans les années 1950. Au contraire, tout est simple.

Mais il faut renverser la table :

- abrogation de l'indépendance des banques centrales, voire des banques centrales,

- contrôle des changes,

- abolition des lois type "3 janvier 1973",

- forte augmentation de l'impôt sur le revenu et notamment des tranches marginales,

- fin du libre-échange,

- banqueroute, et contrôles fiscaux approfondis des 0.1 à 1 % les plus aisés de la population, confiscations fiscales totales pour les fraudeurs,
- abrogation des sucettes fiscales diverses et variées,

- nationalisations des entreprises voyous, sans indemnités,

- dissolution du conseil constitutionnel et renvoi en justice de ses membres pour avoir approuvé le retour de l'esclavage (crime contre l'humanité) par le biais du travail non payé, que l'on peut qualifier, au choix, d'esclavage, de corvée ou de servage.

 

Courage, il n'y a plus qu'à prendre la décision. L'alternative ? La plus acceptable c'est la terreur, la moins, l'effondrement de la civilisation.

Pour les plus riches, il s'agit de perdre du choix entre perdre beaucoup de leur argent, ou la vie.

Nous sommes en 1787-1916, avec l'effondrement de l'économie, avec un relent de 1770. A partir de cette date, on a la révolution royale de 1770-1774, interrompue par la mort du Roi, et que son successeur enterrera...

Pour le moment, il n'y a que des manoeuvres visant à "préserver le système", dont on sait qu'il est mort.

"Préserver le système" -économique-, ne voit plus son salut qu'en supprimant l'état providence, plus sûr chemin, vers une crise encore pire...

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Politique
commenter cet article
26 avril 2012 4 26 /04 /avril /2012 11:35

Partout dans le monde, et pour des choses variées.

Israël reconnait qu'Ahmadinedjab n'a jamais appelé à la destruction d'Israël, qu'il a simplement rappelé la phrase suivante : "L'Imam (Khomeiny) a annoncé que le régime occupant Jérusalem devait disparaître de la page du temps."

Anticiper une disparition, ce n'est pas vouloir la provoquer... Et même, parait il, l'Iran ne chercherait pas à développer la bombe. En même temps, quand on voit ce qui arrive ou ce qui est arrivé aux pays la détenant...

 

"Allemagne : infarctus culturel". La culture, c'est ce truc qu'on appelle prostitution, mais sans clients, et donc, avec subventions. " Fermer la moitié des 6 300 musées, des 8 000 bibliothèques et des 140 théâtres publics "

Et ça ne provient pas d'un parti "extrémiste", mais "Des intellectuels germaniques proposent la suppression de la moitié des infrastructures culturelles... pour sauver l'autre."

Autrement dit, ce sont des sinécures en pagaille, couvrant les "élites" culturelles, et politiquement correctes.

 

"500 milliards d'euros d'énergie gaspillés chaque année en Europe."

Après cela, on vous affirme sans rire que le nucléaire nous est indispensable, comme le gaz de schiste, pour avoir une "énergie bon marché".

Pourquoi faire ? Continuer le gaspillage ?

 

Quand à l'irlande, le soutien à la politique merkozy bat sérieusement de l'aile...

 

Perestroïka et glasnost ?

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Politique
commenter cet article
25 avril 2012 3 25 /04 /avril /2012 07:05

On en parle dans Rue 89.

Celui qui, malgré des revenus conséquents, mais pas de cervelle, s'est mis tout seul dans la merde.
Excusez du peu : 4950 euros de revenus mensuels, voiture de fonction, forfait téléphone et téléphone fournit par l'employeur... Il y a pire.

 

"On ne peut pas les ponctionner plus", mais ils ont trouvé le moyen de se coller 4000 euros de frais fixes par mois...
Il parait que c'est l'élite qui "comprend les problèmes économiques", mais pas les leurs visiblement.

 

Ils auraient du s'inscrire d'urgence à des cours de "vie sociale et familiale", mais il n'est pas trop tard pour se faire remonter les bretelles par l'assistante sociale.

Parce que tout ça, c'est "pour une maison de 65 M2 avec un GRAND JARDIN de 150 M2".

 

"Possibilité d'agrandissement de 35 M2", mais pas tout de suite : ça coûte trop cher.

 

Mais la clef du problème n'est pas là : "Tout deux viennent de familles « très aisées ». Ils espéraient faire aussi bien, voire mieux que leurs parents et avouent « avoir parfois honte de leur train de vie ». "

 

On voit donc dans leur budget, une certaine indifférence aux coûts :

- 40 euros de forfait téléphonique (elle n'est pas passée chez free à 2 euros par mois !)

- imprévoyance des charges énergétiques, (être propriétaire, c'est fun, mais calculer le chauffage, c'est pas viril économiquement),

- club de sport (90 euros), restaurant (100 euros), tabac (250 euros), vacances (290 euros), cadeaux (83 euros), coiffeur et manucure (70 euros). On voit qu'il y a encore de la marge de compression...

 

Dans leurs études et leur milieu social, il y a eu un grand absent de l'éducation : l'intelligence.

En effet, toutes ces dépenses, beaucoup s'en passent, contraints et forcés. Là, à vue de nez, il y en a déjà pour 923 euros. Certains vivent avec ça.

Et dire qu'ils se plaignaient de la "frilosité" des banques. Ils auraient mieux fait de dire "réalisme", et de se plaindre de celle qui leur a fait le crédit.

 

En ayant visité 70 à 80 maisons, ils ne se sont pas aperçus que c'était trop cher ? L'économie, c'est l'art du choix, et tout choix est politique.
Mais ce couple, visiblement, n'aime pas faire des choix, et leur contrainte, c'est de pouvoir dépenser à leur guise, un niveau "dû" à leur caste sociale.

Moralité : la première génération crée la fortune, la deuxième la maintien, la troisième la croque.

Eux se paie même un crédit à la conso... C'est sûr que dans ce contexte là, F. Hollande peut passer pour un rouge plus que rouge...

 

 

 

Personne n'aurait une cervelle de disponible ? Bientôt ils appelleront Stéphane Plazza pour vendre leur daube à 350 000 euros (pour pas perdre d'argent), passer un coup de ripolin.
Mais, ça risque d'être dur : Immobilier : "quatre années de crise en perspective", surtout si monsieur se retrouve au chômage. (Mais, dans une certaine caste, c'est soi-disant impossible). 

Ils se plaignent de F. Hollande, "qui peut augmenter les impôts".

Quand ils verront sabrer les allocations chômage, la sécu, les retraites, le statut de madame, ils auront de réels motifs de se plaindre...

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Politique
commenter cet article
25 avril 2012 3 25 /04 /avril /2012 06:56

L'Union Soviétique des Amériques se porte bien. D'ailleurs, tellement bien qu'ils veulent créer une 17° agence de renseignement (16, c'est trop peu), parce que les anciennes agences ne sont pas capables de faire le boulot qu'on veut leur confier.
La preuve, c'est que leurs agents veulent pisser, ils sont obligés de se mettre dans un poumon d'acier : ils n'arrivent pas à faire deux opérations en même temps.

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Politique
commenter cet article
24 avril 2012 2 24 /04 /avril /2012 06:30

On glose beaucoup sur les votes "protestataires".

Mélenchon perce à Paris, dans le boboland bien payé, qui selon certains, se paie le luxe d'être des révolutionnaires à la mie de pain, et de s'envoyer un frisson dans le dos.

Pas forcément. J'ai déjà beaucoup dit que ce pseudo-encadrement, ce sont des bac + 5 prolétarisés.

Certes avec un certain pouvoir d'achat, mais surtout un net sentiment de déclassement par rapport à leurs aînés, et le sentiment, par exemple, de ne jamais pouvoir devenir propriétaire.

Il y a 50 ans, même un ouvrier avec un seul salaire pouvait accéder au "Sam'suffit", alors qu'eux peuvent envisager l'achat d'un placard. Ou des chiottes.

La prolétarisation est en marche, camarade ! Pour ce qui est de l'internationalisme, et des transports, les parisiens n'ont pas encore compris le processus -pas pressé- de destruction des voies de communications, et que partir à X à prix cassés, ils le raconteront à leurs petits enfants, qui léveront les yeux au ciel, en se disant qu'il raconte toujours la même chose, et qu'il exagère.

Pour le moment, il y a encore une partie de l'encadrement qui croit aux vertus du modèle. Notamment de l'internationalisme. Sans doute, ce qui a fait trébucher Mélenchon dans sa marche en avant.

Les "vertus" du modèle, on ne s'en détache qu'avec peine. Tellement de choses vous font croire que c'est bien.

Au FN, pas ou plus de vote de "souffrance", ou de crise. Désormais, c'est le vote d'adhésion. Il y a désormais 28 ans qu'il a percé, en 1984.
Il est là, bien établi. Bien enraciné. Il est banni des médias, peu importe, il fait campagne sur le net. 

 

Le deuxième tour des présidentielles n'est pas le but. En effet, Sarkozy battu ou élu, peu importe. Le Sarkozy élu, pas rééligible, devient un boulet, comme le président américain dans son deuxième mandat.

Après, tout se passe sans lui.

Pas réélu, il est probable que l'UMP vaincu va vivre des heures difficiles. Toutes les forces centrifuges d'un gloubi-glouba dont l'unique souci était le pouvoir vont se remettre en marche.
Même Bayrou peut en récupérer quelques morceaux. Il lui suffira de passer quelques coups de téléphone. Bien sûr, à 12 %, c'est lui qu'on aurait appelé.

 

Même le si petit Dupont Aignan, avec ses 2 % peut s'avérer une force d'attraction.

 

Mais la plupart ne pourront même plus résister au trou noir FN qui les avalera. Sans consistance et sans autre rêve que de garder la place, les élus UMP devront composer.

Car, à l'heure actuelle, il n'y a rien que le système puisse proposer, seulement l'austérité sans fin ni but, et je peux citer Yann :

" Après l'élection du nouveau gounerneur de la France on devrait voir poindre des politiques de suppression du SMIC, en attendant la suppression de la sécurité sociale et des allocations chômage. Ces politiques aggraveront considérablement la crise économique, mais maintiendront l'euro à son niveau actuel et les intérêts de la finance seront sauvegardés. Du moins si quelques inconvénients politiques ne mettent pas fin aux calculs financiers comme cela fut le cas dans les années 30... "

 

Les Brics dont la croissance n'est due qu'à la mondialisation, vont s'effondrer eux aussi. L'heure sera bientôt au retour du national, camarade !

Je peux même dire mieux.

L'Argentine est en train de prouver que l'heure sera à la rupture "stalinienne". Staline ne s'intéressait véritablement, avant guerre, qu'à L'URSS, avec une inflexion "nationale-bolchévique", en rupture avec l'internationalisme affiché.

La nouvelle politique économique, dans un monde en faillite, aux ressources énergétiques amoindries, sera certainement un "national-industrialisme", axé, comme l'Argentine, sur des renationalisations.

 

l'Argentine, en rupture, évolue lentement vers une révolution totale, mais non-voulue à l'origine, simplement axée sur un gros bon sens, quasi paysan. On obéit, ou on fait obéir le monde économique. 

 

Il est clair, que dans le cas argentin, le monde économique désormais, obéit. D'ailleurs, un blog du monde salue la décision argentine. Mais il faut lire le blog comme un "anti-article".

Les autres chiens de garde, se gardent bien d'annoncer la croissance argentine, seul pays finalement, où le bon sens économique, au profit de la collectivité, n'ait pas totalement disparu.

 

Moi, je suggérerais à Cristina, d'envoyer les dirigeants de Repsol, au frais sur une mine d'uranium. C'est très tendance, mais peu utilisé -encore-.

Quand à l'expulsion de l'Argentine du G20, on ne peut que l'en féliciter. Le 15 avril 1912, des tas de gens auraient aimé être expulsé du Titanic, pour les canots de sauvetage...

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Politique
commenter cet article
23 avril 2012 1 23 /04 /avril /2012 06:54

Le résultat des présidentielles est éloquent.

 

Un Sarkozy encore assez haut, mais sans réserves de voix, un Hollande, qui lui peut compter sur de bons reports, et une poussée du FN qu'on ne peut ignorer.

Lors du dépouillement, d'ailleurs, il était savoureux de voir la tête de certains, décomposés, quand on a annoncé MLP à 30 %, première. (Enfin, dans mon  bureau de vote).

 

S'il y a toujours des surprises possibles, la montagne est fort haute pour Sarkozy.

Il demandait 3 débats, mais pourquoi Hollande ferait il ce cadeau ?

Il y en aura un, semble t'il, 4 jours avant l'échéance, trop tard pour changer quoi que ce soit, et Hollande n'a qu'à gérer une avance, inchangée depuis plus d'un an.

 

J'adresse, d'ailleurs, de sa part, tous ses remerciements à Nafissatou, qui a fait déraper je sais plus qui sur un préservatif usagé.

(Dans 10 ans, on demandera : "DSK, c'était qui ?").

 

Côté socialiste, tout le monde s'affiche content (Même Ségolène, légèrement crispée, qui, parait il, doit renouveler impérativement son mobilier, pour cause de casse d'usure anticipée.)

Pour JL Mélenchon, c'est un bon score, le meilleur depuis G. Marchais en 1981, qui lui, paraissait mauvais, mais il est loin, très loin de MLP.

Sans doute, fait il parti de ces candidats, qui retombent comme un soufflet après un premier souffle. Le Che était annoncé à 15 % en 2002, il fit 5.

 

La suite sera intéressante. Plus le poids du FN pèsera sur les élus locaux (droite), plus ils seront appelés à composer.

2007 aura été un accident dans la poussée FN, lente, mais régulière, qui semble prendre un nouveau souffle.

Sans doute, pour JMLP, 2007 était il le combat de trop. Il paraissait usé.

 

Il restera au probable prochain président l'heure de vérité. Gorbatchev est toujours issu du sérail.

Les vrais nazis sont ceux qui veulent appliquer une politique Hayek et Von Mises. Ils veulent supprimer le CDI, et faire, encore plus, du salaire, une "variable d'ajustement" (à la baisse).

Le choix sera donc simple. Les marchés, ou le peuple. Mais il est difficile, à long terme, de dissoudre le peuple.

 

Il reste donc étonnant de voir les candidats du consensus de Washington, encore à plus de 55 % des voix.

Sans doute, un effet de l'âge du corps électoral, dégagé des contraintes économiques par leurs pensions, sacralisés, ou leurs fonctions (fonctionnariales).

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Politique
commenter cet article
18 avril 2012 3 18 /04 /avril /2012 18:50

Les ex-ministres d'ouverture n'ont rien compris au film. Ils n'ont aucune importance. Un ministre d'ouverture :

- ça ne sert qu'une fois,

- c'est à jeter après usage, définition patenté du torche-cul.

Non, ce qui est intéressant, c'est de voir les rats quitter le navire. Ils indiquent qu'il est en train de couler.

 

Finalement, la présidentielle recéle peut être des surprises, et si le mouvements décrit, c'est à dire, un Hollande qui cannibalise mélenchon, un Sarkozy, lui, bouffé par MLP et très accessoirement par un NDA, indiquent des inflexions fortes.

Sans doute, le sort de NDA sera le plus intéressant. Isolé, il pourrait au lendemain d'une défaite sans appel de Sarkozy, voir se créer une vraie dynamique.

 

Si la droite néo-libérale est bien battue, il lui serait utile de faire un aggiornamento, sans doute que beaucoup ne feront pas, mais dont la question se posera pour beaucoup.

 

Pour F. Hollande, j'ai toujours dit qu'il fallait se méfier d'un type qui avait été secrétaire général d'un parti, dans une période trouble, et qu'il avait empêché d'exploser.

Depuis Joseph le grand, c'est une marotte de prendre le premier secrétaire pour un type sans importance, limite benêt. On voit par la suite, qu'on l'a bien mal jaugé... (Sauf pour les secrétaires généraux de l'UMP)...

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Politique
commenter cet article
12 avril 2012 4 12 /04 /avril /2012 11:25

Enfin, simplement dangereux pour la poltique menée jusqu'à présent, et les partis qui la supportent.

Notons, quand même, que le veau se porte bien, et que 33 % pour le Pasok et la Nouvelle démocratie en intentions de votes, c'est colossal pour les deux ramassis de (censuré) que ça constitue...

 

Les russes, eux, avaient éjecté Elstine de leurs préoccupations, et il était tombé à 1 % de popularité. Mais le peuple russe a toujours été politiquement mûr.

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Politique
commenter cet article
12 avril 2012 4 12 /04 /avril /2012 08:19

Je remercie l'internaute qui m'a signalé l'humour -involontaire- des hommes politiques :

 

"En France aussi, cela existe. Les députés voulaient l´interdire de vivre dans les camping plus de 3 mois."

Bon, comme on n'arrive pas à expulser ceux qui occupent sans titre, on va rire quand la justice aura à virer 70 000 à 120 000 personnes, et les services sociaux, à les prendre en charge.

 

Si beaucoup de maires justement laissaient faire, c'est qu'ils n'avaient pas de solutions de remplacement, à coût économique acceptable.

 

De plus, les gens qui habitent en "habitat mobile terrestre", c'est regroupé sous l'appelation "gens du voyage".

De plus, il sera très facile et peu coûteux à ces personnes d'acheter du terrain agricole et d'y installer leur habitat précaire.

 

Ils n'auront tout simplement pas les moyens d'appliquer la mesure. Quand aux vrais bidonvilles, c'est bizarre, on voit rarement les hommes politiques s'y pointer, et ils quand par hasard ils sont détruits, ils sont tout aussi vite remontés, au même endroit ou ailleurs.

 

 

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Politique
commenter cet article
9 avril 2012 1 09 /04 /avril /2012 19:41

La presse pravda est complétement siphonnée.

 

On veut nous faire pleurer sur F. Hardy, malade (j'espère qu'elle a droit à la classification en ALD, sinon, elle serait à la rue), et qui ne pourrait payer un nouvel ISF, avec "seulement" 150 000 euros de revenus par an... (et un patrimoine, à vue de nez, de 5 millions d'euros).

 

La majorité des français, avec leur revenu médians de 18 000 euros par an et pour 60 % d'entre eux, zéro de patrimoine, apprécieront.

D'ailleurs, ils apprécient déjà, les délices du serrage de ceinture...

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Politique
commenter cet article