Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 juin 2017 3 14 /06 /juin /2017 06:25

François B. Dit Monsieur "main propre", chargé d'une loi de moralisation est donc comme les autres.

 

Paradoxe des paradoxes, droit dans ses bottes depuis des années, on voit aussi qu'il avait quelques casseroles... Et que l'exemplarité réclamée à cors et à cris, c'était surtout pour les autres.
Mais, il est sûr qu'on n'atteint pas le sommet de l'affaire Penelope, qui elle, n'a visiblement jamais rien foutu.

On voit quand même transparaitre dans la presse quelques voix discordantes. Le "raz de marée", est un raz de marée de pacotilles, de 10 cm de haut.

LREM fait 7 323 026 voix, contre 8 928 779 pour le PS en 2012, et 11 860 600 voix pour l'UMP et consorts en 2007.

On arrivera bientôt au vote du "bourg pourri", si bien décrit dans "vipère noire", où un seul électeur, élit le député. Bien sûr, dans vipère noire, Baldrick se trompe de bulletin. Mais une chose est sûr, comme dans la série 3, nous aurons de la pisse à boire. Et les Baldricks sont encore relativement nombreux...

D'ailleurs, visiblement, les Baldricks se sont multipliées. Vous pouvez, et vous devez, bien entendu, acquérir à coût très modique, la totalité de la série, vous marrez un brin, et faire la comparaison.

De plus, il est une constante, depuis la "chambre introuvable", de 1815, que les "chambres introuvables", sont synonymes de catastrophes.

" Enfin, ce sont, en grande majorité, des hommes nouveaux dans la politique : seuls 61 ont siégé dans de précédentes assemblées. Ce sont autant de caractéristiques qui expliquent l’impulsivité et la maladresse de cette chambre. "

" elle ne compte que 45 sexagénaires, et 130 députés ont moins de 45 ans ".
Le politicien madré a ses défauts, mais aussi ses qualités : le sens des limites à ne pas franchir.

Avec 15 % et des poussières des électeurs, cadres et retraités, en majorité, on voit l'inexistence de la légitimité de la chambre en gestation, du moins, si le deuxième tour confirme le premier.

Les français joueraient ils donc la politique du pire ? Mais il est certain qu'on assiste à un phénomène très intéressant : le retrait de la croyance en le système. C'est pire que tout.

Bref, si certains ne croient plus aux mouvements collectifs, cela en est bien un. Un qui annonce le pire.

Nouvelle vague ? Oui, mais celle des années 1960 (ahhh, mon enfance). Pas celle d'avenir. Je crains que celle d'avenir ressemble à d'autres choses.

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Politique
commenter cet article

commentaires

EnPassant 15/06/2017 11:59

texte et commentaires à lire
http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2017/06/15/20002-20170615ARTFIG00009-les-independants-et-autoentrepreneurs-veulent-aussi-avoir-droit-a-l-assurance-chomage.php

Intéressant
http://www.lefigaro.fr/conso/2017/06/15/20010-20170615ARTFIG00016-la-region-ile-de-france-toujours-plus-gourmande-en-electricite.php
"... Cette progression n'empêche pas que la production francilienne recouvre seulement 5% des besoins de la consommation électrique régionale...."

et pour "rire ou pleurer"
http://www.courrierinternational.com/article/vu-de-suisse-une-semaine-regarder-la-fange-televisuelle-francaise

Raleur !! 15/06/2017 16:50

En 1995 j'ai cessé volontairement mon activité independante apres 5 ans de galere. Je me suis reinscrit à l'anpe et au assedic et j'ai reçu la reponse suivante : " bien que possedant un reliquat de droit vous n'avez droit à rien "
Et on s'etonne que ces fainiants de chomeurs préferent épuiser leur droits plutot que plonger dans la galere de l'entreprise et se soumettre au racket du rsi ??????

Pour ceux qui voudrait creer leur boite, un conseil : "cassez vous une jambe cela vous coutera moins cher, de plus il y a des moyens plus rapides pour se ruiner "

Bruno 15/06/2017 09:31

Bonjour,

Voici un petit florilège concocté par Eric Verhaeghe des plus mauvaises interventions de candidats En Marche. J'ai un petit faible pour la rencontre entre Danielle Simonnet (France Insoumise) et son adversaire LREM, ne serait-ce que parce qu'elle a lieu dans ma circonscription. Il faut avoir que le candidat LREM a obtenu deux fois plus de voix au premier tour que la candidate FI. Petit constat personnel : quand je suis allé voter dimanche matin dernier, il n'y avait quasiment que des retraités dans le bureau de vote.

Sinon, je me suis fait récemment la réflexion suivante : quand j'étais gamin dans les années 1970 et 1980, je rencontrais encore beaucoup de gens qui avaient connu la Seconde Guerre Mondiale et la reconstruction, et qui avait donc en tête que le confort dont nous disposons aujourd'hui est récent et fragile. Le temps passant, cette mémoire des temps difficiles me semble aujourd'hui avoir disparu dans la tête de la plupart des gens, qui pensent que leur mode de vie peut se perpétuer.

Dans ce contexte, le vote Macron me semble une ultime tentative de la part de ses électeurs de maintenir le statu-quo malgré les signes de dégradation de la situation. Par exemple, à Paris, à la limite des 11e et 20e arrondissements où la confrontation entre les candidats FI et LREM a été tournée (métro Alexandre Dumas), la mendicité a explosé ces dernières années.

Ercole 15/06/2017 19:22

Je pense exactement la même chose : ma première voiture j'ai bossé 2 mois à l'usine et puis 15 jours de vendanges et je l'ai gardée 3 ans, pas un pet sur la carosserie... J'ai filé une voiture à ma nièce il y a 2 mois, déja 2 séjours chez le garagistes et défoncée de tous les côtés !!! Bien sur j'ai été jeune et un peu foufou, mais la bagnole m'avait couté en heures à la chaine et en grappes coupées...

Ce côté "on est dans l'abondance quoiqu'il advienne", le "progrès" et tous ces enfumages me paraissent des folies... Plus dure sera la chute...

Dimezanov 15/06/2017 06:56

Plus En Marche occupera tous les sièges avec une participation minuscule, plus Macron sera vite en difficulté. Donnons-lui sa victoire à la Pyrrhus.

Dimezanov 15/06/2017 06:54

Dimanche, ne votez pas.
Rien ne peut être fait électoralement parlant contre la majorité présidentielle sinon s' abstenir.

dizemanov 15/06/2017 11:51

et puis c'est dans les vagues énormes que naissent les fissures, les dislocations, les scissions, les frondeurs, les purges .... le premier résultat de la vague EM sera la purge anti-Bayrou qui va se faire jeter comme un kleenex usagé ... et, compte tenu du caractère mégalo de EM le reste va suivre .... pas mal non ?

dizemanov 15/06/2017 11:47

Cher Horzabky je reconnait que c'est affaire de cas d'espèce, s'il y a un espoir raisonnable de faire passer FI ou FN d'accord, mais regarde chez moi :
M. Christophe CASTANER REM 14 957 voix 22,90% 44,04%
M. Léo WALTER FI 5 622 voix 8,61 % 16,55 %
M. Christian GIRARD FN 4 611 voix 7,06 % 13,58 %

http://elections.interieur.gouv.fr/legislatives-2017/004/C200402.html

que veux tu faire avec un score pareil ... c'est foutu ... reste plus que l'abstention ...

Horzabky 15/06/2017 09:13

Et donner à Macron l'impression qu'il n'y a plus personne en face de lui ? Il aura beau jeu de dire : "La grande majorité des Français qui ont voté sont de mon côté. Les autres s'en foutent, puisqu'ils sont restés chez eux. C'est leur problème. Mais qu'ils ne viennent pas se plaindre lorsque ça ira mal."

S'abstenir, c'est voter pour le pouvoir en place.

BA 15/06/2017 02:09

Assistants parlementaires : ces témoignages qui accusent le MoDem.

Alors que François Bayrou présente ce mercredi le projet de loi de moralisation de la vie publique en conseil des ministres, le dossier de l'affaire des assistants parlementaires du MoDem s'épaissit de jour en jour. 

"J'imaginais bien qu'il y en avait d'autres": Corinne Lepage, au MoDem de 2007 à 2010, avait la première accusé le parti de François Bayrou de rémunérer ses salariés grâce à des emplois fictifs d'assistants parlementaires d'eurodéputés. Ce mercredi sur BFMTV, l'ancienne ministre de l'Environnement ne semble pas surprise par l'ampleur prise par l'affaire.

C'est que le MoDem ressemble de plus en plus à une forteresse assiégée : c'est désormais la secrétaire particulière de François Bayrou, Karine Aouadj, qui est au cœur de la polémique. L'ancienne collaboratrice du garde des Sceaux était embauchée comme assistante parlementaire à temps partiel de deux eurodéputées du MoDem, Claire Gibault puis Marielle de Sarnez, actuelle ministre des Affaires européennes. Deux contrats qui pourraient être des emplois de complaisance.

Les nouveaux éléments portés à la connaissance du public par le Canard enchaîné ce mercredi grossissent l'épineux dossier des assistants parlementaires du MoDem, dont la justice s'est saisie vendredi dernier. Le cas de Karine Aouadj s'ajoute à celui de Matthieu Lamarre, ex-salarié du MoDem, qui a signalé son cas au parquet de Paris la semaine dernière. Selon cet ancien collaborateur, aujourd'hui conseiller presse d'Anne Hidalgo, il aurait bénéficié d'une rémunération du Parlement européen entre 2010 et 2011 pour son travail au sein du parti. 

En déplacement dans le Pas-de-Calais, François Bayrou botte en touche :
"Il y a une enquête et l’enquête établira les faits. Et je sais, moi, pour avoir confiance dans les magistrats et pour savoir la réalité de ces choses, qu’il n’y aura aucun problème pour que les magistrats disent ce qu’il en est. Je suis sûr de l'issue et des preuves qui seront immanquablement apportées."
Selon franceinfo - que le garde des Sceaux a contacté au sujet d'une enquête sur le sujet - il ne s'agirait pas d'un cas isolé, mais bien d'un "système" de financement des salaires du MoDem par les rémunérations d'assistants parlementaires. Sur la période 2009-2014, une dizaine de salariés du siège du parti étaient parallèlement collaborateurs des députés européens du parti centriste. Cependant, rien ne prouve pour l'heure que ces emplois aient été fictifs. 
Dans un livre paru en 2014, l'ex députée européenne Corinne Lepage écrivait :

"C’est ainsi que des assistants parlementaires servent en réalité le parti politique, et non le parlementaire… Lorsque j’ai été élue au Parlement européen en 2009, le MoDem avait exigé de moi qu’un de mes assistants parlementaires travaille au siège parisien. J’ai refusé, en indiquant que cela me paraissait d’une part contraire aux règles européennes, et d’autre part illégal. Le MoDem n’a pas osé insister mais mes collègues ont été contraints de satisfaire à cette exigence. Ainsi, durant cinq ans, la secrétaire particulière de François Bayrou a été payée… par l’enveloppe d’assistance parlementaire de Marielle de Sarnez, sur fonds européens."

Alors que la loi de moralisation de la vie politique, portée par François Bayrou, est examinée ce mercredi matin en conseil des ministres, la situation politique d'un garde des Sceaux, président d'un parti mis en cause dans une affaire d'emplois fictifs, pourrait rapidement devenir intenable pour l'exécutif.

http://www.bfmtv.com/politique/assistants-parlementaires-ces-temoignages-qui-accusent-le-modem-1185785.html

Horzabky 14/06/2017 22:52

On verra bien si Bayrou est encore ministre la semaine prochaine... S'il ne l'est plus, sa carrière politique est ter-mi-née, comme celle de Fillon, Valls, etc... Le PS est en coma dépassé, LR et le FN sont KO debout, FI est sonnée mais encore vaillante. Macron a au moins réussi à obliger tout le monde à se démasquer. Il n'y a plus de droite et de gauche en France, et seulement deux vrais partis : les pro-Macron et les anti-Macron.

Dimanche, pour la première fois de ma vie, je vais voter à gauche. À soixante ans, ça fait mal quelque part, comme dirait La Gaule. Dans ma circonscription, je n'ai pas le choix, le candidat d'En Marche ne m'inspire pas du tout :
https://fr-fr.facebook.com/patriceanato16

On notera le vague des emplois successifs de M. Anato... Il a quand même fait 40% des voix au premier tour, la candidate mélenchoniste, qui l'affrontera au 2e tour, n'a fait que 16%.

Hier j'ai discuté avec un macroniste. Haut fonctionnaire à la retraite, propriétaire d'une grande maison en Région Parisienne et de deux résidences secondaires, dont une sur la Côte d'Azur. Il vote Macron parce que les taxis sont trop chers, vive Uber, et il y a trop de fonctionnaires. Que les chauffeurs d'Uber soient payés à coup de lance-pierre et privés de couverture sociale lui est totalement indifférent. Il pense aussi que les jeunes qui font petit boulot après petit boulot sont des "parasites du système", et que Mélenchon est un dangereux marxiste. Bien sûr, il a toujours été de gauche. Tous ses amis sont socialistes, et il a toujours eu des mots très durs envers le FN.

Que dire ? Lorsque le gâteau rétrécit, les égoïsmes se révèlent. Le macroniste dont je viens de parler sait que Macron baissera sa retraite de 10%, mais il pense que c'est un mal nécessaire pour relancer l'économie. C'est triste à dire, mais je ne suis même pas sûr qu'il soit un cas extrême chez les macronistes.

Dimanche, je vais dédier mon vote aux 7% d'électeurs de Mélenchon qui ont voté Marine au 2e tour. Il faut savoir renvoyer l'ascenseur...

La France est en train de crever parce qu'elle le mérite. Nous n'aurons pas un Poutine pour nous sauver parce qu'il n'y a plus de peuple français à sauver, il suffit de se promener dans les rues de nos grandes villes pour le voir, par exemple à l'heure de la sortie des écoles. Il m'arrive de penser à la question de Michel Drac : à quoi ça ressemblera, d'être un Français après la France ? Nous serons comme les petits vieux qui rasent les murs dans les cités où ils sont les derniers blancs…

Je pensais que les saboteurs qui semblent se multiplier aux États-Unis étaient des petits blancs en colère, mais non, apparemment ce sont des types de gauche, comme Seth Rich, ou des allumé(e)s pro-islamistes comme Reality Winner.

Ce qui se passe aux États-Unis en ce moment est d'ailleurs intéressant. Les tentatives pour faire destituer Trump, c'est une révolte de l'État Profond (CIA, FBI, etc etc) contre l'État Légal (représenté par Trump, président élu). Ils ne se cachent même plus...

EnPassant 14/06/2017 21:45

Pendant ce temps de Bel gueule trove décidèment que certains laquais ne sont pas assez obséquieux envers son auguste et jupitérienne personne

https://francais.rt.com/france/39713-agence-ruptly-plus-bienvenue-elysee-macron-presse

Polonium, l'émission de Natacha Polony éjectée de Paris Première
https://www.youtube.com/watch?v=UJ-NdGBNnDw

https://francais.rt.com/france/39728-ministere-retire-plainte-pour-recel-code-travail

https://francais.rt.com/france/39698-apres-macron-mania-presse-rapports-macron-liberation

La Gaule 14/06/2017 13:16

Oui. Là, PR a raison.
C'est la désaffection pour le système qui est la clé du résultat final de cette séquence électorale, objectivement calamiteux pour tout ce qu'il annonce.
Certains ici (Feelgood) s'interrogent sur le fait que personne parmi nous (personne sur le plan général en fait) n'aurait pensé à un tel résultat.
C'est que Juin 2017 aura été le point d'aboutissement de deux processus dont l'un venait de très loin, alors que l'autre est intervenu de manière brutale voire purement conjoncturelle.

Le long processus est la décomposition culturelle qui affecte notre société (mais il s'agit d'un processus général à tout l'occident) depuis bien longtemps et qui s'accélère sans cesse à la faveur des impasses de ce que l'on a nommé la mondialisation.
Cette décomposition implique de manière symptomatique la mort des grandes idéologies qui ont structuré notre vie politique depuis au moins deux siècles et de toute les organisations qui s'appuyaient sur elles, a commencer par les partis politiques, mais sans épargner non plus le cœur même du système que constitue l'état.
Processus parfaitement identifié par l'analyste Youssef Hindi, que j'aime citer parce qu'il est fort bien placé, en tant que musulman, pour désigner ce que cela implique en fait de guerre civile dans la tête de certains apprentis sorciers cinglés, lesquels rêvent de donner le coup de grâce à l'état nation.

http://www.geopolintel.fr/article1980.html
http://www.geopolintel.fr/article1982.html

J'en profite au passage pour reposer un éternel point de désaccord avec PR, lorsqu'il évoque les cinq stades présumés de l'effondrement selon Dimitri Orloff.
L'effondrement culturel n'est pas pour moi l'aboutissement de tous les autres, mais leur préalable obligé, la chambre d'échos qui va amplifier toutes les impasses et tous les éboulements de l'ordre matériel.

Le processus fortuit, celui que personne n'a vu venir, dérive du précédent sans qu'il soit prévisible pour autant. C'est la falaise de Sénèque psychologique, le point de décrochage où le corps social abandonne brutalement ses anciennes références pour basculer dans l'inconnu.
Tout un tas de circonstances ont amené ce point de chute, mais qui, je le répète, ne pouvait qu'être appréciées après coup.
Le « trop c'est trop » de la propagande médiatique en faveur d'un seul mouvement, du tissu cousu de fil blanc des « affaires » tout autant en faveur des mêmes, des bizarreries procédurales autour des scrutins, le tout donnant de plus en plus l'impression que tout était arrangé d'avance..
Mais le cygne noir (n'en déplaise à PR) aura bien été le débat calamiteux de Marine Le Pen, et pas seulement au niveau des millions d'électeurs du FN qui se sont sentis lâchés en rase campagne. Du côté des mécontents républicains et « mélenchoniens » aussi l'effet aura été moralement désastreux.
« Tout ça pour ça ». Ce constat aura consciemment ou inconsciemment rongé les innombrables caboches abasourdies d'électeurs anti-systèmes mais hostiles au FN.
Ceux qui ont tout d'un coup réalisé que le grand barnum anti fasciste auquel ils étaient régulièrement convoqués depuis des décennies se réduisait à cette inoffensive petite bonne femme.
Eux aussi se sont sentis cocus, une étape parmi d'autres avant la dépression et le rejet.

Nous n'avons pas vu venir l'accident parce que nous étions fascinés par une ligne droite sur laquelle s'étirait le temps long -lequel pensions-nous, nous laissait encore toute latitude d'analyser la progression des choses.
Les plus férus de notre bord -de Soral à Drac en passant par Rougeyron et bien d'autres- sont tombés là-dedans.
Le pire est que je suis persuadé que l'écrasante majorité des gens du camp de Mac Aron ne rêvait pas non plus d'une telle « divine surprise » pour reprendre une analogie historique qui à moi me saute aux yeux.
Il convient d'ailleurs ici de ne pas attribuer plus de machiavélisme et d'intelligence manœuvrière à ceux-là, un exercice masochiste auquel se livre beaucoup trop de monde en ce moment.
En langage trivial, ils ont surtout eu le cul bordé de nouilles. Tout simplement. Laissons les donc se prendre pour des génies sur ce coup là, cela pourra toujours servir.

(l'incompétence crasse de beaucoup de nouveaux arrivants éclabousse déjà l'écran -dire qu'ils ont ricané grassement sur celle de Marine Le Pen- et cela n'est qu'un début).
https://francais.rt.com/opinions/39648-ils-nous-preparent-tres-grave-crise-politique

Moi, je suis comme tout le monde. J'ai souvent évoqué la possibilité d'un nouveau Juin 1940 mais sans imaginer qu'elle pouvait aussi arriver de manière symbolique, sous cette forme là dont le résultat nous sidère et nous laisse pantois, pauvres ratiocineurs bardés des certitudes du passé que nous sommes.

Je cite pour conclure la dernière vidéo de Vernochet et Hindi, mais dans le but paradoxal d'inviter plus que jamais à nous méfier des illusions de la connaissance livresque.

https://www.egaliteetreconciliation.fr/Legislatives-un-braquage-institutionnel-46228.html

Il n'y a pas d'effondrement économique en cours qui nous donnerait inéluctablement raison au final et nous serait tout aussi inévitablement favorable.
Nous avons tous été à titre divers incroyablement naïfs à ce niveau -et il semble que cela continue si j'en juge par certaines interventions.
Il est évident par exemple que le recyclage de l'état d'urgence en loi commune va servir en premier lieu à passer en force sur tous les plans contre l'électorat rétif aux « réformes ».
Avant de chanter à l'ivresse heureuse du lendemain effondré, il faut prendre cette bataille perdue pour ce qu'elle est : un désastre politique qui a peu de précédent.
Rien n'empêche plus l'Europe de dériver vers sa pente naturelle que nous redoutions, celle d'une dictature molle entre deux coups de bâtons, et financée par ceux-là même que l'on travaille à faire disparaître.
Et nos adversaires, s'il ne sont pas des génies, ont désormais des gros bâtons à disposition.

logique 14/06/2017 10:43

Se qui me semble le plus embarrassant c'est que la politique française est morte. La gauche et la droite on fusionné, si ça c'est pas financier, en un nouveaux monstres le LREM.
Moi se que je trouve bizarre dans toutes les analyses c'est qu'a aucun moment on se demande pourquoi il y a eu autant d'abstentions et quelle peut donc bien être la cause d'une abstention en augmentation au législative, voire fiche wiki :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Abstention_%C3%A9lectorale_en_France

C'est une question qui me semble pourtant centrale et aucun analyste politique n'y réponds ou alors vite fait avant de passer a autre chose. Pourtant se détail qu'est l'abstentionnisme en est arrivé a être majoritaire. C'est a dire que plus de la majorité des électeurs ne vont même plus voter alors que c'est pourtant un droit que pourrait nous envier un grand nombres de pays sur cette planète. Puisque c'est la seul fois ou on demande son avis au peuple. Plutôt que son envie, on lui demande de faire un choix.
Pourtant le résultat de se choix au fils de la dégradation économique et social de notre pays et de plus en plus boudé.
Qu'est ce qui peut bien être la cause de cette bouderie de la part de plus en plus d'électeurs.

Chacun a sa propre petite idée. Pour certain c'est une lute des classes, pour d'autre les abstentionniste sont des idiots, pour d'autres il sont trop incultes exct ....

Alors que pour moi la cause me semble beaucoup simpliste et intelligente. A quoi bon voter pour une bande de menteurs qui de toute façon, une fois au pouvoir, ne feront absolument rien de se pourquoi il on été élu. Au bon d'une trentaine d'années de plus en plus de personnes s'en sont rendu compte. C'est en tout cas se que montre les chiffres. L'abstention ne cesse de croitre aux fil des élections.

Certains pourront argumenter que c'est parce qu'il ne vote pas que les menteurs se retrouve élu. Hors c'est absolument faux puisque depuis presque 30 la politique française ne cesse d'alterner entre droite et socialisme. Et malgré cette tentative de changer de choix d'une élection a l'autre. les électeurs sont toujours déçus des politiciens élu. A part une toute petite minorité de non productif. Le parasite est toujours comptant de se qu'il reçois a ne rien faire. Même si il aimerais bien en avoir toujours plus.

Perso je vote régulièrement, sauf se coup çi, petit problème de dos. Mais je pense que prendre les abstentionniste pour des idiots est en fait une idiotie. Puisque d'un certains point de vue se sont eux qui ont raisons. Pourquoi voter des des types qui de toutes façon ne pensent même pas a nous ou alors sous le pseudonyme de sans dent, de raciste, d'illettrés et j'en passe.

Je pense quand même que les vrais idiots se sont les votants, même j'en fait partie. Oui nous on veut encore croire et espérer que le prochain aura l'intelligence de trouver les bonnes solutions pour améliorer la condition de vie du peuple et de l'état dont il a la gestion. Mais a chaque fois il faut avoué que seul un tout petit pourcentage de la population est vraiment satisfaite.

Maintenant que le mécanisme de l'abstention semble être un peut plus précis. A savoir les déceptions des électeur face a une classe d'élus plus menteur que des arracheur de dents. On peut comprendre qu'a un moment a quoi cela peut bien servir d'aller voter. Pas que j'ai franchi au législative, puisque la ou je vote, je savais que me déplacer ne changerais rien au résultat. C'est d'ailleurs pour cela qu'au élection présidentiel il y a plus de votant, ils espèrent encore :)) :)).

Donc se on prends en compte mon analyse et que l'on considère que nos politiciens en on déduit la même chose. Pourquoi ne font'il pas en sorte que les gens ailles voter en respectant leurs programmes ? Tout simplement parcequ'il se foutent pas mal de leurs électeurs. Je dirais même qu'il s'en foutent carrément. Le peuple n'est là que pour travailler et payer. Les riches en ayant marre de payer pour les pauvres. Ils sont de plus en plus nombreux est cela coute de plus en plus cher !

Le changement ne peut passer que par une période douloureuse ou choc émotionnel, il en va des hommes comme des nations et des civilisations. Le vrai objectif du peuple devrait donc être de faire en sorte que cette période douloureuse arrive le plus rapidement possible. Afin que les choses puissent changer.

Continuer a voter pour des types qui se foutent ouvertement d'eux n'a vraiment pas de sens. Le jour on les législatives feront 70% d'abstention. A mon avis cela va être chaud. Je ne sais pas si je le verrais mais je pense que il auront fait sauté la banques bien avant.

M'enfin pour ceux qui ne veulent plus voter. Je ne leur dirais pas de ne pas le faire, nous sommes encore dans un pays ou nous n'y sommes pas obligé. Je leur dirais juste de voter blanc. De faire au moins l'effort de se déplacer.

Parce que lorsqu'il y aura 55% de bulletin blanc. Là c'est l'échec des élections d'un point de vue légale.

dizemanov 14/06/2017 10:34

Sa Majesté est fâchée et le fait savoir :
«François Bayrou fait de la vielle politique, et le Président n'aime pas ça»

http://www.rtl.fr/actu/politique/l-elysee-n-exclut-pas-de-remplacer-francois-bayrou-7788962151

... bref, à se pisser dessus de rire !

Three piglets 14/06/2017 10:06

Le retrait collectif de cette mascarade est un pas en avant. On ne fait pas disparaitre un système de domination en le combattant. Mais en le laissant tomber. Le combattre, c'est lui donner de l'energie. Ne pas l'alimenter. Premier pas de la secession factuelle.

Présentation

compteur

Recherche

Catégories