Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Du politique, de l'économie, de l'effondrement...

15 Mars 2016 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Politique

J'ai vu quelque part que Marion Maréchal Le Pen, voulait l'alliance avec certains hommes politiques LR. Visiblement, elle n'a pas compris son époque.

Un parti protestataire qui s'allie avec un autre parti risque d'être entraîné dans sa chute. C'est l'alliance du pur sang avec le cheval de labour, et même pire que cela, l'alliance du jeune étalon et de la vieille carne en train de mourir. Le jeune étalon n'entraînera pas la carriole, il sera stoppé par la mort de la vieille carne.

Il suffit, pour un parti protestataire, de se laisser porter par le tapis roulant du passage des vaches grasses aux vaches maigres, puis, aux vaches rachitiques, puis aux vaches mortes. ça, ça va ramener du monde, et comme les prouvent les performances de Sanders et de Trump, qui se répercuteront aussi en Europe, qui s'y répercutent déjà.

La vieille classe politique entraîne rejet, dégoût, on ne l'entend plus. Le discours bien pensant, politiquement correct, non seulement devient lui aussi inaudible, mais repoussoir. Le dogme est de plus en plus rejeté, et de plus en plus entraîne l'hostilité, jusqu'au jour au l'hostilité passera du stade de la parole, à celui des actes.

L'antifasciste (de plus en plus rare) est de plus en plus assimilé à un vieux con, avant on se taisait, jusqu'au jour où on lui réplique, jusqu'au jour où le mince vernis de civilisation craquera.

Le totalitarisme actuel n'est pas négociable, ni amendable, il doit périr. Il va périr.

La percolation ou migration des électeurs, est un phénomène lent, mais qui a notablement évolué avec un FN a 30 %, mais qui ne pourra que s'accélérer, avec la hausse du nombre d'exclus.

LE FAIT INCONTOURNABLE AUX USA, C'EST 100 MILLIONS ET PLUS DE NON EMPLOYES.

ET LE PROBLEME EST LE MEME AILLEURS.


La vache maigre, de plus en plus rachitique, elle, voit arriver des migrants, et un marché de l'emploi pour lesquels ils sont inadaptés, pour le moins, qui les rejettera toujours.
Et pour cause, au moment de la robolution, même ceux en place seront sabrés à qui mieux mieux. Alors, s'insérer...

Un robot coûte le prix d'un salarié sur un an. Le robot peut travailler 24h/24, 7Jours/7, a un coût ridicule, quelques centaines d'euros d'électricité, de pièces et de fournitures.

La violence de l'ajustement sera telle qu'il n'y a aucune chance que l'humain s'adapte.

En Chine, on en est aux années 1950/1960 en Europe avec les mines de charbon. Les charbonniers, entreprises zombies, qui ne vivaient que de subventions largement accordées par les autorités locales pour assurer la paix sociale sont sur la sellette.

Là aussi, c'est la même problématique. La plupart ne retrouveront jamais d'emplois. Le niveau d'étude est bas, le débouché inexistant, et comme ailleurs, les entreprises chinoises les plus en pointes robolutisent tant qu'elles savent en faire. Là aussi, c'est plus simple de gérer 30 employés que 300.

Alors, prenons la loi travail à l'envers. Pourquoi brider les indemnités ? Et vouloir la régression comme norme ? Les gens restant employés devront avoir un haut niveau de compétences. On ne pourra pas les traiter comme des chaussettes.

Le problème des mineurs chinois est pire encore. Dans les années 1960, la quantité de pétrole disponible augmentait de 6.9 %. Aujourd'hui, le charbon EST la premières source d'énergie en Chine, et le pétrole n'est pas en quantité pour le switcher.

Dans ce contexte, très lourd, socialement et économiquement, on voit mal des gens surchauffés, rejeter des candidats, parce qu'ils ne sont pas polis, disent des gros mots, ou ont des mauvaises manières. C'est le degré zéro de la critique politique.

Etonnantes primaires US, surtout républicaines, ou le premier en course est un batteur d'estrade, et le second, un homme haï universellement dans le parti. Reste t'il la "solution" JFK ? Sans doute même pas, ou même plus. Cette "solution", entrainerait sans doute aucun la dissolution du pays. Les gens qui ne pourront plus voter Trump pour se défouler, risquent d'avoir des réactions plus violentes encore.

Les gens ne sont pas idiots. Ils votent justement pour ces gens, PARCE QUE ils ne sont pas polis, PARCE QUE ils sont grossiers, PARCE QUE, ils ont des mauvaises manières, PARCE QUE on sait qu'ils sont haïs.

Quand à l'état de la démocratie ? Voyez le 16° arrondissement, si politiquement correct. Ils ne veulent pas de chances, pardon de migrants chez eux, mais la mairie a eu une concertation quand même, d'un genre étrange. Elle a décidé, puis a fait une réunion de béni-oui-oui.

Et la réaction est sans appel :

" J’ai voté Hidalgo, Mais ce site pour SDF va faire tomber le prix de mon appartement."

A l'heure où la BCE injecte 80 milliards par mois pour "sauver l'économie", les biffins réapparus n'ont jamais été aussi nombreux...

Si cela n'est pas un effondrement de civilisation, cela y ressemble beaucoup. Les remontées de mortalités en France et en Italie, indiquent une vraie crise, plus profonde qu'une crise économique.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
illustration d'un début de "course" aux ressources alimentaires ???...... "les bateaux chinois, en particulier, multiplient les pêches au long cours, très loin de leurs ports d’attache, afin de répondre à la demande croissante des consommateurs."
http://www.lemonde.fr/international/article/2016/03/16/les-gardes-cotes-argentins-coulent-un-navire-de-peche-chinois_4883776_3210.html#vCp15jZPXrt3BJhK.99
Répondre
D
Encore une fois, chaque jour où on croit avoir touché le fond, cela continue.....
Qu'est-ce qu'on se marre!
http://www.actu-environnement.com/ae/news/nucleaire-fiabilite-degradee-groupes-electrogenes-edf-26411.php4
Répondre
C
Bravo, bien vu cette image des vaches maigres,rachitiques et mortes...
On en arrive à espérer quelque sortie violente, le "Système" n'est plus réformable, il n'y a plus de collectif, meme pas de collectif de lutte.(je suis un vieux libertaire)
L'Europe coule,et croule sous l'argent pourtant.....C'est juste qu il ne circule que dans un sens.
Alors,Vive la mort" et banco à la roulette. Russe.
Répondre
D
Hier, on votait dans trois circonscriptions tenues par la Droite, dans l’Aisne, le Nord et les Yvelines.

La participation a été très faible, et – curieusement – à minuit pass’, il était impossible de trouver les chiffres précis de l’abstention. En gros, on est entre 20 à 30% de votants. Mêmes pour des partielles, on bat les records… Pourtant, on nous a assez seriné depuis des mois sur l’attachement à la République et patin-couffin…

Donc, on va regarder les chiffres, mais il faudra chaque fois faire le ratio, en moyenne de 25%.

Dans le Nord, le candidat Les Rép’ Vincent Ledoux arrive en tête, avec 46,84 % des voix. Il affrontera au second tour la FN Virginie Rosez, 25,22 % des voix. Le socialiste Alain Mezrag est à 11,24 %, contre un score de 30,77 % en 2012.

Dans l’Aisne, chez Xavier Bertrand, le candidat Les Rep’ Julien Dive est à 36,28 %, suivi du Front National à 28,79 %, et de la PS Anne Ferreira à 15,69%, contre 35,47 % en 2012.

Dans les Yvelines, où était élue Valérie Pécresse, le candidat Les Rep’ Pascal Thévenot est à 46,05 %, devant le PS Tristan Jacques à 12,98 % et le FN à 9,38 % des voix.

Donc, pour le PS : 11,24 %, 15,69% et 12,98 %. Avec le ratio – 75% d’abstention – on se situe entre 3 et 4% des électeurs.
Répondre