Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 août 2016 4 04 /08 /août /2016 06:43

... Se cachent pour mourir...

Donc, le Monde fait dans le Patrickreymond, sans respecter le copyright.
Pour ce qui est des bétonneurs, c'était l'idéal. L'installation jetable et jamais réutilisée.

Ils en redemandent. Avec insistance. Mais ceci en réalité s'est généralisé à toute la société. Combien de fois voit on toujours les mêmes rues en travaux, au gré des changements de municipalités ?
Et, en fin de compte, avec l'investissement massue : "c'est pour faire beau", ou "c'était pas beau". Avec, bien sûr, l'impasse sur le coût.

Retour sur investissement : zéro.

Pour ce qui est du reste, notamment Grenoble, la ville traine les JO de 68 comme un boulet depuis. D'ailleurs la majorité des installations "utiles", sont simplement, les logements que ça a fait pousser de terre, à une époque où ils étaient demandés.

Mais comme ils ont été bâtis à l'époque des poubelles énergétiques. Et puis après, il faut les entretenir, et leur donner une vocation. Vocation qui se révèle, en réalité, déficitaire, toujours, et pas qu'un peu, et les budgets d'entretiens finissent de tuer les finances locales, qu'elles soient étatiques, ou pas.

Donc, pour aller au bout de la logique, on sauvegarde quelques installations, et on lourde les autres. Pour faire quelques économies sur des dépenses en inflations. Surtout que le pouvoir central a une furieuse tendance, à laisser complétement tomber les locaux, quand la lumière s'éteint.


LA différence, avec les JO de l'antiquité, dont on peut admirer les ruines, c'est que ces JO étaient toujours au même endroit, et ont duré très longtemps, plus d'un millénaire, et le nombre d'épreuves n'était pas en inflation constante. Et seul le premier était récompensé.

Aujourd'hui, c'est devenu un objet délice des bétonneurs locaux, ou pas. Et l'inflation des épreuves, aussi. Avec des athlètes emmerdants exigeants, qui veulent toujours le mieux pour leurs exploits. Rien n'est trop beau pour ces secondes de podium.

Bien entendu, la raréfaction des ressources fossiles fait que le coût de ces installations est en inflation constante. Et le retour sur investissement, inexistant le plus souvent.

En réalité, un clou chasse l'autre. Toutes les villes accueillants les jeux sont déjà très connues et surchargées de touristes. SI les spectateurs viennent, les autres, ne viennent plus. Effet d'éviction. Londres, ou Pékin, ne sont ils pas sempiternellement embouteillés ???

Pourquoi, donc, cet engouement ? D'abord, par le panem et le circenses, ensuite chaque fédération sportive veut la consécration des jeux, ensuite, on bétonne.

Résultats, quand on bétonne plus, ou qu'on bétonne simplement un peu moins, comme en Chine, ça risque de détonner.

Produire du charbon et de l'acier, c'est bien, mais ça sert à quoi ? En gros, le plus gros consommateur d'acier, c'est le bâtiment. On a beau avoir des centaines de millions de chinois, ça manque pour occuper tous les bâtiments construits, et surtout, coûteusement construits, et en plus, construits n'importe où.

D'ailleurs, visiblement, l'industrie chinoise se porte on ne peut plus mal... Et encore, on ne parle que de ces paramètres complétement débiles, qui ne veulent rien dire. Même eux, on n'arrive plus à leur faire avouer sous la torture, la moindre croissance...

les seules productions acier et charbon, indique une crise profonde en Chine. La raison en est la défaillance des débouchés, et le syndrome qui a atteint l'occident au début des années 1970, se montre ici à l'oeuvre. A une puissance 10. Et encore, la production est ici, souvent stockée...

1200 Millions de tonnes de capacités, 800 de production,

C'est le syndrome JO, où il faut bâtir pour bâtir, et après ???

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Sclavus 09/08/2016 13:56

Pour Simon de Montfort j'étais certain qu'il avait bien prononcé ça ; et ça me parait logique aussi vu la violence de cette croisade ; mais je ne me suis jamais trop plongé dans cette histoire - donc je te fais confiance. Pour Moise aussi ; ça m'a l'air cohérent (il y a notamment une théorie qui place ce fameux exode au moment de l'explosion du volcan de Santorin... étude sérieuse en apparence mais en réfléchissant bien... digne de la connerie habituelle des nouveaux philosophes). T'es un mec formidable pour des heures de discussion de visu - autour d'un bon verre - mais là à taper des commentaires c'est laborieux. Si jamais je passe par Grenoble je te fais signe ; et réciproquement - si t'es de passage par Paris…
Et bravo pour l’éclairage sur la prise de la Bastille ; dont il suffit de se renseigner sur les conditions de détention du « divin marquis » dans ce lieu pour comprendre l’énormité vde la bouffonnerie.

la gaule 05/08/2016 03:42

https://www.youtube.com/watch?v=PMqYEsnnzvA&feature=youtu.be

Vidéo d'Aldo Stérone à propos pillages de cadavres qui ont eu lieu sur le théâtre des attentats de Nice, avec la sincérité touchante propre au personnage.
Pourtant je ne suis pas d'accord avec certaines conclusions qu'il en tire.

Je laisse de côté la question de l'identité des coupables présumés, peut-être a-t-il des sources qui lui permettent d'affirmer que ce sont des salafistes ?
L'important ici est de souligner qu'il ne peut en être autrement puisqu'il lie absolument le penchant à détrousser des cadavres d'attentats à la prise à la lettre de certains des textes fondateurs de cette « secte » d'obédience islamique.
Et de qui parle-t-il lorsqu'il déclare solennellement que «l' on » ne détrousse pas les bébés ? C'est qui ce « on » ?
Veut-il absoudre les musulmans en général qui n'ont rien à voir avec le salafisme ? Ou veut-il au contraire les enfoncer en bloc pour se réclamer d'une religion qui a enfanté l'aberration salafiste ?
Il ne faut pas oublier que tout imprégné qu'il soit de la culture occidentale, il est issu lui-même de la culture musulmane. ? Veut-il alors dire que ce qui a marché pour lui ne pourrait pas marcher les autres de même origine ?
Stérone ne reconnaîtra jamais que sa faiblesse de raisonnement vient de sa force d'avoir réussi à s'assimiler. Parce qu'un bon assimilé devient toujours, et de manière fort logique, plus royaliste que le roi.

Pour parfaitement odieux que soient les faits incriminés, il faut aussi admettre ce qu'implique la GUERRE que ces gens revendiquent de nous faire, et que nous revendiquons nous-mêmes mais à temps partiel, quand cela nous arrange (jamais pendant les vacances, surtout pas pendant les fêtes n'est-ce pas ?).
La guerre des pilleurs de bébés écrasés sur la côte d'azur en 2016 est-elle fondamentalement plus abjecte que celles de nos propres religions d'amour au XVIème siècle, où l'on allait jusqu'à jeter des nouveaux-nés vivants dans des fours à pain ? Un exemple au hasard qui me vient à l'esprit.
Quant aux pilleurs de cadavres et autres pilleurs de tombes,en général, un autre exemple pour montrer qu'ils sont de tous les temps et de tous le lieux.
Regardez bien cette photo (célèbre), qui date de la guerre de sécession américaine et nous montre un échantillon de morts au feu des deux bords. Où sont donc passées les chaussures de ces gens ?

http://www.civilwarphotos.net/files/images/099.jpg

Je suis d'accord avec Stérone que les pires horreurs ne sont plus très loin de notre surface civilisée mais n'y a-t-il que l'Islam radical pour nous y amener ?
La pornographie mercantile dans laquelle nous baignons ne serait-elle pas aussi pour quelque chose dans ce genre de dérive amorale absolue ?
Tous les faits divers sordides qui nous le rappellent ne sont-ils enfin que le fait que de musulmans ? Et en revanche l'inhibition morale vis à vis de la rapine de basse espèce ne provient-elle que des chrétiens ou des athées ?
Tant qu'on est dans ce genre de foutaises...

http://lesakerfrancophone.fr/fausses-bannieres-flottant-sur-les-foutaises-de-lempire

La Gaule 08/08/2016 18:42

@ Sclavus

Intéressant échange, dont je ne vois pas lieu de faire la synthèse puisque j'ai l'impression que nous disons la même chose, mis à part des détails qui reposent sur des malentendus.
Je ne te reproche pas à priori et en particulier d'être « christiano-centré », je le reproche à l'air du temps en général, celui que nous respirons toi et moi.
Le monde musulman et le monde chrétien ayant été en conflit depuis mille cinq cent ans, il est logique que le volcan se remette à gronder dès que la menace de l'autre monde se précise à nouveau.
J'ai simplement rappelé que pour être en conflit il faut être au moins deux, avec des torts et des raisons partagés.
Ce qui me chagrine c'est la croyance dure comme fer qu'il suffit d'avoir à appris à lire le coran pour devenir un coupeur de tête ou un détrousseur de cadavre. Dure comme fer parce que nous ne sommes plus ici dans le fonds culturel mais dans la propagande au canon.
Il y a eu un phénomène similaire dans la période 1975 (Génocide au Cambodge) 1991 (fin officielle de l'empire soviétique) où il était de bon d'affirmer, surtout chez ceux qui se prétendaient « nouveaux philosophes », qu'essayer de comprendre Marx menait obligatoirement à l'envie de goulag.
Je constate d'ailleurs qu'il y a eu pas mal de recyclage des mêmes d'une période à l'autre.
Sur les « faits historiques » érigés, en mythes surtout lorsqu'il s'agit de mythe religieux, je me méfie à priori. Un fait historique peut d'abord être un fait purement mythique.
L'exode des juifs depuis l'Egypte est par exemple un fait historique dont toi (j'espère) et moi savons qu'il est une fable invraisemblable.
(Si le cinquième de la population de l'empire des pharaons avait migré brutalement cela ce serait su dans les gazettes du temps, c'est-à-dire les fameuses fresques codées qui recouvraient les murs des couloirs des pyramides et servaient de base de données aux mêmes pharaons pour se tenir au courant de l'actualité -les égyptologues en tout cas n'ont jamais rien trouvé de semblable).
Et je ne parlerai pas de la véritable origine ethnique des juifs ashkénazes, Koestler et Soljenitsyne ont suffisamment vulgarisé la chose...
S'il est un fait établi, il n'en est pas moins rarement à la hauteur du mythe. La prise de la Bastille -grand mythe de la religion républicaine- fut plus une kermesse populaire virant à la bouffonnerie sanglante que l'assaut glorieux du peuple mené contre les tyrans.
Sur ces faits, il convient simplement de les replacer dans l'état des mœurs du temps pour les sortir des généralités mythiques et les voir tels qu'ils sont.
Faute de labo pour analyser l'ADN, le coup du sabre à mouton maculé de suc gastrique, ma foi...
L'affirmative action chez Simon de Montfort c'était bien « tuez les tous, Dieu reconnaîtra les siens » (phrase qu'il n'aurait d'ailleurs jamais prononcé) n'est-ce-pas ?
Mais tu vas encore dire que je balance un parpaing dans ton jardin très chrétien...

Sclavus 07/08/2016 13:07

"Ma parabole" n'en est même pas une - c'est un fait historique rapporté dans un des textes biographique (et apologétique) sur le prophète. Je ne sais pas comment tu as eu l'idée que je m'enferme dans les "textes sacré" - ça n'a jamais été le cas ; je parle simplement de ceux qui s'enferment dans les "textes sacrés" – il ne faut pas oublier que tout se fait par les autorités dans la pratique de cette religion au quotidien pour en faire un bloc ; et ce qui te donne l'impression que j'analyse le malaise à partir d'un socle Christianocentré. Bien que conservant encore en moi le fond culturel chrétien (que je trouve admirable sur plein d'aspect) je voix et l'Islam et le Christianisme tels qu'ils sont: Deux démagogies sorties de la même matrice mentale/culturelle. C'est pour ça d'ailleurs qu'elles produisent plus ou moins les mêmes désastres ; leurs évolutions sont quasiment les mêmes. Le Christianisme étant dans sa vieillesse actuellement, il a l'air un peu "assagi" (comme un vieux pédophile onaniste qui se met à jouer au brave papi pour mieux cacher que sa prostate ressemble à une pastèque). Je ne sais pas comment tu te goures à ce point sur mes appréciations (en même temps je n'ai pas trop posté non plus - tu pouvais pas le deviner) mais je n'ai jamais nié que l'Islam n'est pas un bloc. Chacun des peuples ayant embrassé cette religion porte aussi - dans sa façon de la vivre - le fond culturel qui plonge beaucoup plus loin dans le temps. Par contre la tragédie actuelle est le fruit avant tout d'une volonté criminelle du monde occidental de domination et d'asservissement - d'ou cette permanente manipulation (et d'alliances d'avec) des facettes les plus rétrogrades du monde musulman ; toujours cette vieille tactique occidentale d'avantager le plus demeuré, le plus simplet dans un conflit, par un calcul très simple (qu'a maintes fois prouvé son efficacité) que celui-là est au moins facile à manipuler et asservir ; le temps qu'il comprenne qu'on le prend pour un pigeon on auras au moins deux nouvelle stratégies de réserve dans nos bureaux d'études – et une énorme part de son PIB dans nos caisses.
Quand je pense comment la France de Sarko a déféquée et sur ses propres intérêts géostratégiques et sur son Histoire dans l'affaire Ivoirienne (et dans absolument toutes les autres tragédies qui ont embrasées le monde après la chute du mur de Berlin) je me dis que le ciel n'est pas vide ; même si la rapidité et la brutalité de la réponse m'ont réellement surpris et horrifié.
Les anglo-saxons ne méritent même pas d’être cités ; ouvertement abjects, ouvertement criminels rien à leurs yeux, d’autre que leurs gueules sans fond n’existe sur cette planète et dans les alentours ; et rien d’autre ne mérite d’être pris en compte. Prend juste l’affaire syrienne en ce moment : A chaque fois que les Américains réussissent à imposer une trêve pour des raisons humanitaires (ces gars sont d’une sensibilité et d’une beauté d’âme que Petrarca, Byron, Blake, Auden, Donne etc. ont l’air de charretiers à coté) un jour ou deux plus tard les islamistes lancent une offensive – et corsée en plus ; Lance Armstrong en Syrie ; verry strong.
Et Aldo pour finir : Bon / mauvais dans la vision petite-bourgeoise très réductrice du monde c’est propre de ceux que se sentent supérieurs aux autres ; je risque pas d’en faire partie ; tout est à mes yeux dans les valeurs auxquelles adhère le gus d’en face ; l’image que j’ai du bonhomme (d’après deux-trois vidéo que j’ai vu grâce à toi et Dimezzano) est celle d’une personne admirable ; des comme lui y'en a des masses.

La Gaule 06/08/2016 11:35

@ Sclavus

Vernochet a aussi écrit un livre remarquable -les égarés- sur ce qu'il connaît de mieux, précisément le monde arabo-musulman (quand il déborde sur d'autres sujets, historique ou économique, c'est par contre souvent la cata et il mélange tout).

http://www.voltairenet.org/article186228.html

Dans ce livre est d'une part clairement posée la question de savoir si le wahhabisme ne serait pas un « contre-islam » ? Et sa réponse est tout aussi clairement positive.
C'est effectivement une régression dans le sens où l'on passe d'une tradition spirituelle et populaire à une soumission aveugle et ombrageuse à des dogmes, corsetés dans la lettre stricte de textes réputés sacrés (et qui souvent ne le sont pas).
Il y a ici un passage du religieux à l'idéologie, ou de l'histoire à la fin de l'histoire laquelle est la terre promise de toutes les idéologies. Vernochet rejoint alors Marcel Gauchet qui voit dans tous les fondamentalismes musulmans une étape dans le processus de sortie de religion tel qu'il a affecté l'occident depuis trois siècles.
La soumission à Dieu devient une affirmation personnelle et revendicative, alibi d'une stricte expression de volonté de puissance personnelle. Le point de non retour où l'on oubliera Dieu dans l'histoire, entre le captagon et les films de cul, n'est déjà plus très loin.
D'où aussi à l'évidence la facilité avec laquelle nos racailles musulmanes déstructurées se coulent dans ce combat là.
Le problème est effectivement que ce processus s'est enclenché au contact de l'autre monde, le nôtre, ce qui ne va sans poser la question des responsabilités réciproques. Celle des affinités est toute aussi gênante.
Pourquoi a-t-il été aussi facile aux occidentaux de s'allier avec les pires idéologues coraniques du proche-orient ? « Le pétrole » n'explique pas tout, et il faudra bien admettre que les bédouins du golfe constituent une autre visage de la mondialisation et de la « modernité », et très complémentaire du premier.

Quant aux textes « sacrés », Sclavus, on en sortira jamais si l'on s'en tient à leur lettre comme tu le fais. Parce qu'il faut que tu comprennes qu'un idéologue intégriste opère exactement de la même manière de son côté, ce qui s'appelle en bon français un dialogue de sourds !
Des appels au meurtre de masse il y en a aussi dans les Psaumes (n'oublie pas que j'ai eu une éducation catho, je ne la renie d'ailleurs pas même si c'est pour moi une affaire réglée) et il y aura toujours alors des laïcards intégristes pour t'asséner mordicus que l'histoire de la chrétienté n'est QUE fleuve de sang.
Je fais d'ailleurs une différence entre la religion et la spiritualité. Si l'humanité sort de la première pour ne pas retrouver la seconde, elle se retrouvera vite dans une impasse -elle y est déjà.
Le grand mérite du livre de Vernochet est aussi de rappeler avec force que l'Islam n'est pas monolithique, ce qui ouvre la voie au tri et au choix. Il sera ce que nous en ferons, et je n'ai pas non plus l'impression que les musulmans russes ou indonésiens sont forcément enfermés dans l'arriération, le ressentiment, la haine etc.

Aldo est un type bien, je n'en ai jamais douté (j'ai aussi pondu des fleuves plus ou moins digestes sur son blog du temps ou il le tenait) mais est-il si exceptionnel que tu le dis ? En l'enfermant dans son intelligence remarquable, son courage hors norme etc. tu ne te rends pas compte que tu en fais ton « bon » musulman comme d'autres avaient leur bon nègre.
Mon sentiment est qu'il y a aussi autour de moi des prolos et des vendeurs de légumes basiques qui sont bon an mal an sur le même chemin. Il n'auront pas le choix de toute façon.

PS : c'est marrant, ta parabole du meurtre du marchand juif me fait penser à la conférence de Yalta (j'aurais pu aussi prendre le traité de Versailles). Sauf qu'à la fin le marchand juif a été invité au dessert.

Helios 05/08/2016 19:27

Aldo Sterone me semble en effet très intéressant. Le point principal de toutes ses interventions est à mon avis que l'islam en cause dans les attentats actuels est le prolongement de ce qu'il appelle "l'islam de Damas", constitué quasiment exclusivement comme soutien et outil d'un pouvoir politique, à la tète duquel se trouvent les fameux "califes". Aucune spiritualité là-dedans. C'est très proche du phénomène des sectes en occident, les califes sont des gourous.
Je pense aussi que ce qui se passe n'est pas lié exclusivement au Moyen-Orient et à l'islam. Peu après les attentats de novembre dernier on m'a incité à regarder une série américaine, nommée "The Following", diffusée pour la première fois en 2013, donc réalisée avant cette floraison d'attentats. Il y est question du combat d'un flic contre un tueur en série, qui se révèle capable de recruter des disciples dans tous les secteurs de la société, capables et désireux de mourir pour lui après avoir commis des atrocités. Ce qui attire ces disciples c'est justement ce caractère macabre et conduisant à la mort. Les critiques que j'ai lues avant de regarder ça disaient que c'était hautement improbable. Mais j'y ai vu une très grande proximité avec ce qui se passe actuellement, c'était exactement ça, sauf que dans la série il n'y avait rien d'islamique. Il se pourrait donc bien que cela pourrait se propager au delà de la population proche de l'islam, pourvu qu'il se trouve un gourou pouvant servir de point d'ancrage. Peut-être les scénaristes de cette série ont-ils saisi un phénomène profond.

Sclavus 05/08/2016 12:51

« Veut-il absoudre…enfoncer… » Rien de tout cela La Gaule ; Aldo est simplement un mec admirable qui grâce à son intelligence, sa volonté personnelle – ainsi que celle de son milieu familial a pris ses distance d’avec une doctrine militaire qui se réclame du sentiment religieux. C’est un choix familial et personnel. Le malaise du monde islamique vient justement de cet enfermement mental dans une doctrine archaïque et totalitaire ; ce n’est pas un hasard si l’aire de la civilisation arabo-musulmane est aussi celle de régression d’à peu près tous les niveaux qui caractérisent une civilisation ; mis à part la démographie (qui justement confirme les autres indicateurs de régression). Je n’ai jamais voulu poster cet épisode sur le pillage – je ne voulais pas choquer – et le fait que ce soit un musulman qui le fasse m’a particulièrement fait plaisir. Cette fameuse « jurisprudence » sur le droit au butin vient justement d’un épisode de la vie du prophète (les références sont dans la vidéo d’Aldo) : Quand avec ses compagnons il tua un jour un marchand juif, plusieurs d’entre eux – en vrais voyous qu’ils étaient d’ailleurs – ont faillis s’étriper devant le désaccord sur le partage du butin. Alors le prophète – l’autorité suprême – leurs ordonna de lui laisser examiner leurs épées ; l’auteur de celle qui portait encore les traces des contenues gastriques de la victime a eu droit au butin ; la victime était en train de diner quand ils ont tué.
Aldo m’a l’air trop honnête et intelligent – et surtout il émane de lui trop de sérénité – pour qu’il se mette à jouer au « dernier qui ferme la porte ». Si tu veux la confirmation de ce qu’avance Aldo achète une édition de poche de « Contre son cœur » de Hanif Kureishi ; il y a sans doute plein d’autres exemples.
C’est un monde arriéré, suintant la haine, la frustration devant leur réalité lamentable, et fanatisé par le désir de domination.
Vernochet (sur Voltaire) offre une brillante analyse sur la responsabilité criminelle du monde politique anglo-saxon dans cette tragédie.
La France est loin d’être innocente dans cette tragédie.

Horzabky 04/08/2016 20:10

http://www.europe1.fr/international/la-cia-refuse-dinformer-donald-trump-sur-les-dossiers-sensibles-2813383

Ce genre de choses : la CIA qui refuse d'informer Trump sur les dossiers sensibles, comme elle le fait habituellement avec les candidats aux élections présidentielles, les Britanniques qui ont fait un débat au Parlement pour savoir s'ils devaient lui interdire de poser le pied en Grande-Bretagne, Hollande qui l'insulte, etc... Je serais américain, ça me donnerait encore plus envie de voter Trump, rien que pour voir tous ces cons trembler de peur en janvier 2017.

J'espère que Trump sera élu et qu'il fera le ménage à la CIA... une purge qu'elle sentira passer.

Je ne serais qu'à moitié surpris si ces élections n'étaient pas les dernières présidentielles US. Le spectacle est navrant, il faut bien le dire.
-----------
Les J.O. : c'est devenu un potlatch à l'amérindienne, une destruction rituelle de la richesse. Sauf que là, on détruit la richesse en construisant des bâtiments inutiles. J'ai vu des photos des hôtels de Sotchi qui sont abandonnés après n'avoir servi que pour les Jeux.

A.g. 04/08/2016 10:07

Monsieur Reymond,

Et si les J.O. étaient plus une cérémonie rituelle, cyclique, pour pousser une idéologie qu'une réelle référence au sport comme elle l'était dans l'Antiquité ?