Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 novembre 2016 6 19 /11 /novembre /2016 14:28

Bien avant Trump ? Encore un journaliste qui a un problème avec la réalité. La réalité du libre échange, c'est la réalité du pétrole.
Sans pétrole, il n'y aurait pas eu les deux malades profonds, qu'étaient Reagan et Thatcher.

Les échanges déclinent depuis 2007, pour plusieurs raisons.
D'abord, comme l'a dit Paul Bairoch, paradoxalement, les échanges se développent en période protectionniste, et régressent en période libre échangiste. Tendance qui a été, un temps contrarié par l'endettement. Mais l'endettement plafonne sévèrement. Le problème du libre échange est qu'on peut commercer, mais que les clients n'ont plus un rond.

Les asiatiques veulent sauver le TTP, ou traité de libre échange avec les USA; bicoze le déficit commercial des USA avec l'Asie est gigantesque. Même s'il ne se réduit que progressivement, on peut dire que ça va dégager dur dans les usines...

Ensuite, la question de l'énergie destinée aux transports. A l'heure actuelle, le libre échange est assis sur les mamelles du transport, maritime, aérien, et par camion.
Or; les trois souffrent de manque chronique de rentabilité.

Le problème du carburant nécessaire, mécaniquement, pose la question de la désintégration des filières industrielles, qui fait que les usines du bout du monde, passent leurs commandes à l'autre bout du monde. A grand coup de consommation de pétrole.

La meilleure manière d'éviter cela, c'est justement de recréer ces filières verticales, qui fabriquent tout de A à Z, avec très peu de frais de transports. Et ces usines ne dépendent pas forcément de l'existence, ou pas d'un flot de pétrole. Elles peuvent utiliser des sources locales d'énergies.

Trump n'est donc que la partie visible d'une évolution. Le temps du libre échange pétrolier est passé.

En outre, on nous dit que les guerres de l'énergie vont s'amener. La première guerre de l'énergie, c'est 1914-1919. Le pic charbonnier britannique a entraîné la guerre avec l'Allemagne. Et on ne se bat pas pour des gisements en voie d'épuisement. Les guerres d'Irak et d'Afghanistan avaient pour but les gisements gaziers d'Asie centrale, et le gisement pétrolier géant de Kashagan, pas exploité.

« Mon inquiétude est que ce sont les stratégies nationalistes qui fonctionnent le mieux dans cet environnement. » La voie de la vérité. En réalité, la stratégie nationaliste fonctionne toujours mieux, dans l'intérêt général. L'aboutissement du libre échange, c'est un pays sous développé.

" Or, le protectionnisme augmente avec la chute des échanges mondiaux ". Le protectionnisme est le remède à la chute des échanges mondiaux. La relance de 1981, dans un contexte libre échangiste, était insane. On relance dans un système protectionniste.

Depuis 2007, on essaie de relancer l'inflation, pour gommer les dettes. Dans un système libre échangiste, c'est très compliqué. Donc, les 5 000 milliards de dettes fédérales supplémentaires annoncées n'ont aucune importance, si l'inflation augmente.

A la fin des années 1940, la dette française à laquelle on attachait tant d'importance dans les années 1930, a été laminée sans crainte et sans bruit, par l'inflation. (NB : sur longue période, et malgré ce que l'on croit, c'est le franc la monnaie forte, et le mark la monnaie débile).

Il n'y a aucun stock de dettes qui résiste à 4 années à 50 % d'inflation.

L'inflation et la perte de valeur de la monnaie des années 1914-1920, avaient, de même, totalement neutralisé la dette française, bien qu'elle soit passée de 60 milliards, à 300.

L'économie du réelle, voulue par Trump, aura sans doute des effets beaucoup plus bénéfiques pour ses concitoyens, que les guerres sans fin menées par ses prédécesseurs. Et l'envolée de la dette, selon une exponentielle, traduit l'effondrement futur de la monnaie, inéluctable. Le réel reste, le virtuel, et la monnaie, vont s'effacer. ça n'a aucune importance, une autre sera crée, et sans doute, retrouvera t'elle la valeur du dollar de 1913, celle qui n'avait pas bougé depuis 1787.

Raison pour laquelle, Trump laisse spéculer. Sans doute, prévoit il que les banquiers sont vraiment trop cons pour infléchir leurs pratiques, et qu'ils arriveront bien à détruire la monnaie. S'il a construit entre temps, quelque fut le coût, il laissera quelque chose. (Cela a été, d'ailleurs, lors du procès Laval, la base de la défense de Pierre Laval. Il avait sauvegardé, le plus possible, l'appareil industriel. Clin d'oeil de l'histoire, le président déflationniste de 1935, se vantait d'avoir sacrifié la monnaie dix ans plus tard...)

Autre trait commun, entre Trump et ceux qui le critiquent, les européens, si attachés à l'accord climat, veulent freiner les énergies renouvelables. Elles font trop de dégâts aux grosses firmes. Mais l'évolution n'est plus arrêtable. Elle se fait, d'ailleurs, plus par paupérisation que par changement technique. Mais le changement technique n'est pas forcément spectaculaire. Le simple changement d'une chaudière entraine la consommation vers les tréfonds.

Les autorités de l'UE liquident l'austérité. Visiblement, elles ont chaud aux fesses. Mais sans doute est il trop tard. Elles sont totalement et complétement dévaluées.

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Politique Energie
commenter cet article

commentaires

Max 20/11/2016 21:46

Il semble que Sarko et Juppé vont l'avoir profond dans le Fillon.

lecteur 20/11/2016 13:40

Alors Patrick vous allez venir verser 2 roros a la clique herpès avant ce soir 18 heures ?

Patrick REYMOND 20/11/2016 19:17

Pas possible. Mon portefeuille en peau de hérisson me l'interdit.

dizemanov 20/11/2016 05:18

Fut un temps, j'étais partagé entre deux hypothèses: l'élection présidentielle n'aura pas lieu (cela reste une éventualité si l'élite financière et étatique en place aux Etats-Unis refuse l'alternance et la passation de pouvoir, auquel cas le monde occidental basculera quelque part entre l'état d'exception et la guerre civile) ou elle opposera Mélenchon et Marine Le Pen. A présent, l'hypothèse Mélenchon au deuxième tour me paraît très improbable. Mélenchon a évolué sur certains sujets comme la question écologique (mais l'opinion n'est pas mûre pour une révolution dans ce domaine), mais il est pénalisé par sa conception déracinée et jacobine de la chose publique: le mythe de la république une et indivisible a vécu, et là, l'opinion publique, échaudée par la crise migratoire, est guérie et plus réaliste; Mélenchon ne pourra faire l'unité à gauche. pas assez à gauche pour les uns, trop à gauche pour d'autres, il ne mobilisera guère plus que le candidat du PS, condamné d'avance à incarner la mort clinique du PS de 1971. Le second tour devrait donc opposer Fillon, qui s'est imposé aux primaires et MLP. L'opinion publique n'est pas préparée à ce choc et à ce choix. Conscient de la nécessaire thérapie de choc, l'électeur français plus souverainiste que ce qu'on veut lui imposer, est viscéralement attaché aux conquêtes sociales et opposé au choc tatchérien. Bref, je me demande ce que l'élection donnera dans un contexte d'éclatement de la société et de perte de légitimité des institutions. Non pas dans son résultat, mais dans l'issue qu'elle donnera à la crise. Car si MLP peut gagner la présidentielle, il est exclu que le FN emporte une majorité absolue aux législatives. On fonce droit vers le blocage total et la guerre de tous contre tous. La division entraînera a court ou moyen terme un éclatement de la société, avec ou sans Marine..

Youpla 20/11/2016 21:01

Puis-je faire aussi mon pronostic ?
Sarko, éliminé, ce soir ou dimanche prochain, se présente quand même arguant du fait que ce sont des électeurs de gauche qui ont faussé la primaire.
De son côté, les primaires de gauche désignent Hollande comme candidat, faute de candidat crédible (Je sais, Hollande crédible, ça fait marrer mais il nous a déjà fait le coup il y a 5 ans).
Compte tenu de l'éclatement de la droite (Les Sarkozystes voteront pour leur Dieu quoi qu'il arrive), Scooter 1er se retrouve deuxième du premier tour derrière MLP donc premier du second tour.
Et ce sera reparti pour 5 ans de Hollande mais avec la forte probabilité d'une cohabitation.
Ce n'est que mon point de vue et je le partage.

Max 19/11/2016 18:03

Et pendant ce temps là, Walid, 2.000.000e habitant de Gaza :
http://www.lefigaro.fr/international/2016/11/18/01003-20161118ARTFIG00334-walid-2000000e-habitant-de-gaza.php
La réponse de ces gens est inadaptée à la réalité, ils ne font que creuser leur tombe et leur pauvreté.