Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 avril 2017 5 28 /04 /avril /2017 13:32

Visiblement, les français vont être écoeurés jusqu'à la gueule, de la prise de position des soi-disant "élites", bien sûrs, toute en faveur du p'tit marquis de belgueule.

Elites est mauvais mot, parce que pour être une élite, il faudrait être intelligent, et voter pour le marquis de Belgueule, c'est surtout faire preuve de suivisme, après un battage médiatique intense. Et dans la palette de ces importants, je ne vois aucun signe d'intelligence : «Si Le Pen gagne, je rendrais mon passeport français».

Et bien entendu, il est facile de répondre à Zidane, qu'il est millionnaire, et que savoir taper dans un ballon, c'est très limite pour le justifier. Manipulateur de symbole grassement payé par le système pour fournir l'opium des peuples, il aurait mieux fait de se taire. Comme d'habitude. Quand il l'ouvre, c'est pour braire des âneries.

Si les quidams croient que quelques uns tiennent compte de leur avis, ils se trompent lourdement.  Et la promesse de foutre le camp est rarement suivi d'effets. Je ne me rappelle pas beaucoup d'exils de ces importants citoyens américains après la victoire de Trump. Pourtant, ce devait être une formidable hémorragie. Mais visiblement, ils ont choisis de "résister", dans leur villa californienne à 20 millions de $, protégée par 20 gardes armés. Protégés, pas de Trump, mais de la populace. 

Ces élites, le sont par leur revenu, souvent le revenu de manipulateur de symboles. Le problème, c'est qu'ils manipulent de moins en moins, et même le "front anti-fasciste", ça rappelle 2002, mais avec des limites : contrairement à ce que l'on dit, beaucoup de gens se souviennent d'avoir été enc...é par le Chirac et sa politique, les 5 années suivantes.

"L’élection de 2002 n’a aucun rapport avec celle que nous venons de vivre. Il n’y a que les diplodocus et les « antifas » pour ne pas comprendre que nous avons changé d’époque. "

Ces prises de positions sont souvent, totalement contre-productives. Il n'y a aucun argumentaire, et quand il en existe un timide, il est complétement à côté de la plaque. Le français de base a déjà l'impression d'être dans un état de catastrophe économique total. Le président d'université qui n'engage que des vacataires a t'il autorité pour donner des leçons ???

La non prise de position de certains politiques apparait comme plus intelligent, et la position de 2002 apparait avec le recul, comme une catastrophe sans égal. Chirac a comblé de faveurs les plus riches, et tapé sur le populo.

Visiblement, appeler à voter François Macron, à terme, peut s'avérer tout aussi dangereux, comme remonter sur le Titanic après l'iceberg, parce que le canot de sauvetage est trop froid.

La droite a perdu l'élection, parce qu'elle la considérait comme imperdable. Le Giscard de 1981.

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Politique
commenter cet article

commentaires

francomusso 29/04/2017 18:34

Tiens !! Dans les commentaires le mythe de la création monétaire réapparait ...
Alors leçon de choses: oui les banques créent de l'argent fictif MAIS lorsque le crédit a été remboursé la création monétaire disparait en étant effacée des livres de comptes (electroniquement c'est très simple et c'est la loi) et ne reste QUE les intérêts et bien sur la création de richesse rendue possible par le crédit. Qui plus est les taux d'intérêts sont fixés par la bce et donc les banques dites privées ne font pas ce qu'elles veulent et ne peuvent se gaver comme on le dit (d'où les antennes dans les paradis fiscaux pour gratter un peu). Les banques sont TOUTES aux ordres, les différences entre elles sont minuscules et elles sont surtout de l'artillerie lourde au service de l'UE le machin où tous les pouvoirs sont concentrés dans quelques mains non élues, la dictature koi. Les billets et pièces sont eux aussi retirés du circuit selon la richesse réelle créée. Si par exemple la richesse baissait drastiquement et que les billets soient détruits, alors les gens en sortant les sous du bas de laine permettraient à la bce d'imprimer des billets tous neufs.

logique 02/05/2017 02:40

@francomusso,

Belle tentative on croirait lire Jorion.

Mais je pense que tu cherche trop a séparer les choses, la monnaie d'un coté, la dette de l'autre. Hors se n'est pas vrai, puisque la dette peut être transformé en monnaie et la monnaie en dette lorsque l'on en imprime de trop. En fait il n'y a pas de différence entre monnaie et dette.
La monnaie c'est le papier qui te sert a faire tes courses. Si tu paie en chèque ou carte il n'y a plus besoin de monnaie. En fait il faut voir cela d'un point de vue comptable. Lorsque qu'une dette est émise on ajoute une quantité comptable d'argent disponible. Hors cette argent disponible tout de suite, n'existe pas encore dans l'économie. C'est son remboursement qui équilibrera la balance. Mais au final, d'un point de vue comptable la quantité d'argent disponible l'aura été bien avant que cette argent n'existe.
Et l'arnaque est là. Si tu peut avoir accés au crédit ou que tu sais que l'intérêt va baissé. Tu sait que le déséquilibre en disponibilité d'argent et disponibilité de biens n'est pas a l'équilibre. Il y a plus d'argent a un moment "t" qu'il n'y a de bien. Il faut donc que les biens augmente pour maintenir l'équilibre. Donc si tu peut emprunter tu va pouvoir acheter moins cher, et revendre avec une plus value. Lorsque le crédit s'arrète ou que les taux augmentent tu sais que se sera l'inverse. Donc lorsqu'un banquier peut emprunter autant qu'il veut alors que toi tu ne peut pas. Lui le banquier va se goinfrer au bonne heures et toi tu n'aura pas le droit.
Résumé très rapide, mais c'est par l'endettement que l'on s'enrichi. Et on prette beaucoup plus au riche qu'au pauvre, même si il on compris la combine. Ensuite c'est toujours pareil il faut bien choisir son timing. Les banquiers ne sont pas des gens si biens que cela. Bien au contraire, il préfère que tu dépense ton argent, plutôt que de t'en préter. si il t'en pretent pas cher c'est qu'il on dejà acheter pas cher et qu'il veulent te le revendre plus cher.

M'enfin bon vote.

francomusso 01/05/2017 21:34

@Alcide et @logique, tout d'abord j'ai toujours mal voté, mais si je suis d'accord qu'il faut changer les institutions, dans les institutions telles qu'elles sont actuellement, si les lois sont respectées il ne peut y avoir de création monétaire sans création de richesse réelle. La dette des états est la vraie arnaque. Ceci dit!
Essayons une dernière fois.
Une dette n'est pas de la monnaie, arrêtez de croire ces bêtises. La dette de la banque envers les déposants ou la bce n'est pas de la monnaie. C'est un titre de dette libélé en une devise (qui n'est pas la monnaie). Lorsque vous prenez des billets au guichet la banque rembourse une partie de sa dette envers vous. Ces billets elle doit les avoir comme monnaie réelle dans son compte à la bce. Le vendeur qui dépose à la banque crée de la dette au détriment de la banque et la banque n'a rien à dire elle est obligée par la loi de prendre cette dette sur son dos. C'est bien pourquoi en contre partie les comptes ne sont pas rémunérés. Si la banque pouvait choisir la dette qu'elle prend ou pas elle paierai des intérêts. La monnaie scripturale est sois du vrai argent comme les livrets A et les billets, sois des dettes. Les livrets sont rémunérés et donc la banque utilise ce vrai argent comme n'importe quel emprunteur pour faire du business. Vous pouvez retirer d'un livret presque sans délais, tour de force de banquier, car imaginez seulement que la banque vous ponctionne votre compte pour se rembourser quand bon lui semble du prêt qu'elle vous a fait? Et bien c'est ce que vous faites avec votre livret et même avec votre compte courant. La réserve fractionnaire sert à faire face à tous ces remboursements de dette inopinés vers les créanciers que nous sommes tous. Sans ce genre de mécanisme les gens seraient sans compte en banque pour la plupart. La part de dette de la monnaie scripturale ne peut pas sortir des livres de compte et ce n'est que le total des dettes de la banque en équivalent d'une devise. Pas de monnaie la non plus. Le refinancement par la bce est un mécanisme heureux qui permet aux banques de vous permettre de retirer sans aucun empêchement ou presque des vrais billets, sans quoi vous devriez attendre que la banque ait gagner de quoi vous donner, tout comme vous devez attendre des rentrées pour rembourser vos dette. La banque est comme vous, elle a un compte à la bce comme le votre, par contre elle a aussi une comptabilité inversée par rapport à vous, et normale par rapport à ses propres créanciers. Le seul intérêt pour la banque d'avoir des déposants est qu'avec la caution de la bce (c'est à dire nous au final par la confiance dans les institutions) elle peut donner confiance à des créanciers (des privés de différents types) qui lui prètent pour faire du business (du service essentiellement). Tous les sauvetages de banques qui ont eu lieu ont sauvé les créanciers des banques c'est à dire nous au final. Sans notre sauvetage de nos banques celles-ci n'auraient pas pu rembourser leurs dettes c'est à dire nos dépots, et la ... on fait koi?? La vraie arnaque est dans la dette des états et la connivence des divers pouvoirs autour de ce mécanisme anti-républicains et anti-démocratique. Que les actionnaires des banques obtiennent une part de cette arnaque est "normal" sans quoi ils n'y participeraient pas et elle serait impossible. Mais les mécanismes bancaires sans les dettes d'état sont tout à fait fonctionnels et au service de l'enrichissement de tous. Sans eux toute dette non remboursée peut mettre en faillite la banque et faire perdre toutes leurs économies aux déposants. La monnaie est un bien commun et ne peut être autre chose puisque fondée sur la confiance dans les institutions. La bce (nous donc) défini les bornes du fonctionnement des banques. Les malversations existent mais cela est du à la dette d'état. Les échanges commerciaux échanges des biens tangibles, immobiliers et mobiliers. Tout échange basé sur une dette nécessite l'intégration de cette dette dans les prix afin de rembourser la dette. Faire rouler la dette est un mécanisme banal et salutaire que toute personne à découvert connait et apprécie malgré les intérêts et ces intérêts sont importants pour nous déposants pour la bonne et simple raison que la banque ne peut se fournir à la bce dans ce cas que si elle ne trouve pas d'abord sur les marchés financiers et la les prix de la monnaie sont élevés. Car si vous placez vos économies sur des comptes à court terme pour les préter à travers les marchés la prime que vous toucherez va varier de 3 à 15%, c'est énorme de nos jours. Quand vous êtes à découvert la banque achète de la vraie monnaie (à hauteur de son capital au maximum) pour combler le trou, et vous faits payer le remboursement et le service, c'est normal. Le capital, le vrai, la monnaie est très cher et c'est bien un problème. Imaginez vous de payer 15% d'intérêt pour votre appartement? Le salaire n'est pas de la dette ou si cela en est c'est que la caisse de l'entreprise est vide et encore dans ce cas c'est la banque qui prète et donc prend un risque de perdre son capital si l'entreprise ne la rembourse pas. Seule la confiance dans les institutions et la garantie de la bce (nous) permet le salaire d'arriver sur votre compte. Le seul vrai bénéficiaire qui ne prend pas de risque financier dans ce cas c'est nous, la banque risque gros et l'entreprise aussi. Personne ne vous ponctionnera votre compte au cas ou l'entreprise ne rembourse pas sa dette à la banque. Merci aux institutions sans quoi la caisse de l'entreprise devrait avoir de quoi payer à coup sur toutes ses dépenses dont les salaires. Les banquiers pour leur propre business ne peuvent pas prêter les dépots car c'est de la dette pour eux, pas de la monnaie. La masse d'argent des déposants est une preuve de confiance vis à vis des créanciers potentiels, dont nous déposants qui avons bien plus confiance dans une grosse banque. Et tout repose sur la garantie de la bce donc les institutions donc nous encore. La masse des crédit est une facilité comptable tenue en laisse par la bce pour permettre la création de richesse plus facilement et moins chère et tout ce qui n'est pas du surplus de richesse réelle créée disparaitra des comptes tôt ou tard. Les mécanismes bancaires respectés ne permettent pas le ponzi, seuls les escrocs peuvent faire un ponzi en grugeant les gens et encore une fois tout repose dans le ponzi sur la confiance. Mais la pas de garantie de la bce et donc faillite à terme tôt ou tard. Une dette remboursée avec de la dette s'ajoute de par les intérêt qui augmentent à la précédente dette et les prêteurs disparaissent en fonction du risque et jamais une banque ne le fera au-delà des limites de la bce sous peine de perdre sa license et d'être nationalisée temporairement pour sauver les déposants et les autres créanciers. L'accès au crédit est facile et presque gratuit pour tous. Jusqu'à la limite de ce que l'on peut rembourser facilement (moins de 30% des recettes) au delà comme expliqué plus haut c'est très cher car ce n'est plus le mécanisme commun de la confiance et du risque "raisonnable" que nous assurons tous les uns pour les autres. On rentre dans la prise de risque hors des bornes communes et la les taux grimpent de manière exponentielle, d'ou la profusion de spécialistes qui cherchent de la monnaie réelle (privéé) pour ceux qui en ont besoin. La bce ne peut pas créer de dette sans contre-partie c'est à dire sans quelqu'un qui essaie de créer de la richesse et qui emprunt à son banquier. Lorsque la bce prend en pension (elle n'achète pas, elle ne peut pas) les dettes d'entreprises c'est que les banque ne veulent pas acheter ces titres de dettes et donc la bce sauve (nationalise en fait) temporairement. Si ça foire et bien c'est pour nos impots, et c'est dommage, mais bon la bce a les moyens de discuter au niveaux international pour trouver des repreneurs qui ont confiance dans la bce. C'est bien pour cela que tous les responsables politiques poussent à la création de business sous toutes les formes possibles et imaginables. Les billets quant à eux sont crées en fonction de la circulation de billets, et ils correspondent à de la vraie richesse créée et réelle. C'est d'ailleurs un sacré problème ces billets à gérer car dès que les gens déposent sur leur compte ou livret il faut en faire disparaitre et en faire réapparaitre quand les gens en veulent. Quel cirque! Le déposant n'imagine pas le cirque pour suivre et anticiper ses besoins en billets, travail fait par la banque. Tant que vous ne comprenez pas que les dépots sont des dettes dont la banque ne peut rien faire sinon les rembourser, vous resterez bloqués dans les élucubrations que des manipulateurs utilisent contre vous. Enfin je ne suis pas banquier, et je me démerde pour ne pas avoir de crédits jusqu'à maintenant car je n'ai pas de business. Un salarié ne devrait jamais à mon avis faire de crédit car la il est prisonnier. Tant pis pour le confort. Malheureusement tout le monde ne peut se passer de crédit mais la vous êtes un business man et il faut en acquérir les compétences. Allez voir votre banquier et voyez avec lui le meillleur business plan pour rembourser vos dettes le mieux possible. Il est la pour ça. Par contre si vous le mettez devant le fait accompli, lui doit couvrir vos erreurs en urgence et cela il le paye très cher et il faut bien lui aussi qu'il rembourse ses dettes et la il vient voir comment vous gérez votre business et si c'est trop moche vous serez devant les tribunaux et c'est normal. Voilà c'est fini et je ne reviendrai plus sur ce sujet avec vous.
Et votez mal dimanche!! pas comme la propagande dit de voter!!!

Alcide 01/05/2017 10:38

@francomusso
C'est lors du " remboursement" du principal que s'effectue l'échange de monnaie , le vol , le siphonnage de la richesse produite.

Le principe de l'arnaque bancaire est simple. La banque détient le privilège exorbitant de créer par une écriture comptable ce qui vaut monnaie officielle. Puisque lors de l'établissement d'un crédit , une fois le bien du vendeur payé , celui-ci possède un certain montant qu'il peut échanger en billets ou acheter des biens réels.
Je rappelle que 92% de la masse monétaire est constituée de monnaie scripturale.

En outre l'excuse classique du refinancement des banques commerciales par la banque centrale est vraiment à l'usage des gogos dont tu fais partie , à moins que tu ne sois un troll du patronat , un larbin.

Ainsi , tu n'aurais donc jamais entendu parlé des réservés fractionnaires bancaires , du coefficient de levier des banques qui permettent à ces escrocs de financer 100 avec 3 de fonds propres ?

Qui veux-tu tromper ici ?

Tout le système bancaire privé est à détruire au sol et les banquiers exécutés pour crime contre l'humanité.

La monnaie est une nécessite de la vie en société et devrait être un bien commun , produite exclusivement par une banque publique.

La création monétaire est un acte éminemment politique qui devrai être strictement un privilège de l'état dans un état de droit et non pas comme actuellement un privilège octroyé au système bancaire privé par une dictature fasciste d'un théâtre kabuki politique animé par la ploutocratie.

logique 01/05/2017 09:29

@ francomusso,

Tout le système n'est pas fait que de dette, loin de là. La dette c'est uniquement la quantité d'argent avancé. Mais il y a une grande partie de l'argent qui provient de transaction d'échange commerciaux. Et l'argent dette remboursé n'est plus de la dette. Par contre croire que l'on peut rembourser la dette avec de la dette est une grosse erreur. Même si c'est courant dans la finance, et même celle des états. Cela l'est beaucoup moins aux niveaux de ceux qui perçoivent un salaire. Le salaire ne peut être de la dette, ou alors c'est que l'entreprise ne fait pas de bénéfice.
Se qui est déposé en banque n'est pas obligatoirement de la dette. Par contre se que prête le banquiers et de la dette, la dette qu'il on envers le déposant. Je pense que c'est a se moment que ton esprit s'embrouille concernant la dette. A moins que tu ne considère la monnaie dans son ensemble comme de la dette. C'est en partie vrai dans se cas. Mais a un niveau de convertibilité internationale. Se qui ne s'applique par a la grande majorité du crédit. La dette c'est uniquement de l'argent emprunter a A et prêté a B par C. B et endétté auprès de C qui est lui même endetté auprès de A. Mais B ne pourra pas remboursé C avec une nouvelle dette, sinon on entre dans une mécanique ponzi. Et a moyen terme cela a de grand risque de créer de gros problème. Donc la dette ne doit surtout pas être remboursé par de la dette au niveau le plus bas du système. Par contre au niveau des BCE eux on le droit d'imprimer de nouveau billet ou de nouvelle ligne de dette, mais cela impacte directement la valeur de la monnaie.
Donc pour conclure. Je trouve que les élucubrations sont plutôt de ton coté sur se coup.
il ne faut pas oublié que tout le monde n'est pas loger a la même enseigne dans le système bancaire. Puisque c'est la dette bien investi qui permet de s'enrichir. Les pauvres reste pauvres par se qu'il n'ont pas accès a l'endettement facilement. Si tu a de l'argent en banque le banquier ne te prête pas. Tu est obligé de le dépenser. Par contre même si le banquier " a ou n'a plus d'argent, la BCE va lui en prêter". Toi si tu n'a plus d'argent personne ne t'en prête.
Donc alcide parle du commun de mortel tandis que toi tu parle des banques. Donc alcide a raison. Le banquier encaisse de la monnaie qui provient d'une transaction réelle, un échange de bien. Mais cet échange peut faire intervenir de la dette dans certain cas. L'immobilier, l'investissement industriel ainsi que le train de vie des états fait souvent appel a la dette. Mais cette dette devra être remboursé avec l'argent provenant d'un échange réelle.
Dernière notion importante a comprendre entre argent provenant d'un échange rélle sans dette et avec dette. dans le second cas, dette, Il y a la notion de temps et de valeur qui est a ajouter. A c'est là que la grosse arnaque a lieu. Mais se n'est pas le sujet.

PS: le captcha, ca délire

francomusso 30/04/2017 19:16

Diantre @Alcide, quelle fougue!! Je ne reprendrai qu'un seul point de vos élucubrations:
-->> Le banquier encaisse le principal sous forme de monnaie réelle issue d'une activité économique ou d'un héritage contre une écriture comptable , du vent.

Evidemment la banque encaisse quelque chose. Ce quelque chose est du même type que ce que vous déposez sur votre compte, c'est à dire une dette. Car la banque a une dette envers la bce quand elle prête, ET elle a aussi la plupart du temps une dette envers des privés qui achètent des titres de dette de votre banque. Et une dette il faut bien la rembourser sous peine de faillite à terme. Qu'il y ait des tas de malversations est indéniable mais cela n'autorise pas à dire des bêtises.

Alcide 29/04/2017 20:51

Le larbin qui voit que ce que l'on appelle la loi qui crée un comptabilité spéciale pour la banque à parlé sans rien comprendre.
Comme si la loi du 3 janvier 1973 était aussi respectable.
Parlé sans réfléchir.
Tu devrai lire les explication avant de faire le pompeux qui nous sort sa leçon académique qui est en réalité un formidable enculage intellectuel à l'usage des gens souples , pour que le système continue.
A te lire , je comprends que le lavage de cerveau fonctionne bien . Tu vas voter Makron non ?
Rien que pour toi:
Le syndrome du larbin
https://www.dailymotion.com/video/xmruf4_le-syndrome-du-larbin_news

Alcide 29/04/2017 20:24

Ce que tu dis est stupide.

Ce n'est pas parce-que c'est la loi que la création monétaire disparait.
Elle disparait par un artifice comptable présent à sa création sous forme de monnaie scripturale.
Le banquier encaisse le principal sous forme de monnaie réelle issue d'une activité économique ou d'un héritage contre une écriture comptable , du vent.

Tu vois , la quasi totalité de la classe politique autorisée et louée par les médias , appellent les Charlie à voter pour un banquier qui pratique la mise en servitude du peuple
Le système bancaire est une arnaque intégrale, un crime contre l'humanité, certainement pas un bouc émissaire , une malheureuse victime du populisme comme les imbéciles ignares peuvent le croire.
Voir:
http://gerardfoucher.com/wp-content/uploads/2012/12/Creation_Monetaire_Banques_Commerciales_Les_Preuves_V3.pdf
https://alaingrandjean.fr/wp-content/uploads/2016/11/creation-monetaire-economie-modernev2.pdf
Une vulgarisation:
http://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/scoop-la-banque-d-angleterre-149472

gabelle 29/04/2017 14:48

bonjour c'est vraiment effrayant! en Israël le prix de l'immobilier va flamber avec ces départs en masse.

La Gaule 29/04/2017 11:31

A)
Soral se goure, et ne veut pas voir la vérité en face, ce qui reviendrait à admettre qu'il s'est gouré.

http://www.egaliteetreconciliation.fr/Soral-vite-Episode-12-Macron-tentative-de-hold-up-a-l-Elysee-45386.html

Je le dis avec d'autant plus de regret que je respecte le personnage pour sa foi de charbonnier -pour les idées dans lesquelles il met sa foi c'est autre chose- et tous les risques qu'il a pris en son nom -on peut aussi ne pas être d'accord avec sa stratégie de crucifié, c'est mon cas.
Mais d'où viennent donc les 24 pour cent de Macron, se demande-t-il, ingénu, puisqu'il n'y a pas un quart de la population française qui est si riche que ça ? Et de se lancer dans l'hypothèse d'une fraude électorale massive, ce qui pour moi ne tient pas la route.
Sous la cinquième république, il y a toujours eu des fraudes ou des manipulations foireuses « à la marge », c'est-à-dire autour des urnes -l'affaire des cartes envoyées en double dont on a récemment parlé ici en est un exemple.
Jamais « dans » les urnes, c'est-à-dire par bourrage. Le ministère de l'intérieur n'est pas dingue à ce point là.
Ici, à Grenoble, c'est en tout cas flagrant mon gars.
Dans tous les bureaux implantés dans les « quartiers » d'immigration récente, celle d'après le regroupement familial, Macron talonne le Mélenchon majoritaire et Marine est loin, très loin derrière avec en moyenne trois fois moins de voix.
Les seuls secteurs populaires où Marine réalise des scores honorables, mais sans jamais dépasser les deux pré-cités, sont ceux où subsistent des souches de l'immigration sud européenne de l'après guerre.
Il le faut dire, un important pourcentage de l'électorat de Macron vient des quartiers à la périphérie des métropoles, fait qui est caché par les cartes que PR a commenté ici récemment et qui peuvent donner l'impression que l'électorat de Macron est hyper-concentré dans les seuls centre-ville (ce qui est faux à Grenoble, où Marine fait exactement les mêmes scores autour de la Place Victor Hugo -entre 10 et 12 pour cent- qu'aux « quartiers » de Malherbe / l'Arlequin).
Bien sûr que le camp national doit laisser la porte grande ouverte à l'électorat dit de diversité, mais il ne faut pas en attendre les miracles dont rêve Soral. La majorité qui reste encore à conquérir pour le FN et ses alliés (puisque maintenant elle semble en avoir) se trouve à la périphérie des métropoles, là où vivent encore 60 pour cent des français.
Les raisons du vote Macron dans les quartiers sont pourtant simples.
1)
Il n'y a pas d'attachement charnel à « l'idée de la France » que se font encore les populations pauvres d'enracinement récent et qui sont inexorablement chassées des métropoles par les logiques foncières.
2)
Même s'il s'agit d'emplois le plus souvent « de service » rebutants et mal payés, ce sont les nouvelles bourgeoisies urbaines qui créent des emplois à l'usage des populations d'origine immigrées des proches banlieues -et qui leur laisse des miettes de protection sociale via le clientélisme (ce que l'on a appelé le « socialisme municipal »). il y a donc forcément quelque part une alliance tacite entre ces deux électorats.
3)
Sur le plan métapolitique, il y a une sous-culture majoritaire dans les quartiers, directement importée de ce qu'il y a de pire dans la culture américaine, et qui valorise le darwinisme social par le clinquant, la frime agressive et l'argent facile. Une sous-culture qui fait d'ailleurs très bon ménage avec « l'islam de marché » généralement véhiculé par les fondamentalismes musulmans.
A ce sujet, la sortie de Zidane n'est à mon avis pas du tout un hasard, et elle est un bon point pour Macron, ce dernier représentant pour une certaine jeunesse immigrée une porte d'évasion « interne » à une France enracinée qu'il n'ont pas appris à connaître et à aimer.

La stricte analyse à la Soral mettant en scène les solidarités « de classe » (et leur illusoire solidarité culturelle « virile ») vient buter sur ces trois contradictions majeures et elle le fera encore longtemps.
Il faudra en tenir compte. La question ethnique en France ne sera plus désormais qu'atténuée -et jamais résolue- par l'assimilation.

B)
Patrick Reymond parle souvent du déficit d'investissement dans la maintenance des infrastructures publiques, et je pense aussi qu'il s'agit d'un problème brûlant.
Par exemple je constate régulièrement que les toilettes publiques auraient besoin d'être curetées plus souvent. Partout, dans les écoles, les universités, les administrations, les commissariats, les tribunaux etc... La France est gênées par des émanations nauséabondes.
Comment voulez-vous entretenir les nécessaires devoirs de mémoire qui nous préoccupent tous et l'indispensable repentance qui nous prive de sommeil avec ça !
Tenez, la 17 chambre correctionnelle de Paris, un honorable endroit dévolu à la justice, je suis sûr que là-bas le travail admirable de nos magistrats est diminué par le même fléau : ça sent la merde !
Bon...
Cela me fait penser que je ne sais plus qui avec un nom un peu berbère -un grand homme du spectacle en tout cas- a traité quelqu'un d'autre de « merde ». Un vague petit élu local, et pour qu'il le soit dans un tel pays avec un tel électorat nauséabond, il s'agit forcément d'un étron.
Il est vraiment temps de déboucher les chiottes de ce pays cela sent trop le méthane.
Je rappelle que le méthane est un gaz, très présent dans les entrailles des mammifères (les vaches, les magistrats etc.) et qu'il est la première cause du réchauffement climatique.
Nous contribuerons ainsi à sauver la planète.

BA 29/04/2017 10:52

Toi aussi, vote pour la collaboration avec l'Allemagne.

Toi aussi, vote pour faire la politique de l'Allemagne.

Toi aussi, vote pour l'Europe allemande.

Dimanche 7 mai 2017, Jean Lemierre, le président de la banque BNP Paribas, votera pour Emmanuel Macron.

Frédéric Oudéa, le patron de la banque Société Générale, votera Macron.

François Pérol, le patron de la banque Banque Populaire - Caisse d'Epargne, votera Macron.

Dominique Lefebvre, le patron de la banque Crédit Agricole, votera Macron.

Bernard Arnault, le patron de LVMH, votera Macron.

Jean-Paul Agon, le patron de L'Oréal, votera Macron.

Martin Bouygues, le patron de Bouygues, votera Macron.

Serge Dassault, le patron de Dassault, votera Macron.

Arnaud Lagardère, le patron de Lagardère, votera Macron.

Tous les banquiers, tous les grands patrons du CAC 40 voteront Macron.

En plus de tous ces collabos, la grande patronne de l'Union Européenne Angela Merkel votera Macron.

La chancelière allemande Angela Merkel a indiqué dans un entretien à des journaux allemands qu'elle souhaitait l'élection du candidat centriste Emmanuel Macron en France, qui serait un "président fort".

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2017/04/28/97001-20170428FILWWW00322-merkel-confiante-que-macron-sera-un-president-fort-s-il-est-elu.php

christ 29/04/2017 08:13

la france , tu l'aime ou tu la quitte.....alors , zidane , casse toi.....

Sclavus 29/04/2017 19:22

Un instant j'ai cru que tu chiais le melon - comme le gars dans le Heaven's gate ; mais t'es juste un melon qui ne rêve de rien d'autre qu'a faire partie de la connerie ambiante ; et pitoyable comme tel.

bozi lamouche 29/04/2017 14:21

tout le monde aurait le droit d'ouvrir sa bouche sauf lui ?? j'étais sincèrement hésitant sur mon vote mais entre les deux abruti(e)s ( macron-lepen) qui vont nous envoyer dans le mur je note que la qualité des réactions est bien plus matures et mesurés chez ceux qui voteront macron : ils savent que c'est un c.n et ils n'attendent rien de lui...merci de m'avoir aidé à décider.

Max 29/04/2017 07:36

Les gens finissent par devenir un peu fous avec ces élections. C'est le même phénomène que lorsque la nourriture vient à manquer : Quand il y en a assez sur la table les gens sont aimables et polis. En revanche dès qu'il y en a moins la vraie nature humaine se révèle : Agressive et individualiste. C'est ce qui se passe actuellement avec les ressources naturelles, les gens sont en train de paniquer. Or paniquer c'est très mauvais. Quand on fait de la plongée sous-marine par exemple il ne faut jamais perdre ses nerfs. Les gens ne savent plus quel bouc émissaire trouver : Un jour c'est le président, l'autre c'est les banques. En revanche lever le pied de l'accélérateur et réduire son train de vie, ça personne ne sait faire.

Alcide 29/04/2017 09:36

Max tu fais pitié.
Pour éviter de passer pour un con fini ou un larbin du système, je te fournis gracieusement le PdF de la BoE (Bank of England ) qui reconnaît et explique la création monétaire privée .
Si tu n'as pas compris , je résume:
le banquier crée la monnaie par une simple écriture sur le compte de l'emprunteur et exige le remboursement plus intérêt ( grâce aux lois promulguées par les ordures couchées au pouvoir) avec la seule monnaie que le quidam simplex connaît , celle qu'il obtient en travaillant ou en vendant l'héritage .

Tu vois , la quasi totalité de la classe politique autorisée et louée par les médias , appellent les Charlie à voter pour un banquier qui pratique la mise en servitude du peuple
Le système bancaire est une arnaque intégrale, un crime contre l'humanité, certainement pas un bouc émissaire , une malheureuse victime du populisme comme les imbéciles ignares peuvent le croire.

Voir:
http://gerardfoucher.com/wp-content/uploads/2012/12/Creation_Monetaire_Banques_Commerciales_Les_Preuves_V3.pdf

https://alaingrandjean.fr/wp-content/uploads/2016/11/creation-monetaire-economie-modernev2.pdf

Une vulgarisation:
http://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/scoop-la-banque-d-angleterre-149472

Par hygiène , je te conseile d'étudier un minimum avant de l'ouvrir.

Patrick REYMOND 29/04/2017 08:15

si, les pauvres.

EnPassant 28/04/2017 21:51

Entre deux tours ... 100% Econoclastes n°04
https://www.youtube.com/watch?v=abp1Z_J3GOY

francomusso 28/04/2017 19:52

Pour ZZ être français c'est sous condition donc ... Il n'a donc jamais été français dans son âme.
Un mercenaire koi ... Imagine-t-on De Gaulle ne plus être français parce que les riches se
sont associés à HH et livré le pays aux schleus et ont mis une vieille baderne de 1914 au pouvoir??
ZZ est comme la majorité de tous ces gens venus d'"ailleurs" et qui ne sont pas français et ne le
serons jamais. C'est d'ailleurs bien pourquoi la clique des gens comme micron les fait venir, pour détruire
le pays au profit de l'UE. Et micron qui se couche sous la grosse berta, il est français? Ben non.
Bref la marine vogue gaillardement vers le nord et c'est finalement ce qui peut arriver de mieux.

EnPassant 28/04/2017 18:40

#RDLS26 : APRÈS LE PREMIER TOUR DE LA PRÉSIDENTIELLE
https://www.youtube.com/watch?v=HcMV4Fa51Cs

EnPassant 28/04/2017 18:18

le déluge continue
Là on dépasse les bornes de l'amalgame
http://www.lefigaro.fr/elections/presidentielles/2017/04/28/35003-20170428ARTFIG00166-bertrand-delanoe-compare-le-fn-aux-nazis-pour-inciter-la-gauche-a-voter-macron.php

http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2017/04/27/31001-20170427ARTFIG00251-jean-d-ormesson-je-voterai-pour-emmanuel-macron.php

Là on sent la logique flou du Gus
http://www.lefigaro.fr/cinema/2017/04/28/03002-20170428ARTFIG00310-kassovitz-malgre-son-combat-pour-le-vote-blanc-il-choisit-macron.php

BA 28/04/2017 18:12

Depuis que les élections existent en France, tous les candidats ont TOUJOURS dit aux Français qu'ils allaient défendre leurs intérêts.

Or, pour la première fois dans l'histoire de France, un candidat aux élections (Macron) prononce cette phrase incroyable devant les caméras de télévision : « Mais je ne vais pas dire aujourd'hui aux Françaises et aux Français que je vais défendre leurs intérêts face à Berlin. »

C'est du pétainisme.

Le pétainisme, c'est quand un homme politique français refuse de défendre les intérêts des Français.

Le pétainisme, c'est quand un homme politique français fait la politique favorable aux intérêts des Allemands.

Emmanuel Macron incarne l'éternel pétainisme des élites françaises.

Jeudi 27 avril, sur TF1, Emmanuel Macron prononce ces phrases ahurissantes :

Question de la journaliste :

« Vous allez être face à Angela Merkel. La France sera en position de faiblesse. Comment vous allez réussir à vous imposer ? »

Réponse d'Emmanuel Macron :

« D'abord je ne suis pas face à Berlin, je suis avec Berlin. Qu'on le veuille ou non. Parce que notre destin est là. Nous avons des différences. Nous aurons des désaccords. Mais je ne vais pas dire aujourd'hui aux Françaises et aux Français que je vais défendre leurs intérêts face à Berlin. Non. »

TF1 Le JT
✔ @TF1LeJT
@EmmanuelMacron : "Je ne suis pas face à Berlin. Je suis avec Berlin." #Elysee2017
10:27 PM - 27 Apr 2017

http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2017/article/2017/04/28/emploi-terrorisme-second-tour-ce-qu-il-faut-retenir-de-l-emission-sur-tf1-d-emmanuel-macron_5118975_4854003.html

bozi lamouche 29/04/2017 14:25

exact : on a 2 pétainistes au second tour. on est dans la merde.