Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 mai 2017 2 30 /05 /mai /2017 06:17

Macron a donc dénoncé devant Poutine, la "propagande", des agences de presses russes, bien entendu, en oubliant la propagande qui a propulsé cet inconnu à l'Elysée, et le culte de la personnalité qui l'entoure.
Quand il n'y a pas de pain à mettre sur la table, on fait dans le léchage de cul.

Poutine n'a besoin ni de propagande, ni de culte de la personnalité, ni de lécheurs de culs. Il a ses résultats économiques, bon, et il a la propagande de l'adversaire. Quand on filme un général américain qui dit qu'il faut tuer les russes par milliers, il n'a pas besoin d'en rajouter.
Cette nouvelle était passée en boucle sur les chaines russes. Avec les souvenirs de la grande guerre patriotique, pas besoin au Kremlin de prévoir une quelconque réponse. C'est l'union sacrée, et les sanctions occidentales ont plutôt sauvé l'économie russe d'une dépression plus sévère que celle causée par la crise pétrolière, tout en reportant sa responsabilité sur l'étranger.

Le substitut d'importation, notamment en agriculture a fonctionné à plein, et il n'a pas manqué de fournisseurs un peu plus lointains et amis, pour se substituer au reste.

Macron tenir tête à Poutine, il ne faut pas rêver. Macron est incapable de faire autre chose que le béni-oui-oui, autrement que médiatiquement, et surtout, avec l'assentiment de la Frau.

Règne des idiots et syndrome du larbin sont (re)parus sur le blog de berru, qui visiblement a survécu à l'excommunication du "Monde". Je savais bien, moi, qu'il n'en mourrait pas. Et puis, se faire insulter, blacklister par l'immonde, ça vaut largement une légion d'honneur. La légion d'honneur, n'importe quel lèche-cul l'a. C'est devenu un truc de larbin, et les décorations militaires, tous les soldats les ramènent. On est revenu à 1789, quand on disait que tous les défenseurs de la Bastille étaient chevaliers de Saint Louis.

Quand à l'occident, c'est devenu la pantomime ( Attitude, mimique accompagnant le discours ou le remplaçant et pouvant aller jusqu'à une gesticulation outrée. Définition du Larousse.) et le foutoir.

Les rodomontades du Carl Vinson avec la Corée sont finies, et le Pentagone, visiblement, prend peur des conséquences d'une guerre avec la Corée du nord.

Le porte avion a donc été faire une ballade, on a monté en gamme jusqu'à l'hystérie, à propos d'un pays qui ne menace personne, contrairement aux USA qui bombardent tout ce qui leur passent sous la main...

On ne compte plus les inscrits à pôle emploi, comme chômeurs. Pas suffisant, nous dit on. Au Canada, pays des taux variables, la plupart des propriétaires n'ont pas un rond, et 10 millions des emplois sont précaires.

Charles Sannat nous dit : "Quand je me souviens comment gamin on tournait en dérision les triches évidentes de l’Union soviétique sur ses statistiques, et voir que nous prenons exactement le même chemin n’est pas pour me rassurer quant à l’issue que finira par connaître notre système politico-économique. "

Il y a belle lurette, cher Charles, que les statistiques sont devenues bien plus farfelues que celles de l'URSS, qui apparaissent avec le recul, étant restée plus qu'honnêtes. Il faut dire qu'ils ne comptaient que l'économie de production, et avaient donc moins de marges de manoeuvres pour nous enfumer avec le tralala de la société post industrielle, et des prix de ventes gonflés aux stéroïdes, notamment dans le domaine de la santé.

Pendant ce temps, l'affaire Ferrand deviendra le boulet et le clou du cercueil de Macron.

La führerin, quand à elle, a donné à son larbin les consignes pour affronter l'ex-leader du monde libre. Elle veut toujours son libre échange (ça fait club de partouzes), pour exporter encore ses bagnoles aux USA.

Mais elle use aussi d'un langage codé : "Le but de Poutine est de revenir à un monde où le fort impose ses vues au faible par l'intimidation militaire, la corruption et la criminalité." Quand on lit "Poutine", il faut penser "USA". Et pour ce qui est de l'intimidation, de la corruption et de la criminalité, elle sait y faire avec ses larbins européens. L'idéal de Frau, c'est le commerce, nous dit elle. "Le commerce rend libre ?" Mais son futur, ça sera quand même de gérer l'effondrement du commerce extérieur allemand. De quelque manière qu'il arrive...

Le Donald a été génial jusqu'à présent. Totalement imprévisible, il casse tous les codes washingtoniens, poussant même le complexe militaro industriel, et les néo-cons à le freiner... On appelle cela la stratégie du fou. Toujours attaquer, et toujours là où l'on ne l'attend pas.

Les individus et les états occidentaux se radicalisent, les uns, parce qu'ils ont de moins en moins, les autres, parce qu'ils sont en échec économique de plus en plus patent.

Des abrutis, à Nice, nous disent quelle chance sont les migrants. Ils n'ont pas lus Shiller : Comment l'économie mondiale est tombée dans la "stagnation séculaire".

2008, contrairement à ce que disent certains blogueurs dépassés, attardés dans les années 1950, c'est la crise de l'énergie. Et la réponse. Parce que la réponse essentielle, c'est la réduction des besoins, qui tue la comptabilité du pib.

Jancovici nous dit que Macron devra, en matière d'énergie, faire le reset. Mais il y a de grandes chances, que cela se traduise par "suicide politique".

" Sans énergie abondante, l’humanité ressemblerait à ce qu’elle était en 1800 : un demi-milliard d’agriculteurs, avec 25 ans d’espérance de vie à la naissance. "

Jancovici se plante, parce qu'en 1800, l'espérance de vie était déjà en nette amélioration, et la poussée de population déjà nettement perceptible, même sans fossile. Que ce soit en Chine ou en France, les vertus d'un état ordonné avait permis une notable amélioration des conditions de vie, une progression importante de l'espérance de vie, et le mythe de "tous agriculteurs", n'était pas de mise.

Le vrai agriculteur était rare, et la multi-activité, la norme. De toute façon, l'activité agricole est très cyclique  et peu être très réduite. Quand on a une ou deux vaches, la traite, ça ne prend pas beaucoup de temps. Le potager, peut occuper, mais lui aussi est cyclique.

Que va être la présidence Macron ? Une présidence où la consommation d'énergie va se réduire encore de 10 % ?

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Energie Politique
commenter cet article

commentaires

EnPassant 31/05/2017 16:46

Elections législatives: le Conseil constitutionnel demande que le temps d'antenne de La République en Marche soit augmenté
http://www.businessinsider.fr/conseil-constitutionnel-donne-gain-de-cause-a-la-republique-en-marche

Comme ça il va prendre 100% du temps d'antenne....

L'après 31/05/2017 11:32

On le savait pour les Etatsuniens, Canadiens, mais 1/3 des Suisses n'a pas un sous devant eux non plus:
https://www.romandie.com/news/Epargne-pres-d-un-Suisse-sur-trois-n-a-pas-d-economies-etude_RP/800895.rom

La mythique route 66, symbole au États-Unis tombe en ruine. Cette route qui représentait la "liberté" de conduire son véhicule a crédit et de consommer du pétrole subventionné et acheter de la malbouffe au restaurant du coin a pris un sacré coup de vieux comme toutes les infrastructures US.

"Déclassée dans les années 1980 en faveur d'autoroutes plus larges et plus rapides, la Route 66, dont 85% est encore praticable, a été reléguée au rang des vestiges du folklore américain. Les petites échoppes, motels, restaurants et stations-service qui bordaient la route ont fermé les uns après les autres.

"Des villes entières ont dépéri et ce qui était un carnaval de 2.400 miles (4.000 kilomètres) est devenu en grande partie une ville fantôme de 2.400 miles", explique David Knudson, fondateur et directeur de la Fédération nationale de la Route 66."

https://www.romandie.com/news/ZOOM-La-Route-66-traversee-mythique-de-l-Amerique-profonde-en-pleine-renaissance_RP/800869.rom

Enfin la bulle informatique semble dégonfler en Inde a en croire les licenciements qui arrivent.

https://www.romandie.com/news/L-industrie-informatique-indienne-en-eaux-agitees/800922.rom

lecteur 31/05/2017 00:11

Macron le JPVC. Jeune président des vieux cons

lecteur 31/05/2017 00:10

Le petit Ferrand sera le cahuzac du macron ! Et ce avec une précocité temporelle plus rapide que pour le précédent déchet élyséen. Le rythme s'accélère ?

L'apres 30/05/2017 20:08

La pauvreté augmente, on a passe le "pic classes moyennes".

"...L'Observatoire des inégalités insiste sur "ce tournant de notre histoire sociale". La pauvreté avait de fait fortement régressé des années 1970 au milieu des années 1990. Depuis, c'est l'inverse. On assiste pas, certes, à une explosion de la pauvreté mais c'est l'inversion de tendance qui est préoccupante."

http://www.latribune.fr/economie/france/les-pauvres-sont-de-plus-en-plus-pauvres-selon-l-observatoire-des-inegalites-726446.html

Roberto 30/05/2017 17:47

Aujourd'hui c'est la roulette russe tous les jours et pas seulement à cause de Trump...économie, terrorisme, guerre, tout semble pouvoir péter à n'importe quel moment...et Merkel, une espèce de mélange entre un camée et un téléprédicateur fanatique, ne pense qu'à son excédent commercial qui se fait aux dépens de tous les autres grands économies de la zone euro et qui écrase beaucoup des plus petites.
Merkel, la grande espérance du monde libre selon la presse allemande déclare persona non grata Trump, véritable hérétique par son affreuse politique d'America First et veut pousser encore plus les autres nations européennes dans une opération porte ouverte: " émigrants ", euromarks, austérité sado-maso protestante et BMW pour tous !
Là où on va tous bien se marrer c'est quand Trump va dire dans un dès ses tuits " basta " et décider de retirer toutes les troupes américaines de Germanie...finiee la protection, fini les rentrées d'argent grâce aux bases et aux soldats, fini d'avoir la Bundeswehr comme armée d'opérette et donc de pouvoir avoir une marge de 1,5% du PIB en plus pour la R&D qui permet de faire de plus belles Mercedes...fini l'Otan sans doute. Pas besoin de barrières commerciales contre les voitures allemandes, le nain allemand qui se prend pour le chef devra dépenser à tout va pour compenser et voir disparaitre son sacrosaint surplus de fric ou se retrouver comme une grosse Suisse sans la qualité de vie. Le pire c'est tout d'un coup on pourra empleras qu'en fait le führer in était depuis toujours tout nu.

Abdel 30/05/2017 17:44

Au debut, je ne captais pas bien cette histoire de route de la soie. L avantage est de ne pas croiser au navire de l Us Navy. Et la en lisant un article, tout devient l impide. La Frau doit faire attention car tout est la : le rachat du numero 1 de la securite automobile avec du haut de gamme :
https://www.youtube.com/watch?v=suaIFKzqbfI

http://www.leblogauto.com/2017/05/les-premieres-volvo-chinoises-arrivent-en-europe.html

BA 30/05/2017 15:35

Affaire Ferrand : de nouvelles révélations accablent le ministre.

Ce sont de nouvelles informations qui mettent Richard Ferrand face à ses contradictions. La semaine dernière, Le Canard enchaîné révélait que le fer de lance du mouvement La République en marche avait participé il y a quelques années à une opération immobilière extrêmement opaque. Alors que les Mutuelles de Bretagne, dont il était le directeur général jusqu'en 2012, étaient à la recherche de nouveaux locaux pour accueillir un centre de soins, Richard Ferrand avait lui-même acquis un immeuble en plein cœur de Brest.

L'homme, pas encore député, avait ainsi signé auprès d'un particulier un compromis de vente en décembre 2010, lequel prévoyait qu'une société civile immobilière (SCI), dirigée par sa compagne, Sandrine Doucen, le remplacerait bientôt. Richard Ferrand avait également fait inscrire dans le compromis que la vente ne serait valable qu'à la condition qu'un contrat de bail soit noué dans les prochaines semaines entre la SCI de sa compagne et... les Mutuelles de Bretagne.

Un pacs conclu en 2014 ?

Le 25 janvier 2011, tout se passe comme prévu : le conseil d'administration des Mutuelles, dont Ferrand ne fait pas partie, choisit l'offre de Sandrine Doucen, alors que sa société n'a pas encore d'existence légale, n'est pas immatriculée au greffe du tribunal de commerce, et n'est même pas encore propriétaire des locaux ! Un mois plus tard, le Crédit agricole finance 100 % de l'opération via un prêt de 400 000 euros environ, et les Mutuelles, en échange d'un loyer plus bas que le marché, acceptent de prendre à leur charge la rénovation des locaux à hauteur de 184 000 euros. Une transaction qui permet à la compagne de Richard Ferrand de réaliser une magnifique plus-value en quelques années à peine...

http://www.lepoint.fr/legislatives/affaire-ferrand-de-nouvelles-revelations-accablent-le-ministre-30-05-2017-2131382_3408.php

L'apres 30/05/2017 12:40

Excellent. J'aime beaucoup votre vision holistique PR.

Je partage deux articles sur le Japon.
PIB du Japon qui serait en croissance: résultat des QE et donc de l'endettement (non dis dans les articles)
Chômage extremement bas: expliqué dans l'article par la baisse démographique et les emplois précaires
Consommation qui ne redémarre pas: Ben oui, comment ça pourrait être autrement? Emploi précaire, baisse démographique, vieillissement, moins d’énergie...Les économistes veulent absolument changer les lois de la physique.

https://www.romandie.com/news/Au-Japon-un-faible-taux-de-chomage-en-trompe-l-oeil/800521.rom

https://www.romandie.com/news/Japon-consommation-toujours-en-berne-malgre-un-climat-de-l-emploi-au-beau-fixe/800492.rom

Max 30/05/2017 10:20

Comment l'économie mondiale est tombée dans la "stagnation séculaire" : L'article de la tribune est un modèle de propagande anti décroissance, qui utilise des mots systématiquement négatifs ("pessimisme", "mauvais pressentiment", "crise") pour désigner la fin de la croissance, alors que la décroissance est une chose tout à fait naturelle. Déjà le mot "stagnation" est tout à fait inapproprié : Une stagnation ça voudrait dire l'immobilisme, donc un PIB nul, or là on a un PIB constant, ce qui correspondant à un débit constant dans un fleuve par exemple, en aucun cas une stagnation (Pourquoi ne pas parler de pourrissement tant qu'on y est ?) Un article qui a été écrit par des gens qui n'ont pas compris que les arbres ne montent pas jusqu'au ciel, et que seule l'énergie conditionne la croissance tant démographique qu'économique.