Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 juin 2017 4 22 /06 /juin /2017 19:36

On nous parle de terrorisme,

On nous parle de 74 morts au Venezuela dans les troubles anti-gouvernementaux. Ouh-là-là que c'est vilain.
Mais je rappellerais un autre événement qui a fait des dizaines de morts, des dizaines d'invalides, et des centaines de blessés, le mondial de foot 1998.

Les voitures fonçant dans la foule ont été légions. Les morts dans les bagarres, les accidents de la route, etc, nombreux, mais aucun bilan n'a été fait, parce qu'il aurait été corsé.

Pas grave, on a balayé morts et blessés sous le tapis. Oublié le bénéfice de l'UEFA, et oublié le coût du bazar, parce "qu'oooonnnn essstttt lessssss chaaammmpioooonnns"....

Le bénéfice ? Aucun, on a là un bon exemple de dépenses somptuaires, coûtant beaucoup, rapportant rien (un clou chasse l'autre), car les dépenses supplémentaires là, ont été compensées par des baisses de recettes ici... Mais il a fallu attendre 2016 pour qu'on parle gros sous, et voir le désastre.

Mais, pour faire passer ce bilan, rien de tel qu'une bonne campagne médiatique, et un bon laxisme étatique.

Parce que si on appliquait les lois proprement, plus aucune rencontre "sportive", footballistique n'aurait lieu, les incidents y étant quasiment permanents.

N'ayez crainte, si Paris emporte les JO 2024, ça coûtera encore plus cher, et rapportera encore moins.

On a donc là un symptôme, encore, de dislocation, où la gloriole prend le pas sur l'investissement productif.

Notre "cher", ministre de l'intérieur a pris amplement part à la spéculation immobilière qui a eu lieu à Lyon, pour la construction du grand stade de Lyon, qui, rappelons le, est une opération très lucrative pour certains, mais dont le bénéfice pour la collectivité, n'existe pas, et est même négatif.

" Les économistes Roger G. Noll, de la Stanford University et de la Brookings Institution, et Andrew Zimbalist, du Smith College, ont étudié les retombées économiques des stades sportifs : ils n’ont trouvé qu’un « extrêmement faible effet sur l’activité économique et l’emploi ». Les emplois créés par les stades ne compensent pas les emplois perdus à cause des expropriations et des nouveaux impôts. De même, les économistes Robert Baade, du Lake Forest College, et Allen Sanderson, de l’University of Chicago, ont examiné l’expérience des 10 plus grandes villes de 1958 à 2000 et ont conclu qu’ajouter un stade n’a aucune incidence positive sur l’emploi. "

"aucune incidence positive sur l’emploi".

" Cependant, nous sommes tombés dans l’excès exactement inverse, i.e. un monde où on peut prendre n’importe quelle propriété à Pierre pour la donner à Paul pour son usage privé. "

Le stade de Gerland, qu'il remplace, d'ailleurs, n'a jamais été plein...

Le monde du fouteballe, en un siècle a évolué, d'un sport qui ne coûtait presque rien, à un déluge monétaire sans égal.

Juste un peu de patience, ce délire cessera avec le pétrole. Pour se marrer, certains font des prévisions à 2050... Une belle bande de vainqueurs et de bredins...

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Politique Economie
commenter cet article

commentaires

Abdel 23/06/2017 20:51

C' est marrant de voir tous le battage médiatique sur les JO à Paris depuis l' Allemagne. La candidature de Hambourg a été rejeté par la population suite à un référendum :

http://www.lemonde.fr/jeux-olympiques/article/2015/11/29/la-population-de-hambourg-vote-non-aux-jo-2024_4820080_1616891.html

Piotr 23/06/2017 16:48

"Le Grand Stade"
tout ça nous rappelle les jeux du cirque romains avec combats de gladiateurs et combat contre des fauves (surtout beaucoup de sang qui gicle pour que ce soit intéressant).
Les empereurs étaient "condamnés" à donner des jeux de plus en plus grandioses, des naumachies etc... pour éviter que le populo ne pense à autre chose.
Les "barbares" ont mis fin aux Jeux du Cirque.
Qui étaient les vrais barbares ?

serge 23/06/2017 16:42

Mais Paris va avoir les Jeux 2024. Plus que 2 villes, Los Angeles prenant 2028. La rentabilité de ces machins étant définitivement prouvée comme négative, la majorité des candidats ne le sont plus et ne le seront plus. Le CIO n'a absolument pas d'autre choix que de trouver désespérément des sites vu l'engagement sur plusieurs manifestations avec les sponsors. En conséquence, vu déjà le bordel généré par l'Euro de foot l'an passé, je suggère aux éventuels lecteurs qui auraient envie de venir de prendre plutôt quelques vacances lointaines à cette période. D'autant plus que d'ici là, on en sera peut-être aux mortiers de campagne ou aux bombes sales de la part de nos contempteurs religieux.

Mario 23/06/2017 09:58

"Le Grand Stade"
On pourrait aussi évoquer les dérives mafieuses ayant été utilisé pour que le projet voit le jour.
A commencer par la chasse aux paysans et maraîchers qui vivaient sur le site, dégagés à coups de millions, à coups de poings aussi, dans la gueule, pressions dégueulasses, incendies et harcèlements, bande de punks à chiens engagés pour semer la zizanie et la violence.

Ils ont eu leur stade, mais je vous prédit qu'ils n'en profiteront pas. Bien mal acquis ne profite jamais.

Manassas 25/06/2017 14:09

J'ai travaillé avec une entreprise qui avait été dégagée quasiment manu militari pour l'organisation des JO de Londres en 2012 ainsi que 150 autres pour construire un stade tout neuf.

Bien évidemment, un certain Mittal a trouvé son compte en fournissant des poutrelles pour le nouveau stade. Il y en avait même en trop: on en a fait une oeuvre d'art à côté.

Autre événement sportif qui va survenir mais dont on parle peu: le Tour de France. Et ses routes bloquées la veille imposant parfois des détours de 30 kilomètres pour que les travailleurs et riverains puissent accéder au centre des villes étapes. Sans parler des cohortes de visiteurs migrantes en transhumance pour ce genre d’événement. Pour les "retombées énormes" je demande à voir la facture par tête de pipe de l'habitant local.

francomusso 23/06/2017 07:51

Ah les grands travaux ... Inutiles, des impots, c'est tout. Et comme toujours les pauvres débiles qui s'accrochent à leur "propriété" et ... se font exproprier par les gros qui font les lois. La plèbe sortira-t-elle un jour des mythes et des croyances? Il ne semble pas. L'immobilier ne rapporte rien, être proprio est un gouffre à pognon ET SURTOUT une prison, car le proprio voudra "rester" quoi qu'il en coute, car c'est "sa" propriété. Et les gros tiennent tout cette populace stupide par les couilles. Quand un stade, un truc qui sert à se divertir est déclaré d'utilité publique ... allons ... un peu de sérieux là siouplait.
Continuez braves gens, continuez. Alors que 90% des gens n'a aucun droit, ne possède rien et n'existe pas tout simplement.

dupontg 23/06/2017 21:33

du pain et des jeux....
un stade est bien d'utilité publique puisque l'abrutissement des masses est une priorité..
Sinon il y aurait des risques pour les zelites