Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 avril 2017 1 10 /04 /avril /2017 09:43

En provenance de l'EIA (Energy Information Administration), la structure de la consommation énergétique.

On voit notamment la fin du charbon. Exclusivement destiné, ou presque, à générer de l'électricité, au contraire du gaz (diversifié), et du pétrole (transport).

Malgré tous les efforts trumpesques, le charbon ne reviendra pas sur le devant de la scène. Les centrales fermées (250), le sont pour toujours, et celles restant sont peu rentables. Trop vieilles.

On peut voir aussi, la percée réelle du renouvelable. Et celui-ci, pour l'instant, n'est axé que sur la fabrication d'électricité, ou presque.

Mais, bon, on néglige dans cette étude, un signe de stress évident. Les USA sont désormais massivement exportateurs de produits pétroliers raffinés, ce qu'ils n'étaient pas il y a 12 ans.

Le charbon US, nous dit on, tente son come back. Il n'en est rien, la situation se stabilise un peu. Du gras a été enlevé, et l'appareil de production est soulagé. Pour un temps. Pour les USaméricains, l'horizon indépassable, c'est la réintroduction en bourse.

Dans l'histoire du capitalisme, il y a toujours une fuite en avant vers des techniques plus efficaces et plus économes.

Un "révolutionnaire", veut valoriser la merde. C'est un agriculteur, qui produit allégrement 55 tonnes de lait par jour, mais aussi 150 tonnes de merde. Il a entrepris de lui donner une valeur.

Mais, déjà, en son temps, Braudel notait un avantage des civilisations asiatiques sur les occidentales : elles valorisaient bien mieux la merde.

Comme je l'ai déjà dit souvent. Ce qui est intéressant dans certaines activités économiques, ce sont les à côtés. La merde dans le cas de la ferme. Les panneaux solaires qui ornent toits et parkings de centres commerciaux. Le parking (excédentaire) de l'aéroport (déficitaire).

Eclairer, ou pas 3 000 ou 4 000 habitants ce n'est pas anodin, au niveau financier, mais cela prouve la distance qu'il y a entre les USA, et les autres, pour lesquels on trouvera toujours une solution, des gisements de trucs ou de bidules.
Non, à un moment, il faut recycler sa propre merde.

Par exemple, celle de 12 millions de parisiens...(Paris et Banlieue).

Si ça se trouve, dans quelques temps, la principale activité du fermier italien ce sera de fournir de l'électricité, et l'accessoire, de fournir du lait...

Le problème des USA, est dans une production de pétrole surestimée (par les condensats et les gains de raffinages), et sous estimée pour les produits OPEP, qui eux, ne tiennent compte que du "crude oil", ou pétrole brut.

Le but de cette surestimation est de faire croire que "America is always great", ce qui n'est pas le cas.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Energie
commenter cet article

commentaires

EnPassant 12/04/2017 10:02

tiens ! à contre courant de nos élites germano léche-cul
http://www.lefigaro.fr/international/2017/04/11/01003-20170411ARTFIG00225-la-sarre-se-donne-un-avenir-en-francais.php

EnPassant 11/04/2017 18:48

Dans le village d'Auge, première naissance enregistrée depuis 50 ans
http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2017/04/11/01016-20170411ARTFIG00160-dans-le-village-d-auge-premiere-naissance-enregistree-depuis-50-ans.php

dizemanov 11/04/2017 18:09

Il semble que par la grâce de sa participation/inclusion à l'OTAN la France soit embarquée dans ce qui risque de devenir une très grave crise internationale.

https://www.romandie.com/news/ZOOM--A-Moscou-Rex-Tillerson-porte-un-message-de-fermete-sur-Assad/787617.rom

https://www.romandie.com/news/ZOOM--La-tension-monte-encore-entre-Washington-et-Pyongyang_RP/787611.rom


https://thesaker.is/a-multi-level-analysis-of-the-us-cruise-missile-attack-on-syria-and-its-consequences/

anonyme 11/04/2017 15:23

Banlieue 13 ou la création d'un ghetto chez les vikings (Stockholm):
Postal Service Suspended In Swedish "No-Go" Zone Because It's "Not Safe"
http://www.zerohedge.com/news/2017-04-10/postal-service-suspended-swedish-no-go-zone-because-its-not-safe

Sinon attendez vous à des hausses sur les produits alimentaires due à la sécheresse qui s'installe sur la France et autour de la mer noire (Russie et Ukraine).
Cette sécheresse semble être du même niveau que 1976.
http://www.entraid.com/articles/craintes-de-secheresse-saccentuent-partout-france

Le pétrole ne sauve pas les kenyans :
Kenya: les mirages du Turkana à l'épreuve de la sécheresse
http://www.leparisien.fr/flash-actualite-monde/kenya-les-mirages-du-turkana-a-l-epreuve-de-la-secheresse-05-04-2017-6825999.php

EnPassant 11/04/2017 09:27

c'est hype, c'est moderne, c'est cool
zon juste inventé le Familistère
http://www.latribune.fr/vos-finances/immobilier/ikea-va-construire-un-immeuble-en-islande-pour-loger-ses-salaries-683745.html

ah mais non on me souffle dans l'oreille que c'est déjà inventé depuis un bail

EnPassant 11/04/2017 09:24

L'ami Macron est en route, pourquoi se géner avec un peu d'avance ?
http://www.latribune.fr/entreprises-finance/banques-finance/la-societe-generale-a-fait-saisir-les-comptes-de-kerviel-684076.html

La Gaule 10/04/2017 18:06

Je sais que la psycho est mal vue dans le coin, mais je vous fais remarquer que Freud avait établi de longue date une parenté entre l'argent et la merde.
A ce titre le fameux bouquin de Max Weber « l'éthique protestante etc. » aurait pu s'appeler tout aussi bien Éloge du Constipé.
Le premier acte gestionnaire réussi du petit homme dans un monde libéral (le futur Ouineur) arrive lorsqu'il « se retient ».
Avant ce moment capital (je choisis mes mots), le petit Ouineur est encore dans le stade antérieur du « don », bienveillant vis à vis de sa mère.
Les deux stades peuvent bien sûr coexister par la suite de manière symbolique chez une foule d'individus.
Emmanuel Macron par exemple (Ma Crotte : que Dizemanov m’envoie un rib, je paie un euro par emploi du terme) a de toute évidence mal négocié le stade de la retenue, compte tenu du nombre d'affaires foireuses qu'il semble avoir menées.
Côté don, il a de plus rencontré une seconde maman, ce qui n'a rien arrangé.
Sade, lui, avait poussé « l'esprit des lumières » (libérer les passions humaines particulières au bénéfice de l'ensemble) jusqu'à son terme rien moins que logique, finalement.
Il avait ainsi imaginé un monde idéal concentrationnaire (un château) où les dominants pouvaient chier sans retenue et avec bonheur, à charge aux dominés de bouffer ce qui sortait. Le tout entre des séances bien senties de viols et de tortures.
Cela se passait d'ailleurs au siècle qui avait aussi inventé la prolifération monétaire paperassière, où l'on tâtonnait la force motrice à vapeur, et où le pétrole était encore un truc puant qui apparaissait ici et là selon son bon vouloir sur la glèbe.
C'est dire si les gros malins, après l'Effondrement, auront encore des cartes dans leur jeu pour faire goûter leur crotte à la masse apeurée.
Rien de révolutionnaire là-dedans effectivement. L'on va intervertir les potiches, changer le tabou en totem et passer muscade.
La dernière fois qu'il a été question de « révolution » dans notre pays, jadis, c'était lorsque les mal-comprenant de 68 (les situationnistes) conférait une force « révolutionnaire » au Désir face au Pouvoir dans le sillage des vieux dadais Deleuze et Debord.
(les cons, aurait dit Daladier).
A leur décharge, Marx, derrière sa barbe de constipé, n'avait pas compris grand chose à ce petit jeu là non plus. Malgré tous ses mérites et ses équations savantes.

PS : Rien. Il fait beau. Aujourd'hui et demain c'est la pleine lune.

Max 10/04/2017 17:47

Le Figaro franchit de nouveau le mur du con avec un article sur le Japon :

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2017/04/10/20002-20170410ARTFIG00224-au-japon-on-manque-de-chomeurs.php

- "le Japon fait face à une pénurie de main-d'œuvre sur fond de crise démographique." : Vraiment ? Une crise démographique au Japon ? Et le continent Africain où les femmes ont 6 enfants chacune et où ceux-ci finissent par crever de faim, il n'est pas en crise démographique peut-être ?

- "Comment faire augmenter le chômage?" : Ça c'est intelligent comme problème !

- "«Les Japonais considèrent l'immigration comme une solution secondaire au manque de main-d'œuvre. Travailler plus demeure la solution privilégiée dans la culture japonaise», explique Jean-Yves Colin, qui a été vice-président d'Amundi Japan. Mais si les résultats de cette politique sont là, cette solution n'est pas durable à terme." : Ah oui, c'est sûr que la solution européenne de faire appel à l'immigration de masse est vachement plus durable, on le voit bien avec tous les attentats qui se multiplient sur notre sol.

- «l'économie nippone ne parvient pas à passer à la vitesse supérieure» : Ah oui, c'est sûr, en Europe on veut de la croissance à tout prix, nous on passe à la vitesse supérieure pour foncer dans le mur !

- Seul point intelligent de l'article, à la fin où ils se rendent compte que la robotisation c'est pas si mal que ça, et surtout inévitable ...

Bref, un économiste européen ne comprendra jamais rien à la société japonaise.

Lorialet 10/04/2017 20:03

Quand un pays importe 80% de sa nourriture, bizarrement je ne trouverais jamais mauvais l'idée de réduction de sa population (genre de 80%....).

Fernand Naudin 10/04/2017 16:16

"Si ça se trouve, dans quelques temps, la principale activité du fermier italien ce sera de fournir de l'électricité, et l'accessoire, de fournir du lait..."
C'est déjà le cas dans certains landers allemands....