Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié depuis Overblog

30 Janvier 2018 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Immobilier

"De quoi vous plaignez vous ? 10 maisons ?

Ici sur la côte d'azur, toute la beauté naturelle a été coulée sous le béton. On peut se balader et voir que tout est vide (c'est facile le soir de voir où sont les quelques résidents à l'année) sauf 1 mois en été (et encore). Les garages à bateaux sont pleins mais les bateaux pourrissent sur place et ne sortent pas beaucoup, voir jamais.
La construction continue à tout va (les entreprise en sont obligées de racheter quelques maison de ville avec jardin pour toute détruire et construire sur 4 étages).
Si vous êtes du nord et que l'on vous vend du rêve de soleil dans le sud et de locations assurée, fuyez.
On ne construit que dans des endroits invivables (près des routes à grande circulation). Les prix des locations baissent (trop de constructions) et le turnover des locataires augmente (tu peux avoir mieux et du neuf pour moins cher). En plus dans ma résidence, certain propriétaire ou locataire ont du mal à payer charge et loyer (enfin les moins argentés). Les autres vont changer de couleur lorsque je leur montrerai le montant des travaux de réfection des gardes corps."
 
Ce n'est qu'une question d'échelle. Construire 10, quand 20 sont dispo à moins de 200 mètres, c'est surréaliste. A 500 mètres, je n'ose même pas penser...
Là, on voit le degré atteint par l'économie fictive. On construit pour ne pas habiter, on achète le bateau, pour ne pas naviguer, et la piscine, pour ne jamais y mettre le bout des pieds dedans.
Cela s'appelle du panurgisme. Et on imagine les montants astronomiques avalés par cette destruction de valeur.
En prime, vous verrez bientôt des ruines dignes de l'empire romain.
Après, dans l'effondrement, que les vieilles communes reviennent à leur population de 1880, c'est vraisemblable.
Aucune génération n'a vécue comme la précédente et la richesse d'une était la malédiction de la suivante.
Comme je l'ai dit souvent, une génération détruira volontairement sa "richesse". Je rappellerais encore et encore ces paysans sous Louis XIV qui faisaient sauter le toit de leurs maisons, et se regroupaient sous une seule, pour éviter les impôts.
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
E
C'est drôle mais montre quand même des signes certains de décomposition généralisée

To hack Australia and learn its secrets, buy second-hand furniture
https://www.theregister.co.uk/2018/01/31/australian_cabinet_leaked_a_cabinet/

NASA finds satellite, realises it has lost the software and kit that talk to it
https://www.theregister.co.uk/2018/01/30/zombie_satellite_is_image/
Répondre
L
Les grands élus veulent détourner des avions de Nantes vers Marcé, sauf que le maire n'en veut pas. Et d'ailleurs, personne ne veut aller la bas, et l’aéroport coûte aux contribuables pour rien.

"Tout au plus, Angers Loire aéroport pourrait accueillir « une dizaine d’avions par semaine », vers la France ou es pays d’’Europe les plus proches. Pour qu’au moins cet aéroport serve à quelque chose. Alors qu’il coûte les yeux de la tête à la communauté urbaine. « 25 millions depuis le début », calcule Patrice Daviau."
« Toutes les études montrent qu’il n’est pas rentable. Il n’y a pas de demande. »

Aéroport d'Angers. Le maire de Marcé furieux contre le Département

https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/angers-49000/aeroport-d-angers-le-maire-de-marce-furieux-contre-le-departement-5527728
Répondre
L
Calcul du PIB. L’Insee va intégrer le trafic de drogue mais pas la prostitution

Ah, enfin on y vient. "La drogue oui, la prostitution non", c'est comme l'eau ferrugineuse oui, le pinard non.

https://www.ouest-france.fr/sante/addictions/drogues/calcul-du-pib-l-insee-va-integrer-le-trafic-de-drogue-mais-pas-la-prostitution-5533563
Répondre
J
Pour la prostitution ils vont la mettre l'année précédant les élections : ça fera une croissance de 4% ;-)
L'article de Charles Sannat est intéressant : https://insolentiae.com/croissance-en-france-au-plus-haut-vraiment-ledito-de-charles-sannat/
d'après le journaldunet voici comment est calculer le pib
http://www.journaldunet.com/business/dictionnaire-economique-et-financier/1199005-pib-produit-interieur-brut-definition-calcul-traduction/
PIB = sommes des valeurs ajoutées + TVA + droits et taxes sur les importations - subventions sur les produits.
Comme disait Fillon, il faut augmenter la TVA. Pour le coup, si la TVA augmente de 10%, c'est bon pour le PIB. J'ai faux ?
Après tous ces loopings pour le calcul du PIB, ça va devenir coton.
En fait on se demande pourquoi le PIB devrait tjrs augmenter ? A oui la dette ...
P
Tiens, en parlant de richesse :-) Il faudrait 2,6 millions d'année pour qu'un smicard gagne autant que le plus riche en France (qui va payer encore moins d'impôts). On vit bien dans des mondes parallèles.

Sinon, la masse des français est pas bien riche : "L’Observatoire des inégalités précise que la plupart des ménages français détiennent moins de 114 000 euros.". No comment pour les personnes qui votent Macron (ou tout autre politicien du système) et croient faire partir du monde des gagnants et autres winners... Mais c'est vrai qu'avec une Audi ou une Mercedes à crédit, cela le fait...

http://www.lemonde.fr/argent/article/2018/01/30/la-premiere-fortune-de-france-vaut-2-6-millions-d-annees-de-smic_5249217_1657007.html
Répondre
M
Oui, on notera que "l'économie" de la drogue, illégale et donc une non-économie par définition entre dans le PIB.
par contre la prostitution, légale, elle n'entre pas dans le PIB.
Gageons que 1°) le gouvernement espère que "l'économie" de la drogue augmente et 2°) que la lutte contre le trafic de drogue se fera de moins en moins.
H
"Après, dans l'effondrement, que les vieilles communes reviennent à leur population de 1880, c'est vraisemblable."

Vous êtes trop optimiste, cher Monsieur Reymond. En 1800, le territoire actuel de la Seine Saint-Denis était rural, et comptait 28 000 habitants. Actuellement, la Seine Saint-Denis est totalement urbanisée, et compte un million et demi d'habitants.

En 1800, les habitants produisaient de quoi se nourrir eux-mêmes et nourrir une partie des Parisiens. Ils étaient souvent maraîchers, et allaient toutes les semaines vendre leur marchandise aux Halles de Paris, dans des charrettes tirées par des chevaux.

Après l'effondrement, la Seine Saint-Denis comptera autant d'habitants qu'elle pourra en nourrir, c'est à dire ZÉRO. Tout est bétonné, donc incultivable. Les quelques parcs et jardins qui restent sont des confettis. Dans ma commune il reste quelques anciens puits. Ils sont soit secs, soit pollués.

La Seine Saint-Denis d'aujourd'hui ne produit ni sa nourriture ni l'énergie qu'elle consomme, et est obligée de purifier l'eau de ses rivières et de la nappe phréatique, pour cause de pollution chronique. L'industrie a été délocalisée depuis longtemps, tout le monde travaille dans le tertiaire, et ne produit donc rien de matériel.

Les usines des eaux fonctionnent à l'électricité, et n'ont que 48h de réserve de fioul pour faire fonctionner leurs groupes électrogènes. Après deux jours sans électricité, le département n'a plus d'eau courante.

Les supermarchés (qui n'ont que 3 jours d'approvisionnement) seraient vides en quelques heures, et les stations-services ne fonctionneraient plus, l'essence étant stockée en sous-sol et les pompes étant électriques.

Je laisse imaginer ce que deviendraient les toilettes des appartements HLM après une journée sans chasse d'eau... Les habitants videraient leur seaux par les fenêtres, du 15e étage (les ascenseurs étant à l'arrêt). Et puis, la soif...

Dans trente ou quarante ans, il ne restera que des ruines dans le 9-3. Et ce sera la même chose dans tous les départements actuellement urbanisés.

J'ai lu récemment que tous les dix ans on bétonne l'équivalent d'un département, en France métropolitaine. Au lieu de parler de bétonner, on devrait dire : nécroser.

Un million et demi de banlieusards (rien que pour le 9-3) se retrouvant du jour au lendemain sur les routes, pillant fermes et jardins sur leur chemin, essayant dans le désespoir de survivre quelques jours de plus, ça évoque une méga-invasion d'orcs sur la Comté, pour les lecteurs du Seigneur des Anneaux...

En pratique, ça sera probablement étalé dans le temps, mais tout aussi désastreux au final.
Répondre
J
Ta réflexion est valable pour un effondrement rapide (qq mois).
Actuellement, nous assistons à un effondrement lent (qq années ou dizaines)
Je te conseille les bouquins de Piero san giorgio
M
La fin du pétrole sera progressive. De plus la fin du pétrole ne signifie pas la fin de l'énergie, il y a le charbon. Même si les conditions de vie vont indéniablement se dégrader, cela sera lent et échelonné.
F
Se rassembler dans une seule pièce ????
Les associations appellent cela le mal- logement Monsieur Reymond !
En fait, 2 663 920 personnes ne savent pas qu'elles sont en avance sur leur temps (entassée dans leur 1 pièce)
http://www.letelegramme.fr/france/social-le-mal-logement-ne-cesse-de-s-aggraver-30-01-2018-11831984.php
Ou alors ce sont des lecteurs de votre blog qui anticipent !
Répondre