Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Un pays ingouvernable...

26 Février 2013 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Actualités

L'Italie est devenu un pays ingouvernable. Nous dit on. Ah bon. Il ne l'était pas avant ???

Ah, non il disposait d'un gouvernement "réaliste", c'est à dire qu'il appliquait la Doxa sans sourciller.

Mais, avec un électorat aussi âgé, la percée de Beppe Grillo, soit disant comique, est significative. En réalité, les seuls comiques sont ceux qui veulent continuer la même politique. Mais tout s'enraye.

 

Les résulats sont les suivants :

- 30 % à berlusconi,

- 30 à Bersani, avec un léger avantage à celui-ci,

- et près de 26 % à Beppe Grillo,

- 10 % s'égarent sur M. Monti, le professeur en rien. Et mauvais en tout.

 

Les deux partis prônant la sortie de l'euro, font donc près de 60 % des voix...

 

Bien entendu, on me rétorquera que Berlusconi ne trahira pas ses intérêts de classes. Mais, âgé, il vient de vivre une humiliation, son élimination sans gloire et sous les huées du pouvoir, être agoni d'injures, et il peut lui arriver ce qui arrive à tous les êtres humains, un accès de colère qui lui fasse balayer la table.

Il est simplement des moments, où on ne réfléchit plus. On cogne. En se foutant des conséquences.

 

En réalité, les pays ingouvernables sont légions, comme la totalité des pays de l'OCDE. Les USA, par exemple, ont un taux de défaillance officiel des emprunts étudiants de 11 %. Ils sont en réalité, de 22 %.
Tout ça, parce que GW Bush a voulu casser le cercle antérieur. Les étudiants s'endettaient, mais faisaient faillite sitôt leurs études finies. On a donc interdit la défaillance sur les prêts étudiants, parce qu'en réalité, les frais étudiants avaient atteint le niveau zéro. Ils ne payaient rien.

On a remplacé la crise financière par une crise sociale, et la crise sociale balaiera le système. Tôt ou tard.

 

En réalité, aucune économie n'est possible ni même réalisable sur les dépenses. Tout se tient, en un château branlant. La moindre brique retirée de l'édifice peut faire s'écrouler l'ensemble.

 

Les pauvres vivent des largesses de l'état,

les retraités aussi,

les soi-disant professions libérales,

les agriculteurs,

les taxis dépendent, "en province", du voiturage des malades, et donc de la sécurité sociale,

et même ceux qui semblent indépendant, en dépendent.

 

Tous les restaurants dépendent des cheveux gris, et de leurs pensions, les jeunes n'ayant pas les moyens ni le goût,

Les agences de voyage ne peuvent vivre sans ces mêmes vieux, même s'ils ont diversifié la clientèle,

le secteur du bâtiment fonctionne surtout avec des vieux, eux-aussi, au moins pour la partie entretien...

 

Alors, dans ce contexte là, n'importe quoi peut faire l'affaire, pour tuer le système, y compris l'égocentrisme d'un Berlusconi, fort bien burné en la matière.

Et même qui en déborde comme un torrent tumultueux.
Il est même d'ailleurs, totalement surréaliste de faire reposer des systèmes sur des individus, totalement incontrôlables.

Le point faible d'un appareil vient toujours de l'intérieur.

 

"Femme qui murmure et forteresse qui parle, sont également prêtes à se rendre".

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G
mais oui t'es gentil, et la siberie elle recele combien de tonnes de diamant ?
Répondre
S
Dis Gdroni (avec toute mon affection dont tu bénéficies) : qui a donc plombé ces wagons qui sont arrivés à la gare de Petrograd en 17 ?
Répondre
G
@robespierre :

liesi c'est des gros paranos qui voient lenine comme un suppot du grand Kapital ...

nan le mec est fatigue d'ecrire ses conneries, car la contestation par commentaire interpose sur son site a nette depuis le 22 decembre 2012, si tu vois ce que je veux dire.
Répondre
R
ALERTE URGENT

Patrick Reymond

Le site LIESI
vient d'etre CENSURE

Ses derniers articles n'ont pas plu

ALERTE
Répondre
R
"LA RETRAITE A 50 ANS AVEC 9000 EUROS PAR MOIS POUR LES FONCTIONNAIRES DE L UE A ETE APPROUVEE"

Réalinfos article du 25 Février
http://www.sauvegarde-retraites.org/docs/Retraite_Hauts_fonctionnaires_europeens_Annexe_3_Etude_27.pdf
avec des avantages pareils,ils préférent nous exterminer que scier la branche sur laquelle ils trônent!
Répondre
R
La Voix du Silence"
Il ne faut pas réveiller le monstre qui dort"....Nous.

TROP TARD

Toutes les "forces ":Médias classiques en tête
tentent de museler la REALITE
comme en 68 l'Italie donne le ....la(le ton)
La Mère des REVOLUTIONS est en ordre de marche
comme un"château de cartes branlant"
L'Europe,(au moins) s'effondre
Ces médias voudraient faire passer cet "EVENEMENT"
pour un pet foireux

mais ils en ont plein le pantalon
Répondre
B
Mardi 26 février 2013 :

Silvio Berlusconi prône la sortie de l'euro.

Beppe Grillo prône la sortie de l'euro.

Ces deux hommes ont réuni de 55% à 60% des suffrages.

Lisez cet article :

Rejet de l'Europe.

Dans l'entourage de Pier Luigi Bersani, on accusait en revanche le coup porté par les partis de Beppe Grillo et de Silvio Berlusconi qui, chacun à sa façon, ont exprimé un rejet de l'Europe. « Si
ces résultats sont confirmés, alors de 55% à 60% des électeurs italiens auront voté brutalement contre l'euro, l'Europe, Merkel et l'Allemagne, a commenté le secrétaire général adjoint du Parti
Démocrate, Enrico Letta. C'est le début d'une semaine très difficile pendant laquelle un gouvernement stable aurait dû être formé pour guider le pays vers une sortie de la crise. Au lieu de cela,
nous pourrions avoir un gouvernement complètement instable. »

http://www.lefigaro.fr/international/2013/02/25/01003-20130225ARTFIG00674-elections-italiennes-la-menace-d-un-blocage-politique.php
Répondre
P
Interview du seul Juif condamné pour Antisémitisme... le Professeur Roger Dommergue Polacco de Menasce :

http://youtu.be/i4dZTCdvFzI
Répondre