Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ENTRE FONDS DE PENSIONS ET IMMOBILIER...

29 Janvier 2018 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Economie, #Immobilier

A l'heure où nos débiles profonds de gouvernants veulent nous faire pousser des fonds de pensions "A la Française", l'Illinois vient de lever 107 milliards d'obligations pour les dits fonds de pension, enfin, pour ceux qui n'ont pas encore fait faillite, ceux des autorités politiques, parce que pour les autres, il y a belle lurette que c'est rétamé.

Le grand paradoxe du capitalisme, c'est qu'on sait très mal transmettre de la richesse dans le temps.

Les fonds de pensions des députés européens sont eux aussi, dans le rouge. Vous inquiétez pas pour eux, ils trouveront le moyen de vous faire raquer.

Immobilier : enfin, la vérité transparait. Il y a trop de logements en France, y compris dans les "zones tendues".
Résidences secondaires : 9.9 % logements vides 8.2 %, 7.7 % à Paris et 9 % à Lyon. Donc pas vraiment une crise de l'immobilier, et envolé les 2 millions de logements manquants.

Avec l'absurdité de construire à  Vichy, avec 20 % de vides. Si on tenait en compte les besoins, ont construirait réellement moins de 100 000 logements.

Personnellement, à quelques centaines de mètres de chez moi, je vois monter un lotissement, 10 maisons. Alors que dans un périmètre de 200 m, il y a largement plus de logements vides à réhabiliter. Ou à détruire.

Et on voit les maires s'arracher les cheveux, quand le rythme de la construction diminue. C'est sans fin, ni but.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
T
oh, quand les grandes villes deviendront invivables ou dangereuses pour les gouvernant faudra bien trouver une ville de replis et comme a Bordeau c est deja plein...
Répondre
T
Vichy? en prévision d un futur gouvernement en exil?
Répondre
P
pourquoi en exil ?
P
De quoi vous plaignez vous ? 10 maisons ?
Ici sur la côte d'azur, toute la beauté naturelle a été coulée sous le béton. On peut se balader et voir que tout est vide (c'est facile le soir de voir où sont les quelques résidents à l'année) sauf 1 mois en été (et encore). Les garages à bateaux sont pleins mais les bateaux pourrissent sur place et ne sortent pas beaucoup, voir jamais.
La construction continue à tout va (les entreprise en sont obligées de racheter quelques maison de ville avec jardin pour toute détruire et construire sur 4 étages).
Si vous êtes du nord et que l'on vous vend du rêve de soleil dans le sud et de locations assurée, fuyez.
On ne construit que dans des endroits invivables (près des routes à grande circulation). Les prix des locations baissent (trop de constructions) et le turnover des locataires augmente (tu peux avoir mieux et du neuf pour moins cher). En plus dans ma résidence, certain propriétaire ou locataire ont du mal à payer charge et loyer (enfin les moins argentés). Les autres vont changer de couleur lorsque je leur montrerai le montant des travaux de réfection des gardes corps.
Répondre
S
Ce fonds de pension destiné à couvrir les retraites des députés européens va être abondé à hauteur de 362 millions d'euros PAR les contribuables européens. Comme nous cotisons aux retraites de nos députés, sénateurs... Et comme on est en train de se préparer à l'augmentation de la contribution des pays de l'UE pour "compenser" le départ des british. Rien de nouveau.
Et pour l'immobilier, il est à craindre que rien ne change. De désengagement en désengagement de l'Etat envers les collectivités, les maires, n'ayant en général aucune idée (envie?) d'économie à réaliser se jettent sur les stationnements payants, la Gemapi, l'augmentations des patentes et autres contributions. Et comme il est de leur ressort, donc de leur pouvoir discrétionnaire, de bricoler les COS, POS, PLU, etc... et de viser la taxe foncière, qui va probablement flamber pour "remplacer" la taxe d'habitation, il est incontournable qu'ils doivent construire et construire et construire. Après, pour motiver le chaland, concours de récupération d'aides pour permettre, le temps de les consommer, une installation d'un sous-traitant d'une boite internationale pour "créer" des emplois. Qui disparaitront aussi sec qu'ils auront été promus. Le grand gâchis continue...
Répondre
D
Tiens, mais cela me rappelle la crise immobilière en Espagne.
Répondre