Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Roms, Roums, etc...

15 Septembre 2010 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Politique

120px-Calaisis_1360_map-fr.pngRobert Merle parle des roums dans sa gigantesque série "fortune de France".

Pillards venus comme l'écume pendant les périodes de faiblesse du pouvoir, notamment pendant la contre-attaque qui permit la reprise de Calais.

 

Bien entendu, une fois rétabli le pouvoir dans son assise, l'écume disparaissait...

 

Pour les roms, que reproche l'UE à la France ? C'est simple, c'est le discours de souveraineté nationale qu'a tenu le ministre. Les Roms ? Ils n'en ont rien à battre, pas plus que de la Roumanie, dont l'économie a été totalement détruite par la politique bruxelloise...

 

Seules quelques usines transplantées font illusion.

 

Quand aux propos d'une "responsable" européenne, on peut noter leur caractère nettement excessif. Les roms ne sont pas envoyés en camps de concentration, mais dans leur pays d'origine... C'est nettement différent... Roumanie, Bulgarie, etc, sont membres de l'UE , il me semble qu'elle semble l'oublier...

 

Le concept de "déportation chez soi", entièrement nouveau, est à mettre au crédit de la bureaucratie bruxelloise.

 

Je suggère donc aux roms d'aller s'installer chez Viviane Reding.

A noter que le gouvernement britannique expulse ses propres "gens du voyage" de terrains qui sont leur propriété.

Il faut dire qu'ils ont la réputation d'être d'origine irlandaise, donc pas franchement humains...

 

En ce qui concerne la délinquance, elle n'est pas innée, mais souvent culturelle. On sait parfaitement qu'il existe des "lignages" de délinquance, certaines naissent plombiers, menuisiers, ou travaillent l'osier, et cela depuis plusieurs générations, d'autres naissent délinquants parce que l'éducation donnée ou le vécu le leur apprend.

Il y a simplement des individus ou des groupes qui éduquent leurs enfants pour être mendiants ou délinquants. C'est culturel. Comme je le dis dans un article (à paraitre), 7 millions de britishs ne savent même plus ce que c'est que le travail (depuis plusieurs générations) et passent leur temps à négocier avec l'assistante sociale.

 

Il y a d'ailleurs danger à modifier ce système, pour des raisons financières, car c'est un poids démographique énorme.

Les individus, à la naissance, ne sont pas libres ni égaux de la même manière, le capital culturel de leurs parents joue un rôle énorme, nul ne peut le nier.

On ne peut que constater l'inanité de certains principes "humanistaristes" ou "économiques", comme la "libre circulation des personnes".

 

En effet, une personne déjà non-intégrée en Roumanie, ne sera pas mieux intégrée en France ou en Grande Bretagne, et certainement encore moins, sans oublier, bien sûr, les pauvres locaux, dont il serait judicieux de s'occuper, AVANT d'en importer.

7 millions de pauvres en Grande Bretagne, madame Redding aurait de quoi faire, car chargée des droits fondamentaux, c'est bien son domaine de compétence ?

 

Mais ça, c'est pas très porteur en termes médiatiques, et les pauvres autochtones, c'est ;

- parce qu'ils le méritent,

- qu'ils se complaisent dans leur état,

- et qu'ils n'ont qu'à travailler...

 

Que les emplois pour les sortir de l'état où ils sont n'existent pas et ne soient pas près d'exister sont tout à fait accessoire.

 

Il en va tout différemment pour les méchants, comme Cuba. Les ouvriers du sucre sont payés à ne rien faire et à chercher un autre travail. Comme il n'y en a pas, c'est, selon les chroniqueurs économiques, le signe le plus évident de la faillite communiste cubaine...

 

"Selon que vous serez puissant ou misérable"...

dans le respect du dogme ou pas...

Ami ou ennemi de Washington...

Bien vu ou mal vu de la bureaucratie Bruxelloise...

 

Vous serez jugé innocent, coupable ou modèle à suivre...

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S

J'ajouterais que ce que demande la tartufe luxembourgeoise est très simple.
"Moi, fonctionnaire européenne, hyper-nantie, croulant sous tous les avantages qui me sont attribués, j'exige que les pauvres roms (au sens matériel) soient pris en charge par les pauvres Français.
( Toujours au sens matériel). Bref, la pauvreté se partage entre pauvres, jamais la richesse qui est de plus injustifiée par rapport au travail fourni. On sait que les parlement européens ne
sentent pas la sueur, mais plutôt le stupre.


Répondre
S

Je préfère le rom an de Boule " La planète des Singes" Ceux-ci n'étant pas ceux que l'on croit, mais plutôt les tartuffes de la protection de la bêtise unique.
Il faut aussi se souvenir du léger litige relatif à l'absence de support de Nicolas pour Juncker candidat malheureux au poste de 1er européen.
Ils ont de la mémoire les financiers lorrains.
Sans oublier la liste grise des Etats " voyous" européens dont le Luxembourg était tête de liste et mis au banc par qui??? Nicolas a donné le bâton pour frapper la France...


Répondre
V

Cher patrick ,ca faisait longtemps que je n'étais pas venu sur votre site ne sachant pas si vs etiez à nouveau en état de santé .

Allez sur ce lien :

jt.france3.fr/1213/

choisissez l'emission 12/13 du 14 septembre puis dans la vidéo allez sur 18 minutes et 45 secondes ...

...vous verrez que la connerie semble avoir passé l'atlantique.

Cordialement.

Sébastien


Répondre
S

Merci pour le décodage Patrick ; cela me rappelle une dispute de cet été au sujet de Hugo Chavez.
Monsieur en question « tenait de première main » (un ami commun attaché à l’ambassade à Caracas) que Venezuela… du tralala atlantiste habituel et caricatural au sujet de ce pays.
Et que Chavez est un « malade mental » ; et que attention – le chantage au vécu – cela ne se discute pas.
Les dogmes atlantistes, c’est bien connu ne se discutent pas ; c’est comme les évangiles.
Celui qui les remet en question est un pécheur ; à bruler (ou faire bruler) en enfer.


Répondre