Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

IT'S ECONOMY STUPID !

31 Août 2020 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Actualités

Pendant que Paul Jorion se lamente sur des détritus qui se sont fait fumer à Kenosha, la seule chose qui est à regretter c'est qu'il n'y ait personne pour sortir les ordures. Si le pays est au bord de la guerre civile, c'est bien parce que le parti démocrate, en crise d'hystérie depuis 2016, veut le plonger dedans.
Pour ce qui est de la partie "économie", dans les zones démocrates, elles sont à peu près dans l'état de l'arrière de la maison.

Paul Jorion saurait, s'il avait tant soit peu touché à la chose militaire, ce qu'ont fait en général les cops aux USA, c'est que face à un défoncé, on vide son chargeur dedans, et on se questionne ensuite, surtout pour les méthamphétamines. Seule une blessure mortelle peut arrêter un camé. Et à la guerre, ils le sont tous.

D'ailleurs, il me semble bien qu'un arrêt de la cours suprême des USA, de juin 2020, assure l'impunité de la police, à 8 voix contre une, les 8 voix étant celles des républicains + démocrates, et que la 9°, qui l'a refusé, c'est celle du libertarien, donc celle du vilain canard fasciste, raciste, etc...

Pour PJ, donc, brûler, détruire, piller, c'est pas grave. Ce qui est grave, c'est de pas apprécier, ce qui fait de vous un nazi. Les manifestants et PJ sont sur une vieille rengaine, les assurances paieront, et on reconstruira. Sauf que cette fois, ça n'arrivera pas. Il y a eu trop de dégâts économiques avec le coronavirus, et trop de locaux sont vides. Les entreprises qui ont déposés le bilan n'ont pas besoins de reconstruire, et si certains ont besoins de locaux, ils ne manqueront pas. Donc, on a un phénomène récessif, dans une économie qui n'en avait pas besoin.

Sans doute pense t'il qu'il est bon de tirer et de tuer les partisans de Trump. En tous cas, il ne condamne pas. Ou ne veut pas voir. Par contre, le bourrage des urnes des démocrates ne l'a jamais chagriné. Et ne le chagrinera pas. Pas plus que les 10 millions d'électeurs surnuméraires qui ont assurés une majorité "populaire", à Hillary en 2016. Manque de bol, entre gagner la Californie à 52 % ou 66 %, dans le système US, ça ne change rien.

En plus, Floyd avait 3 fois la dose mortelle de fentanyl, ce qui n'est absolument pas rentré en ligne de compte.

Papy Jorion, aussi, tremble devant le coronavirus, qui visiblement, touche les cerveaux de gauches. C'est vrai qu'avec 4 décès, et 5 réanimations hier, il y a de quoi avoir peur. J'ai juste là ??? Bon, les 1500 décès journaliers habituels, on s'en fout.

Visiblement, le séjour en Californie, ça crame le cerveau. Sans doute les pétards qui trainent partout, avec les seringues et les camés.

Il faut aussi que je remercie le lecteur qui m'a envoyé les schémas paru sur calculated risk.

 

Voila pour le transport aérien... Je vous laisse découvrir le reste.

Pour ce qui est du reste des USA, les autorités n'auront sans doute pas le même point de vue... Sans compter les citoyens...

Bon, pour le reste de l'économie, à part les ventes d'armes, florissantes, je vous laisse découvrir aussi...

A NY, les propriétaires immobiliers râlent contre le télétravail. Tiens, sans doute, à Paris aussi. Et dans toutes les grandes villes. Perdre 10 % de la clientèle, ça peut faire reculer les prix de 50 %...

Pour les "dégâts économiques considérables", c'est surtout les propriétaires fonciers que ça regarde. Et eux partaient du principe très, très con, de "Ici, ça ne baissera jamais !"...
Encore des mecs qui ont visité la Californie et ses usines de moquettes...

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
H
je suis un fidèle lecteur de votre site, et de sa partie commentaire que je trouve très riche en informations alternatives (comparé aux médias habituels)
je suis content de votre retour
Répondre
S
Toutes les grandes villes US, principalement démocrates, voient fuir leurs classes moyennes pour cause de troubles persistants.Qui deviendront probablement des votants Trump dans quelques semaines. Quand on est con, on est con...
Répondre
S
Macron file 480 millions d'aides à la presse (en plus de ce qu'ils ont déjà habituellement). Qui comporte 35 000 journalistes ayant une carte de presse. Je vous laisse calculer le coût par tête de pipe. Que ne faut-il faire pour avoir de bons articles en permanence et aider les pauvres milliardaires qui possèdent les titres...
Répondre
L
Il y en a qui ferait bien de connaître un minimum d'histoire des États-Unis avant d'employer des formules à l'emporte-pièce comme "gangster raciste" à propos d'un président républicain au teint clair comme Trump.

D'une part les gangs ont toujours été un fait ethnique dans ce pays, et les affrontements entre gangs y ont le plus souvent pris le visage de guerres ethniques sinon raciales.
D'autre part le gangstérisme y a été volontiers lié au syndicalisme.

Ce que montraient de l'histoire réelle des bons films comme "Gangs of New-York" (Scorcese) "l'année du dragon" (Cimino) ou "Il était une fois en Amérique"(Leone) c'est que les bandes qui défendaient les droits des travailleurs de même origine ethnique étaient aussi souvent les mêmes qui les frappaient de racket.
Et cela a été patent pour trois des communautés historiques qui ont fait l'Amérique et que constituaient les irlandais, les italiens et les juifs (j'espère que Jorion sait qui était Meyer Lansky) , en attendant les Afro-Américain, les chinois et les Latinos.
On peut aussi évoquer la mémoire cinématographique de Jimmy Hoffa (joué par Nicholson dans le film de Dany de Vitto) , patron du syndicat des camionneurs durant les années 1960, lourdement compromis dans des affaires de blanchiment de fonds, et qui, selon des témoins avisés, finit vraisemblablement coulé dans le béton de la bourse du travail de Chicago !

Le parti démocrate s'est plutôt bien accommodé de ces rapports incestueux entre gangstérisme et syndicalisme après avoir réussi son OPA sur le monde du travail de l'ancienne Amérique industrielle (un marché délaissé par les républicains au fur et à mesure de leur marche vers l'ouest), ce qui ne joua pas un moindre rôle dans l'élection de Roosevelt après l'épisode de la prohibition, puis plus tard dans celle de John Kennedy.
Les liens - notamment financiers- qui se tissèrent durant cette longue période entre Joseph Kennedy (le père de John) et les parrains de La voyoucratie de Chicago, Sam Giancana et Frank Costello, sont un secret de polichinelle.

De nos jours, il semble que la fine fleur de l'establishment démocrate, en particuliers les familles Clinton et Obama, ait quelques problème avec les réseaux de prostitution comme l'avait révélé l'affaire Epstein, le célèbre acrobate qui s'est pendu par le cou les pieds en l'air dans sa prison, ce qui a laissé des vilaines marques sur ses clavicules.

Mais Barack en particulier ne peut être ni gangster ni raciste. Puisqu'il est noir.
(En plus Jorion voyait en lui le messie de sa constitution planétaire pour l'économie carambouille, en 2008. C'est un argument de poids).
Répondre
B
Sans oublier la série Boardwalk Empire réalisée par Martin Scorcese. Un exemple ici : https://youtu.be/4QyiUN0i-Jw
P
Les Beurs Live Matters de Marseille: ils ont de la chance, les policiers français ne tire qu'en l'air.

https://fr.sputniknews.com/france/202008311044347202-ils-lachent-des-chiens-contre-la-police-lors-de-linterpellation-dun-dealer-a-marseille/
Répondre
R
https://www.businessbourse.com/2020/08/31/rapport-du-cdc-aux-usa-seuls-6-des-morts-du-covid-19-ne-sont-pas-morts-dautre-chose/

Même face aux faits une immensité de conn@rds ne veulent pas la voir la vérité en face.
Vivement un vrai virus
Répondre
M
@ Rose

T'es folle !

Ils sont déjà complètement débiles avec un faux, alors avec un vrai j'ose pas imaginer !
C
Tout est expliqué ici (et non ce n'est pas un ajout récent du CDC, contrairement ce qu'affirment certains "complotistes" bas de plafond).

https://covidemence.com/2020/08/31/usa-nombre-covideces-totalement-bidonne

Les complotistes, c'est comme les chasseurs.

Y'a les mauvais, et puis y'a les bons.
;-)
M
Concernant la répression féroce en Biélorussie, j'attend de voir le 13 septembre pour avoir des critères de comparaison...
Répondre
F
"Si le pays est au bord de la guerre civile, c'est bien parce que le parti démocrate, en crise d'hystérie depuis 2016, veut le plonger dedans."

Curieuse affirmation : bien qu'en déliquescence avancée avant son arrivée, les Etats-Unis sont sur une voie accélérée vers la guerre civile avec Trump et sa présidence menée dans une logique de gangster-raciste ;-)
Répondre
A
@bugbreeder

Euhhh....j ai peur que tu spis en dessous de la réalité.
La dernière fois que j ai vérifié, c était 170 000.
B
"bien qu'en déliquescence avancée avant son arrivée, les Etats-Unis sont sur une voie accélérée vers la guerre civile avec Trump et sa présidence menée dans une logique de gangster-raciste ;-)"

Vous sortez d'ou pour nous sortir un truc aussi debile ? Moi je vis aux USA, d'apres les sondages locaux les quelques 70% d'Americains qui pensent comme moi qu'on va vers une guerre civile disent tous la meme chose : ultra-radiocalisation de la gauche, le parti democrate est totalement deborde par les BLM+Antifa, exactement comme Melenchon l'a ete en France avec LFI.
C'est simple, les elus democrates sont des crapules de haut vol (jeu de mots particulierement pertinent) et maintenant que Trump a le pouvoir il a connaissance de TOUTES leurs saloperies avec la NSA qui a les dossiers de tout le monde. Aux USA il y a d'habitude environ 100 dossiers d'accusation sous scelles par ans, des personnalites tres sensibles qu'on ne peut inculper que lorsqu'on a toutes les preuves, on en est a 50.000 donc 500 fois la dose normales, presque tous concernent les TRAITRES qui ont vendu le pays depuis une cinquantaine d'annees. Alors les elus democrates, les plus concernes, sont en mode panique et prets a TOUT pour reprendre le pouvoir donc detruire leurs dossiers compromettants a n'importe lequel prix, autrement c'est la prison a vie ou une potence qui les attendent si Trump est reelu, et ils le savent.
M
@ Fab

Trump est notre idole, parce que c'est assurément le président US le plus pacifique depuis Jimmy carter, Prix Nobel de la Paix... Remember.

Reagan a déclenché l'invasion de Grenade et les déstabilisations du Nicaragua, Honduras, Iran-Gate avec la guerre Iran-Irak en toile de fond.

Bush père, c'est l'ignoble guerre du Golfe.

Clinton c'est le commencement des meurtres ciblés et des bombardements préventifs, Les USA ont gagné la Guerre Froide, pourquoi se gêner ? Irak, Soudan, Somalie, etc... Pour ne citer que ceux que l'on connaît.

Bush fils... No comment, c'est le Champion.

Obama, c'est la continuité pure et parfaite de Bush, avec le record d'Opex et d'assassinats aux drones de combats... des familles afghanes explosées, même pendant les mariages...

Puis il y a notre Héro. Donald Trump, l'homme qui a dit merde à tout ce système. je ne serai même pas étonné que ce ne soit pas lui qui a assassiné Souleymane...
H
"Curieuse affirmation : bien qu'en déliquescence avancée avant son arrivée, les Etats-Unis sont sur une voie accélérée vers la guerre civile avec Trump et sa présidence menée dans une logique de gangster-raciste ;-)"

Moins que celle ci-dessus.
H
J'ai pas saisi en quoi Trump est "raciste".... "ganster" sans doute, mais pas plus que les Clinton
L
Russie politics: Ukraine : quand les nationalistes attaquent l'opposition, la communauté internationale se tait
http://russiepolitics.blogspot.com/2020/08/ukraine-quand-les-nationalistes.html?m=0

Massacre ordinaire d'opposants au régime pro-occidental en Ukraine, par les mêmes qui sont finement à la manœuvre en Biélorussie -plus c'est gros plus ça casse.

On comprend que Loukachenko et sa police n'aient pas envie de prendre de gants avec eux, même si cela déclenche des torrents de larmes chez les crocodiles humanitaires d'Amnesty Internationale et de nos gazettes subventionnées, "Le Monde" en tête.

2)
BA, t'es où ? Tu sais pas que "l'épidémie explose" !

C'est-à-dire que la fièvre du rock'n'roll, après avoir donné le rockabilly, le rythm and blues, le pop rock British, le rock Californien, le hard rock, le glamour rock, le reggae, le punk, la disco, la cold wave, le grunge, le néo-métal etc. aujourd' hui s'épanouit dans les labos public avec la "test fever" et ses nouvelles vedettes au look "casual" -adulées des foules ferventes et des médias enthousiastes-  que sont Agnès, Jérôme, Olivier et tous les autres potes (salut les copains !).

Le monde de la "deuxième vague" est un Woodstock sanitaire planétaire (cluster pop) où le masque remplace le tee shirt à tronche de Che Guevara.

Talisman garantissant d'être des "in" face aux "out" promis au  châtiment de la ringardise Covid -un truc de vieux.
Enfoncé Travolta et ses pattes d'éléphant. Aujourd'hui on a Véran et le masque.

L'ingénierie sociale est donc un Janus à deux faces, l'une distillant la peur en s'appuyant sur l'autre, le mimétisme des foules ludiques (sentimentales disait Souchon).
Il n'est pourtant pas certain que cette stratégie tordue mais géniale soit très payante à moyen terme.

D'une part elle condamne ses promoteurs à la surenchère permanente, poussés en cela par tous les zélateurs au front bas (BA pour notre secteur), avec le risque que le roi n'apparaisse nu comme un verre si aucune vague meurtrière ne vient prendre le relais, et que certains pays, ayant d'autres chats à fouetter, ne jette la stratégie de la peur au panier -je pense aux USA si le diable Trump est réélu.

D'autre part la moutonnerie des foules connaît une limite qui s'appelle la versatilité brutale.
En faisant de la maladie une sorte de "nouvelle vague", porteuse d'un contenu normatif totalement construit, le risque est pris de lui voir subir le sort de toutes les modes, quand ceux qui les ont portées se sentent finalement tout con de l'avoir fait.

Et la trouille du gros bâton et de la prune ne sera pas suffisante pour éviter la débandade. Plus dure sera la chute... The harder they come !

https://m.youtube.com/watch?v=FHAbj1pIT4g

(Au passage, autre vidéo d'un nègre qui a tout compris -bravo brother ! )
https://www.egaliteetreconciliation.fr/Affaire-Jacob-Blake-Il-n-allait-pas-chercher-une-sucette-dans-sa-voiture-60650.html

3)
Pour une fois que -dépité- je suis obligé de dire du bien des boches...

https://www.egaliteetreconciliation.fr/Quand-Robert-Kennedy-Jr-dit-tout-comme-Soral-60676.html

ALLEEEZ LES SCHLEUS !!!

Le discours du dernier des Kennedy est véritablement historique. Rien à dire ni à redire (si cela peut faire plaisir à Soral d'avoir tout mangé et tout chié).

4)
Pour ceux que la musique (officielle) fatigue, une brillante et très complète analyse manifeste à l'adresse de tout responsable, politique ou autre, sur la réalité du covid19.
A opposer aussi systématiquement à tous les petits chanteurs à la croix de bois qui viennent nous  raconter la même messe sur le mode de la même chanson. (BA, tu sais ce qui t'attends).

https://covidinfos.net/covid19/stop-manipulations-masques-mensonges-un-collectif-international-de-professionnels-de-sante-denonce-des-mesures-folles-et-disproportionnees/1815/

5)
Pour ceux que seule la musique intéresse, un petit retour aux sources, celles qui se passaient de masque, jadis, devant le zinc des comptoirs. Un temps révolu où la musique aussi pouvait permettre de surmonter la trouille de vivre :

https://m.youtube.com/watch?v=B6syMzp0Esg

J'ai découvert ça par ce blogueur rocky plutôt pas bête, sympa et finalement très politique puisqu'il avait invité Rougeyron pour info au printemps dernier :

https://m.youtube.com/watch?v=03XkP0cf3og&t=6475s

Ne jamais désespérer de la musique puisque le peuple sait aussi se l'approprier.

6)
Pour ceux que seul l'avenir radieux intéresse, le Parc Dysney (Marne la vallée) dans quelques temps :

https://www.laterredufutur.com/accueil/un-monde-abandonne-le-parc-dattractions-jazzland-a-la-nouvelle-orleans-oublie-apres-louragan-katrina/

7)
@ Logique,
rappel sur notre petit débat déflationniste.

C'est marrant, j'ai l'impression que l'on raconte grosso modo la même chose.

8)
Bonne  reprise au taulier. Les cuites de retour sont les meilleures.
Répondre
L
J'essaie juste d’approfondir ;)) ;))
M
"Le monde de la "deuxième vague" est un Woodstock sanitaire planétaire (cluster pop) où le masque remplace le tee shirt à tronche de Che Guevara. "

Là il faut rendre à Astérix ce qui est à César
Et votre formule confinant à la potion magique
je suis obligé de vous citer, ailleurs bien sûr...
P
Tiens, notre Patounet est revenu, tout bronzé (sauf sur le groin bien sûr) ! mets une photo

Quand on voit l'évolution de la situation aux States, on devienne facilement que le seul moyen d'essayer de s'en sortir soit d'acheter ses propres armes (la police est désarmée et privée de crédits par les démoncrates).
Répondre
B
Absolument, surtout que ce sont les democrates qui devalisent les magasins d'armes, les memes qui traitaient de bouseux ceux qui etaient armes parce que ca devait etre le role de la seule police, maintenant qu'ils se rendent comptent que les maires (aux US le chef de la police est le maire de la ville) neuralisent les flics.
Les republicains etaient deja surarmes, environ 5 fusils plus une vingtaine d'armes de poing plus quelques 5.000 cartouches dans mon cas, sans compter ce que je peux recharger.
C
Heureux de vous revoir à la barre.

A un moment, j'ai cru que vous aviez été.... fatalement couillonaviré !

Nan je plaisante. ;-)

Bonne rentrée.
Répondre