Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 mai 2016 5 13 /05 /mai /2016 21:10

Quand j'en lit certains, qu'est ce que je me sens intelligent. D'abord faire une prévision pour 2040, c'est à dire 24 ans, il faut déjà un culot monstre.
Et prévoir à cette date un prix du baril à 250 $, il faut en rajouter dans la bêtise, la suffisance, et l'outrecuidance.
personnellement, je voudrais aussi avoir l'adresse du fabricant de boules de cristal.

240 $ donc, en 2040, aucune chance. C'est comme la prévision de 22.5 $ le baril prévue pour 2020.

La seule chose qu'on puisse dire, en 2016, pour 2020, c'est qu'on en sait rien, et en plus, celui qui avait établie cette prédiction n'a certainement pas vu, qu'entre temps, c'était passé à 140 $.

Mais ce que j'admire le plus, c'est le 1/2 dollar.

A 250 $ le baril, une chose est claire. Plus personne n'en consomme. Faute de moyens. Ou le dollar a perdu 80 % de sa valeur.

Mais le plus stupide qu'on puisse imaginer, c'est comme l'EIA qui prévoit une augmentation de 48 %, d'ici 2040 de la consommation et production d'énergie (période 2012-2040)..

Le charbon progresserait peu : + 0.6 % l'an. Pour les USA, c'est raté, c'est - 40 %.

Comme ce sont les seuls qui en avaient pour deux siècles, ça risque de rendre la suite problématique. La Chine, avec ses 4 milliards de tonnes de production, a elle un souci d'un autre ordre, celle de la faiblesse de ses réserves pour faire face à une telle consommation. 32 ans. Soit du charbon jusqu'en 2048.

Logiquement, la décroissance de sa production observée est celle du pic coal. Et 2-3 à 6 % l'an, pour compenser (c'est la moitié de la production mondiale, il faut se lever tôt.

Il faudra aussi le lever tôt pour le nucléaire. Plus personne ne veut financer.

Pour le pétrole et le gaz, vu que le pétrole semble bel et bien avoir dépassé son pic -liquide- il y a plus de 10 ans, et que la progression de production est le fait de pétrole dont la rentabilité est problématique pour ne pas dire plus.

Ce qu'il faut retenir, c'est que l'EIA ne veut peiner et fâcher personne. Tout reste stable, ou progresse un peu. Logiquement, à l'EIA, c'est tous des cons. Prévoir la stabilité du charbon, notamment aux USA, il faut le faire. Prévoir la stabilité du nucléaire, il faut le faire aussi.

La notion de pic pétrolier ne les effleurent même pas.

On voit aussi que les progrès du renouvelable sont très sous estimés. Quand EDF aura la concurrence d'IKEA pour la production d'électricité, il y aura problème.

Problème aussi du gel des centrales thermiques au charbon en Chine, fermetures en Allemagne.

En réalité, l'EIA s'est fait faire les gros yeux, par les lobbys, qui ne veulent pas voir leur cours de bourse baisser.

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Energie
commenter cet article
13 mai 2016 5 13 /05 /mai /2016 16:03

Un classement paru, celui des pays les moins chers de 2016, et un enseignement peut en être retiré.

Les pays qui assurent la vie le meilleur marché possible, ce sont des pays du 1/3 monde, bien entendu, mais aussi, des pays qui n'ont pas laissé dériver les dépenses de nourritures, et les loyers.
L'aspect loyer est important, notamment en occident, avec le contre-modèle américain. Coexiste, aux USA, des loyers anciens, très modiques qui dépendent d'un autre temps, et qui sont à titre viager, et le même appartement une fois que le locataire aura cassé sa pipe, verra son loyer multiplié par 5,10, 20 ou 40.
Inutile de dire que le décès est souvent ardemment attendu, espéré, voir dans certains cas, provoqué.

On met le doigt, là, sur le problème économique français numéro 1 et de manière générale, le problème occidental, l'hypertrophie des loyers.

Au tournant des années 1970, les loyers étaient bas, et Barre, en France, a dit qu'on pouvait les augmenter. Les mécanismes de l'augmentation ont été mis en place, et logiquement, ils ont flambés. Ils ont flambés beaucoup dans les quartiers riches, un petit peu moins dans ceux, pauvres, mais ils ont flambés, "produisant" un PIB nominalement plus important, mais totalement fictif.

En effet, quand un loyer bloqué, d'avant les lois Nixon aux USA, passe de 200 ou 400 $ à 2000, 6000 ou 8000, il n'y a rien de plus de produit, à part une purification sociale.
Le riche peut venir, le pauvre se taille.

Il va habiter dans son Shanty Town, ou sa caravane, pour des loyers, justement, qui rejoignent ceux des années 1970. Ou alors, ils font éclater le modèle anthropologique US, qui était devenu celui de l'occident, celle des l'expulsion des jeunes. Là, jeunes, et moins jeunes coexistent dans la maison finie de remboursée, du père et de la mère, voir plus vraisemblablement, de la grand mère.

Et là, les dépenses contraintes baissent et s'effondrent, avec 2,3 voir 4 générations qui coexistent. .

Moralité : dans l'empire, la consommation, base du système économique, est surtout la consommation de dépenses contraintes. Avec des revenus en chute libre, dans un climat de guerre civile, où des abrutis se trimballent avec des bidons d'essence au milieu des explosions.

Ces bidons d'essence, ça s'appelle le programme Juppé, la loi travail, les superbes prestations d'Obama, et de l'Union européenne, qui pissent sur leurs peuples, et cela est de plus en plus visible.

En Chine, en Inde, en Grande Bretagne, on construit. Pour les riches, des immeubles de luxe, vides. Et souvent de qualité très basse. mais très chers, en tous cas, plus chers que localement, on puisse payer...

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Immobilier
commenter cet article
12 mai 2016 4 12 /05 /mai /2016 16:24

Nicolas Sarkozy est (politiquement) mort. La preuve, c'est qu'il dit le contraire.

Trump va rencontrer les responsables républicains. Ils veulent qu'il se soumette. Pourquoi le ferait il ? Il est en phase avec l'électorat, et il a étrillé tous les candidats de l'establishment.

Il est vainqueur, et les politiciens sont haïs. Ce serait un mauvais calcul, et Trump, malgré toutes les apparences est diablement intelligent.

Geste "militant" de cadettes noires à West Point, et connerie journalistique intrinsèque.

La ségrégation raciale ne s'est pas arrêtée depuis les années 1960, elle s'est aggravée. Voire, très aggravée.

De plus, la fin de la ségrégation n'a pas fait l'unanimité, notamment chez les plus radicaux. Ils étaient contre. Ils avaient parfaitement analysé le tour de con qu'on voulait leur jouer. La ségrégation officieuse est bien plus efficace que la ségrégation officielle.

De plus, un geste "militant", de la part de militaires US, ça fait rire. L'empire, désormais, tient uniquement grâce au reliquat de forces militaires.

Illégalité de la mairie de Paris, qui veut interdire les anciens véhicules dans Paris. Le côté médiatique a été visiblement plus fort que le côté juridique. Est ce qu'ils se sont d'ailleurs, le moins du monde, posé la question ???

Arrêtons de paniquer, dit le PDG d'EDF (comme pour Sarkozy, c'est là qu'il faut justement, paniquer). L'entreprise croule sous les dettes, et a distribué trop de dividende, et n'a pas investi. On peut rajouter aussi, que l'entreprise a flambé des dizaines de milliards dans des "investissements", à l'étranger, systématiquement foireux.

FH vient de se flinguer politiquement, et de flinguer le parti prétendu socialiste. Pour la première fois, des membres d'un parti au pouvoir voulaient déposer une motion de censure.

Macron, avec sa belle gueule, se voit président ?

Certains veulent "encore" "sauver", le régime des retraites. Abrutis complets. +2 à 3 millions de chômeurs ??? Le crétinisme le plus complet est battu par le " en mettant en place un étage de retraites par capitalisation ". Ah Ouai ? et qu'est ce qu'on y met dans les retraites par capitalisation ??? Des fonds d'états ? à - 1 % (et 1.5 % de frais de gestion ???).

Seul un fou évadé de l'asile peut proposer ça. En réalité, ils ont fait tout ce qu'ils pouvaient pour respecter les canons de la foi néo-libéral. Et ils arrivent au bout.

Mais, visiblement, à droite, ils veulent imiter Hollande dans le suicide politique...L'automatisme système a donc totalement remplacé le cerveau humain chez ces gens ???

Suède, la journée de 6 heures a visiblement de l'efficacité. il faut poster l'article pour le MEDEF, et cela correspond à une donnée ancienne : au delà de 6 heures de travail, il n'y a plus d"efficacité. Les 12 heures permises par la loi travail, sont idiotes. Plus on travaille longtemps épuisé, plus on fait de bêtises à corriger.

Pour Ségolène, Clinton sera une "grande présidente". Encore faudrait il qu'elle soit élue. Politiquement parlant, on évite de dire des conneries sur le charbon et les mineurs, quand les mines sont une activité essentielle ou importante dans 35 états.

Beaucoup d'électeurs démocrates de Sanders voteront Trump, et surtout pas Clinton. Notamment avec le prototype de la Virginie occidentale. D'une manière générale, elle a gagné tous les états du sud, grâce au vote noir, en novembre, elle n'en aura aucun...

Une bonne partie, d'ailleurs, de ce qui reste de la classe ouvrière démocrate dans le nord, votera contre elle, et n'oublions pas qu'elle fut l'avocate de Wall Mart et qu'elle y pourchassait les velléités syndicales...

On ne peut d'ailleurs, pas exclure totalement, une candidature indépendante de Sanders.

Moon of alabama nous rappelle une donnée importante. Le nucléaire nord coréen est défensif, car ils ne font aucune confiance ni aux américains, ni en leurs larbins. Chose que finalement, les peuples occidentaux sont en train de goûter...

Visiblement, le point de vue nord coréen a une certaine cohérence : personne n'est encore venu raser le pays pour les libérer...

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Politique
commenter cet article
11 mai 2016 3 11 /05 /mai /2016 22:43

Donc, Donald a gagné les dernières primaires, ce qui était logique, en étant le seul candidat, dans l'état de Virginie Occidentale et le Nebraska, pendant que Sanders, tel le sparadrap du capitaine Haddock, gagne celle de Virginie Occidentale.
Il faut dire qu'il était illusoire que Clinton espère gagner cet état. Elle a annoncé qu'il "fallait", virer des milliers de mineurs.

Comme la Virginie occidentale est un état dont l'économie repose uniquement sur les mines de charbon, l'accueil a du être frais.
Côté présidentielle de Novembre, c'est déjà emballé, c'est Trump qui aura l'état.

Côté journaliste, c'est plutôt marrant. Ils disent que Trump n'a pas encore les délégués. Comme il empoche et empochera la totalité des délégués aux primaires actuelles et aux prochaines, il n'y a aucun doute qu'il les aura. Il en faut 1237, il est à 1135, et il en reste 300 en jeux. Mécaniquement, il faudrait qu'il perde tout le reste. Comme je l'ai dit, en étant le seul candidat, cela serait un peu dur.
Mais les médias, ne posent pas le bon problème. Jamais, au cours du système des primaires, un parti n'avait pas eu, jusqu'au bout, plusieurs candidats. Quand un président sortant se représentait, c'était plus compliqué pour les outsiders, mais il y en a toujours eu, ne serait ce que pour peser sur la désignation, ou exister politiquement.

Et son succès, c'est parce qu'il est tonitruant en personnage anti-système. A comparer avec le-meilleur-d'entre-nous, qui veut rétablir le plein emploi, en créant 2 à 3 millions de chômeurs (en réduisant le nombre de fonctionnaires, et en repoussant l'âge de la retraite).

Pendant ce temps, aussi étonnant que cela puisse paraître, Biden pense. Oui, je sais, un exercice inhabituel, pour lui. Il pense très fort à ma présidentielle, si, d'aventure, Clinton était éliminée de la course, par le FBI.

D'ailleurs, ce qui est d'actualité, c'est la possibilité de guerre interne aux USA.

En attendant, si en Afghanistan, ils se droguent, aux USA, ils picolent. Les seuls créations d'emplois, ce sont celles de barman.

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Politique
commenter cet article
11 mai 2016 3 11 /05 /mai /2016 17:30

Le Chiffre d'affaire de EDF s'effondre de 6.7 % au premier trimestre, à cause de la chute des prix, malgré, parait il, le surcoût du renouvelable...

On espère, là, que la baisse des prix, soit conjoncturelle, mais visiblement, elle me semble plus structurelle.

Chute de la consommation électrique, guerre des prix et rupture technologique.Ikea vend des panneaux solaires à moins de 6 000 euros (5 764 exactement), plus l'installation. C'est commencé au Royaume Uni, Pays Bas et Suisse.
Même si on l'interdit ici, le marché européen fera nettement moins appel aux grands producteurs électriques.

Et le taux de rendement financier avoisine les 6 %, chiffre imbattable actuellement. Sans doute ces chiffres magasins sont ils appelés encore à baisser, et la marge reste, pour le vendeur, colossale.

De plus, aucune entreprise de cette taille ne peut subir une telle perte de chiffre d'affaire sans être durement secouée.

Quand à augmenter le tarif du particulier, cela risque d'accélérer une crise de la consommation déjà là. Les hommes politiques qui se gargarisent de l'entreprise, n'en connaissent visiblement pas le rapport le plus simple. Le chiffre d'affaire est la multiplication du prix par la quantité.

Même si la pravda n'a pas encore totalement abandonné la propagande, elle s'en éloigne.

On nous dit que ce n'est pas Donald Trump qui a changé la politique, mais Le Pen. C'est vrai. Son score de 2002, faible, était du au fait qu'on pouvait croire encore au système. mais il se délabre de plus en plus, sous l'effet des politiques menées.

UMP, et PS ici, démocrates et républicains, là, l'améneront au pouvoir.

Crise énergétique, crise politique et économique se marient, se renforcent, et arrivent à la tempête parfaite.

Repost 0
Published by Patrick REYMOND
commenter cet article
11 mai 2016 3 11 /05 /mai /2016 16:47

Juppé nous a donc livré son oracle pour parvenir au plein emploi.

Comme c'est le meilleur d'entre nous, il faut croire que les autres sont des abrutis complets.

En réalité, ce qu'il propose est un suicide politique, et une agression totale des catégories populaires. Il propose la guerre.
Comme l'a dit Jacques Sapir, s'il gagne la présidentielle face à MLP, ce sera par un score étriqué, genre 53-47, et dans un état lamentable.

Moi, j'aimerais qu'on m'explique comment arriver au plein emploi, avec des mesures pareilles ???

C'est strictement, de la perversion mentale, de penser cela. La trépanation, et le vidage d'un cerveau jamais bien rempli, a été accompli au Canada, quand il prêta allégeance à l'empire ?

Il reprend donc, toutes les mesures éculées, qui n'ont jamais fonctionné, et en remet une couche ? La baisse de charges, ça fait 25 ans qu'on en met et qu'on en remet. Résultat ? Néant. Comme la cervelle des néo-libéraux.

Certains proposent du "soutien psychologique", aux chômeurs, comme des soldats atteints de troubles post traumatiques.

Le taux de suicide des chômeurs atteint aussi celui des soldats atteints de TPT.

Hollande se dit qu'il va entrer dans l'histoire grâce à sa "détermination" (lire : connerie) sur la loi travail. Louis XVI, aussi, est rentré dans l'histoire, plus qu'il n'aurait du; pour avoir été guillotiné. Visiblement, par sa soumission aux diktats de l'époque, il ne l'avait pas volé.

Rappelons nous l'histoire, aussi, récente. L'insurrection talibane s'appuyait essentiellement sur la répression du trafic de drogue. Les villageois n'avaient pas d'autres sources de revenus.

Après Chirac, Sarkozy, Hollande, il court donc aussi à la Eltsinisation ? Enfin, s'il réussit à être élu, en disant autant de bêtises.

Enfin, le signal sans doute de la dislocation sera l'élection présidentielle américaine. Avec 2 candidats sur 3 encore en lice en état de rupture avec le système.

La candidate système restante étant connue pour ses démêlés avec la justice... Encore un point commun avec A. Juppé. C'est curieux cette propension des importants à se croire au dessus des lois, et prétendre qu'on ne respecte pas leur "rang".

Mais, globalement, le château de carte est en train de s'écrouler.

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Politique
commenter cet article
10 mai 2016 2 10 /05 /mai /2016 16:25

Donald a donc dit une évidence. Il n'y aura pas de défaut américain. Le défaut, c'est pour les débiles. Le gouvernement américain paiera ses dettes; avec de l'argent qu'il aura imprimé.
Toutes ses dettes sont libellées en dollars ? Ils auront donc du dollar. Jusqu'à plus soif.


Certains se moquaient du Venezuela qui n'arrive plus à faire imprimer ses billets à l'étranger.
Cela pose deux problèmes, faire imprimer à l'étranger, et la faillite des moulins à papier qui eût lieu au moment de la révolution.

Là aussi, le prix payé par la république était inférieur au coût de production, ce qui évoque le gouvernement Venezuelien, incapable de payer les imprimeurs. Moralité, il faut toujours avoir des imprimeurs chez soi, comme les petits pois. C'est le seul problème Venezuelien.

Une fois les dettes anéanties, on créera une autre monnaie, sur la base d'un nouveau dollar = 1 00, 1 000 ou 10 000 anciens, voir 1 nouveau dollar = 10 milliards d'anciens.

De toute façon, depuis le début, c'est à dire les années 1960, et les 200 milliards de dettes de l'époque, on sait que c'est comme cela que ça va finir.

Ceux qui se seront pas torchés le cul avec, et qui auront légué ça à leurs descendants, les rendront riches. Dans deux siècles. Le dollar confédéré, par exemple, vaut la peau du cul. Même le faux d'époque.

Vérité aussi dans l'Alberta. Fort Mac Murray était, à tous les points de vue, un cloaque. Il a flambé. Normal, le degré de pollution et d'imprégnation pétrolière devait être phénoménal, partout.

Fort Mac Murray était une ville de hauts salaires, sans activité autre que picoler, se bagarrer, et d'aller voir les putes.

On est furieux, au Canada, en général, en Alberta, en particulier, devant les pouvoirs politiques. Ceux qui ne répondent pas aux offres d'aide russe. Vis-à-vis des compagnies aériennes qui ont augmentées les tarifs, vis-à-vis du tout petit feu qui aurait pu être éteint rapidement, si on s'en était préoccupé.

Mais dans le meilleur des mondes néo-libéral, les structures étatiques, et notamment un service de pompier efficace, c'est un coût.

On peut être stupéfait face aux effectifs très réduits de pompiers engagés. 700, c'est ridicule.

Autre chose : pour un état dépensant autant pour sa "défense", (lire offensives), ils ne savent donc pas une évidence ?

Un feu, surtout de proportion dantesque, ça s'attaque par effet de souffle, à l'explosif. Raison pour laquelle les pompiers, portent le nom historique de "sapeur", pompiers.

Et que sapeur, cela désigne un soldat du génie militaire, qui sape un feu, ou l'attaque par le contre-feu. .

Dans ce continent nord américain, d'ailleurs, il y eût un militaire du génie célèbre. Il s'appelait Robert Lee. Si la guerre civile aux USA a duré aussi longtemps, c'est qu'il excellait dans la fortification et qu'il faisait manier plus souvent la pelle que le fusil, et que partout où il a du céder le terrain, il savait qu'il avait des positions fortifiées en arrière, qui permettaient à ses troupes épuisées de tenir et reprendre leur souffle.

Dans Fort Mac Murray, on avait visiblement aucune espèce d'idée dans la gestion ne serait qu'à court terme, excédent la semaine prochaine.

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Energie
commenter cet article
9 mai 2016 1 09 /05 /mai /2016 23:54

Le fret ferroviaire a nettement baissé en une année aux USA. Pour contredire un internaute, ce n'est pas QUE le charbon, qui est en cause.
Certes, la production a nettement reculé. Depuis son maximum de 2008, à 1 171 809 "shorts tons", les 3 premiers mois de 2016 atteignent 165 133 shorts tons. A l'année, on arrive à 660 000 shorts tons. Soit, plus de 40 % de baisse.

Mais répartie sur plusieurs années.

Or, la baisse du trafic ferroviaire sur l'année dernière ne s'explique pas par la seule baisse du charbon.

L'importation de charbon s'effondre aussi, ainsi que l'exportation.

Les 16,1 % de baisse de fret ne peuvent s'analyser que par la baisse du charbon, mais par la baisse de tous les pondéreux.

"L'oracle d'Omaha", a donc eu, sur le coup du chemin de fer, un sérieux hoquet.

Les problèmes des fonds de pensions des transporteurs vient aussi de la chute du fret, par camion, cette fois.

Comme s'effondre, aussi, le baltic dry index (indice du fret de la mer du nord).

La Chine, voit, elle une baisse "inattendue", de son activité. Enfin, le terme "inattendu", est il plutôt attendu.

La Chine a relancé le crédit, et la construction... On va voir ce que ça donne. Tous les pays qui construisent sans se soucier du pouvoir d'achat de ses habitants, de la localisation des lieux va vers la catastrophe, qu'on s'appelle l'Espagne, la Chine, ou l'Inde.

Touati à dit à Mélenchon, qu'il n'y avait eu qu'un pays pour se passer des banques. L'URSS. C'est vrai, mais Mélenchon lui a mal répondu. Le monde occidental s'effondre, lui aussi, et le problème principal, c'est l'énergie.
La fin de la convertibilité du dollar US, c'est le 15 août 1971, l'année de son pic pétrolier. Et, de toute façon, l'empire occidental aussi, est en voie d'effondrement, malgré ses banques.

On n'a pas été riche à cause des banques, mais malgré elles. Et à cause de l'énergie abondante et bon marché, une chose du passé.

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans transport terrestre
commenter cet article
9 mai 2016 1 09 /05 /mai /2016 16:21

... de l'emmerdement maximum... font bon ménage.

D'abord, l'incendie atteint des proportions dantesques. Les ressources de la forêt étant peu exploitées, la bois et la biomasse ont pu s'accumuler pendant des années.

Il ne restait que l'étincelle.
Après, on peut se poser la question des gisements de sables bitumineux. Mais, finalement, on y a déjà, par hasard répondu.

Quand on nous dit que 80 % sont souterrains (en gros qu'ils ne risquent rien), cela veut dire qu'il y a aussi 20 % qui risquent.
En plus, on connaît les feux éternels, de gisements de charbon, de méthane, voir de pétrole qui ont brûlé des siècles.

Pour ce qui est des mines de charbon, elles brûlent par milliers, sans que l'on sache quoi faire pour les arrêter. Sans doute, enflammer un gisement de sable bitumineux, n'est pas facile. Ce ne doit pas être impossible d'un autre côté.

Mais il y a beaucoup plus amusant. Fort Mac Murray est aussi une déchetterie nucléaire (page 12). Et la Déchetterie est visiblement, en plein centre de l'incendie.

Bien entendu, je dirais qu'il y a une chose qui me fout encore plus la trouille, c'est quand les autorités disent qu'il n'y a pas de danger.

C'est comme l'explosion à Fukushima : c'était rien.

Il faut noter qu'à l'époque de sa splendeur, l'Alberta était néo-libéral en diable, et ne se privait pas de faire la leçon aux autres états canadiens. C'est bien connu, le néo-libéralisme, ça pousse bien là où il y a beaucoup de ressources, de préférence naturelles.

Le jour où ces ressources faiblissent, et où le prix s'effondre, le néo-libéralisme fond comme neige au soleil.

C'est un truc de riches, bien portant. Quand on devient pauvre et malade, on appelle à l'aide.

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Energie
commenter cet article
5 mai 2016 4 05 /05 /mai /2016 14:57

Zerohedge vient de faire paraitre un autre article concernant l'effondrement du trafic ferroviaire aux USA. Tout le pondéreux, charbon, pétrole, grains et produits chimiques dévissent de 16,1 %, et le charbon (40 % du total), de 40 %.

Encore, la baisse, par rapport à l'an dernier apparaît peu conséquente, mais la base de comparaison était elle même très médiocre.

Pour zerohedge, les automotrices arrêtées sont un coût énorme. Je ne pense pas. Les locomotives sont en effet, américaines, donc, très anciennes, et remontent aux années 50, voir avant. Elles sont donc largement amorties, et ont une vie après : les pièces détachées.

Dans le transport, aux USA, la règle du jeu est d'utiliser jusqu'à la mort. On refait tout si besoin. Le bas prix de l'énergie là-bas, fait qu'on accorde peu d'attention au fait que ce matériel est souvent gourmand. De toute façon, on part sur le fait qu'il brûle du pétrole de très basse qualité, comme le transport maritime.

Les dégâts les plus importants de cette chute sont sur l'infrastructure ferroviaire. Il y aura de moins en moins d'argent pour entretenir un réseau déjà grand et délaissé. Sa raison de vivre et sa rentabilité était assise sur une seule chose, le charbon, avec quelques acolytes, comme minerais et acier.

Canada : l'incendie géant de fort Mac Murray apparaît encore plus catastrophique qu'il n'avait été annoncé. La production pétrolière pourrait être impacté, et je peux me livrer à une prédiction personnelle. Si les gisements de bitumes venaient à être touchés, on aurait une catastrophe de premier plan, et un enterrement de première classe des gisements canadiens. Quand on connait la durée la résistance et la résilience des incendies de mines de charbon, on devrait se poser la question...

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans transport terrestre
commenter cet article